Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Rennes-Toulouse (1-3)

Toulouse enfonce le Stade rennais

Réduits à dix après seulement un quart de jeu, les Rennais sortent de la Coupe de la Ligue dès les huitièmes après une nouvelle défaite à domicile contre Toulouse (1-3). Ben Yedder a inscrit un doublé, alors que Montanier semble plus que jamais proche de la porte.

Modififié

Stade rennais 1-3 Toulouse

Buts : Diagne (57e) pour Rennes // Ben Yedder (13e et 32e), Regattin (84e) pour le TFC

Quand Ben Yedder va, tout va. Auteur d'un doublé, comme au tour précédent, l'attaquant de Toulouse a, en grande partie, offert la qualification au TFC pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Et Wistam n'a pas perdu son temps. Un premier but à la 13e minute, un second à la demi-heure. 2-0, emballé c'est pesé. Réduits à dix dès le quart d'heure de jeu, les Rennais ont dû courir après le score pendant toute la rencontre, et ne sont jamais parvenus à recoller. Diagne a bien tenté de relancer le suspense à l'heure de jeu, mais l'espoir a rapidement été éteint par Regattin. Montanier et ses hommes s'enfoncent ainsi dans une mini-crise, puisqu'il s'agit là de leur sixième rencontre consécutive sans succès toutes compétitions confondues. Pire, Rennes n'a plus gagné à domicile depuis le 29 août dernier. Contre Toulouse, tiens.

Ben Yedder est encore là


Avant la rencontre, Dominique Arribagé avait prévenu : pas question pour lui de « brader » ce huitième de finale de Coupe de la Ligue. Message entendu. Dès le début du match, les hommes d'Arribagé poussent rapidement et Adrien Regattin fait passer par deux fois des frissons dans le dos de la doublure rennaise, Abdoulaye Diallo, titularisé ce soir par Montanier. Un Montanier qui n'a d'ailleurs pas eu franchement le choix quant à sa formation. En l'absence de Quintero, il fallait repenser l'animation offensive rennaise tout en faisant reposer certains cadres à quelques jours d'un derby à Guingamp pour ne pas être décroché en championnat. Le coach a ainsi réinstallé en pointe Giovanni Sio, qui n'a plus marqué depuis septembre. Mais ce système ne porte pas vraiment ses fruits.

C'est même Toulouse qui impose tranquillement son rythme, porté par un excellent Óscar Trejo, et fait rapidement la différence sur une ouverture de son meneur argentin pour Ben Yedder qui n'a plus qu'à croiser sa frappe entre les jambes de Diallo (13e). Rennes est à la peine, le milieu est étouffé et dépassé. Une fébrilité symbolisée par une mésentente criante au quart de jeu entre Sylla et Pedro Mendes qui pousse le premier à la faute sur Regattin. Le milieu rennais est expulsé et enfonce encore un peu plus les siens. Le Téfécé en profite pour endormir ses hôtes et les punir à la demi-heure de jeu sur un nouvel festival de Trejo conclu par Wissam Ben Yedder de près (32e). 2-0, à onze contre dix, tout va bien pour les Toulousains. Le Stade rennais évite même le pire juste avant la pause, une première fois grâce à un sauvetage de Diallo devant Regattin, alors que Ben Yedder passe tout près d'un triplé.

Montanier, les oreilles qui sifflent


Dès le retour des vestiaires, Rennes revient avec une volonté retrouvée. Sio blessé, Montanier lance son supersub Kamil Grosicki, qui fait rapidement la différence alors que le meneur rennais, Abdoulaye Doucouré, décide de se mettre en route. À l'abri avec deux buts d'avance, Toulouse perd son mojo et se fait surprendre sur un festival côté gauche de Boga, déstabilisé dans la surface par le genou de Yago. Fallou Diagne transforme la sanction (57e). Rennes revient dans le match et vient d'inscrire son premier penalty depuis août 2014. Oui, Ola Toivonen était encore en Bretagne. Un but qui offre de l'espoir aux Rennais, tout près de revenir au score sur une volée dévissée par Doucouré. Le Stade rennais a changé de visage, mais est incapable de le garder. Toulouse profite de sa supériorité numérique pour remettre un coup d'accélérateur. Arribagé fait rentrer le gamin Boisgeard pour sa première chez les grands et braque fièrement son pote Montanier d'un troisième but à cinq minutes de la fin grâce à Regattin (84e). D'un coup, des « Montanier, si t'es champion, apporte ta démission » commencent à descendre des travées du Roazhon Park. Rennes vient de sortir de la Coupe de la Ligue.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom