En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Toulouse enchaîne, Sainté et Reims assurent

Après 45 minutes horribles avec seulement deux buts sur les cinq terrains, la soirée s'est (un peu) emballée. Dans la course au maintien, la mauvaise affaire est pour Ajaccio, auteur d'un nul et qui a vu Toulouse et Reims s'imposer. Service minimum pour l'ASSE à Troyes.

Modififié

Angers 0-0 Gazélec



Dans la dernière ligne droite pour la course au maintien, Ajaccio peut-il choper les trois points à Angers, deuxième défense de Ligue 1 à domicile avec seulement dix buts encaissés ? C'est en tout cas l'objectif. Mais les Corses n'y arrivent pas, malgré une détermination évidente. Qui est presque exagérée, vu la sévérité de leurs tacles. En face, Angers, qui n'a plus rien à jouer, compte comme d'habitude sur les coups de pied arrêtés pour faire la diff'. Au vrai, la partie est chiante. L'absence de Mangane, blessé avant le coup d'envoi, n'arrange rien. Que de limites techniques, de fautes et de dégagements à l'aveuglette... Bim, paf, pouf... Insipide : voilà ce qui caractérise le mieux cette rencontre. L'arbitre siffle le coup de sifflet final. Ouf.

Saint-Étienne 1-0 Troyes

But : Maupay (75e) pour Saint-Étienne

Victoire impérative pour les Verts s'ils veulent croire à la quatrième place. Surtout qu'ils n'ont perdu qu'un seul match sur les treize derniers à domicile contre Troyes. Et ça date de 1954... Mais les visiteurs, déjà en Ligue 2, ne veulent pas faire figure de victimes expiatoires. Auteur de deux buts et d'une passe décisive lors des deux derniers matchs, Roux allume la première mèche avec un joli retourné non cadré. Perrin teste les gants de Dreyer, mais le portier est impeccable. Ça ne suffit pas pour l'ASSE, qui n'arrive pas à passer la vitesse supérieure. L'organisation défensive de l'ESTAC, qui réagit essentiellement en contres, est plutôt efficace. Comme le week-end dernier, la lanterne rouge ne plie pas... jusqu'au dernier quart d'heure, et le but de Maupay sur corner. Avantage minimum pour Sainté, qui peut toujours croire à l'Europe.

Caen 1-2 Lorient

Buts : Appiah (64e) pour Caen // Jeannot (17e) et Warris sp. (45e) pour Lorient

Caen va mal. L’équipe de Garande, qui restait déjà sur deux défaites très moches contre le Gazélec et Toulouse, s'est de nouveau pris les pieds dans le tapis. Et malgré Vercoutre, très chaud sur la ligne. Ce n’est hélas pas le cas de ses défenseurs, qui laissent Jeannot ouvrir tranquillement le score. En plus de son buteur du soir, Lorient peut aussi compter sur un Waris des grands jours, lui qui a inscrit six des neuf derniers pions de sa team. Résultat : les Merlus sont souvent dangereux et doublent le score par le Ghanéen sur penalty. Caen réagit enfin et réduit la marque sur un exploit un poil chanceux d'Appiah. Insuffisant toutefois pour changer la donne du match, qui officialise la présence de Lorient en Ligue 1 la saison prochaine. « Après Toulouse, je peux changer presque tout le monde  » , avait déclaré Garande la semaine dernière. Pas sûr qu'il change de discours, en revanche.

Reims 2-1 Nantes

Buts : Oniangué (11e) et De Préville (80e) pour Reims // Sala (68e) pour Nantes

C'était l'homme attendu de cette partie. Et il n'a pas déçu. Après dix petites minutes, Oniangué, qui n'a plus foulé une pelouse depuis six semaines, retrouve la sensation des tremblements de filets. Mérité, vu comme Nantes a du mal en ce moment. Dominés comme jamais, les Canaris ne s'en sortent pas. Der Zakarian a-t-il déjà annoncé à ses hommes qu'il allait quitter le club en fin de saison pour que ces derniers se montrent aussi peu motivés ? En plus d'être mauvais, ils sont aussi inhabituellement tendus. En témoigne l'expulsion de Bammou. Mais contre toute attente, Sala profite de la fatigue des Rémois pour égaliser. Les joueurs locaux trouvent toutefois la force pour récupérer les trois points par l'intermédiaire d'un coup franc contré de De Préville en fin de rencontre. Des points importantissimes pour garder une distance avec la zone rouge.

Toulouse 4-0 Bastia

Buts : Ben Yedder (57e et 80e), Braithwaite (62e) et Trejo (70e) pour Toulouse

Depuis l'arrivée de Dupraz, Toulouse s'est remis à croire au maintien. Le technicien français est parvenu à ramener l'espoir chez ses poulains. Passés de dix à quatre points de retard en un rien de temps, les partenaires de Ben Yedder mordent la rencontre à pleines dents. C'est sans compter sur Leca, qui ne tremble pas devant l'attaquant et ses potes. Pas assez fringant en première période, le Téfécé revient des vestiaires avec la ferme intention de débloquer ce score. Très vite, Brandão fait son entrée pour Bastia afin d'apporter du poids devant. Pourtant, c'est bien Toulouse qui maintient la pression. Et son salut vient une nouvelle fois de son buteur providentiel, Ben Yedder, adroit et calme devant les cages. Sans attendre, son acolyte Braithwaite libère le Stadium grâce à un petit piqué. Bien énervé par la situation, Cahuzac, le capitaine corse, récolte deux jaunes sévères. En supériorité numérique, le TFC soigne sa différence de but avec deux autres caramels signés Trejo et Ben Yedder. Cette victoire sonne en tout cas comme une nouvelle preuve de force pour Dupraz. Qui a bien raison de voir le verre toujours à moitié plein.

  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
    Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 34 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 84
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
    À lire ensuite
    Paris coiffe Guingamp