En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Nice/Toulouse (1-0)

Toulouse a oublié de jouer

Battu à Bordeaux et contre Ajaccio, Toulouse voulait se rassurer à Nice. C'est raté (1-0). Inoffensifs pendant 75 minutes, les Toulousains pourront regretter leur manque d'ambition.

Modififié
Nice - Toulouse : 1-0
But : Cvitanich (60e) pour Nice.

« Revenir aux fondamentaux » , tel était, selon Sirieix, l'objectif de Toulouse en arrivant à Nice. Après un début de saison réussi, le tube de l'été 2012 est rapidement rentré dans le rang, la faute à une certaine suffisance, à de la fébrilité et surtout à trois défaites consécutives dont deux en championnat, la dernière en date contre Ajaccio. Alors au Stade du Ray, les Toulousains n'ont pas envoyé de jeu et se sont contentés de défendre. Assez mal dans l'ensemble. Avec une défense remaniée, ils ont d'abord contenu les velléités niçoises avant de céder sur un coup franc (1-0). Leur dernier quart d'heure, beaucoup plus abouti, leur laissera des regrets.

Capoue en galère

En confiance après sa victoire contre Nancy et son nul à Marseille, Nice entre parfaitement dans la rencontre en imposant un gros pressing d'entrée. Expérimentale, la charnière Ninkov-Capoue subit les assauts niçois et commet plusieurs erreurs de placement assez grossières. Positionné un cran plus bas qu'à l'accoutumée, Capoue n'est clairement pas à l'aise, l'international français multipliant les relances approximatives. Sa mésentente avec Aurier offre à Cvitanich un excellent ballon de contre, mais Pied ne cadre pas sa frappe à l'entrée de la surface. Joueur clé du système Puel, Bauthéac est omniprésent. Ses centres « rothenesques » sont systématiquement dangereux, mais Blondel rassure sa défense. Préféré à Ahamada, l'ancien Troyen capte une frappe lointaine de Bauthéac et réussit un superbe arrêt réflexe devant Traoré avant de réaliser une bonne sortie dans les pieds de Cvitanich. Absent des débats pendant trente minutes, Toulouse profite des pertes de balles niçoises au milieu de terrain pour enfin se montrer dangereux. Suite à l'une d'entre elles, Regattin récupère le ballon côté gauche, déborde et centre en retrait pour Akpa Akpro dont la frappe du gauche s'écrase sur le poteau droit d'Ospina. Impuissant sur cette action, le portier colombien se montre en revanche décisif en devançant Rivière qui allait se présenter face à lui.

Pippo Cvitanich

Dominé dans l'entame du match, Toulouse n'est pas loin de se faire surprendre trente secondes seulement après la reprise. Sur un énième centre au cordeau de Bauthéac, Cvitanich manque le ballon, mais surprend Blondel qui le repousse directement sur Traoré. La frappe de ce dernier s'envole dans les nuages alors qu'il était idéalement placé. Comme en première période, Nice remporte la majorité des duels et récupère le ballon très haut. Eysseric et surtout Digard en profitent pour tenter leur chance, mais Blondel est vigilant. Les Azuréens dominent et sont récompensés de leurs efforts sur un coup franc d'Eysseric cafouillé, puis repris victorieusement par Cvitanich à bout portant (1-0, 60e). Loin de réagir, le TFC continue de subir. Son milieu de terrain, orphelin de Capoue, n'existe pas, tandis que Rivière est bien trop esseulé devant. Malgré un genou douloureux qui l'obligera finalement à sortir, Bauthéac se crée deux nouvelles occasions, mais ses tentatives sont soit repoussées par Blondel soit trop enlevées. À l'orée du dernier quart d'heure, Casanova décide de lancer Braaten et Ben Yedder. Roi des matchs nuls, Nice manque de sérénité dans les dernières minutes et abandonne totalement le ballon à son adversaire. Les deux entrants côté toulousain se mettent alors en évidence, mais Ben Yedder, sur des services de Didot et Capoue, manque de justesse dans le dernier geste, tandis que Braaten voit sa tête toucher le poteau d'Ospina, pas malheureux. Défait pour la troisième fois consécutive en Ligue 1, Toulouse n'aime décidément pas l'automne.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon coeur et de toute mon âme » 1
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 3 il y a 5 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 13
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4
À lire ensuite
Lyon en leader