Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Saint-Étienne/Toulouse (0-1)

Toulouse à la hauteur de Saint-Étienne

Auteur d'une très bonne première mi-temps, le TFC a décroché la victoire sur la pelouse d'un Saint-Étienne en déficit de réussite. Une belle opération au classement, contrairement aux Verts qui voient le podium s'éloigner.

Modififié

ASSE - Toulouse FC
(0-1)

W. Ben Yedder (20') pour Toulouse FC.


La balayette est parfaite. Planqué derrière la grande carcasse d'Aguilar, Papi Lemoine déploie sa jambe, touche celle du Toulousain et le voit s'effondrer comme un éléphanteau drogué sur la pelouse du Chaudron. Heureux de voir son méfait seulement sanctionné d'un jaune, le Stéphanois vient de matérialiser la frustration qui habite son équipe en ce début d'après-midi. Ni excellents, ni spécialement mauvais, les Verts ont fait jeu égal avec le TFC sans en retirer le moindre point. Malgré la fatigue liée à l'Europa League, les hommes de Galtier n'ont pas flanché dans l'engagement, acculant par moment leurs adversaires. Sauf que ce dimanche, la réussite n'était clairement pas dans les pieds de l'ASSE, mais bien dans ceux des attaquants toulousains, Pešić et Ben Yedder en tête. Et Lemoine ne peut pas balayer tout le monde.

À toi, à moi


Le match n'a pourtant rien d'une partie de cours d'école. Dès les premières minutes, les deux équipes affichent clairement leurs intentions de jouer. Et bien. Auteur d'une bonne entame, Saint-Étienne va pourtant vite se confronter au talent de la ligne offensive du TFC. Vivaces au milieu des patauds Sall, Pogba et Clerc, les gâchettes toulousaines ne mettent que peu de temps à profiter des espaces laissés par les Verts dans leur dos. Et si Doumbia est le premier à dégainer à côté du poteau droit (12e), Ben Yedder termine une dizaine de minutes plus tard les séquences rapides des Violets. À la remise, en appui, puis à la réception d'une bonne ouverture de Pešić, l'attaquant esquive Bayal Sall avec l'aide d'un contre favorable et devance Ruffier pour trouver les filets. Limpide, l'action contraste avec le labeur des attaquants stéphanois. Déjà auteur d'un raté monumental juste avant le but, Corgnet va cette fois-ci jouer de malchance en trouvant la transversale (32e). Sur les cages de Boucher, les actions se multiplient, mais la réussite fait toujours défaut. Un leitmotiv que les Toulousains vont se charger de ne pas contrarier.

Toulouse tient la baraque


Tranchants dans leurs offensives, les hommes de Casanova profitent de leur avantage au score pour faire ce qu'ils maîtrisent le mieux : contre-attaquer. Le podium en ligne de mire, Saint-Étienne ne peut se contenter d'une première défaite à la maison et pousse toujours dans le vent, laissant les espaces se creuser. Et si le TFC est tout proche de faire le break par Pešić à une demi-heure du terme, ce sont bien les cafouillages offensifs qui font mal à Sainté. Une dizaine de corners, quelques frappes déviées, des rushs bien contenus : rien ne va au bout pour une équipe qui s'énerve. Les semelles se multiplient et remplacent peu à peu les espoirs d'égalisation. Jusqu'au bout, le Chaudron va donc bouillonner sans que l'explosion attendue n'arrive. Hachés, les derniers instants de la rencontre calment même les ardeurs des plus optimistes. Côté TFC, l'opération est réussie. À hauteur de son adversaire du dimanche, le club a confirmé que ses armes offensives allaient cette saison lui rapporter des points. Saint-Étienne peut au contraire s'en inquiéter.

Résultats et classement de L1

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Chelsea à l'encre de Cesc