Toulalan et la thérapie espagnole

Toulalan et Málaga, c'est fini. Deux ans après son départ de Lyon, le banni de Knysna fait son retour en France du côté de Monaco. Une bonne nouvelle pour une Ligue 1 qui retrouve un Toul' bien dans sa tête et bien dans ses pompes.

15 25
Ce jeudi, il pleuvait sur Málaga. Les 30 degrés de rigueur avaient laissé place à des averses. Une météo ce qu'il y a de plus bretonne au cœur de l'Andalousie. Un hommage à Jérémy Toulalan, sans doute. Car, après deux saisons pleines à la Rosaleda, le Nantais de naissance plie les gaules. Direction Monaco et sa nouvelle galerie de stars. Outre ses 44 matchs et ses trois pions sous la liquette des Boquerones, c'est surtout une empreinte que laisse la Toul'. Une marque faite de retours désespérés, de tacles appuyés et de frappes dans les nuages. Maître à jouer et catalyseur du Málaga de Pellegrini, Jérémy Toulalan s'est surtout refait une santé dans le Sud de l'Espagne. Oublié le temps des traumatismes post-Knysna, le Français revient sur le Rocher avec un mental à toute épreuve. Sans aucune rancœur. Retour sur cette mue espagnole qui l'a conduit de la cafétéria du Leclerc au Westfalenstadion de Dortmund.

Du Leclerc au Westfalenstadion

Son arrivée lors de l'été 2011 à Málaga est un choix par défaut. Ou presque. C'est en tout cas ce qu'il ne dément pas dans L’Équipe : « Le président Aulas m'a dit que j'étais libre d'étudier la proposition espagnole. Il était triste et déçu que je m'en aille, mais je sais que par rapport à la situation économique du club, mon départ est une bonne chose. J'ai bien compris qu'on avait besoin de me vendre. » Il accepte – contre 4,2 millions d'euros par an, tout de même – et met entre parenthèse ses maux français. Cloué au pilori après le fantasque épisode de Knysna, Jérémy Toulalan a vécu une dernière année lyonnaise des plus pénibles. Le lien charnel qui le liait au football est brisé. Son mal-être, il le raconte lors d'un épisode sponsorisé par Michel-Édouard : « J'ai mangé une fois dehors, dans une cafétéria de Leclerc parce qu'on venait faire des courses. J'étais derrière un gros pot de fleurs, dos à la salle et, de toute façon, je baissais la tête.  »

Une cabeza que Manuel Pellegrini va savoir relever. « J'avais de sérieux doutes quant à mon avenir, assurait-il à peine arrivé en Andalousie. Mais quand j'ai parlé avec Pellegrini, tous les doutes se sont dissipés.  » En une pré-saison, il devient le daron du milieu de terrain de Málaga. Adulé par les Malagueños, il se sent bien. Car, malgré l'arrivée du tout cheikh qatari, la pression est moindre. Avec son palmarès quasi vierge, le Málaga CF mise sur le long terme. Le premier exercice s'avère une réussite. La Rosaleda va découvrir pour la première fois la Ligue des champions, pendant que la Toul' va voir sa cote grimper en flèche en Liga. Subitement, ces rêves de grandeur se heurtent à un cheikh en bois. Van Nistelrooy, Mathijsen et Cazorla se barrent. Toulalan, lui, reste à quai. Et parvient, malgré les blessures, à atteindre les quarts de C1. Face à Dortmund, il se rappelle au bon souvenir d'une France du football qui l'avait blacklisté un peu trop vite.

Les Bleus dans l'âme

Le nouveau Toulalan, mieux dans ses basques et dans sa tête, la France n'a pas voulu le redécouvrir. La faute à qui, la faute à quoi ? La réponse reste un mystère. Lorsqu'il admettait volontiers en 2011 être « d'accord avec Laurent Blanc  » car « si j'avais été sélectionneur, je ne me serais pas pris  » , le bougre était loin de sa forme optimale. À l'heure actuelle, l'excuse ne tient plus. Toulalan est de retour au top. Et à quelques mois du Mondial brésilien, alors que personne ne semble véritablement s'imposer devant la défense, l'alternative du néo-Monégasque tient la route. C'est d'ailleurs l'une des volontés du joueur. En revenant en Ligue 1, qui plus est dans un club sous le feu médiatique, le bougre veut se mettre en lumière. Didier Deschamps, l'an dernier déjà, avouait que Jérémy « fait partie des joueurs qui ont une certaine expérience au niveau international » . Avec son contrat de deux ans (plus une année en option) sur le rocher monégasque, Toulalan aura forcément l'occasion de se rappeler au bon souvenir de la Desch'. Et des barres transversales d'une Ligue 1 à qu'il avait manqué.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 2
toulalan capitaine de l EDF à la CDM
il a de l´experience, il est bon et il fera du bien a un milieu français un peu trop jeune
Manger dans une cafeteria leclerc... Quelle vie de merde... Le suicide est la prochaine etape.
Jack Facial Niveau : CFA
Toulalan mériterait d'être revu en EDF.
L'Hiver Poule Niveau : District
Il a toultalan nécessaire pour être titulaire en EDF et à Monaco. Un achat intelligent des dirigeant du Rocher !!!
Mouais... J'aime bien l'ami toulalan mais n'exagerons rien. Et puis au vu de la coupe des confederations la France merite meme pas de se qualifier.
Ah, ce qu'on oublie vite... Il a pas changé depuis Lyon et l'époque où il faisait flame en EDF, hein. Les milieux déf qui ne servent qu'à récupérer des ballons, ça existe plus dans le foot moderne ou alors on ne peut se le permettre que quand on a Pirlo à côté, ce qui est pas vraiment le cas en edf, n'est-ce pas ?

"Maitre à jouer de Malaga", ça m'a bcp fait rire aussi. Pièce importante à la limite, ouais, mais il joue quedal - au mieux, il détruit.
KillerCroc Niveau : CFA
Deschamps 2.0

Espérons qu'il auran Toulalan qu'il avait en Espagne. Je m'essaye aussi aux jeux de mots foireux.
KillerCroc Niveau : CFA
Message posté par Jack Facial
Toulalan mériterait d'être revu en EDF.


EDF okay, mais quid de GDF?
En tout cas, lui plus Moutinho, y'a moyen que ça envoie du lourd.
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par juda
Mouais... J'aime bien l'ami toulalan mais n'exagerons rien. Et puis au vu de la coupe des confederations la France merite meme pas de se qualifier.


Sincèrement, tu te sers vraiment de la Coupe des Confédérations comme réel indicateur ou c'est une blague ?...
Toofos
Neuf commentaires et pas d'allusion au Dr Fuentes, on progresse ! :-D
@vale
Je suis on ne peut plus d'accord avec toi. Des milieux dans le profil de la Toul' on en a plein en France. Un effet pervers de 98 où on s'est mis à former des "récupérateurs". Les Matuidi, Gonalons, Capoue,Sissoko et j'en passe. Aujourd’hui on a un gars comme Pogba qui semble plus à l'aise avec la balle et est capable de transpercer une ligne défensive. Donc je veux bien qu'on fasse revenir Toulalan, mais sérieusement est ce que c'est la priorité? Est ce que c'est dans ce secteur là qu'on a besoin de progresser?
Il nous faut surtout des latéraux (intégrer Digne et Corchia?), un leader technique axial (pitié pas Cabaye) mais surtout oui surtout un gars qui plante et qui mettra la pression à Benzema. Parce que quand on voit que sa concurrence c'est Giroud, Gomis voire Aliadière, c'est pas jolie jolie tout ça hein.
Ya aussi Kongdogia (désolé pour l'orthographe) qui me semble à l'aise avec le ballon et qui est intéressant.

Après le Toulalan de Malaga à tout de même bien progressé dans l'animation offensive, attendons de voir ce que ça va donner à Monaco.
Note : 1
Message posté par Toofos
Neuf commentaires et pas d'allusion au Dr Fuentes, on progresse ! :-D


Tu viens de tuer tout ça...
Calmez vous, si y'a un poste qui manque pas en France c'est bien les milieux def.
Message posté par elnendordino
toulalan capitaine de l EDF à la CDM
il a de l´experience, il est bon et il fera du bien a un milieu français un peu trop jeune


Oui oui Capitaine... Un mec qui sera pt-être de retour à un an du mondial...
Ca se voit que tu l'as pas regarde volontaire. La France aurait pas fait mieux que Tahiti.
Allez hop "Modifier équipe" "Tranferts" "Espagne" "Malaga" "Toulalan" "France" "Ligue 2" "AS Monaco" "Gestion des effectifs" Toulalan à la place d'Obbadi "Commencer le match". Et puis tient, la même chose pour Abidal.
La Toul, un joueur discret, intelligent et sympathique. Bon retour en L1 !
Toulalan en EdF, ça serait mérité au vu de ses performances avec Malaga, mais pas forcément indispensable : dans le même profil que lui, on a Matuidi, qui est quand même un cran au dessus de la Toul'
Après, vu que nos trois "titulaires" au milieu de terrain (Matuidi, Pogba, Cabaye) pourront pas être là en septembre, reprendre Toulalan me parait très cohérent
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
15 25