1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Arsenal/Bayern Munich (1-3)
  4. // Billet d’humeur

Touche pas à mon Arsenal

Relégué au rang de moins que rien après avoir fait fantasmer l’Europe il y a quelques années, Arsenal fait aujourd’hui l’unanimité contre lui. La fessée reçue par le Bayern hier en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-3) incite à appuyer sur la touche « stop » et défendre l’indéfendable.

Modififié
0 55
« Arsenul » , « Arsanal » . Voilà huit ans que les anti-Gunners attendent courageusement d’être certains que les Londoniens soient assurés de finir la saison bredouille pour dégainer leurs jeux de mots les plus élaborés. Oui, Arsenal n’a plus gagné le moindre trophée depuis 2005. Pour autant, avancer que le club n’est rien d’autre qu’une machine à perdre est à peu près aussi raisonnable que de considérer Pierre Arditi comme un comédien d’exception.

Ne pas oublier que le joujou des Hill-Wood est par exemple la seule formation anglaise à avoir constamment atteint les 8es de finale de la C1 depuis la naissance de la formule actuelle (2003-2004). Pas si mal pour une armée de losers. Être honnête, c’est aussi se souvenir qu’avant ces huit années où la poussière est la seule matière qui a eu l’occasion de s’installer dans l’armoire à trophées, le club s’est forgé une réputation d’insatiable vainqueur. On peut avoir envie d’enterrer Arsène Wenger si on veut, mais autant prévoir un cercueil suffisamment solide pour supporter le poids de deux doublés Cup-Championnat (1998, 2002), deux Coupes (2003, 2005) et un titre de champion 2004 acquis en bouclant le championnat invaincu. Cette époque où les Londoniens poussaient le vice jusqu’à enchaîner 49 matchs sans la moindre défaite - new record !

Arsenal n’a toutefois pas attendu d’être coaché par un Alsacien sur qui la doudoune Nike ressemble étrangement à un sac de couchage Quechua pour façonner sa légende. Au hasard, le titre de 1989 glané à la dernière seconde à Anfield au nez et à la moustache de Grobbelaar et des Reds est condamné à rester comme l’un des plus jouissifs de l’histoire du championnat d’Angleterre.

Le punching ball de la récré

Difficile de dater le moment (Thierry Henry) où Arsenal (Thierry Henry) est devenu quelque peu haïssable (Thierry Henry) aux yeux de ses adversaires, mais le constat (Thierry Henry) est là : il n’y a pas besoin de glisser de message subliminal pour comprendre qu’il y a quelques années, le monde s’est séparé en deux, entre les personnes friandes de plats du pied croisés et de coups francs tirés avec la permission sournoise de l’arbitre, et celles qui en ont eu ras le bol de toute cette foire.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : hormis une poignée de cinglés de Tottenham, personne ne désire la mort des Gunners. Au fond, Arsenal n’est ni plus ni moins qu’un bon élève pas suffisamment doué pour comprendre qu’à l’école, l’essentiel est de ne pas se retrouver seul à essuyer glaires et quolibets du reste de l’assemblée. Le club du nord de Londres est ce gamin auquel on vole le bonnet à la récréation pour en faire un parfait objet de passe à dix. Celui à qui l’on découpe la gomme en soixante-deux morceaux pour tuer le temps au fond de la classe. Celui à qui l’on baisse le survêt’ en molleton pour amuser la galerie au cours d’EPS. En somme, une victime, mais une victime précieuse dans le sens où elle permet aux autres élèves de collectionner les souvenirs. À quoi rimerait une scolarité si elle était dépourvue de souffre-douleur ? Voilà, Arsenal est un punching ball ambulant sans qui la Ligue des champions aurait eu moins de sens ces dernières années. Il ne faut pas non plus dramatiser la gifle reçue hier par le Bayern Munich, qui sera d’autant plus facile à essuyer que les Canonniers connaissent déjà le chemin de la réhabilitation. Dès samedi, la réception d’Aston Villa, plus mauvaise défense de Premier League à l’extérieur, aura le don de retourner le crâne des ânes qui ont réclamé la tête de Wenger hier dans les travées de l’Emirates Stadium.

Qu’on se le dise, Arsène Wenger ne peut décemment pas quitter Arsenal. Pas maintenant. Pas sur huit années de disette, quand bien même il est rassurant de savoir qu’en 2013, on peut préserver son boulot sans menace de licenciement au bénéfice d’avoir vécu une période de gloire aussi longue que celle que l’on vient de vivre sans trophée. Au-delà des théories foireuses qu’on nous sert à toutes les sauces pour expliquer qu’Arsène l’économe a sacrifié le palmarès du club au profit de finances saines, il faut simplement se rappeler que le successeur de Bruce Rioch (Bruce who ?) est en place depuis plus de seize ans pour être convaincu qu’il fait partie de ces gens qui méritent le vouvoiement. Quand le Strasbourgeois a débarqué à Arsenal en 1996, Jack Wilshere avait 4 ans, tandis que Mickaël Madar et Franck Gava sévissaient sous le maillot de l’équipe de France. Un repère temporel qui donne envie d’arrêter d’embêter la victime des cours de récré. Car c’est une fois qu’elle aura demandé à changer d’établissement qu’on se rendra compte qu’au fond, peu importe qu’elle perde les trois quarts du temps, ce qu’on aimait par-dessus tout, c’est qu’elle participe à la fête. Même si dans une fête, on aura toujours plus envie d’emmerder Laurent Koscielny que Tony Adams.

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Arsenal French touch 1 : composer son équipe avec d'excellents éléments français et glaner des titres.

Arsenal French touch 2 : permettre le foisonnement de pépites que d'autres clubs profitent à la maturité acquise.


Même si la période actuelle est moins séduisante, comment renier le boulot exécuté par Wenger ? Comment ne pas voir dans sa prolongation de contrat la reconnaissance d'un travail accompli de qualité avec les moyens que l'on sait.
superslash Niveau : CFA2
Mais j'aime bien Pierre Arditi moi, c'est un peu mon anti-depardieu
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Allez on se paluche toujours sur Poulidor...
bentamaman Niveau : DHR
Pff match d'un infinie tristesse d'Arsenal, si il ne marque pas le but du 1-2, sa sentait la branlé de chez branlé..

Je ne sais pas si Arsène va rester ou non, mais je pense que cette fois si, il doit changer de politique, c'est plus possible de fonctionner comme sa, la il donne vraiment l'impression de vouloir crever avec ses principes.

Il ne peut plus bénéficier de l'apport des tops joueurs français comme au début des
années 2000 ou il récupérait des mecs parfaitement formés et qui bénéficiaient de toute la confiance accumulée en edf, surtout qu'à cette époque ils étaient encore compétitif au niveau salaires.
Message posté par RonHarris
Pas d'accord sur le passage sur les économies mais bon. Bel article sinon qui rejoint ce que je disais hier. Wenger mérite le plus grand respect de la part des amateurs de foot, parce que ce qu'il réussit chaque année à Arsenal c'est grand tout simplement. Réussir année aprés année à se qualifier en LdC puis en 8ème alors même que les meilleurs joueurs s'en vont chaque été, c'est incroyable. Je ne pense pas que les Mancini, Benitez ou même Ferguson ( malgré mon respect pour ce qu'ils font sauf pour Mancini ) auraient été capables de faire ça. Il se bat contre des clubs dont le budget transferts est largement supérieur au sien, pas à l'équilibre financier et dépendants de la générosité d'un mécène, qu'il soit une famille, un individu ou un fond d'investissement.

Arsenal réussit à révéler des joueurs presque chaque année, les fait murir et malheureusement ils les laissent partir par manque de moyens. Les règles du jeu sont faussées et ça ni Wenger, ni son remplaçant dans le cas où il partirait, n'y peuvent rien.



Oui Wenger est un grand entraineur et un grand manager. Oui Arsenal est un club glorieux. Maintenant faut pas non plus se voiler la face et se dire que si le board du club ne se décide pas à mettre les moyens pour jouer dans la cour des grands et permettre à l’équipe de VRAIMENT se renforcer (au niveau qualitatif), les fans d'Arsenal peuvent s'armer de patience pour une bonne dizaine d'années.
Ca m'embête parce qu'ils proposent du beau jeu et ont une véritable envie de le faire mais il manque deux ou trois joueurs de gros calibre pour rivaliser avec les Man et Chelsea (voire tottenham tant qu'ils auront Bale).
Ok personne ne ferait mieux que Wenger avec cette équipe plus que moyenne.

Le problème c'est que Wenger prend 7 million de livres pour manager cette équipe, et que depuis 3/4 saisons il enchaine les trés mauvaises décisions. Si l'équipe est si moyenne c'est à cause de lui ! Je daterais un " début de la fin" à l'arrivée d'Arshavin, un ensemble de mauvais scouting (Andre Santos en PL il fallait beaucoup d'imagination ), de mauvais choix tactique ( Gallas capitaine ?!? ) et de vente des meilleurs joueurs ( ceci n'inclue pas Nasri, 25 M c'était une aubaine pour un joueur si moyen qui a joué les 6 meilleurs mois de sa carriere à Arsenal il est vrai)....

Le board a recemment signalé qu'il avait une enveloppe de 70 M pour les transferts, peut etre serait il temps de lacher du pognon ( Arshavin record du club sous Wenger avec 15 M ! )...et surtout changer la politique salariale du club !

Gagner à Longchamp avec un cannasson roumain ça partait difficile...la coupe UEFA voilà ce qui attend Arsenal FC, au mieux....
s'ils revalorisaient le salaire de leurs "top players" à eux, au lieu de vendre les poussins qu'ils font grandir, ils n'en serait pas à X années de disette...
Hier Ben Arfa, aujourd'hui Arsenal, demain Van Der Wiel ?
Myros el matador Niveau : CFA
Je dois dire que ça fait mal au coeur de voir ce qu'on à vu hier à savoir une équipe qui sait qu'elle est clairement en dessous mais qui se bats quand même et qui veut y croire (heuresement d'ailleurs)

Mais que faire face au Bayern hier il était trop en place, un quadrillage du terrain parfait qui ne laissait pas beaucoup de place aux joueurs d'arsenal pour sortir d'un jeu stéréotipé.

Ya eu 3-1 mais franchement il aurait pu tout aussi bien avoir 5-1 bon allez 5-2 parce que la reprise de Giroud était bien enfin excepté qu'il tire sur le goal
Vous êtes bien gentils avec Arsenal et AW mais rien gagner depuis 2005 quand même... Ils auraient pu au moins se sortir les doigts pour une Carling Cup hein, Birmingham a bien réussi à gagner cette coupe.
1.
Personne n'a rien compris. L'année prochaine est la bonne. Les jeunes arrivent à maturité. Nous n'avons pas perdu de cadre cette année. Walcott a prolongé. Wilshere est de retour. Donnez-nous encore un tout petit peu de temps...

2.
On a tous compris. L'année prochaine sera tout aussi douloureuse. Les jeunes semblent vouloir le rester éternellement. Aucun cadre perdu parce qu'il n'en reste plus. Walcott a les capacités mais pas l'intelligence. Wilshere est de retour et cela fait du bien. On vous a déjà donné huit ans...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
"avancer que le club n’est rien d’autre qu’une machine à perdre est à peu près aussi raisonnable que de considérer Pierre Arditi comme un comédien d’exception."

je vois que l'humour n'est pas le fort de tout le monde à la rédac, quelle comparaison foireuse...

moi j'avoue que sans être pour tottenham, je les vomis ces trous du cul : ne serait-ce parce qu'il participe de la francisation de Londres.
Pour autant, avancer que le club n’est rien d’autre qu’une machine à perdre est à peu près aussi raisonnable que de considérer Pierre Arditi comme un comédien d’exception.

Moi j'ai arrêté là.Arditi,il est pas mauvais.Il a pas une palette très large de rôles,mais il est jamais ridicule.Et puis la phrase est à chier,SoFoot se gaufre souvent,à force de quêter la punchline.Moi,j'en ai marre,si vous savez pas le faire,laissez Booba.
Le moignon gauche Niveau : District
Je vous trouve dur dans vos commentaires car vous occultez à mon avis le plus important : le board a pris des décisions stratégiques il y a quelques années pour pérenniser l'avenir du club. En choisissant de financer son propre stade ils ont fait un pari sur l'avenir et ils sont en passe de le remporter. Alors oui il a fallu faire une choix entre politique sportive et financière mais personnellement alors que les meilleurs éléments du club ont été vendus pour permettre le financement du stade, Arsène a su maintenir un standing. La nouvelle enceinte rapporte au club le double de recette de ce qu'il faisait à Highbury. Ces chiffres n'englobent pas la vente des joueurs et la transformation de l'ancien Highbury en appartement de luxe.

Reste la dette contractée pour la construction du stade estimée à 350-400 M€ et dont le remboursement s'effectue depuis plusieurs années. Il y a 2 ans, j'ai lu un rapport d'analystes financiers qui indiquait qu'Arsenal était en avant sur ses objectifs de remboursement grâce à la maîtrise de la masse salariale (revente des joueurs) et à des résultats soutenus (présence systématique en ligue des champions + merchandising). Alors OK Arsenal ne joue pas les premiers rôles mais dès à présent voici un club qui va se retrouver dans une situation financière saine à l'approche du fairplay financier. On parle déjà d'une première enveloppe de 70 millions pour les transferts l'année prochaine. La mue s'achève donc ne vous y trompez pas Arsenal va redevenir rapidement un "très" grand d'Europe. Cela grâce à l'action conjuguée du président et de l'entraîneur.

(faites la comparaison de la situation du club avec celui de Valence...)
FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
Pour parler du match d'hier. Malgré le score (1-3) je suis un petit peu déçus par la performance du Bayern qui après le deuxième but a arrêté de courir jusqu'au 1-2. Quand tu es à l'extérieur, que tu vois que tu peux en planter plus, fais-toi plaisir, c'est important pour le match retour.

Cette attitude n'a pas été celle du champion attendu. Après, bon, ils ont plus que bien géré mais plus marché que couru sur pas mal de phases de jeu et ont un très bon résultat à l'extérieur.
fernandollorientais Niveau : CFA
Je pense que vous êtes bien trop complaisants à l'égard de tonton Arsène.

Il a déjà prouvé la qualité de son management, mais c'était il y a bien longtemps. Il ne peut pas éternellement se dédouaner pour le motif qu'il a moins d'argent à disposition que les autres "topcoaches". Mancini ou Ancelotti ont plus d'argent que Wenger -certes- mais eux n'ont aucune excuse, pire, il ne feront jamais l'unanimité, même quand les résultats sont là.

En plus, ce n'est pas très courageux.

Si cette saison Arsenal finit 6e et sort dès les 1/8e (comme depuis 3 ans, dernière demi en 2008), il faudra accepter la vérité du terrain et qualifier sans complaisance cette saison de déconvenue.

Je trouve que Wenger allume beaucoup ses joueurs. S'ils ne sont pas des foudres de guerres derrière et des tueurs devant, ni même au milieu d'ailleurs -où le seul wilshere a surnagé hier, ce sont ses joueurs. Quand Wenger s'est-il remis en question pour la dernière fois ? n'est-ce pas le premier reflex d'un Mourinho lorsque son équipe perd ? Et puis après tout, ne les a-t-il pas choisi ?

La question que je pose aujourd'hui est la suivante : arsenal ne fait plus partie du top 8 européen (3 ans) ni du top 4 anglais (fin de saison). Si cela correspond à la valeur de son effectif (ce qui n'est pas certain), où est la valeur ajoutée du management de Wenger ?
vinceletah Niveau : CFA
Le plus gros probleme d'Arsenal c'est pas l'entraineur mais quand meme les actionnaires, ces crevards*! Chaque fois qu'un joueur explose ils le perde parce qu'ils veulent pas s'aligner sur les gros salaires payes ailleurs. Et aussi, il est evident qu'ils ont vendus beaucoup de joueurs au max de leurs valeurs marchandes pour se rembourser le stade!
Sans compter les joueurs moyens qu'Arsene a rendus fantastiques et sont retombes dans l'anonymat d'etre un bon joueur sans plus quand ils ont echanges leurs mentors contre un plus gros cheque (Adebayor, Flamini, Song...)
denis brognard Niveau : Loisir
Au niveau de l'état d'esprit, c aussi un échec complet pour wenger...
On a tjrs autant l'impression de voir jouer des enfants lorsque arsenal joue un gros match.
Les mecs ne se battent pas , sont abbatus, aucun respect de la discipline tactique.
C'est à l'entraineur d'insuffler un etat d'esprit conquérant.

Mourinho il te fait meme courrir les mecs de l'ASPTT...
gunners25 Niveau : DHR
Message posté par ZinkosBat
Ok personne ne ferait mieux que Wenger avec cette équipe plus que moyenne.

Le problème c'est que Wenger prend 7 million de livres pour manager cette équipe, et que depuis 3/4 saisons il enchaine les trés mauvaises décisions. Si l'équipe est si moyenne c'est à cause de lui ! Je daterais un " début de la fin" à l'arrivée d'Arshavin, un ensemble de mauvais scouting (Andre Santos en PL il fallait beaucoup d'imagination ), de mauvais choix tactique ( Gallas capitaine ?!? ) et de vente des meilleurs joueurs ( ceci n'inclue pas Nasri, 25 M c'était une aubaine pour un joueur si moyen qui a joué les 6 meilleurs mois de sa carriere à Arsenal il est vrai)....

Le board a recemment signalé qu'il avait une enveloppe de 70 M pour les transferts, peut etre serait il temps de lacher du pognon ( Arshavin record du club sous Wenger avec 15 M ! )...et surtout changer la politique salariale du club !

Gagner à Longchamp avec un cannasson roumain ça partait difficile...la coupe UEFA voilà ce qui attend Arsenal FC, au mieux....



Reyes a coûté entre 23 et 25 M€ à Arsenal
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 55