Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée
  3. // AS Roma/Lazio (2-2)

Totti répond à Felipe Anderson et sauve la Roma

Menée 2-0 à la pause, la Roma arrache un point quasi miraculeux grâce à un doublé de son capitaine historique, Francesco Totti (2-2). La Lazio a prouvé qu'elle avait les armes pour rivaliser, mais peut éprouver des regrets après une deuxième mi-temps mal gérée.

Modififié

AS Rome - Lazio
(2-2)

F. Totti (48'), F. Totti (56') pour AS Rome , S. Mauri (23'), F. Anderson (28') pour Lazio Rome.


Un combo accélération-passe millimétrée dévastateur sur l'ouverture du score, une frappe limpide pour doubler la mise dans la foulée. Felipe Anderson pensait bien avoir envoyé la Roma définitivement au tapis au cours d'une première période à sens unique. Mais l'orgueil de la Roma et de son capitaine Francesco Totti ont parlé au retour des vestiaires. Pour le quarantième derby de Rome de sa carrière, Totti a fait parler son talent avec un doublé salvateur, qui en fait le meilleur buteur de l'histoire de la stracittadina, avec 11 réalisations. La ville éternelle n'a pas trouvé son roi cet après-midi, mais deux beaux princes.

Anderson frappe le premier


C'est bien connu, un derby ne se joue pas, il se gagne. Seulement, comme souvent dans cette situation, l'enjeu tend à prendre le pas sur le jeu. La Roma et la Lazio mettent ainsi un bon moment à se montrer dangereuses et se neutralisent sans trop de peine. Stefano Pioli a cependant une arme que Rudi Garcia n'a pas (ou plus) en l'absence de Gervinho parti à la CAN. Sur une perte de balle au milieu de terrain de Nainggolan, Anderson met les gaz et sert, sur un plateau, Mauri qui n'a plus qu'à conclure. Pas du genre à se rassasier rapidement, l'ancien coéquipier de Neymar à Santos entame le passage en revue de tout son registre.

Pas attaqué aux 20 mètres, le Brésilien double tranquillement la mise avec une frappe parfaitement placée du gauche que De Sanctis ne peut qu'effleurer (2-0). Même si le stadio Olimpico n'est incompréhensiblement pas rempli, il résonne pour saluer le spectacle. La Roma, dans l'histoire, joue tout juste au faire-valoir comme un mauvais acteur de second rôle. Felipe Anderson ne s'arrête d'ailleurs pas là avec une démonstration de dribbles pour un Maicon déboussolé. Vite la pause pour les Giallorossi, complètement absents des débats.

Totti répond et prend un selfie


Mener de deux buts ne suffit toutefois pas à s'assurer une victoire. Encore plus dans un derby. Revenue avec les crocs, la Louve se relance immédiatement grâce à son Capitano. À la conclusion d'un centre de Strootman - entré à la pause avec Ljajić (contre Nainggolan et Florenzi) - Totti trouve l'ouverture en toute sérénité. Le coaching de Garcia a payé, la Roma est transfigurée et pousse très fort pour aller chercher l'égalisation. Iturbe croit y parvenir sur une ogive en direction du but de Marchetti, mais ce dernier répond bien présent.

Asphyxiée, la Lazio est courageuse et manque même de reprendre un peu d'air, Mauri frappant d'abord le poteau avant que De Sanctis ne détourne un bon coup franc de Candreva. Totti enfile alors le costume de sauveur sur un centre d'Holebas, cette fois. Sa magnifique volée en extension fait mouche et permet à la Louve d'égaliser assez miraculeusement. De quoi se permettre un petit selfie en bas de la Curva Sud. Folie. On en restera là malgré 25 dernières minutes très rythmées et marquées par un exploit de De Sanctis face à Klose lors des dernières secondes. Avant le déplacement de la Juventus à Naples, ce dimanche soir, la Roma revient à hauteur des Turinois en tête du classement, et la Lazio reste troisième. Tout le monde est content ?

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 8
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
À lire ensuite
Arsenal marche sur Stoke