Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Tottenham y met du coeur

Entre déclassés de la Champions, jeunes pousses des pays émergents, habitués des joutes continentales et clubs sans illusion, ravis de participer, l'Europa League charrie les boules du hasard pendant une semaine (retour jeudi en huit), avant le grand tirage des poules à Monaco, le 26 août. Voire...

Modififié
Le Panathinaïkos vit mal l'après-Cissé. Peut-être même le départ de Sydney Govou à Evian-Thonon-Gaillard. Malgré une charnière de haut vol, certifiée 100% Ligue 1 (Boumsong-Kanté), les Grecs se sont lourdement inclinés contre le Maccabi Tel Aviv (0-3). Pareillement recalé de la plus prestigieuse des compétitions, le Standard de Liège, orphelin de son président Protée, Luciano D'Onofrio et de ses meilleurs éléments (Witsel, Defour, Mangala) partis au Portugal, a battu à l'arraché les redoutables suédois d'Helsingborgs (1-0). Le passage de la C1 à l'ancienne C3 est impitoyable : le Schalke 04 de Raul et Huntelaaar, 1/2 finaliste l'an dernier contre United, devra remonter un handicap de deux buts à Gelsenkirchen contre l'effrayant HJK Helsinki (0-2) et Pukki, son buteur qui voit double.

L'Ecosse en ruines

Les clubs de la Premier league, en revanche, n'ont pas fait de sentiments, y compris Tottenham, ancien locataire, lui aussi, de la Champions. Vainqueur (5/0 : van der Vaart, Defoe, Livermore, Bale et Lennon) de l'ombre de Heart of Midlothian, le club écossais cher à Franck Sauzée. Même chose pour Fulham (qualifié au bénéfice du fair-play, on rêvce éveillé) qui dispose, facile, à domicile de Dniepr Dniepropetrvsk (3-0), le quatrième club 'nouveau-riche' du championnat ukrainien. Enfin, Stoke City, la surprise de la Premier League de la saison passée s'en est allée chercher un petit succès en villégiature à Thoune (1-0, but de Pugh), une armada sise au pays des edelweiss.

Au royaume de l'Ecosse en ruines, les Glasgow Rangers se sont inclinés à Maribor (1-2), l'ancien bourreau de Lyon en préliminaires de C1 en 1999; la faute à un but de Vilekonja à la 92ème. Le Celtic s'en tire encore plus mal avec un nul sans but à Celtic Park contre le FC Sion; et dire qu'ils le surnomment le Paradise. Au rayon des belles endormies, le Steaua Bucarest et le CSKA Sofia roupillent depuis lurette. En toute logique, les Roumains ont disposé des Bulgares à domicile (2-0) dans l'indifférence générale. Le cas d'Anderlecht, autre chef d'oeuvre en péril, est un poil moins préoccupant. Avant de pouvoir bénéficier, ô ironie, de l'ancien duo d'attaque des Rouches liégeois (Jovanovic-M'Bokani), les Mauves s'en sont allés battre le champion de Turquie 2010, Bursaspor (2-1, grâce à Jovanovic et au trop méconnu Legear). De son côté, Besiktas, le seul des trois géants stambouliotes à ne pas être exsangue ces temps-ci, n'a fait qu'une bouchée (3-0) d'Alania Vladikauvkaz (toujours faire confiance aux Russes et aux Ukrainiens pour les noms au scrabble).


L'Atletico sans trembler

Les rares affiches de la soirée ont, par ailleurs, tenu leurs promesses. Le Hanovre 96, leader de la Bundesliga, l'a emporté au forceps contre le FC Séville (2-1 : un doublé de Schlaudraff contre un but de ce brontosaure de Kanouté) dans une rencontre échevelée. L'Atletic Bilbao n'a jamais pu percer la muraille ultra verouillée de Trazbonspor, le vice-champion turc, lui aussi dégluti de la C1. Le dernier (brillant) finaliste de cette Europa Cup, Braga, frustré se son entraîneur parti au Sporing Club du Portugal, Paciencia, n'a pu venir à bout des Young Boys de Berne (0-0) au Portugal. Enfin, l'Atletico Madrid et son recrutement fastueux à venir ont donné la leçon à un Vitoria Guimaraes, un poil trop naïf (2-0 : un doublé d'Elias en seconde mi-temps). Pour la queue du Mickey, même jour, même heure, même punition, la semaine prochaine...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 49 minutes Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 34
il y a 6 heures Les trophées 2018 de SO FOOT !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 99 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
À lire ensuite
Rome aux deux visages