Tottenham y met du coeur

Entre déclassés de la Champions, jeunes pousses des pays émergents, habitués des joutes continentales et clubs sans illusion, ravis de participer, l'Europa League charrie les boules du hasard pendant une semaine (retour jeudi en huit), avant le grand tirage des poules à Monaco, le 26 août. Voire...

Modififié
0 4
Le Panathinaïkos vit mal l'après-Cissé. Peut-être même le départ de Sydney Govou à Evian-Thonon-Gaillard. Malgré une charnière de haut vol, certifiée 100% Ligue 1 (Boumsong-Kanté), les Grecs se sont lourdement inclinés contre le Maccabi Tel Aviv (0-3). Pareillement recalé de la plus prestigieuse des compétitions, le Standard de Liège, orphelin de son président Protée, Luciano D'Onofrio et de ses meilleurs éléments (Witsel, Defour, Mangala) partis au Portugal, a battu à l'arraché les redoutables suédois d'Helsingborgs (1-0). Le passage de la C1 à l'ancienne C3 est impitoyable : le Schalke 04 de Raul et Huntelaaar, 1/2 finaliste l'an dernier contre United, devra remonter un handicap de deux buts à Gelsenkirchen contre l'effrayant HJK Helsinki (0-2) et Pukki, son buteur qui voit double.

L'Ecosse en ruines

Les clubs de la Premier league, en revanche, n'ont pas fait de sentiments, y compris Tottenham, ancien locataire, lui aussi, de la Champions. Vainqueur (5/0 : van der Vaart, Defoe, Livermore, Bale et Lennon) de l'ombre de Heart of Midlothian, le club écossais cher à Franck Sauzée. Même chose pour Fulham (qualifié au bénéfice du fair-play, on rêvce éveillé) qui dispose, facile, à domicile de Dniepr Dniepropetrvsk (3-0), le quatrième club 'nouveau-riche' du championnat ukrainien. Enfin, Stoke City, la surprise de la Premier League de la saison passée s'en est allée chercher un petit succès en villégiature à Thoune (1-0, but de Pugh), une armada sise au pays des edelweiss.

Au royaume de l'Ecosse en ruines, les Glasgow Rangers se sont inclinés à Maribor (1-2), l'ancien bourreau de Lyon en préliminaires de C1 en 1999; la faute à un but de Vilekonja à la 92ème. Le Celtic s'en tire encore plus mal avec un nul sans but à Celtic Park contre le FC Sion; et dire qu'ils le surnomment le Paradise. Au rayon des belles endormies, le Steaua Bucarest et le CSKA Sofia roupillent depuis lurette. En toute logique, les Roumains ont disposé des Bulgares à domicile (2-0) dans l'indifférence générale. Le cas d'Anderlecht, autre chef d'oeuvre en péril, est un poil moins préoccupant. Avant de pouvoir bénéficier, ô ironie, de l'ancien duo d'attaque des Rouches liégeois (Jovanovic-M'Bokani), les Mauves s'en sont allés battre le champion de Turquie 2010, Bursaspor (2-1, grâce à Jovanovic et au trop méconnu Legear). De son côté, Besiktas, le seul des trois géants stambouliotes à ne pas être exsangue ces temps-ci, n'a fait qu'une bouchée (3-0) d'Alania Vladikauvkaz (toujours faire confiance aux Russes et aux Ukrainiens pour les noms au scrabble).

L'Atletico sans trembler

Les rares affiches de la soirée ont, par ailleurs, tenu leurs promesses. Le Hanovre 96, leader de la Bundesliga, l'a emporté au forceps contre le FC Séville (2-1 : un doublé de Schlaudraff contre un but de ce brontosaure de Kanouté) dans une rencontre échevelée. L'Atletic Bilbao n'a jamais pu percer la muraille ultra verouillée de Trazbonspor, le vice-champion turc, lui aussi dégluti de la C1. Le dernier (brillant) finaliste de cette Europa Cup, Braga, frustré se son entraîneur parti au Sporing Club du Portugal, Paciencia, n'a pu venir à bout des Young Boys de Berne (0-0) au Portugal. Enfin, l'Atletico Madrid et son recrutement fastueux à venir ont donné la leçon à un Vitoria Guimaraes, un poil trop naïf (2-0 : un doublé d'Elias en seconde mi-temps). Pour la queue du Mickey, même jour, même heure, même punition, la semaine prochaine...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aime vraiment beaucoup cette Europa League, Matchs à foison, équipes inconnues, matchs débridés, à coté de cette Champions devenue trop prévisible, la hiérarchie y est bien définie, ca fini (presque) toujours par le même carré.

J'avoue que l'Europa est un peu faussée, vu le désintérêt que lui portent les grands championnats, les français devraient s'y intéresser de plus près, ca nous permettrait de comprendre pourquoi les allemands ont détroné l'Italie au Ranking, et pourquoi aussi la Russie, l'Ukraine et le Portugal arrivent si vite dans les hauteurs du classement.
Sauzée a pour club écossais cher à son coeur le rival des Hearts of Midlhotian, les Hibs. Voilà, vous pouvez corriger et effacer mon commentaire aussi par la suite ^^
Le penalty obtenu par Bursaspor mérite de passer à vidéo gag. Outre que ça soit un scandale à ce niveau-là, on peut remercier Anderlecht d'avoir rétabli la justice sur le terrain... http://www.youtube.com/watch?v=ea1Vehs8DX0
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 19 août 2011 02:33 + 1

A quand un article qui nous expliquerait le désintérêt des clubs français pour cette coupe européenne?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Rome aux deux visages
0 4