1. //
  2. // Quart de finale retour
  3. // Bale/Tottenham (2-2; 4 tab 1)

Tottenham tué par Bâle

Grosse surprise au St. Jakob-Park. Le FC Bâle élimine Tottenham aux tirs-au-but (2-2, 4 tab 1) et obtient une qualification historique.

Modififié
33 52
FC Bale - Tottenham Hotspurs : 2-2 (4 tab 1)
Buts : Salah (27e), Dragovic (49e) pour Bâle ; Dempsey (23e, 82e) pour Tottenham

Non, les Suisses ne sont pas bons qu'à abriter les comptes bancaires des politiques français, qu'à fabriquer des montres ou du chocolat. Ils jouent au football aussi, et plutôt bien même. La preuve, le FC Bâle vient de gratter, après séance de tirs au but, la première qualification en demi-finale d'une Coupe d'Europe de son histoire, la quatrième pour un club suisse. A l'usure, les Bâlois ont fait plier l'un des favoris de cette Ligue Europa. Déjà affaibli au coup d'envoi, Tottenham a terminé la rencontre à dix et sur les rotules. Séduisants à l'aller, les Suisses sont allés chercher leur qualification au courage.

Salah comme Shaqiri, Xhaka et Lavezzi

Aaron Lennon, William Gallas, Jermain Defoe et surtout Gareth Bale. L'infirmerie de Tottenham affiche complet ces temps-ci. Du coup, en l'absence du génie gallois, c'est Gylfi Sigurdsson, auteur de l'égalisation au match aller, qui a la lourde tâche de mener les Spurs vers la qualif'. Condamnés à faire le jeu, les Londoniens s'accaparent le ballon dès les premiers instants mais n'en font pas grand-chose. Les Suisses, eux, ont le cul entre deux chaises. Ne sachant pas vraiment s'il faut attaquer ou plutôt attendre, Bâle hésite, bafouille et craque après vingt minutes d'observation sous des trombes d'eau. Sur un ballon facile plein axe, le défenseur autrichien Dragovic loupe totalement son intervention, laissant Clint Dempsey s'en aller contourner son gardien et ouvrir le score pour les Anglais (0-1, 23e). C'est cruel se dit-on. En vrai, c'est un mal pour un bien. Car dans la foulée, Mohamed Salah profite d'une perte de balle de Dembélé pour s'échapper et égaliser d'un pointu des familles (1-1, 27e). Annoncé comme la nouvelle pépite bâloise au même titre que Shaqiri ou Xhaka en leur temps, l'Égyptien de 19 ans est tout proche de remettre le couvert dans la minute suivante mais il se fait trahir par une conduite de balle lavezziesque. La partie monte enfin en intensité et le St. Jakob-Park en température.

Clint Dempsey arrache la prolongation...

Sous une fine brume due aux fumigènes, les deux équipes terminent la première mi-temps en se rendant coup pour coup. D'un côté, Dembélé, sur une superbe frappe enroulée, puis Adebayor font briller le portier suisse Yann Sommer. De l'autre, Salah et Streller, loin d'être maladroit avec ses pieds malgré sa dégaine de sauteur en hauteur, donnent le tournis aux défenseurs anglais. Bonne nouvelle au retour des vestiaires. La partie reprend sur les mêmes bases. Coupable sur l'ouverture du score, Dragovic se rattrape de la meilleure des manières. Sur un corner repoussé en catastrophe par Friedel, le défenseur pousse le ballon au fond et Bâle passe un nouvel orteil en demi-finale (2-1, 49e). Paradoxalement, si Tottenham tente de réagir, ce sont les Suisses qui dominent. L'autre Égyptien El Neney envoie une frappe sèche des vingt mètres que Friedel repousse comme il peut, puis c'est au tour de Marcelo Diaz, à peine entré en jeu, de donner du travail au portier américain. Mais voilà, le haut niveau européen requiert un maximum d'efficacité. Brouillons et peu inspirés, les Spurs n'ont pas la patte gauche de Gareth Bale mais ils peuvent compter sur la rage de Clint Dempsey. Sur un long ballon dans la surface, l'Américain contrôle et frappe au milieu d'une forêt de jambes. Intraitable jusque-là, Sommer ne peut qu'effleurer le cuir qui rebondit derrière la ligne (2-2, 82e). Tottenham arrache une prolongation inespérée.

…Diaz la qualification

Une demi-heure de rab où les Spurs doivent jouer à dix contre onze après l'expulsion de Jan Vertonghen, coupable de s'être sacrifié pour stopper Streller qui partait seul au but dans les ultimes instants du temps réglementaire. En supériorité numérique, Bâle met le pied sur le ballon. Et El Neney la balle sur le poteau après une frappe puissante des 25 mètres. Le jeu tourne désormais à l'attaque-défense. Alexander Frei est tout près d'entrer au Panthéon suisse quelques instants après son entrée mais Brad Friedel veille et maintient son équipe en vie jusqu'au tirs au but. Les jambes lourdes et prises de crampes, les joueurs se présentent chacun leur tour face au but. Schar, Steller, Fabian Frei et Diaz trouvent les filets côté Bâle. Huddlestone et Adebayor se ratent. Bâle tient son exploit.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

tristiano Niveau : CFA2
Mais quelle buse* ce Adebayor, il serait incapable de dribbler un arbre!
Et quelle course d'élan ridicule sur le péno!

Bravo à Bale en tout cas! (on va éviter les jeux de mots foireux hein) ^^
RahXephon Niveau : CFA
"Grosse surprise"... après ce que Bâle a montré au match aller, après la parcours européen de l'an dernier, c'est pas un peu exagéré ?
Gustavo Fring Niveau : District
On parle quand même de l'équipe qui a privé Man U l'année dernière de 8èmes !
QUAND MEME !
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
grosse surprise?
avec le fond de jeu de tottenham cette annee?
des exploits individuelles toutes les semaines.
en ce moment. ils n'ont plus que le fond de jeu...
la fin de saison a une allure de cauchemar.
des blesses certes(defoe toute la saison) mais leur gallois ne restera pas une saison de plus sans LdC.
il va falloir se renforcer devant l'an prochain
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Eh bé, on aura eu droit à tous les jeux de mot avec Bâle pendant ce quart de finale! À part "Bale l'a glissé dans le trou", mais bon il était blessé aussi, ceci explique cela... Voilà voilà...
L'élan d'Adebayor était splendide. On me dit dans l'oreillette que le tir d'Adebayor part rejoindre celui de Ramos!
Ayant beaucoup de sympathie pour les Spurs & très peu pour son serpent d'entraîneur (Villas-BOAS, vous avez compris ?), je me réjouis de l'effondrement de cette équipe, qui n'a jamais eu aussi PEU de fond de jeu que depuis son arrivée.

Un commentaire très juste dit que les Spurs se reposent allègrement sur leurs individualités cette saison, sauf que cela peut fonctionner pendant 4 mois mais jamais pendant une saison. Ça me rend triste car cette équipe m'a beaucoup fait vibrer époque Berbatov + Keane + Modric + Dawson + King etc.

À la porte, l'Ersatz de Mourinho !
AVB a l'air tout mignon, gentil, proche de ses joueurs tout ça, mais bordel#, quel coaching horrible ce soir. Il nous fait des changements poste pour poste: Dembélé vers la 60ème, là faudra vraiment m'expliquer, puis Huddlestone, et il laisse Holtby tout le match, please... Mais aucun repositionnement, aucune alternative tactique, rien. Son jeu préféré c'est de changer sa défense toutes les semaines en PL, souvent de manière un peu absurde. J'ai rien contre ce type mais là clairement il montre ses limites.

Après sur le match, Tottenham n'a pas été bon et Bâle mérite sa qualif.
Note : 3
Je serais un peu plus mesuré. D'abord parce qu'il n'avait personne sur le banc qui pouvait faire la différence, et ensuite parce que certains de ses changement lui ont plutôt donné raison.

Huddelstone délivre tout de même la passe décisive pour l'égalisation, avant l'expulsion j'ai trouvé sa qualité de passe sur les longs ballons très intéressante.
Carrol a apporté un peu plus de justesse technique au milieu, maintenant c'est vrai qu'il aurait pu sortir Holtby plutôt que Dembele, mais rappelons que Dembele ne fait non plus un super match, coupable notamment d'une passe pourrie qui amène le 1-1.
Titre trompeur ! Tottenham tué par bâle
Et moi j'ai cru que gareth avait falsifié le match !
C est bien beau de taper sur AVB et de dire que c est sa faute mais bon quand tu perd Modric et Van der Vart a l intersaison c est pas la même ...
Certe l équipe ne développe pas de jeux et s est beaucoup reposer sur Bale mais l effectif qu il a a sa disposition est limiter et pas d une très grande qualité comparer a ce qu il était ces dernières années.
Et AVB n a eu aucun des joueurs qu il voulait recruter pour la saison.
dernier match d'alex frei, s'il avait marqué en prolongations c'était la fin parfaite. Mais bon la qualif est là. Bonne route Alex.
Putainn a fait une semaine que je revais de ce scenario pour paris .,, gros coup de bale
Encore une fois, le but ici n'est pas de descendre gratuitement AVB. Je parlais uniquement du match de ce soir.

Néanmoins, c'est lui qui déclarait pendant la trêve hivernale qu'il n'avait pas besoin de renforcer son secteur offensif. J'ai toujours trouvé ça bizarre. Tout comme ce roulement permanent en défense.
ElBuitre07 Niveau : DHR
C'est pas du jeu il y avait Varane et Aguero avec eux. (En haut à gauche et à droite)
Bon, il lui reste un match dimanche quand même, et je valide avec Rennes.
Depuis de nombreuses années j'attends avec impatience que soit réalisée une étude anthropologique portant sur l'existence éventuelle de prédispositions chez les noirs à avoir un taux de réussite plus faible que le commun des footballeurs lors des séances de tirs aux buts..Ah oui, avant que je sois bombardé de -1, je précise être noir..:)
Faudrait aussi faire une étude sur le taux de réussite des pénos à course d'élan débile... Adebayor s'est bien ridiculisé sur le coup. C'était évident qu'il allait le louper vu sa course...
Ah je savais pas que le terme "DEBlLE" était censuré dans les coms... Dsl pour le caractère ordurier et blessant de mon com precedent...
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 1
Si ca c'est pas bon pour Arsenal! Les Spurs c'est toujours la meme chose, ils commencent bien et puis il s'ecroulent comme un chateau de cartes.Je suis sur qu'il vont finir 5emes en championnat derriere Chelsea et Arsenal.Cette élimination va leur faire du mal
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
33 52