En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Tottenham/Manchester City

Tottenham secoue, écrase et renverse City

Troisième défaite en quatre matchs pour Manchester City. Et quelle défaite ! Alors qu'ils menaient tranquillement au score, les Citizens se sont effondrés face à des Spurs de gala (victoire 4-1). Erik Lamela a régalé, White Hart Lane a festoyé. Mais surtout, Harry Kane a enfin marqué. City peut perdre sa place de leader ce week-end.

Modififié

Tottenham 4 - 1 Manchester City

Buts : Dier (45e), Alderweireld (50e), Kane (61e) et Lamela (79e) pour les Spurs // De Bruyne (25e) pour les Sky Blues

La victoire face à Sunderland mercredi en Coupe de la Ligue n'aura été qu'une courte accalmie. Car la mauvaise série de Manchester City se poursuit et commence à faire tache. Battus à domicile par la Juventus en Ligue des champions, puis par West Ham en championnat, les Citizens tombent à nouveau. Cette fois-ci face à un Tottenham renversant. Jusqu'à la 45e minute, tout allait pourtant bien pour les joueurs de Mauricio Pellegrini, devant au tableau d'affichage. Jusqu'au temps additionnel de la première période donc et l'égalisation de Dier (entachée d'un hors-jeu). Après la pause, les Citizens vont sombrer face à des Spurs déchaînés. Et en prendre trois autres dans le museau. Mention spéciale au dernier, celui d'Erik Lamela qui fait danser ses compatriotes Demichelis et Caballero dans un tango argentin avant de pousser le ballon au fond. Olé.

De Bruyne : un but pour City, un assist pour Tottenham


514. Comme le nombre de minutes sans marquer en Premier League pour Harry Kane au coup d'envoi. Le deuxième meilleur buteur de l'exercice précédent (21 pions) n'a toujours pas ouvert son compteur avec les Spurs cette saison. Et forcément, les performances de Tottenham s'en ressentent. Aligné devant un trio Eriksen-Son-Lamela plein de promesses, l'attaquant anglais perd ses premiers duels face à Nicolas Otamendi. Pas de quoi le mettre en confiance. D'autant que son équipe aussi galère. Pris à la gorge par le pressing des Citizens, les Spurs font trembler White Hart Lane sur des relances très mal assurées. Et le font rager sur des mouvements offensifs tout aussi mal négociées. La preuve sur l'ouverture du score de Kevin De Bruyne. Un ballon perdu par Walker suite à un corner joué à deux et Yaya Touré gicle à toute vitesse balle au pied. L'Ivoirien déboule sur quarante mètres, fixe la défense londonienne et lance parfaitement Kevin De Bruyne dans la profondeur. Seul face à Lloris, le Belge glisse un plat du pied sous le corps du gardien français (0-1, 25e) et signe un troisième but en autant de titularisations. Dans la foulée, Raheem Sterling a la balle du break, mais cette fois-ci, l'ancien portier lyonnais est sur le ballon. Toujours en difficulté sur chaque accélération de Sergio Agüero et sa bande, les hommes de Mauricio Pochettino réagissent. La frappe d'Erik Lamela s'envole dans les tribunes, celles de Kane et Son butent sur Caballero, mais Eric Dier a suivi. Le milieu anglais récupère un mauvais renvoi dans l'axe de De Bruyne et égalise d'une frappe lointaine à ras de terre (1-1, 45e). Kyle Walker était pourtant hors-jeu au départ de l'action.

Harry Kane, douze heure plus tard


Supérieurs sans être pour autant géniaux en première période, les Citizens auraient pu se mettre tranquillement à l'abri. Au lieu de cela, ils ont laissé les Spurs reprendre confiance et en payent le prix fort dès le retour des vestiaires. Toby Alderweireld, en difficulté dans ses relances jusque-là, se rachète. Sur un coup franc excentré de Lamela, le Belge saute plus haut que tout le monde et claque une tête qui rebondit dans la cage vide, désertée par Willy Caballero, titulaire à la place de Joe Hart et auteur d'une sortie complètement foirée (2-1, 50e). Les Spurs ont renversé la rencontre, et la confiance a changé de camp. À Manchester City les relances hasardeuses et les mauvaises passes. À Tottenham les percées qui déstabilisent la défense mancunienne. Sur l'une d'elles, Lamela est fauché par Fernando à l'entrée de la surface, offrant un beau coup franc à Christian Eriksen. Boum ! Le tir du Danois s'écrase sur la barre transversale de Caballero et retombe dans les pieds d'Harry Kane. À la manière d'un gars vraiment pas en confiance, l'Anglais reprend le ballon d'une demi-volée peu assurée. La gonfle finit tout de même par faire trembler les filets, et White Hart Lane avec (3-1, 60e). Cela faisait plus de douze heures que le numéro 10 des Spurs n'avait pas connu cette sensation. Désormais libéré, Kane fait ce qu'il veut, où il veut. Un débordement par là, une frappe par ci. Le Coréen Son pense enfoncer le clou, mais son but est refusé pour une position de hors-jeu. Ce n'est que partie remise. Le quatrième ne viendra pas d'Asie, mais d'Argentine. Et des pieds d'Erik Lamela qui se paye là un match référence avec les Spurs. Servi par Clinton Njie, à peine entré en jeu, l'ancien Romain s'amuse avec Demichelis et Cabellero (4-1, 79e). À l'image de son défenseur et son gardien, City est sur le cul.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 12 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Zouma, le grand bleu