1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Tottenham/Inter Milan (3-0)

Tottenham régale, l'Inter paie la note

Tottenham a quasiment assuré sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa en dominant facilement l'Inter Milan à domicile (3-0). Alors, certes, il y aura un match retour mais avec trois buts d'avance, les Spurs ont de quoi voir venir.

Modififié
0 29
Tottenham – Inter Milan : 3-0
Buts : Bale (6e), Sigurdson (18e) et Vertonghen (53e) pour Tottenham

Ce match, c'était l'occasion de montrer à la Ligue des Champions que l'Europa a aussi des grandes rencontres à offrir, des affiches, du spectacle. Enfin, pour le spectacle, il faut plutôt remercier Tottenham parce que l'Inter n'a pas montré grand-chose. Ce « choc » a d'ailleurs davantage ressemblé à un solo de danse qu'à une belle chorégraphie pour couple. La fougue et la vitesse des Spurs ont mis au supplice la vieillissante équipe de l'Inter. Résultat, une large victoire des Londoniens (3-0). Un succès qui s'est dessiné très tôt et qui n'a cessé de s'alourdir au fil des minutes. Avec cette rencontre menée de main de maître, les Londoniens ont quasiment validé leur billet pour les quarts de finale. Une fausse note dans cette magnifique partition, le carton jaune de Bale, qui sera suspendu au match retour. Pas vraiment un drame.

Coupé sport vs Monospace

Comme André Villas-Boas en a désormais pris l'habitude en Europa League, Hugo Lloris laisse sa place dans les buts à Brad Friedel. Pour le reste, du classique. Côté interiste, Cassano est titulaire. A croire que Stramaccioni disait vrai, la récente mise à l'écart de l'Italien n'avait rien d'une sanction. Un cadeau empoisonné pour l'attaquant italien, qui n'a pas d'occasion à se mettre sous la dent. Car le début de la partie, comme le reste, est à l'avantage des Londoniens. Pour preuve, Gareth Bale ne met que six minutes à ouvrir le score. Un but de la tête cette fois. « Bale est aujourd'hui l'un des joueurs les plus complets en Europe » , déclarait le coach de l'Inter avant le match. Pas de bol, ça s'est confirmé.

Selon la légende, les équipes transalpines sont réputées pour leurs qualités défensives. Ok. Cette faculté défensive a dû être interceptée à la frontière britannique il faut croire. Et dans cette arrière-garde statique et lente, les fusées Bale et Lennon s'en donnent à cœur joie. L'Anglais répond à son compatriote gallois. Résultat, un appel croisé, une passe pour la frappe de Defoe stoppée par Handanovič. Pas de problème, Sigurdson suit et pousse le ballon dans les buts. Dur après seulement vingt minutes de jeu. Pas grand chose à signaler jusqu'à la pause. Un semblant de révolte milanaise à noter tout de même avec notamment un face-à-face manqué d'Alvarez. Insuffisant.

Transat en solitaire de Tottenham

Pas vaccinés contre leurs erreurs défensives, les Nerazzurri n'arrivent toujours pas à contenir leurs adversaires. Manque d'agressivité, de vitesse ou de talent, c'est au choix mais le constat est sans appel. Tottenham s'amuse, l'Inter déguste. Et quand ça ne va pas, ça ne va pas. Les Spurs, diaboliques balle à terre, sont aussi dominants dans les airs. Corner pour les Anglais, tête de Vertonghen, but. C'est pas compliqué. Le stade résonne mais les joueurs britanniques restent appliqués. Le talent est d'un côté, l'envie et la combativité sont du même. Malgré le score, les hommes d'AVB se battent sur chaque ballon et prennent à la gorge leurs adversaires.

Les minutes s'égrènent mais l'intensité ne baisse pas. Insatiables, ces Spurs. L'Inter tente de construire mais c'est avec la peur au ventre. Car à chaque interception, Defoe et consorts se chargent de lancer des contres assassins. Les Interistes se procurent tant bien que mal une seconde grosse occasion. Palacio part dans le dos de la défense, frappe au but mais perd son duel avec le gardien de 41 ans. L'action à ne pas manquer à un quart d'heure du terme. Alertés par cette action, les joueurs de Tottenham font baisser le rythme du match. Les fulgurances sont toujours là mais pas question de prendre des risques inconsidérés. Cette avance, ils veulent la garder et ils la garderont. Pour se consoler, les Interistes pourront se dire qu'ils n'en ont pris qu'un de Bale ce soir, c'est mieux qu'il y a deux ans et demi.

par Emmanuel Guérin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Deux raisons pour l'Inter d'y croire malgré tout :
Bale sera suspendu.
Pereira aussi.
Stephanek 94 mukongo
On parle souvent de Bale mais Lennon de l'autre côté c'est un monstre !
Jacques Ouzi Niveau : District
Démonstration
Note : 1
D'une main de maître ? Contre une équipe de plot même Defoe peut passer pour Ronaldinho..

Sinon bien la défense Ranocchia - Chivu (cf. Milan 2011 & Shalke 2011). Malin le mec.

Quelle honte mais quelle honte...du niveau du Napoli.
Et bim prends toi ça .
Tottenham est vraiment une belle équipe , quand à Bale , on le présente plus .
Juste comme ça n'importe quelle équipe qui joue contre des mecs immobiles ça a l'air impressionnant, Lennon et Assou-Ekotto n'en deviennent pas des grands joueurs pour autant faut se calmer.

Pour rappel, Edu avait mis un doublé, qui se souvient de ce mec ?
Quelle balade, incroyable, COYS !
A noter les bons matches de Sigurdsson côté gauche ces derniers temps, avec Bale replacé au centre, c'est juste parfait, limite l'Islandais va pousser Holtby sur le banc pour un moment (et je parle pas de Dempsey).
J'attends avec impatience les retours de Kaboul et Sandro. Y'a de la profondeur de banc(Caulker, Holtby, Naughton et surtout Dawson c'est beau quand même), il manque plus qu'un attaquant digne de ce nom avec Defoe (vu la nullité abyssale d'Adebayor cette saison) et ça va chier !
waynerooney Niveau : CFA
Pour moi ce Bale peut aller très très loin, il me fait vraiment penser à Cristiano dans les qualités physiques! Sauf qu'il n'a qu'un pied gauche, et qu'il est un peu moins bon de la tête que CR7. M'enfin il a 4 ans de moins et tout le temps d'arriver à son niveau. Mais attention, pas d'enflammade comme dirait Barthez.

Pour revenir au match je l'ai pas vu mais j'ai vraiment l'impression que l'Inter est crado cette année, et je ne sais pas trop quoi penser de Stramaccioni, si quelqu'un peut m'éclairer à ce niveau sur la façon dont il est perçu en Italie?

Et concernant Tottenham, Villas Boas a l'air de faire du bon boulot au final non?
Message posté par mouss'o'choc
Incroyable équipe de Totenham, honnêtement ils m'ont bleuffé. Y'a vraiment rien à jeter, Dembélé énormissime (le matuidi belge), Parker incroyable de facilité, Bale monstrueux physiquement ...
J'espère qu'ils iront loin.

Quant à cette équipe de l'inter, ils font vraiment pitié, même Cambiasso était horrible.
Les seuls à surnager étaient Guarin et Palacio qui malheuresement ont commencé sur le banc !


Je connais très peu Dembélé mais je n'ose même pas imaginer les cris d'extase le jour où Matuidi mettra une praline décisive de vingt mètres et quelques à la dernière minute du match.
Et dire que Lyon a été à un poil de cul* de les toncher... On est vraiment des putains* de loosers en Europe.

Jmets un bon billet sur eux pour aller au bout.
Stramacionni a reçu, dans une certaine mesure, les louanges de Sacchi et Cappello, la presse est comme partout, très versatile, mais plutôt favorable en fin de compte.

Personnellement, il n'a pas le niveau.
Le fait que Parker soit moins tenté de monter à chaque pris de balle a permis de rééquilibrer le milieu de terrain, ce qui permet à Dembélé de s'exprimer un peu mieux.

Gros match des Lilywhites, dommage que Defoe ne soit pas encore au top après son retour de blessure, il aurait pu en marquer un ce soir.

Enfin méfiance, l'Inter a tout de même des joueurs de qualité, le retour se fera sans Bale et surement sans Lennon. Pas dit que l'Inter fasse le même match que ce soir.

Sadakiyo, reviens au bercail =D
ils volaient, l inter sombrait. j ai apprécié le petit pont aux 16 mètres de lennon sur chivu.
Tottenham a mérité, on a été pire que nul à chier, j'ai toujours supporté l'entraineur depuis le début mais là y'a un moment où faut arrêter quoi, Palacio doit être titulaire si on veut faire un résultat, jamais il faut faire jouer Chivu non plus, une défense à 3 avec Cambiasso derrière et un milieu blindé & ça pouvait peut être mieux fonctionné..

En tout cas, Tottenham super impressionnant, rien à dire, que ce soit d'un coté ou de l'autre, ils ont été très bon, c'est mérité.

Le match retour, je vais le regarder tout en sachant très bien que nous sommes d'ores et déjà éliminé.
Très gros match ce soir, probablement même l'un des meilleurs de la saison pour Tottenham! Comme ça a été dit par d'autres, il n'y avait rien à changer ce soir. Très gros match de Lennon et bon retour de Defoe qui fait une super saison! C'est peut-être un mal pour bien que Bale ne soit pas présent au match retour car si Tottenham se qualifie, ce qui risque d'arriver, il sera disponible pour le match aller de la prochaine phase. Et ça fait du bien aussi de voir que les Spurs ce n'est pas juste Bale, mais si on pouvait se poser la questions sur les semaines précédentes. Grosse perf ce soir et je nous vois capable d'aller loin dans cette compétition!
Come on you Spurs!!!
Note : 2
Ben en tant que suporter lyonnais, d'un côté ç ame donne encore plus de regret, et d'un autre côté, je me dit que ces jeunes lyonnais sont vraiment pas des peintres, et c'est en voyant ce que fait Tottenham par ailleurs que je me rend compte du potentiel de cet OL, qui est peut-être un peu meilleur qu'in ne le croit.
milanello44 Niveau : CFA
Bon, ce n'est pas encore cette année que l'Italie remontra son indice UEFA.
On souligne tout le temps l'inverse, alors moi j'aimerai féliciter l'auteur pour son article sans fautes, avec une très bonne syntaxe et bien illustré.

Bravo, ca nous changent des phrase comme sa !
jenculeoski Niveau : CFA2
Dembélé, c'est un monstre ce mec. Mais l'inter c'était tellement faible, genre pitoyable, ils étaient tous à la ramasse sauf Handanovic qui a fait ce qu'il pouvait.
Sinon, il s'arrête de courir un jour Zanetti?
Stramaccioni a reçu beaucoup trop de louanges trop vite, surtout suite à la victoire chanceuse (et une belle grinta) face à la Juve, alors qu'il n'avait rien prouvé. La presse milanaise s'est enflammée (ils l'ont comparé au Mou quand même... LOL), au même moment où elle descendait Allegri, Quelques temps plus tard Allegri est un génie et sur Strama personne ne dit rien, mais pour combien de temps. Car il faut bien le dire l'Inter n'a aucune maîtrise sur ses matches, le talent individuel et la fougue des latinos fait la différence, mais ils peuvent perdre contre n'importe qui n'importe comment. Il n'y a pas de colonne vertébrale dans cette équipe et beaucoup de joueurs font preuve d'une inconstance flippante.
Après Stramaccioni n'est pas le premier responsable à mon avis, Moratti nous ressort ses campagnes mercato des 90's avec trop d'inconnues à des postes clés. Il n'y a pas d'organisateur, pas de patron en défense et Milito à l'infirmerie.
Palacio, Handanovic et Juan Jesus (encore que) se sauvent. Guarin est très bon parfois, horrible d'autres.
Ça manque de solidité, l'équipe est dispersée, mal organisée.
Bref Strama va gicler à la fin de la saison, à moins que par miracle il accroche la CL. Et j'en doute fort.
En fait on dirait la Juve de 2009-2011.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 29