Tottenham, la vie de chasseur

À sept journées de la fin, l'équipe n'est toujours pas devant et l'histoire qu'elle porte n'est qu'un enchaînement de quêtes inassouvies. Mais non, le Tottenham de Pochettino n'est pas condamné à la peine éternelle. Tout simplement car la bataille pour le titre avec Chelsea n'est pas encore tout à fait terminée et surtout, parce qu'au-delà des résultats, c'est le foot que les Spurs honorent.

Modififié
Il faut imaginer un autre temps, dessiné avec d'autres figures, où le football s'écoutait à la radio et où tous ces hommes n'avaient d'yeux que pour lui. Un saut entre les années 50 et 60, dix-sept ans passés sous le maillot de Tottenham, une petite soirée avec celui de la sélection nationale et finalement un costume enfilé en octobre 1958. Le football est en pleine structuration, commence à parler un langage commun et voilà Bill Nicholson, ses longs trenchs et sa raie soignée, dans la peau d'un entraîneur, vingt-deux ans après être arrivé chez les Spurs dans celle d'un simple apprenti footballeur. Puis, l'histoire : Nicholson lâche une baffe record dès son premier match contre Everton – un succès 10-4 – et tisse progressivement ce qui posera ensuite les bases de l'esprit Tottenham. Dans sa bouche, cela donnait ça : « Il est préférable de s'incliner en visant haut que de réussir en visant bas. Et, ici, nous nous sommes fixé des objectifs élevés, si élevés que même l'échec aura le goût de la gloire. »


Les règles sont assez simples. Un joueur de Tottenham est interdit de se satisfaire d'une performance et doit laisser se développer en lui une haine profonde de la défaite. Avec Bill Nicholson, il y aura ensuite le doublé de 61, quelques trophées nationaux, mais surtout le premier trophée européen d'un club anglais avec la victoire contre l'Atlético de Madrid en finale de la C2 1963. Ce Tottenham est aussi celui de princes reconnus (Cliff Jones, Jimmy Greaves, Dave Mackay) et plus principalement du plus global d'entre eux, Danny Blanchflower dont les mots traînent encore aujourd'hui sur l'une des façades de White Hart Lane : « Le jeu est une question de gloire. Il faut faire les choses avec style, avec une forme d'épanouissement, tout en s'arrachant et écrasant l'adversaire, ne pas attendre et mourir d'ennui. » Une philosophie indélébile.

L'équilibre parfait et la vie


Chaque club, même le plus grand d'entre eux, est condamné à suivre des courbes qu'il ne maîtrise pas. Un jour, pour parler de l'AC Milan, Andriy Shevchenko avait eu cette formule délicieuse : « Vous avez déjà vu un électrocardiogramme ? Les battements du cœur font comme ça : au-dessus, en dessous, etc. La vie est faite ainsi, et celle des clubs de football aussi. » Alors, comme beaucoup, Tottenham a appris à souffrir tout en acceptant de ne sourire que par instants éphémères. La gloire est avant tout jouissive pour ça, car elle ne dure qu'un instant bref. Tout serait sinon bien trop simple. Ainsi, les Spurs n'ont plus enfilé une couronne depuis cinquante-six ans et n'ont gratté qu'une anecdotique League Cup au cours des années 2000 face à Chelsea en 2008. Assez pour devenir un chasseur éternel ? Un sujet de blague, c'est déjà ça. Pourtant, Tottenham n'a jamais vraiment cessé d'être Tottenham. Une équipe capable de s'éteindre et de s'allumer lors de sommets, de survivre à la perte de ses repères pour construire un nouveau socle. Construire, démolir, reconstruire, mais aussi pleurer, sécher ses larmes et pleurer de nouveau. Et, comme l'avait exposé Nicholson, le charme des Spurs vient peut-être avant tout de là, soit « s'incliner en visant haut » plutôt que « réussir en visant bas » .


Le football est plus qu'un arrêt sur instant, c'est un ensemble où les images comptent plus que les chiffres, où un symbole peut souvent avoir plus d'impact qu'un sondage, comme en politique, et où, finalement, Tottenham ne se retrouve jamais vraiment du côté des méchants. Plutôt du côté des rêveurs, des romantiques. Le blanc et le bleu marine, l'équilibre parfait et la vie. Une certaine vision où l'esthétisme doit se mêler à la culture du combat. Un espace où Mauricio Pochettino, arrivé à Londres en mai 2014, a plongé sa tête avec des dogmes définis : « Tout est jugé sur l'autel du succès. (...) Ça serait super d'être champions, c'est évident, mais en construisant un projet solide, et non par une série de coïncidences éphémères. Leicester méritait le titre l'an dernier, sans aucun doute. Mais c'était un accident. » En ça, Pochettino a du Bill Nicholson, mais aussi par trois ingrédients principaux : son Tottenham a appris à perdre avant de commencer à gagner ; son football est attractif, offensif ; et, ses joueurs sont heureux et droits sentimentalement.

Le refus de l'éphémère


En arrivant en 2014, Pochettino n'avait qu'un objectif : construire une équipe du présent et du futur. Cela passait d'abord par fouetter les habitudes de Daniel Levy, président longtemps sans ligne directrice sportive et qui avait fait de son club un Monopoly géant où se croisaient les stars revendues et non remplacées et les paris ratés. Pour se faire plaisir et en donner, Mauricio Pochettino savait qu'il lui faudrait jouer la carte de l'identité multiple, dans le jeu et dans le rapport au maillot. C'est sa première victoire. Puis, Tottenham a travaillé, s'est remonté, s'est solidifié et l'entraîneur argentin a favorisé « la constance et la consistance » au coup d'un soir. L'homme déteste l'éphémère alors il a fait un pacte sentimental dans la durée avec des affamés talentueux pour en faire un équilibre majestueux qui est aujourd'hui reconnu de tous. La saison dernière, les Spurs n'avaient pas le titre pour objectif. Cette fois, ils l'ont et, à sept journées de la fin, ils pointent à sept points du Chelsea d'un Conte qui joue de cette pression et explique que le souffle de son dauphin le nourrit.


Le football est cruel et un peu fou, ce qui explique pourquoi le titre de champion d'Angleterre n'est pas encore totalement joué, et ce, alors que Tottenham possède un calendrier légèrement plus favorable que sa proie. Ce chasseur est beau, agressif, brutal comme il a pu l'être samedi contre Watford (4-0) et n'a que peu d'imperfections. Si au bout de la course, il chute, faudra-t-il l'oublier ? En aucun cas, car le foot est un peu plus qu'une histoire de résultats. Tout simplement parce qu'un rêve qui tourne mal n'est pas forcément un cauchemar, ça peut juste être un mauvais rêve avant d'en commencer un nouveau. Les médailles ne vont pas qu'aux vainqueurs, elles doivent aussi aller aux chasseurs, et ce, même si ces derniers parviennent à abattre leur cible dans les dernières foulées. Pochettino est un réaliste plus qu'un rêveur, voilà pourquoi il demandait ce week-end de « la patience, du temps et un peu de chance » avant de lâcher les armes. Il en est, de toute façon, incapable et il faut l'en remercier.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Le mec a l'air brillant comme entraineur. Mais je n'arrive pas a m'en persuader quand je l'entends au micro jacter en anglais. Un ramassis de banalites et de platitudes. Surement la barriere de la langue....
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Bah moi j'y crois dur comme fer ! Les Spurs ont les épaules et je ne les vois pas s'écrouler dans le sprint final. Leur défense montre beaucoup d'assurance et le retour de Kane en attaque va leur faire du bien.

Je pense que c'est leur année, ils vont enfin créer l'exploit et finir devant Arsenal !
frednorthlondon Niveau : DHR
et ce sera leur seul titre depuis 40 ans. Au royaume des aveugles...
Le troll du jour +1 monsieur !

Un Gunner qui donne des leçons de victoire moi je dis oui
2 réponses à ce commentaire.
 //  09:16  //  Supporter des Pays-Bas
Note : -5
"et non par une série de coïncidences éphémères. Leicester méritait le titre l'an dernier, sans aucun doute. Mais c'était un accident."

Merde alors, on nous aurait menti?
"Ranieri grand coach", toussa?
La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
Bah ça n'a pas de rapport. Ranieri peut être un bon coach mais Leicester ne jouait pas le titre en début de saison dernière et personne n'avait prédit leur sacre.
C'est comme le Montpellier de 2012 que l'on peut opposer au Losc de 2011 que l'on a vu tranquillement monter en puissance au fil des saison, comme ce Tottenham d'ailleurs.
Oui bien d'accord avec la comparaison Leceister-Montpellier et Lille-Tottenham.
Manque plus qu'un titre aux spurs pour entrer dans l'histoire.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Parce que c'est évident que si Maxime Brigard dit quelque chose, c'est la vérité absolu.
En plus de la mauvaise foie/stupidité de l'interprétation de la phrase.
Moi aussi,ça m'arrive de passer direct aux commentaires, mais lire l'article ne fait pas de mal des fois ;)

citation de Pochettino
4 réponses à ce commentaire.
Comme l'année dernière,c'est eux que j'aimerais voir champion. Du beau jeu, un coach avec un projet, des joueurs du cru, c'est l'élève modèle du Royaume. Après encore une fois, je pense que Chelsea ne s'écroulera pas au point de lâcher la première place mais on se souviendra de ce Tottenham et ça m'étonnerait vraiment pas de les voir champions dans les prochaines années.

Après ils peuvent encore gagner la FA Cup même s'il faudra sortir Chelsea pour cela
Ce commentaire a été modifié.
blue_army Niveau : CFA
On se souviendra de ce tothenham qui s'est fait jacter dans une poule abordable en ldc et en eurooa league contre la gantoise , rien de follichon s'il vont encore faire une annee blanche
1 réponse à ce commentaire.
Y Juan Mataba Niveau : DHR
Une jolie équipe, solide et bien construite mais elle manque de couilles selon moi. De VRAIS hommes, qui poussent à se surpasser et non pas à juste bien jouer. C'est la différence entre les bons et les vainqueurs. Entre Wenger et Ferguson, entre Harry Kane et Diego Costa..
J'espère qu'ils seront champions. Cette année ou bientôt. Ce cycle des Spurs entamé avec l'arrivée de Lloris doit se terminer par un titre.
zinczinc78 Niveau : CFA
Lloris n'a jamais été champion, il ne sait pas faire..
1 réponse à ce commentaire.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Je reste dubitatif sur cette équipe. Leur qualité principale est d'être solide, on ne peut leur enlever. En plus de leur régularité.

Mais l'an dernier, pas plus que cette année, ils ne me transportent.
Ils sont la preuve que pour être dans le top en PL il ne suffit que d'être réguliers, solides, avoir un effectif stable et un projet cohérent mais vous ne m’enlèverez pas de la tête que c'est une équipe d'une relative faiblesse, et cette faiblesse se voit dans leur confrontations européennes.
J'ai vu leur confrontation aller-retour l'an dernier contre Dortmund. Leur matchs européens cette année, et à chaque fois on nous sort des excuses, toujours les mêmes, ils n'ont juste pas le niveau au-dessus.

Attention, comme je l'ai dit, c'est probablement l'équipe la mieux gérée du royaume, mais il lui manque ce brin de folie qu'a Leiceter ou Liverpool pour réellement faire quelque chose, ou s'y approcher, parce que non, l'année dernière ils n'étaient pas à la lutte avec Leiceter, qui a fini avec plus d'avance sur eux que le Bayern sur le BvB par exemple.
Dire que Tottenham n'a pas joué le titre l'année dernière c'est faux. S'ils ont fini derrière Arsenal et avec un aussi gros écart de points c'est parce que l'équipe a fini la saison en roue libre. Après avoir perdu mathématiquement le titre, ils ont totalement laissé tomber ce qui explique leur 3e place.

En Europe, ils ont du mal c'est clair c'est probablement du a leur manque d'expérience mais la saison prochaine, ça devrait déjà être mieux normalement
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Il y a une nuance à dire qu'ils n'ont pas joué le titre, ou qu'ils n'ont jamais été proche du titre.

Je sais bien que tu penses que Tottenham "méritait" plus le tire, j'ai bien suivi la dernière saison de Pl et vous étiez quelques uns à l'affirmer, et je n'ai jamais été d'accord avec votre vision du jeu de Leiceter/Tottenham.

Mais, je le répète, ils ont entretenu l'illusion à un seul moment c'était, de mémoire mars/avril ou ils se sont approchés que 5 points et des brouettes, mais ils n'ont jamais vraiment été proche du titre objectivement.

ps: Ils ont commencé à perdre des points AVANT qu'ils ne perdent officiellement le titre.

En fait, c'est exactement le même scénario cette année, là, normalement arrive la phase "on est "proche" du titre, commençons à perdre des points".
Peut-être qu'ils ne feront pas les mêmes erreurs, peut-être que l'année dernière c'était l'europa qui les a fatigué, tout cela n'empèche pas de dire qu'ils ne sont jamais vraiment battu/approché de la première place.
trotskinou Niveau : DHR
Juste pour info, contre Dortmund, il y avait des joueurs de la réserve (et c'est bien dommage) et la confrontation n'a jamais été d’égal à égal. C'est d'ailleurs ce qui a été reproché à Mauricio la saison dernière et ce début de saison : tout jouer sur le championnat et oublier le reste... Ca s'est d'ailleurs ressenti jusqu'au match aller face à la gantoise où l'équipe n'y a jamais mis du sien, il a fallu attendre le retour pour voir des crocs.. Ensuite, on enlevera jamais qu'il faut de l'expérience en plus du talent sur la scène européenne, ce que Tottenham n'a pas. Je pense que tu les verras meilleurs pour la prochaine LDC, car des jeunes montent en puissances pour palier aux nombreux matchs (Winks, Onomah, Peters, etc).

Enfin, pour l'année dernière, l’écroulement après la défaite de Chelsea a creusé l'écart, mais ils étaient bien les derniers à jouer le titre : tu cours un marathon, tu es à 10 secondes tu premier pendant 40km pour t'écrouler dans les 2 derniers et perdre plus de 5min, tu as quand même été à la lutte.

Enfin, Tottenham a complètement ce brin de folie cette saison, à part Liverpool et Everton, je vois difficilement qui peut se targuer de l'avoir autant qu'eux (il n'y a qu'à regarder la différence de buts couplé à certaines actions collectives magiques).
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
cf mon commentaire du haut.

Pour Dortmund, c'était le match aller où ils avaient fait tourner. Au retour ils ont joué avec l'équipe type et se sont quand même fait manger à domicile.
trotskinou Niveau : DHR
Yes j'ai vu ça :)
Par contre, si Tottenham gagnait contre West Ham en février, ils passaient seul en tête donc je pense qu'on peut dire qu'ils ont lutté pour et ont été proche !
PS C'est d'ailleurs cette défaite contre West Ham qui les a rendu friable mentalement
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
T'es sur de ça ?? j'ai un doute, pour moi c'est un truc du genre ils étaient à deux points, la défaite les a mis à 5.

Bon bref, Oui ils ont été proches à un moment, mais je ne considère pas qu'ils ont joué vraiment le titre. Leur moyenne d'écart c'est 5 points, parfois plus proches, parfois plus loins.

Après, ce débat je pense est stérile, question de ressenti.
Vonapfelstrudel Niveau : Loisir
Manger à domicile, c'est un bien grand mot. Il y avait 60% de possession pour les spurs, à peu près le même nombre de tirs. Mais le match était de toute manière plié avec le 3-0 du match aller.

Les spurs cette saison en C1, c'est un mauvais bilan. Personne ne dit le contraire. Le fait de jouer à Wembley n'a pas aidé et je crains beaucoup la saison prochaine.
Après, il y a eu Kane blessé une partie des matchs, Alderweireld aussi. Et Pochettino qui peinait à trouver une formule efficace avec son 4-2-3-1 avec Wanyama au milieu au lieu de Dier, descendu en défense centrale. Dès qu'il est passé avec 3 centraux ou, comme depuis 1,5 matchs, dans un 4-2-3-1 avec la doublette Dier-Dembele, l'équipe est plus intéressante offensivement sans perdre de son efficacité offensive.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Tout le monde a des blessés, tout le monde a des matchs à jouer, il arrive à tout le monde de manquer de réussite ou d'être victime d'une erreur arbitrale. Pas plus Tottenham que les autres, ils progresseront vraiment en Europe le jour où ils se remettront en question.

Lorsque les perdants perdent, c'est le sort, l'adversaire qui est plus fort etc. Lorsque les gagnants perdent, c'est une faute professionnelle.
8 réponses à ce commentaire.
Tottenham a fini troisième la saison passée, deuxième cette année à priori, la saison prochaine c'est bien le titre qui les attend?
Il faudra se mettre en route plus rapidement, ils ont toujours quelques difficultés à être au top lors des deux premiers tiers de la saison.


Rendez-vous compte, vivre une époque de football ou les Spurs gagnent un titre de champion d'Angleterre, c'est complètement dingue et jouissif.
Quel dommage la future disparition de leur stade mythique, cette ambiance remarquable qui s'en dégage, même par SFR Sport et sa médisance journalistique, tu kiffes cette symbiose entre les fans, leur équipe et ce formidable stade.


Le Tottenham-Chelsea de Wembley, en 1/2 de FA Cup, j'attend ça de pied ferme.
Georginho23 Niveau : DHR
Après des années de mauvais résultats sous Juande Ramos, AVB et Sherwood (avec un intermède pas toujours ensoleillé de Harry Redknapp) cela fait du bien d'avoir un effectif solide et talentueux avec un projet clair et un coach vraiment au niveau !
Ça fait bizarre d'être enfin considéré en PL et d'être régulièrement dans le top 3 !
Espérons finir devant Arsenal cette année.
saddam_usain_bolt Niveau : CFA2
Ayant grandi à une époque où Tottenham était vue comme une équipe de losers par excellence (années 90-mi-2000), finissant systématiquement dans le ventre mou, il y a quelque chose de fou de voir les Spurs régulièrement cités comme candidats crédibles au titre de champion depuis quelques années.

Pour moi, plus que le boulot de Pochettino, dont je suis vraiment admiratif, c'est l'arrivée de Harry Redknapp qui a vraiment fait passer le premier cap de "club insignifiant" à "challenger aux places européennes".
Dirkdiggler Niveau : CFA
C'est pas tant Redknapp qui est loin d'être un bon coach.
Surtout le super recrutement réalisé à ce moment là. Modric et Bale pour une bouchée de pain. T'avais 2 joueurs de qualité mondial qui ont gagné 2 CL depuis.
1 réponse à ce commentaire.
Pour moi c'est de tres tres loin l'equipe la plus interessante tactiquement de PL.
Une flopee de joueurs polyvalents et hyper intelligents tactiquement (Verthongen, Dier, Alli, Eriksen, Son), une parfaite maitrise de deux systemes completement differents, une aisance aussi bien dans la possession que dans la projection.

Cela manque peut etre d'un ou deux joueurs de classe mondiale dans la mesure ou l'equipe est grandement dependante du collectif mais le travail effectue est remarquable.

J'espere que l'impact financier du changement de stade et le demenagement en lui-meme ne freinera pas cet elan.
Dirkdiggler Niveau : CFA
Je te trouve dur Ari !

Le travail réalisé par Conte avec une equipe en totale perdition (alors que les Spurs sont en pleine progression depuis 2 ans) est plus qu'impressionnant.
Il est à l'origine de la "mode" de La Défense a 3. Mode suivie par pochetino d'ailleurs.
Conte a 10 seances par semaine pour preparer ses joueurs a assimiler sa defense a 3.
Pocchetino en a moitie moins voir plus.
Conte a des joueurs de classe mondiale (Courtois, Hazard, Costa) capable de faire basculer des rencontres que Chelsea ne maitrise pas la moitie du temps.
Pour finir, Pocchetino est un "disciple" de Bielsa sonc affirmer que c'est Conte qui a inspire sa defense a 3 c'est assez fort de cafe.
Dirkdiggler Niveau : CFA
C'est bien Conte le premier à l'avoir fait en PL cette saison. pochetino n'a jamais joué à 3 derrière depuis qu'il entraîne si je ne m'abuse.
tu parles des séances en moins à l'entraînement, ça permet de rebondir sur mon principal reproche à pochetino qui est de bâcler l'Europe (ça vaut pour la saison derniere)
Pour info ce n'est pas Conte qui a invente la defense a 3 en PL.
QPR a joue pendant un temps avec une defense a 3, Southampton sous Koeman egalement.
Quelle autre equipe de haut de tableau maitrise autant 2 systemes completement differents?
Je ne compare pas intrinsequement les deux entraineurs, je te dis simplement que les Spurs sont les plus interessants tactiquement.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Conte a plus de séances d'entrainement par semaine cette saison certes, mais Poche à quand même eu tout le temps et le pouvoir de peaufiner son effectif, de créer un collectif et de leur faire un truc cohérent tactiquement en plusieurs années, avec très peu de mouvements chaque année.

Le travail accompli est certes remarquable, mais c'est malhonnête de le comparer à Conte qui s'est retrouvé avec une équipe en mille morceaux en début d'année.
Je n'ai rien compare du tout.
C'est Dirk Diggler qui a preche pour sa paroisse.
Oui Conte a su appliquer un systeme qu'il maitrisait parfaitement a ce Chelsea.
Rien a dire, cela lui a permis de redresser une situation mal engagee et les resultats (largement plus que la maniere selon moi) lui ont donne raison.
Apres je vais reiterer ma question, quelle equipe (mis a part peut etre Everton meme si je les trouve bien meilleurs en 4-3-3) est capable de changer de systeme aussi bien et aussi vite (parfois dans une meme rencontre) que ce Spurs la?
Dirkdiggler Niveau : CFA
Me reproche pas de prêcher pour ma paroisse ;).

Je parlais de la première equipe à jouer à 3 derrière CETTE saison.
Mais je n'ai pas dit que pochetino etait mauvais. C'est pour moi l'un des plus prometteurs en ce moment avec Sarri ou Tuchel.
Je relativise juste un peu la hype.

Tu n'as pas répondu pour l'Europe !
Mais de quelle hype tu parles?
Le mec fait un boulot fantastique depuis 3 ans en PL. Elle dure la hype un peu non? :)

Concernant l'Europe je ne regarde pas les poules de LDC sauf Arsenal donc je n'ai pas vu leur prestation mais oui c'est clairement insuffisant (je ne vois toujours pas le rapport entre l'Europe et mon premier poste mais pas grave).
Dirkdiggler Niveau : CFA
Lis les commentaires. J'ai l'impression que Chelsea vole le titre des Spurs.
C'est peut être mon manque d'objectivité, je le concède.
Oui enfin regarde de qui ils viennent les commentaires aussi.
Perso je ne remets jamais en question les resultats. Chelsea est premier avec 7 points d'avance, ce serait de la bouffonnerie que d'affirmer qu'ils usurpent leur place.
trotskinou Niveau : DHR
Ari, j'aimerais avoir ton avis éclairé, si tu en as un, sur la saison à venir de Tottenham à Wembley.
J'ai vraiment peur de les voir se ramasser pour une chose toute bête : la taille du terrain de Wembley.
L'équipe déteste produire son jeu sur un terrain aussi grand, et ça s'est à chaque fois ressenti sur leurs résultats quand ils ont joué la bas. Je me rappelle même d'un spécialiste qui avait fait par de ce problème rencontré par Tottenham (sur ITV je crois) qui préfère jouer sur des terrains "courts". Suis-je le seul fou à penser que cela puisse les emmerder ?

PS Le jardinier de Tottenham a toujours eu obligation de faire les dimensions minimales à WHL.
Officiellement, il n'y a guère que 5 mètres de plus à Wembley (100 contre 105). De toute façon, il faudra bien y passer un jour, c'est la norme en LDC et sur tous les stades modernes même, y compris notre prochain stade. Je considère presque même que c'est plus un handicap qu'un avantage. Ça sera peut-être problèmatique les 1ers matchs mais ça passera au bout de quelques matchs. Sinon, c'est pas le terrain le problème.
13 réponses à ce commentaire.
Spurs représente tout ce que j'ai envie de voir à Chelsea en ce qui concerne la gestion des jeunes du centre de formation , intégrer aussi rapidement et bien des joueurs comme Kane , Alli ou encore Dier et joué les premier rôle en PL qu'avec des joueurs formés au club c'est beau .J'aimerais tellement voir les Abraham ,RCL et autres Chalobah avoir ne serait ce que la moitié du temps de jeu des petits Spurs ...
"et, ses joueurs sont heureux et droits sentimentalement"
Cette phrase m'intrigue...
1 réponse à ce commentaire.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Le mec s'amuse à pourrir la saison de Sissoko, incapable de modifier son système de jeu et ses hommes. Il a de la chance qu'il n'y ait pas de blessé. Ce n'est pas un grand coach
Alors nous avons le grand gagnant du jour:
- "Incapable de changer son systeme de jeu": le mec a juste reussi a faire performer son equipe en 4-2-3-1, 4-3-2-1, 3-4-3.
- Sissoko, Moussa Sissoko? Le mec qui n'a su saisir aucune chance qui lui etait tendue et qui a encore ete mediocre a Swansea quand il a ete aligne? Juste techniquement pas au niveau de l'equipe.
- "Pas eu de blesses": non non juste Kane pour environ 3 mois, Rose idem, Dembele plusieurs mois, Wanyama quasiment un mois, idem pour Aldeweireld soit la moitie de l'equipe type.

J'ose esperer que c'etait de l'ironie.
Il me semble même que pour les blessés, on peut synthétiser plus rapidement : hormis Eriksen, tout le XI, et les 17 joueurs les plus utilisés ont tous été absents au moins un mois.
Mais mon en tant que gunner c'est moi qui doit monter au creneau pour defendre Poch. Putain le monde a l'envers...
Hölderlin Niveau : CFA2
Certes c'est dur et ingrat comme rôle mais ne change rien.

C'est un régal a lire
4 réponses à ce commentaire.
Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Plus le droit de corriger vos textes; hélas. Je sais, je le faisais trop souvent, mais c'était pas ma faute. On ne peut pas rester insensible à tant d'erreurs, de syntaxe, de français, de construction, de logique... de Tout. Ainsi, comment ne pas être heurté, blessé dans son amour de l'écriture foot, quand on lit des phrases aussi mal écrites que : "Un joueur de Tottenham est interdit de se satisfaire d'une performance et doit laisser se développer en lui une haine profonde de la défaite"
Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Comment ne pas perdre patience ou ne pas éclater de rire en lisant ce charabia ? Vous ne prenez quand même pas vos lecteurs pour des demeurés.



"L'homme déteste l'éphémère alors il a fait un pacte sentimental dans la durée avec des affamés talentueux pour en faire un équilibre majestueux qui est aujourd'hui reconnu de tous."

"Le football est cruel et un peu fou, ce qui explique pourquoi le titre de champion d'Angleterre n'est pas encore totalement joué, et ce, alors que Tottenham possède un calendrier légèrement plus favorable que sa proie. "


"(...) le foot est un peu plus qu'une histoire de résultats. Tout simplement parce qu'un rêve qui tourne mal n'est pas forcément un cauchemar, ça peut juste être un mauvais rêve avant d'en commencer un nouveau. "

"Les médailles ne vont pas qu'aux vainqueurs, elles doivent aussi aller aux chasseurs, et ce, même si ces derniers parviennent à abattre leur cible dans les dernières foulées. "
La dernière n'a pas de prix, VanDamme inspirateur de sofoot?
Val_Cancun Niveau : DHR
cet article est effectivement affreusement mal écrit et composé de sentences absurdes
2 réponses à ce commentaire.
lalbatros Niveau : CFA2
J'avoue moi aussi la phrase m'a fait tiqué... Sinon te fatigue pas Ari, comme tu l'as bien répondu aux deux "supp" de chelsea juste au-dessus, c'est pas du tout un comparatif, mais comme il gagne sans la manière et qu'ils sont hypertexte dépendants d'individualités, ben ils cherchent à se raccrocher aux branches. Quant à l'autre tanche qui n'a rien suivi au travail de rzdknapp et qui se permet de l'ouvrir pour déblatérer des conneries...
lalbatros Niveau : CFA2
Sofoot et le français...
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 16 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 24 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21
À lire ensuite
Sainté en a dans l'Corgnet