En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Tottenham, la vie de chasseur

À sept journées de la fin, l'équipe n'est toujours pas devant et l'histoire qu'elle porte n'est qu'un enchaînement de quêtes inassouvies. Mais non, le Tottenham de Pochettino n'est pas condamné à la peine éternelle. Tout simplement car la bataille pour le titre avec Chelsea n'est pas encore tout à fait terminée et surtout, parce qu'au-delà des résultats, c'est le foot que les Spurs honorent.

Modififié
Il faut imaginer un autre temps, dessiné avec d'autres figures, où le football s'écoutait à la radio et où tous ces hommes n'avaient d'yeux que pour lui. Un saut entre les années 50 et 60, dix-sept ans passés sous le maillot de Tottenham, une petite soirée avec celui de la sélection nationale et finalement un costume enfilé en octobre 1958. Le football est en pleine structuration, commence à parler un langage commun et voilà Bill Nicholson, ses longs trenchs et sa raie soignée, dans la peau d'un entraîneur, vingt-deux ans après être arrivé chez les Spurs dans celle d'un simple apprenti footballeur. Puis, l'histoire : Nicholson lâche une baffe record dès son premier match contre Everton – un succès 10-4 – et tisse progressivement ce qui posera ensuite les bases de l'esprit Tottenham. Dans sa bouche, cela donnait ça : « Il est préférable de s'incliner en visant haut que de réussir en visant bas. Et, ici, nous nous sommes fixé des objectifs élevés, si élevés que même l'échec aura le goût de la gloire. »


Les règles sont assez simples. Un joueur de Tottenham est interdit de se satisfaire d'une performance et doit laisser se développer en lui une haine profonde de la défaite. Avec Bill Nicholson, il y aura ensuite le doublé de 61, quelques trophées nationaux, mais surtout le premier trophée européen d'un club anglais avec la victoire contre l'Atlético de Madrid en finale de la C2 1963. Ce Tottenham est aussi celui de princes reconnus (Cliff Jones, Jimmy Greaves, Dave Mackay) et plus principalement du plus global d'entre eux, Danny Blanchflower dont les mots traînent encore aujourd'hui sur l'une des façades de White Hart Lane : « Le jeu est une question de gloire. Il faut faire les choses avec style, avec une forme d'épanouissement, tout en s'arrachant et écrasant l'adversaire, ne pas attendre et mourir d'ennui. » Une philosophie indélébile.

L'équilibre parfait et la vie


Chaque club, même le plus grand d'entre eux, est condamné à suivre des courbes qu'il ne maîtrise pas. Un jour, pour parler de l'AC Milan, Andriy Shevchenko avait eu cette formule délicieuse : « Vous avez déjà vu un électrocardiogramme ? Les battements du cœur font comme ça : au-dessus, en dessous, etc. La vie est faite ainsi, et celle des clubs de football aussi. » Alors, comme beaucoup, Tottenham a appris à souffrir tout en acceptant de ne sourire que par instants éphémères. La gloire est avant tout jouissive pour ça, car elle ne dure qu'un instant bref. Tout serait sinon bien trop simple. Ainsi, les Spurs n'ont plus enfilé une couronne depuis cinquante-six ans et n'ont gratté qu'une anecdotique League Cup au cours des années 2000 face à Chelsea en 2008. Assez pour devenir un chasseur éternel ? Un sujet de blague, c'est déjà ça. Pourtant, Tottenham n'a jamais vraiment cessé d'être Tottenham. Une équipe capable de s'éteindre et de s'allumer lors de sommets, de survivre à la perte de ses repères pour construire un nouveau socle. Construire, démolir, reconstruire, mais aussi pleurer, sécher ses larmes et pleurer de nouveau. Et, comme l'avait exposé Nicholson, le charme des Spurs vient peut-être avant tout de là, soit « s'incliner en visant haut » plutôt que « réussir en visant bas » .


Le football est plus qu'un arrêt sur instant, c'est un ensemble où les images comptent plus que les chiffres, où un symbole peut souvent avoir plus d'impact qu'un sondage, comme en politique, et où, finalement, Tottenham ne se retrouve jamais vraiment du côté des méchants. Plutôt du côté des rêveurs, des romantiques. Le blanc et le bleu marine, l'équilibre parfait et la vie. Une certaine vision où l'esthétisme doit se mêler à la culture du combat. Un espace où Mauricio Pochettino, arrivé à Londres en mai 2014, a plongé sa tête avec des dogmes définis : « Tout est jugé sur l'autel du succès. (...) Ça serait super d'être champions, c'est évident, mais en construisant un projet solide, et non par une série de coïncidences éphémères. Leicester méritait le titre l'an dernier, sans aucun doute. Mais c'était un accident. » En ça, Pochettino a du Bill Nicholson, mais aussi par trois ingrédients principaux : son Tottenham a appris à perdre avant de commencer à gagner ; son football est attractif, offensif ; et, ses joueurs sont heureux et droits sentimentalement.

Le refus de l'éphémère


En arrivant en 2014, Pochettino n'avait qu'un objectif : construire une équipe du présent et du futur. Cela passait d'abord par fouetter les habitudes de Daniel Levy, président longtemps sans ligne directrice sportive et qui avait fait de son club un Monopoly géant où se croisaient les stars revendues et non remplacées et les paris ratés. Pour se faire plaisir et en donner, Mauricio Pochettino savait qu'il lui faudrait jouer la carte de l'identité multiple, dans le jeu et dans le rapport au maillot. C'est sa première victoire. Puis, Tottenham a travaillé, s'est remonté, s'est solidifié et l'entraîneur argentin a favorisé « la constance et la consistance » au coup d'un soir. L'homme déteste l'éphémère alors il a fait un pacte sentimental dans la durée avec des affamés talentueux pour en faire un équilibre majestueux qui est aujourd'hui reconnu de tous. La saison dernière, les Spurs n'avaient pas le titre pour objectif. Cette fois, ils l'ont et, à sept journées de la fin, ils pointent à sept points du Chelsea d'un Conte qui joue de cette pression et explique que le souffle de son dauphin le nourrit.


Le football est cruel et un peu fou, ce qui explique pourquoi le titre de champion d'Angleterre n'est pas encore totalement joué, et ce, alors que Tottenham possède un calendrier légèrement plus favorable que sa proie. Ce chasseur est beau, agressif, brutal comme il a pu l'être samedi contre Watford (4-0) et n'a que peu d'imperfections. Si au bout de la course, il chute, faudra-t-il l'oublier ? En aucun cas, car le foot est un peu plus qu'une histoire de résultats. Tout simplement parce qu'un rêve qui tourne mal n'est pas forcément un cauchemar, ça peut juste être un mauvais rêve avant d'en commencer un nouveau. Les médailles ne vont pas qu'aux vainqueurs, elles doivent aussi aller aux chasseurs, et ce, même si ces derniers parviennent à abattre leur cible dans les dernières foulées. Pochettino est un réaliste plus qu'un rêveur, voilà pourquoi il demandait ce week-end de « la patience, du temps et un peu de chance » avant de lâcher les armes. Il en est, de toute façon, incapable et il faut l'en remercier.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 22:39 L'UEFA crée "la Ligue des Nations" 55 Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 3 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 21 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16
mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 34 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92
À lire ensuite
Sainté en a dans l'Corgnet