Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tottenham/Aston Villa (3-1)

Tottenham garde la pêche

Rémi Garde a du travail. Dans les tribunes de White Hart Lane, le nouvel entraîneur d'Aston Villa a pu observer les nombreuses carences de sa nouvelle équipe, facilement battue par Tottenham (3-1).

Modififié

Tottenham Hotspur 3 - 1 Aston Villa FC

Buts : Dembélé (3e), Alli (46e), Kane (93e) pour Tottenham // Ayew (79e) pour Aston Villa

Il a pu observer le bourbier dans lequel il s'est mis depuis les tribunes de White Hart Lane. Rémi Garde, nommé chez le dernier de Premier League en fin d'après-midi, a assisté aux premières loges aux errements de ses nouveaux protégés. En deux actions, Dembélé et Alli se sont joués de l'horrible défense des « Villans » . Un énorme chantier pour l'entraîneur français. Tottenham se rassure avant son match face à Anderlecht en Ligue Europa, et squatte désormais la cinquième place de Premier League, avant le derby de dimanche face à Arsenal. Ce même jour à Villa Park, l'ancien coach de l'Olympique lyonnais fera son baptême sur le banc du club de Birmingham. Et cela face à Manchester City. Aston Villa attend avec impatience la relève de la Garde.

Villa, portes ouvertes


Pour son dernier match sur le banc, Kevin McDonald, l'intérimaire en place depuis l'éviction de Tim Sherwood, a laissé toutes les recrues françaises sur le banc. Un message pour Rémi Garde ? Une remise en cause de la politique de recrutement des « Villans » ? En tout cas, trois minutes suffisent à Tottenham pour marcher sur la défense des visiteurs. Danny Rose pique un ballon qui semble anodin pour Moussa Dembélé. Le Belge se défait du marquage apathique de Clark et frappe entre les jambes de Guzan. Le réalisateur anglais s'en amuse, et balance un gros plan sur la mine déconfite de l'ancien entraîneur de Lyon dans les tribunes. Oui Rémi, tu vas avoir du taf. Le réveil d'Aston Villa est sonné par Scott Sinclair, qui frappe directement sur Lloris. Le capitaine de l'équipe de France voit ensuite la frappe de Grealish passer au-dessus de son but. Depuis l'ouverture du score, Tottenham gère tranquillement. Eriksen se cache sur l'aile gauche, et Lamela joue sa désormais mondialement connue partition d'intermittent. Après son triplé contre Bornemouth, Harry Kane veut profiter de la clémence de Villa ce soir. Clark glisse, et Guzan détourne la frappe du numéro 10 des « Spurs » . Sur le corner qui suit, Rose manque de doubler le score. Lloris se charge lui de faire flipper son public avec une sortie hasardeuse qui aurait pu lui coûter un but bête.

Chez les fans de hip-hop, Mike Dean est connu comme l'un des meilleurs producteurs du monde. Pour les fans de Villa, il sera désormais celui qui a laissé le jeu se dérouler pendant deux minutes, alors que Westwood souffrait au sol après un sale coup de coude du buteur du soir. Pour ceux de Tottenham, il sera désormais celui qui fête incroyablement les buts des leurs.


Un K.O qui n'inquiète pas les Jordan's – Amavi et Ayew – qui discutent tranquillement pendant un échauffement digne d'une compétition de Yohann Diniz. Finalement, l'ancien Marseillais entre sur la pelouse de White Hart Lane. Et se fait rapidement remarquer par un gros taquet sur Vertonghen. Avant la fin de la première période, Delle Alli marque le deuxième but de la soirée, sur une superbe frappe à l'entrée de la surface. Rideau. Au milieu du désert « villan » , les deux seules satisfactions se nomment Sánchez et Bacuna. Vilain.

Le cadeau de Mason


Dès le retour des vestiaires, un autre « Frenchie » entre en jeu. Rudy Gestede remplace Agbonlahor. Discret en première mi-temps, Lamela apparaît enfin. La presque recrue marseillaise offre un superbe centre à Rose, qui rate sa tête. Les quinze premières minutes sont une ode à l'ennui. Alors, Clarke, déjà fautif sur le premier but, décide d'offrir un coup franc dangereux à Eriksen. La pire attaque de Premier League n'inquiète absolument pas Hugo Lloris. McDonald, pour son dernier match sur le banc, tente alors un coup offensif. Carles Gil remplace le timide Jack Grealish. Sur son coté droit, Lamela s'amuse et semble être le seul à vouloir enflammer le public de White Hart Lane. À vingt minutes du terme, Rémi Garde peut déjà retenir les enseignements de ce match, afin de préparer la mission maintien qui s'avère complexe. Devant, même le cadeau de Dier ne suffit pas : Gestede tarde et manque de réduire le score. Bacuna tente bien de tromper Lloris, mais il trouve le poteau du capitaine de l'équipe de France sur une belle frappe enroulée. Finalement, Tottenham va craquer devant la (toute petite) pression d'Aston Villa. Jordan Ayew marque sur un tir contré, après un cadeau de Mason. Un but qui perturbe totalement le capitaine des « Spurs » qui rate totalement sa sortie devant Gestede. Jordan Ayew manque ensuite l'égalisation sur une énorme chiche au-dessus du but des Londoniens. Tottenham, ou comment se mettre en danger tout seul. Lamela humilie une dernière fois Richardson, et Harry Kane plante le troisième pion pour tuer le match, après un caviar de l'Argentin. Malgré un sursaut d'orgueil, Rémi Garde prend les rênes d'une équipe défaite à Tottenham et dernière de Premier League. L'ancien entraîneur lyonnais doit déjà préparer son premier match crucial, face aux « Citizens » ce dimanche. Courage.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Garde chantier