1. //
  2. // Boxing Day

Tottenham fait son trou

Les Spurs, grâce à un double de Bale, ont profité de ce Boxing Day pour envoyer les principaux chasseurs de places européennes dans les cordes. Arsenal s'est mangé contre les Wolves alors que Swansea a bêtement perdu les points de la win contre QPR.

Modififié
0 2
Hennessey met Arsenal en échec
Après les exploits de Mark Bunn (Blackburn) hier à Anfield, la Premier League du bas de tableau nous a une nouvelle fois sorti un portier en état en grâce. Wayne Hennessey n’est pas seulement un grand blond à mi-chemin entre le Mentalist et Danièle Gilbert ni l’homonyme d’une grande maison de Cognac, il est depuis ce 27 décembre le cauchemar des attaques brouillonnes d’Arsenal, qui n’a pu faire mieux que 1-1 contre Wolverhampton, réduit à dix pour les 20 dernières minutes. Le gardien international gallois a écoeuré le Londres de Wenger, de près, de loin, en arrêt réflexe, du pied et des mains. Il fallait de toute façon au moins un gardien bien dans ses gants pour colmater les brèches laissées par l’alignement douteux de Ronald Zubar (le premier but de Gervinho est pour lui). On laissera aujourd’hui tranquille Mertesacker, qui a pris l’ombre de la désolation Djourou en arrière-droit ou de Rosicky, définitivement plus André Rieu que Mozart.

Un Gallois s’amuse…
Il n’a que très rarement longé son côté gauche. Gareth Bale a passé sa rencontre en balade version électron libre au milieu des Sandro, Modric ou Parker, le maillot toujours impecc dans le short, et toujours aussi infatigable à la récupération. L’international gallois a sorti les jambes quand il fallait laissant sur place le tout-venant sur son deuxième but (un amour de balle piquée), lancé dans un timing idéal par Modric. Avec cette victoire contre les Canaries, les Spurs ont profité du Boxing Day pour distancer leurs principaux rivaux à la course à la C1 : Arsenal, Chelsea et Liverpool. Le premier challenger des deux Manchester s’appelle bien Tottenham. S’ils arrivent à tenir le rythme de dingue des leaders, à prendre trois points lors de leur match en retard contre Everton, les Spurs reviendraient à 4 points de City et United, qu’ils retrouveront respectivement fin janvier et début mars. Qu'ils tiennent le coup et on pourra considérer le championnat comme véritablement relancé, pas seulement réduit à un duel entre types de Manchester.

D’autres Gallois s’épuisent
Tant que les Swans arriveront à ne jamais encaisser plus d’un but à domicile, il y a fort à parier de les voir maintenus en fin de saison. Jusqu’à aujourd’hui, seul ManUnited a réussi à sortir vainqueur du Liberty Stadium. Mais arriveront-ils à tenir toute la saison sur ce rythme ? Car certes invaincus à domicile à une exception près, les Swans en sont toujours à faire les conneries de promus, comme cette boulette défensive contre les Rangers, qui a permis à Mackie d’arracher un point pour la bande de Joey Barton. Pour l’instant, le gardien Michael Vorm tient la baraque derrière, alors que Graham, qui puait l’arnaque en début de saison, arrive à enfiler quelques buts devant. Mais l’ensemble reste assez fragile, et Tottenham aimerait d’ailleurs bien faire voler tout ça en éclats le 31.

Arsenal / Wolverhampton : 1-1
Buteurs : Gervinho (8’) pour les Gunners ; Fletcher (38’) pour les Wolves

Swansea / QPR : 1-1
Buteurs : Graham (14’) pour les Swans : Mackie (58’) pour les Rangers

Norwich / Tottenham : 0-2
Buteurs : Bale (54’, 66’) pour les Spurs


Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tottenham , Sera t'il L'Equipe a Craindre Cette Saison en Premier League .. ? Je Pense que oui , Mais C'est tres Difficile De Réalisé le titre De la championnat Pour Le Coq De Londre !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2