1. //
  2. // 11e journée

Tottenham est bien là

L'air de rien, avec leur match en retard, les Spurs s'accrochent au Top 5 de la Premier League, à la hauteur de Chelsea.

Modififié
4 1
Wolverhampton / Wigan : 3-1

Buteurs : O’Hara (31’), Edwards (55’) et Ward (66’) pour les Wolves ; Watson (42’) pour les Latics

Ce match était l’occasion parfaite pour l’une au l’autre équipe de casser une vilaine série : aucune victoire pour les Wolves depuis 8 rencontres, deux petits points seulement et 7 défaites consécutives pour les Latics. Bon, ben Wigan peut ajouter un huitième revers « in a row » dans ses stats.


Bolton / Stoke City : 5-0

Buteurs : Davies (2’), Eagles (24’, 73’), Klasnic (61’, 82’) pour les Wanderers

Bolton n’a pas que remporté sa première victoire de la saison au Reebok Stadium. Il vient surtout d’effacer une ardoise qui datait d’avril dernier. A Wembley, les Wanderers s’étaient pris une danse par les Potters en demi-finale de Cup, 5-0. Cette claque marquait le point de départ d’un calvaire (13 défaites en 16 matches) qui vient peut-être bien de connaître sa fin aujourd’hui. C’est maintenant le moment pour Bolton d’appuyer sur F5 et de réellement commencer sa saison.

Fulham / Tottenham : 1-3

Buteurs : Kaboul (57’) pour les Cottagers ; Baird (10’, csc), Lennon (45+1), Defoe (95’) pour les Spurs

Tottenham s’est contenté d’ouvrir le score, enfin on lui a ouvert pour lui, avant de laisser Friedel faire le boulot face aux tentatives répétées de Cottagers qui auraient mérité mieux que cette défaite. Les Spurs se sont surtout contentés de laisser Bale et Lennon s’exprimer en contre-attaques. Et dans une période de pleine confiance comme en ce moment, ça suffit amplement.

Les matchs de samedi

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

One Night Stand Niveau : DHR
Hommage à Grygera qui, à trente-deux ans, a certainement signé la fin de sa carrière en se défonçant les ligaments du genoux...GO SPURS.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Bayern dans la douleur
4 1