1. //
  2. // Tottenham/AC Milan (0-0)

Tottenham de champion ?

Pas foutu de se procurer plus de deux occasions franches, le Milan AC s'est fait sortir sur un match nul, vierge et peu inspiré à Londres. Les Spurs ont attaqué et mis Crouch à contribution, mais auront surement du mal face à une grosse équipe en quarts.

Modififié
0 29
Le vendredi 17 décembre dernier, à Nyon, nombreux étaient ceux qui pensaient que Tottenham n'avait une chance de se qualifier qu'en comptant sur un grand Gareth Bale face au Milan AC. Finalement, le Gallois n'aura passé que vingt-cinq minutes sur la pelouse à White Hart Lane, sans briller particulièrement. Mais voilà, Tottenham a fini par décrocher les quarts dont il rêvait. Et ce, grâce à un match nul et vierge, certes, mais sans se cacher. Avec fierté. Après un début de match en ping-pong (un pointu de Van der Vaart par-ci, un corner de Robinho par-là), le Milan a pourtant dominé l'essentiel de la première période. Pato et Robinho passent d'une aile à l'autre en s'appuyant sur Ibrahimovic, pendant qu'Abate la joue comme Dani Alves en se positionnant davantage comme ailier que comme latéral, mais les occasions franches tardent à arriver. La première pointe d'ailleurs le bout de son cuir sur coup de pied arrêté, lorsque Zlatan envoie une mine enroulée à mi-hauteur que Gomes sort à l'horizontale. C'est le signal de départ pour Robinho, qui se tape quelques minutes d'ubiquité : un débordement suivi d'un centre, une frappe des vingt mètres et l'occasion du match. Alors que le portier anglais est aux fraises, Pato centre en retrait pour le Brésilien. Le but est vide, le ballon tape le pied d'appui, est contré, puis sauvé sur la ligne par William Gallas. Triste scenario. Si ça ne rentre pas cette fois, ça ne rentrera donc jamais.


Côté Spurs, la tactique est plutôt simple et porte un nom : Peter Crouch. Lennon et Pienaar sont chargés d'envoyer de très longs centres sur la tête du géant qui, lui, n'a qu'à remettre pour Van der Vaart. Au départ, on a voulu compter le nombre de fois où ce schéma s'est répété (la preuve : 2e minute, 4e, 7e, ..., 38e, etc.) mais à un moment le pinball a fait tilt. Heureusement pour les Italiens, Thiago Silva a remplacé Mario Yepes en défense centrale. Pas une raison pour changer d'idée-force, pour les soldats de Redknapp. Parvenus à la mi-temps sans encaisser de but, ils décident de partir à l'attaque dès le retour sur le terrain. Bon, ce que n'a pas compris Crouch, c'est qu'il n'est pas obligé de remettre au centre lorsqu'il n'y a personne et qu'il est à un mètre du but. Mais dans l'esprit, les Anglais font plaisir et sont loin de se recroqueviller devant leur cage comme, au hasard, leurs compatriotes d'Arsenal face à Barcelone. Un système d'attaque anglaise/contre-attaque italienne se met alors en place, qui pourrait paradoxalement être l'idéal pour les deux équipes si Ibrahimovic n'était pas dans un petit jour. En dehors d'une passe lumineuse dans le dos de la défense pour Pato en première mi-temps, le Suédois passe en effet son temps à ralentir le jeu en tergiversant à l'entrée de la surface. Les Milanais doivent donc s'appuyer sur Robinho, encore au centre de l'action la plus dangereuse de la seconde période, à la 66e, et sur l'explosivité d'un Pato capable d'envoyer une frappe soudaine frôler le poteau à la 77e.


Allegri a beau tenter la carte de la jeunesse en faisant entrer Alexander Merkel et Rodney Strasser en fin de match, pensant surement donner un peu de tonus à une équipe bien pâle, cela ne suffit pas. Redknapp se permet même de faire sortir son Crouch à une petite dizaine de minutes de la fin. White Hart Lane a chanté tout le match. Il aura l'occasion de redonner de la voix au mois d'avril.


Thomas Pitrel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'était bien chiant.

Moment assez savoureux dans le match sur Canal vers la 60ème minute lors d'un échange entre Stéphane Guy et Darren Tullet.

Stéphane Guy - Darren, est ce que les pieds de Peter Crouch dépasse toujours du lit ?
Darren Tullet - Ah oui surement.
SG - Ils n'ont pas encore repris cette chanson du côté de Tottenham !
Darren Tullet un peu navré - En fait c'est surtout parce que bed ça rime avec red...
Que les nouveaux supporters de Tottenham et les anti-milanais ne s'enflamment pas trop : le Milan AC ne visait absolument pas la ligue des champions cette année.
Ce soir Tottenham s'est qualifié à 12, avec un public assez hallucinant de puissance vocale.
Le Milan s'est fait sortir à 10 vu qu'Ibra a joué son meilleur rôle, celui de l'Homme invisible.
On sort la tete haute, beaucoup nous prédisaient une raclée, n'est ce pas cher Avardonsbale( 4 à 1, si je me souviens bien). Et bien, on a plutot bien maitrisé le match. La qualif s'est joué au match aller. Le bon vieux Clarence en mode PARRAIN! J' adore ce joueur!Sérieux les gars, aucun bovin n'a le talent du père Clarence. Putain de classe à 35 berges. La Flamme a été monstrueux au mitard,un chien.On lui promettait l'enfer, et bein il a joué comme un bonhomme. Le Boa vraiment présent, courageux malgré sa blessure contre la Juve. Rayons déceptions; Ibra et Robinho. Mais l'essentiel c'est qu'on a montré le vrai visage du Stendhal. Et promis, l'année prochaine , on arrive avec une grosse armada. Forza Milan et bon vent aux Spurs.Sempre e solo Milan!! Fier du Stendhal
Mais on n'a pas vu le même match? Chez nous ça s'appelle une effing turque! Le Tottenham nous a ressorti un petit kick and rush et s'est tapé la défensive pendant tout le match. Bon aucune excuse pour les Ibra et Robinho qui sur ce match sont franchement à renvoyer au Barca/ManC mais à part ça ils ont fait quoi pour mériter leur qualifs sur les deux matchs? Rien! Ils la jouent ultra défensive et ne comptent que sur les contres. Âme de champion de Ligue 1 ouais.

Et pour ceux qui s'apprêtent à tirer sur la Serie A: c'est tout bête, par rapport au Milan qui écrase la Serie A de son petit doigt depuis le début de l'année, eh bien sur le terrain hier il n'y avait pas Zambrotta, Ambrosini, Pirlo, van Bommel et Cassano. 5 titulaires, excusez du peu. Alors non, ce match n'a rien à voir avec le niveau de la Serie A. À part que Milan s'est fait prendre au jeu de la Juve, cad se faire tirer dessus pendant deux matchs mais claquer le but à l'exterieur décisif. En tout cas si les Spurs jouent comme ça tous leurs matchs pas étonnant qu'ils soient 5èmes. Comme l'a dit dealer, à l'année prochaine, cette fois avec l'Armada. Et Ganso à la place de Robinho.
dealerdefunk : ouais Seedorf c'est la classe à tout niveaux. Rien que son prénom est classe ... Clarence ...

Quant aux autres gonzes ... mieux vaut les oublier.
Match sans surprise.

Des Spurs attentistent -VDV pour la tête de Crouch- face à un Milan trop diminué pour prétendre à mieux..

Clair respect Seedorf en larmes qui n'a pas pu répondre à une itw de la télé italienne.
Ah et au fait, énormes Thiago Silva et Abate, comme l'a dit Thomas Pitrel, à la Dani Alves. Bale qui?
@Finnanigan : Van Bommel et Cassano sont arrivés en Janvier donc dire qu'ils sont des éléments décisifs de la 1ère place du Milan, mouais mouais...
Pirlo accumule les blessures mais garde un très bon niveau.
Zambrotta tu rigoles ? Carbo de chez carbo pour le vrai haut niveau.

A l'aller Tottenham aurait pu s'imposer plus nettement et a geré avec grande maturité au retour.

Quant à Ibra quand on voit qu'il enquille les buts en Série A et combien il est inexistant dès que le niveau monte, il est un parfait symbole de la baisse de la Série A.
Ibra en baisse de niveau qui ne sait pas marquer contre les grosses équipes ?

C'est pas lui qui plante un doublé à l'emirates contre la "plus belle équipe du monde" ?
Pas lui qui troue les filets du San pour el classico ?

Et ce rien que l'année derniere...
@ Paic : "le Milan AC ne visait absolument pas la ligue des champions cette année."

Bah tiens, un club qui a un des plus grands palmarès en coupes d'Europe ne peut pas arriver et se dire "on joue pas cette compét' cette saison".

La vérité c'est que le Milan a été très moyen sur les 2 matchs contre Tottenham.

Ibra, Robinho, Pato, ça ne passent pas les Alpes.
Evidemment je m'attendais à un commentaire du type c'est la baisse de niveau de la Serie A et bla et bla... L'année dernière il me semble ue l'Inter ( j'ai du mal à le dire) a été champion d'Europe. Mais rira bien qui rira le dernier, le championnat des bovins est dans une situation financière catastrophique ( à part certains clubs vertueux tel arsenal), la bulle financière va leur exploser en pleine tete. Et puis si ce soir on me dit que les Spurs ont maitrisé alors là, je ne comprends plus rien au ballon. Cher Finnaningan, totalement d'accord avec toi, avec un vrai tre quartista on fera mal ( plus un vrai latéral gauche). Concernant Abate, son déclic c'est d'avoir maitrisé Ronaldo lors du retour à San Siro. Le Bale est un joueur d'espace pas un immense technicien, dans le championnat bovin ça marche vu les espaces béants laissés. Si tu lui réduis les espaces, c'est un bon joueur mais quand j'entends des comparaisons avec Giggs, la ça devient carrément obscène. BUNK, merci d'appécier le joueur de foot par excellence Monsieur the big boss Clarence. Enjoy l'ami, que du plaisir: http://www.youtube.com/watch?v=l0x7O5oaPu0
@Kuduro : c'est pourtant la réalité.

L'objectif prioritaire cette année du club est le scudetto qui leur échappe depuis 2004, c'est écrit depuis le début de saison.
Il suffit de voir la gueule du banc ce soir et le recrutement au mercato d'hiver, à base de joueurs non-qualifiables pour la LDC pour comprendre vite ! (et la vente de ronnie)

Crois-moi dans deux jours tout le monde aura oublié cette défaite à Milan, et tout le monde sera reconcentré sur la Serie A.

La Ligue des champions, ça sera l'an prochain, avec un arrière-gauche, un "super-remplaçant" en défense centrale (Mexès) et un créatif de plus au milieu.
Quelques petites remarques au passage:
- J'ai ete veritablement epate par Abate, son abattage (sans mauvais jeu de mot) et son jeu juste et tonique meme si en face Bale revient d'une blessure relou au dos et que Pienaar a plus repique vers l'axe.
- Grosse prestation de la charniere Gallas-Dawson avec une mention speciale au francais que e n'avais pas vu a ce niveau depuis un bail
- Lennon confirme que c'est plus qu'un joueur surcote de PL comme certains internautes ont cru bon de mentionner. Ce type n'est pas un vulgaire Jermaine Pennant ou un SWP, la foudre sort de ses jambes a chaque acceleration et ses centres sont toujours precis, De plus, il m'a surpris en alternant crochet court dans l'axe et dribbles de degagements vers l'exterieur. Seule la PL est capable de nous livrer de vrais joueurs de debordement comme cela a la Adam Johnson, Walcott Ashley Young, Milner en attendant l'eclosion definitive d'un Albrighton par exemple (ce ne seront jamais des ballons d;or mais des vrais ailiers, c'est touours kiffant a voir jouer).
@ dealeurdefunk : je comprend le fait que tu défende la série a, vu que apparemment t'es un fan du milan ac, mais comparer la série A a la premier league en ce moment c'est vraiment maladroit.
Oh que non...

On verra l'année prochaine en C1 avec un Chelsea et un ManU sans fond de jeu et vieillissant face à un Milano qui d'ici là aura deux vrais lattéraux et surtout un tre quartista, classieux, élégant et déterminant comme à l'ancienne

Puisse Merkel à la grâce naturelle prendre ce rôle et derrière lui le Gladiator en chien de garde et Pirlo pour régaler la galerie de ses coups de pattes de génie et de sa vista de conquérant.

Milano revient
Mu vieillissant !!! j'ai envie de rire, on verra oui surtout s'il achétent Gareth Bale, ca promet d'étre trés marrant
Cher Makaveli, chacun a le droit d'avoir ses convitions et ses préférences. Perso, c'est le football latin qui m'attire, mais je ne suis pas fou, par exemple le Manchester de Yorke Cole Giggs ( surtout Giggs, surtout Giggs) oui c'était du ballon. Mais quand je vois certaines équipes de la Barklays premier league, excuse moi de bifurquer, c'est indigeste. Et puis, c'est très simple; prends les 20 dernières années et regarde dans quels clubs ont évolué les vrais assassins du ballons, et tu constateras que ça se passe en Italie et en Espagne. je me suis toujours demandé pourquoi les grands joueurs (notamment les meneurs de jeu de génie, brésiliens français argentins) n'ont jamais évolué en Premier League. Ce n'est pas un championnat fait pour les artistes. L'esthète joue en Italie ou en Espagne( voire meme en France à la grande époque). Ps: quand tu as eu de la chance de voir du Van Basten, du Rijkaard , du Gullit du Baresi du Savicevic , du Boban, du Rui Costa , du Sheva et j'en passe; il est physiquement impossible de m'extasier sur Bale et le championnat bovin. Sorry!
Parfaitement résumé.


Bale n'est qu'un petit costaud qui court vite.
En Seria ya un autre ailier très offensif qui claque des triplés, il s'appelle Sanchez et est un artiste. Elégance avec les pieds, coups de rein tel le Phenomeno des grandes heures et une capacités à offrir des caviars tout frais à ses potes.
Les véritables joueurs se trouvent en Seria. Palerme, Udinese, Napoli, les outsiders ne valent peut etre pas la moitié d'un ManCity, mais elles, elles jouent au foot, tatent la gonfle, héritage glorieux des aieuls qui les applaudissent d'en haut
Cher dealerdefunk : le football ca se joue en équipe, je m'en tamponne des "stars" et je te rappelle que niveau palmarès en Europe, les "bovins" n'ont rien a envier a leurs voisins et ce sans les stars que tu as cité. tu dis que quand tu vois le championnat anglais c'est indigeste ! LOL ! que dire dans ce cas de la série A ? c'est a mourir d'ennuie, c'est a peine si je m'endors pas en regardant les matches.

Dernier point : chez les anglais il n'y a pas de corruption, achat d'arbitre etc....

Ps : l'Angleterre c'est la patrie du football, ne l'oublie jamais ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Schalke en quarts
0 29