En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-MU (2-0)

Tottenham crochète United

Partis en tête après seulement onze secondes mercredi soir, les hommes de Mauricio Pochettino ont fait sauter Manchester United pour la première fois en 2018 (2-0). Tout sauf illogique.

Modififié

Tottenham 2-0 Manchester United

Buts : Eriksen (1re) et Jones (28e, c.s.c.) pour Tottenham.

Hot Spurs

Il paraît que le temps est un luxe, que chaque heure compte et qu'on serait condamné à écouter un auteur espagnol, sans main gauche et porteur de collerette, en laissant « du temps au temps » . Christian Eriksen, lui, a sa propre idée de l'horloge : mercredi soir, à Wembley, l'artiste danois n'aura eu besoin que d'une dizaine de secondes pour attraper le lapin blanc de Lewis Carroll par les oreilles et faire sortir Jean de la Fontaine du Père-Lachaise. Onze, exactement, soit le temps nécessaire pour attraper au vol une fléchette balancée par Jan Vertonghen entre les jambes tremblantes placées dans la surface adverse et pour inscrire le but concédé le plus rapide de l'histoire de Manchester United en Premier League. Une éjaculation précoce ? Non, le premier shot avalé d'une soirée qui a vu le dauphin national, invaincu jusqu'ici en 2018, se faire retourner pour sa cinquantième représentation à Wembley, mais surtout Tottenham prouver qu'il pouvait, lui aussi, exister face aux balourds du Royaume.

Mikado et Phil coupé


Avant de passer à table, pourtant, José Mourinho avait tenté de brouiller les pistes comme on joue au mikado : « Ce soir, on va voir deux équipes très offensives. Et cela pourrait se terminer sur un 0-0, on ne sait pas ! Mais nos intentions sont claires. » Le Portugais ne s'est pas totalement planté : si le 0-0 a rapidement été dégagé du script, Tottenham et Manchester United se sont bien bastonnés sur un ring où l'on a surtout vu deux défenses fragiles et Alexis Sánchez s'enfiler sa première titularisation en Premier League avec sa nouvelle écurie, là où Lucas Moura a été présenté aux supporters des Spurs lors de l'entracte. Détail : au bout de trente minutes, les fans locaux ont oublié de siffler l'équilibriste chilien, leur tête étant déjà ailleurs. La faute à un centre puissant de Kieran Trippier balancé dans la précipitation par Phil Jones dans ses propres filets. Plus tôt, United avait pourtant eu des billes pour revenir, Lingard, une nouvelle fois meilleur élément de son équipe, butant sur Lloris pour répondre à Eriksen et le gardien international français s'étalant pour éteindre une allumette craquée par Anthony Martial.

Faux ébat


Un ébat tué dès la pause, donc. Le début de seconde période ne dit pas autre chose, Son envoyant une caresse à gauche du but de De Gea, histoire de ne pas faire oublier que Tottenham a, malgré la petite révolte mancunienne, eu des balles pour abattre un peu plus encore sa victime du jour dans le premier acte au bout des pieds de Kane et Alli, notamment. Lloris, lui, continue de jouer comme un chat avec sa pelote et s'envole peu avant l'heure de jeu sur un crochet du gauche de Lukaku. Alors, quoi ? Faire tomber et empêcher l'autre de se relever. L'idée de Pochettino était simple mercredi soir, et l'Argentin a réussi son pari. Ses gars ont enchaîné les triangles tout en lâchant une maîtrise totale sur les planches, alors qu'Eriksen a joué avec un doublé sur une praline lointaine avant de tenter d'en glisser une dans le bec de Son, face à qui De Gea est parfaitement intervenu. Une glissade se conjuguant en général avec des dégâts, José Mourinho a même vu Marouane Fellaini entrer et ressortir sept minutes après devant une foule record pour un match de Premier League. Triste symbole : pour la première fois de l'année, Manchester United est tombé, logiquement, et Tottenham entame parfaitement un marathon qui se poursuivra dimanche, à Anfield.


Tottenham (4-2-3-1) : Lloris ; Trippier, D. Sánchez, Vertonghen, Davies ; Dier, Dembélé (Wanyama, 91e) ; Eriksen, Alli (Sissoko, 87e), Son (Lamela, 80e) ; Kane. Coach : Mauricio Pochettino.
Manchester United (4-2-3-1) : De Gea ; Valencia, Smalling, Jones, Young ; Pogba (Mata, 63e), Matić ; A. Sánchez, Lingard (Fellaini, 63e, Herrera 70e), Martial ; Lukaku. Coach : José Mourinho.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League



    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 67 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
    Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12