Torres déçu de son traitement à Milan

Modififié
7 11
La leçon du jour, c'est qu'il ne faut jamais faire de promesses que l'on ne peut pas tenir. C'est en tout cas le message que veut faire passer Fernando Torres.

Arrivé à Milan en provenance de Chelsea, El Niño n'a pas vraiment brillé sous les couleurs rossoneri. Résultat, retour à l'Atlético pour l'enfant du club, et déclarations pleines de ressentiment à l'encontre du Milan AC. « Je suis allé en Italie pour jouer, pour être un joueur important de l'équipe. Mais à aucun moment, le club ne m'a fait sentir que je l'étais. »

En ligne de mire de Fernando, son temps de jeu. « Une fois, j'étais dans l'équipe, et le jour d'après, je ne l'étais plus. Ce n'est pas du tout ce qu'on m'avait promis pour me faire venir. » Ce tacle, relayé par As, reste toutefois maîtrisé, puisque l'Espagnol a précisé qu'il ne reprochait rien au club milanais. « Mes rapports avec le club étaient excellents, et je n'ai rien à lui reprocher. Mais quand vous voyez que ça ne va pas s'arranger, vous êtes mal à l'aise. »

Vu comment Torres jouait à Milan, ce sont les supporters qui étaient mal à l'aise. PVL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

l'hiverpoule Niveau : Loisir
T'inquiètes Fernando, pour moi tu es toujours le gars qui courrait avec son maillot rouge en enchaînant les buts. Je suis ravi de voir qu'avec ton ex, tu as retrouvé un soupçon de fougue
Dire "Une fois, j'étais dans l'équipe, et le jour d'après, je ne l'étais plus." c'est une façon de voir les choses ... mais c'est surtout du foutage de gueule.

Milan le recrute pour en faire un titulaire en espérant qu'il retrouve un niveau décent.
Le championnat débute, sans lui, puisque à cours de compétition, on attend un peu avant de le faire débuter.
Premier match contre la Juve, (remplaçant).
2nd match but à Empoli (le seul), titulaire.
S'en suit une 7 ou 8 matchs où il est titularisé, à l'exaspération générale des tifosi, et où il se consacre à bien faire des matchs d'un niveau catastrophique avec trop peu d'engagement pour sauver ses stats proches du néant.
A chaque fois, il n'est jamais remplacé avant le dernier 1/4 d'heure.

Voyant qu'il n'arrive pas à mettre un pied devant l'autre, Inzaghi le sort petit à petit de l'équipe et ne le fait quasiment plus rentrer en jeu qu'à compter de fin novembre puisque Honda et Menez sont bons et Qu'il faut faire jouer El Sharaawy.

Bref, avec une quinzaine 15 matchs où il aurait pu prouver quelque chose, il a eu sa chance et il a été nullissime pendant 3 mois point final.
C'est plutôt Pazzini qui devrait gueuler.
Jamais aimé Torres, mais là encore moins, sale mentalité sous un air innocent.
enfin bon, tout de même, SuperPippo n'est peut-être pas un grand technicien mais c'est l'un des meilleurs 9 de la dernière vingtaine, si ce n'est plus, faut quand même respecter sa faculté à juger d'un attaquant de pointe.
S'il te laisse de côté, c'est que t'es vraiment nul Fernando, SuperPippo même à sa dernière champions'League il avait cassé la gueule au Real malgré son âge et son manque de compétition (2-2 score final).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 11