Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/2 finales retour
  3. // Real Madrid/Juventus (1-1)

Top : tifosi et joies d'aéroport

Certainement l'endroit le moins propice à ce genre de manifestations, mais la patience n'a jamais été le propre du tifosi. Surtout quand il s'agit de fêter une finale de Ligue des champions.

Modififié

14 mai 2015 – Caselle, Turin


Pas grand monde ne les voyait à ce niveau européen. La Juve est en finale de Ligue des champions après avoir sorti le Real. Douze ans que les tifosi attendaient ça. Alors peu importe l'heure d'arrivée des joueurs, ils attendront. En tout, 3000 veilleurs de nuit sont présents à l'aéroport. Fumigènes, chants, tifo… Tout y est. La folie à trois heures du matin.

Vidéo

29 avril 2010 – Malpensa, (Inter) Milan


Mourinho n'est pas le seul à vouloir fêter la victoire face au Barça en demi-finale de C1. Si le Portugais a choisi la pelouse du Camp Nou pour courir le doigt levé, les supporters intéristes, eux, préfèrent l'aéroport. Des gens de partout à l'extérieur, et même à l'intérieur de l'édifice. Tellement que le journaliste de la Sky galère pour tendre son micro.

Vidéo

27 mai 2007 – Malpensa, Milan (AC)


Deux ans plus tôt, les tifosi rossoneri pleuraient. Ce fameux « miracle d'Istanbul » a fait le malheur des autres Milanais. Ce 27 mai 2007, ils ont donc le droit de faire la fête. Deux ans après, leurs joueurs sont venus à bout de Liverpool, leur pire cauchemar, et reviennent donc au petit matin à la maison avec la coupe aux grandes oreilles. Des hommes, des femmes, des enfants prêts à faire durer ce moment éternellement, quitte à se mettre en travers de la route du bus.

Vidéo

29 mai 2003 – Malpensa, Milan (AC)


Comment rendre encore plus fous des tifosi tout juste champions d'Europe ? En installant la coupe aux grandes oreilles sur le strapontin du co-pilote, bien à la vue de tous.

13 mai 1993 – Giuseppe Verdi, Parme


Attention, vidéo vintage. Peut-être moins de folie que dans toutes les autres vidéos, mais, en même temps, une nuit s'est écoulée, et certainement beaucoup d'alcool aussi, entre la victoire en finale de Coupe des coupes et l'arrivée des joueurs en provenance de Londres. La passion, le meilleur des cafés.

Vidéo

9 mai 1990 – Christophe Colomb, Gênes


À une époque où les vidéastes n'avaient pas encore de moyens d'éclairer leurs images de nuit, les joueurs de la Sampdoria reviennent de Göteborg les poches pleines. Une Coupe des coupes gagnée face à Anderlecht. Les tifosi sont là, mais malheureusement on ne les voit pas, puisque tout est tourné de nuit. Dans le noir, quoi.

Vidéo

18 mai 1989 – Capodichino, Naples


Pas d'images, mais des chiffres. Vingt blessés dans la nuit de la victoire en UEFA, dont un homme ayant perdu deux doigts dans la fête, et des centaines de tifosi napolitains à l'aéroport pour accueillir Maradona et ses collègues. On s'imagine très bien l'état de la ville toute cette soirée-là. Et ils auraient bien aimé remettre ça, 26 ans plus tard, mais malheureusement, le FC Dnipro est passé par là.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La drôle de liste d'invités de la finale 17
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 56 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique