1. //
  2. // Relégation de Palerme en Serie B

Top 9 : Les dates de Palerme en Serie A

Il y a neuf ans, Palerme montait en Serie A, pour y entamer la plus longue période dans l'élite de son histoire. Le club sicilien est monté petit à petit jusqu'à devenir un classique prétendant à l'Europe, avant de s'écrouler, la faute à une gestion d'effectif désastreuse. Retour sur ces neuf années, en autant de dates. Entre joies, douleurs, humiliations et surprises.

Modififié
56 5
29 mai 2005 : Palerme/Lazio, Stadio Renzo Barbera

C'est ce qu'on appelle un superbe départ. Pile poil un an après sa remontée historique en Serie A – après 31 ans d'absence – Palerme le promu s'offre une 6e place en championnat, validant sa qualification pour la Coupe UEFA. Une qualification matérialisée un 29 mai 2005, date de la dernière journée de l'exercice et un match nul au Renzo Barbera face à la Lazio. 3-3 au final, un brin décevant dans la mesure où les Palermitains menaient 3-1 grâce au doublé d'un certain Luca Toni. Mais le retour des Romains n'aura en aucun cas entamé l'enthousiasme des Siciliens. À la fin de la rencontre, les joueurs et coach Guidolin feront un tour de terrain, drapeau européen porté fièrement à bout de bras. Normal, il s'agissait de la première qualification du club pour une compétition continentale. À noter qu'à part le beau Luca, quatre autres gueules bien connues du Calcio évoluaient dans ce Palerme insolent de réussite : Barzagli, Zaccardo, Barone et Grosso. Quatre hommes qui seront champions du monde un an plus tard.

2 février 2007 : Catane/Palerme, Stadio Massimino

Jour du derby di Sicilia, entre Catane et Palerme, au Stadio Massimino. Un match à haut risque, les tifosi des deux clans ne pouvant pas se piffrer. Cette tension se confirme durant la rencontre, les supporters se balancent gaiement pétards et fumigènes. Les forces de l'ordre interviennent, la partie est interrompue 40 minutes. Mais le plus grave intervient à la fin de la rencontre (remportée par Palerme 2-1), où plus de 200 tifosi etnei affrontent les policiers. L'un d'entre eux, l'inspecteur Filippo Raciti, perd la vie. 71 personnes seront blessées. Si les supporters palermitains avaient déjà quitté les lieux au moment de ces derniers affrontements, il n'en fallait pas moins pour attirer le regard sur la Sicile. L'évènement a choqué l'opinion, et ce bien au-delà des frontières italiennes.

Youtube

1er mars 2009 : Palerme/Catane, Stadio Renzo Barbera

Le derby sicilien est donc un match particulier pour les deux équipes. Il en va de la suprématie de l'île. Alors, il ne fait pas bon perdre. Encore moins devant son public. Et encore moins en prenant une raclée. Le 1er mars 2009, Palerme s'en est pris une belle : la rencontre s'est soldée sur un cinglant 0-4, marqué par une expulsion précoce de Bresciano et un but du milieu de terrain de Mascara. En bref, l'humiliation suprême. À ce jour, cette victoire reste dans les mémoires des tifosi de Catane comme la plus probante de l'histoire du club face au grand rival. Les Etnei infligeront en avril 2011 un nouveau 4-0, mais à domicile cette fois-ci.

Youtube

28 février 2010 : Juventus/Palerme, Stadio Olimpico

Jour spécial que ce 28 février 2010. Palerme se déplace sur la pelouse de la Juventus avec une volonté décuplée. Les ouvriers de l'usine Fiat de Termini Imerese – ville proche de Palerme – ont demandé aux Rosanero d'aller gagner à Turin. Une manière de les venger, eux qui sont menacés de licenciement par leurs employeurs, les Agnelli, également proprios de la Juventus. Devant leur téloche, les travailleurs sont vengés. Les Siciliens sortent vainqueurs 2-0. Ces derniers s'emparent même provisoirement de la 4e place au classement. Les Rosanero d'alors étaient emmenés par Fabrizio Miccoli, mais aussi par des mecs nommés Cavani, Pastore, Balzaretti, Kjær ou Sirigu. La deuxième génération dorée de Palerme dans ces neuf années de Serie A. La génération qui réalisera la campagne la plus aboutie de l'histoire du club.

Youtube

9 mai 2010 : Palerme/Sampdoria, Stadio Renzo Barbera

2009/2010 est en effet la saison de tous les records. Et lors de la 37e journée, un duel au sommet se profile pour les Palermitains. Une confrontation directe face à la Sampdoria, détentrice de la 4e place. En cas de succès, les Rosanero renverseraient la situation, et se dirigeraient vers un tour préliminaire de Ligue des champions. Autant dire qu'à Palerme, l'ambiance est folle. Sur la pelouse en revanche, le résultat est décevant. Avec un nul 1-1 – Miccoli ayant répondu à Pazzini sur péno – les Siciliens ratent le coche. Ils termineront la saison à la 5e place, à deux points de la Samp', avec comme seule satisfaction un record de points dans l'élite (65 unités). C'est quand même drôle, mais ces deux clubs qui luttaient alors pour la LDC se succèdent désormais en Serie B.

Youtube

27 février 2011 : Palerme/Udinese, Stadio Renzo Barbera

S'il est humiliant d'en prendre quatre à domicile face aux rivaux siciliens, il pourrait presque y avoir pire. Comme une énorme claque subie à la Favorita face à l'Udinese. 7-0. Un score invraisemblable, que l'on explique tant par la forme du duo Sanchez-Di Natale côté frioulan, que par les deux rouges infligés à des Palermitains, ou encore à d'abominables errances défensives. Suite à ce carton en tout cas, Delio Rossi, le coach des records, sera viré par le président Zamparini... Avant d'être rappelé en fin de saison. Comme d'hab.

Youtube

29 mai 2011 : Inter/Palerme, finale de Coupe d'Italie, Stadio Olimpico

Si Palerme n'a jamais fait mieux qu'une 5e place – obtenue trois fois – durant ces neuf années consécutives passées en Serie A, le club a eu l'occasion d'accrocher un titre. Les Rosanero sont en effet parvenus en finale de la Coupe d'Italie 2011. Après avoir éliminé successivement le Chievo, Parme et Milan (4-3 sur une double confrontation), ils se sont inclinés face à l'Inter en finale, sur le score de 3-1. Ce jour aurait pu être celui de la consécration pour la seconde génération de talents siciliens. Quelques semaines plus tard, Nocerino se tirera au Milan AC, Sirigu et Pastore rejoindront le PSG…

Youtube

1er février 2012 : Inter/Palerme, Stadio Giuseppe Meazza

S'il y a un homme pour symboliser cette période de Palerme en Serie A, c'est bien Fabrizio Miccoli. Débarqué à l'été 2007 dans la capitale sicilienne, le petit attaquant s'y est rapidement imposé en leader. Capitaine exemplaire, idole absolue des tifosi, il a depuis battu tous les records individuels possibles et imaginables. Le plus important étant sans aucun doute celui du plus grand nombre de buts inscrits, un record battu le 1er février 2012, avec un triplé face à l'Inter (4-4). Miccoli cumule à ce jour 80 réalisations en 178 matchs toutes compétitions confondues avec le club sicilien. Mais lui qui n'a pu sauver les siens cette saison comme il l'avait fait lors de la précédente campagne, n'est cependant pas sûr de demeurer en Sicile. Bien qu'il ait émis le souhait de rester en dépit de la descente, il arrive au terme de son contrat... Quoi qu'il advienne, le Romario del Salento aura battu un dernier record le 5 mai dernier. Avec sa participation à la rencontre face à la Juve, il est devenu le joueur ayant collectionné le plus de présences en Serie A sous le maillot rosanero, avec 162 apparitions. C'è solo un capitano.


5 février 2012 : Palerme, et un peu partout

Gros évènement du côté de Palerme, au début du mois de février 2012. Quelques jours seulement après le record de Miccoli, le président Maurizio Zamparini convoque la presse pour une conférence exceptionnelle. Il est accompagné de trois personnes, qu'il présente comme étant à la tête d'un consortium d'investisseurs en provenance du Moyen-Orient. Dans le lot, un Saoudien, un Iranien, un Indien. Le dénommé Ahmed Zubeidi prend alors la parole, pour présenter un projet chiffré : 200 millions d'investissement sur cinq ans. Les tifosi se mettent à rêver. Ils peuvent, cela fait quelque temps déjà que leur président annonce qu'il souhaite trouver d'importants capitaux. Seulement voilà, quelques semaines plus tard, l'enthousiasme n'est plus d'actualité. Selon Zamparini, les investisseurs ont foutu le camp avec l'éclatement du Calcioscommesse. Mais du côté des tifosi, on croit surtout que le président a tenté un coup de communication pour faire oublier les mauvais résultats...

12 mai 2013 : Fiorentina/Palerme, Stadio Artemio Franchi

L'Histoire est parfois cruelle. Les héros du passé peuvent se transformer en bourreaux : Luca Toni, qui avait contribué à la montée de Palerme en Serie A avec ses 30 buts sur la saison 2003/2004, est aujourd'hui celui qui l'envoie en Serie B. Auteur de l'unique but lors de la rencontre entre la Fiorentina et Palerme ce dimanche 12 mai, l'attaquant italien a comme bouclé la boucle. Les Rosanero joueront l'année prochaine en seconde division. Si les tifosi espèrent forcément que leur club imitera la Samp' – descendue en 2011 et remontée dès l'année suivante – en attendant, on ne va pas se mentir : une Serie A sans Palerme, ça fera quand même sacrément bizarre.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

il a progressé Sirigu depuis 2011
Jitaime_Bernard_Fa Niveau : Loisir
Ma che cazzo de voir un tel club partir en Serie B. On espère qu'ils vont vite remonter. Sinon c'est vrai que Miccoli, Cavani, Pastore, Balzaretti, Kjaer et Sirigu cette équipe avait d'la gueule.
Marek Hamsik Niveau : National
Effectivement, quand on pense que Sampdoria-Palerme c'était un choc pour l'Europe y a seulement 3 ans de cela... Triste de voir que c'est devenu un combat pour le maintien !
Triste de voir un club qui réussissait à se maintenir en haut du tableau il y a quelques années descendre en Serie B.. Mais tout ça c'est de la faute du président et j'espère sincèrement qu'il revendra le club et qu'il se tirera, il a foutu sa merde et maintenant le club va se retrouver en Serie B et j'espère que les joueurs resteront là bas et ne chercheront pas à se barrer comme certains de Villareal.
Allez Palermo, l'année prochaine vous remontez en Serie A !
Superber article Alex, j'espère que Palermo va remonter au plus vite en A ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
56 5