1. // Journée mondiale des premiers secours

Top 8 : Premiers secours

« Pour chaque minute qui passe sans aide, les chances de survivre d'une personne diminuent de 10%. » Défibrillateur, civière, hélicoptère, masque à oxygène, gyrophares, minerve, massage cardiaque… Soit un recensement à déconseiller aux hypocondriaques, mais qui se termine bien à la fin.

Modififié
6 8
Eduardo
Débarqué en provenance de Croatie, Eduardo goûte à la Premier League sous les couleurs d’Arsenal. L’apprentissage passera par un tacle bestial signé Martin Taylor, un jour de février 2008. Total : double fracture tibia-péroné et presque dix mois d’arrêt. Mais cela aurait pu être pire selon le médecin Tim Allardyce : « Une fois que le pied est désarticulé de la sorte, c’est très mauvais pour la circulation sanguine. » La promptitude des médecins lui ont permis d'éviter une amputation et de finir en handisport. Aujourd’hui, Eduardo poursuit sa convalescence au Shakhtar Donetsk.

FC Séville
Meurtri par le décès d’Antonio Puerta au début de l’exercice de la Liga 2007-2008 des suites d’une foultitude de défaillances cardiaques, le FC Séville décide de prendre les devants. L’année dernière, le club andalou a formé certains joueurs à la réanimation cardiaque. Initiative sous le parrainage de la Croix Rouge. Classe.

Samuel Kuffour
Un peu oublié, Samuel Kuffour reste l’un des meilleurs défenseurs du début des années 2000. Légèrement fêlé, le Ghanéen a longtemps tenu l’arrière-boutique bavaroise devant le non moins sain d’esprit Oliver Kahn. Justement, un soir de Ligue des champions 2001, il percute le gardien qui reste au sol. Ni une, ni deux, Kuffour lui pratique un bouche-à-bouche mythique qui ramènera Oliver du côté des vivants. Putain d’ange gardien !

John Terry
Avant ses chevauchées et ses compas fantastiques, Abou Diaby est surtout le joueur capable d’assommer John Terry. C’était en 2007 et une finale de League Cup forcément perdue par Arsenal. Sur un corner, Abou cherche à dégager le ballon tandis que Terry se fend d’une tête rageuse. Seulement, la praline du français fracasse la face du défenseur. Inconscient sur la pelouse, le Blues est évacué avec minerve, masque à oxygène et tout le tintouin. Après des examens rassurants, Terry aura le temps de fêter le titre. Et d’embrayer en troisième mi-temps ?

Aloísio
Manieur de passeport, formidable à Saint-Étienne, arnaque au PSG, Aloísio a bien failli passer l’arme à gauche sous les couleurs de Vasco de Gama il y a 3 ans de cela. L’objet du crime ? Un chewing-gum. Suite à un choc, Aloísio l’avale et s’étouffe. Une sortie en ambulance et une extraction plus tard, il est sur pied. Miraculé, Aloísio reviendra même avec une certaine fraîcheur de vivre.

Fabrice Muamba
Match de Cup entre Tottenham et Bolton, Fabrice Muamba s’effondre, victime d’un malaise cardiaque. Jugé cliniquement mort durant 78 minutes, le Congolais a bénéficié des premiers secours dont 16 secousses de défibrillateur jusqu’à son transport en soins intensifs. Conclusion du toubib Wanderers Jonathan Tobin : «  Nous avons tous craint le pire, et nous n’aurions jamais pensé à ce qu’il récupère aussi bien. C’est quelque chose d’incroyable.  »

Jonathan Richter
Besogneux Danois du FC Nordsjælland, Jonathan Richter est frappé par la foudre à l’entraînement. Enchaînement terrible : crise cardiaque, coma de plusieurs jours et une amputation de la jambe gauche à la Darío Silva – désormais avironneur paralympique non qualifié à Londres. Et après, il reste des personnes pour croire au coup de foudre…

L’hélicoptère Ivan Zamorano
En football, il n’y a qu’un seul hélicoptère : Zamorano. Seulement, parfois, cela arrive que des engins s’invitent pour secourir les plus fragiles. Parfait exemple avec cet obscur match turc entre Ereglispor et le Selçuklu Belediyespor interrompu par l’atterrissage d’un « oiseau de fer » comme l’écrivent certains plumitifs. La raison ? Un nourrisson déshydraté et en insuffisance rénale à transporter d’urgence. Vous en conviendrez, ça ne peut pas attendre la mi-temps.

Par Adrien Ares
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

TreuxChar RPZ Niveau : District
Le passage sur "la fraicheur de vivre" m'a tué, si je peux m'exprimer ainsi. Blague à part, l'initiative prise par le FC Seville est une excellente chose, qui devrait etre reproduite au sein de chaque club.
Gentil Ghana Niveau : DHR
J'ai honte mais la "fraicheur de vivre" à la fin du paragraphe sur Aloisio m'a bien fait rire!
misugi-27 Niveau : CFA2
J'ai pas compris. Pourquoi la fraîcheur de vivre?
Fraicheur de vivre, hollywood chewing-gum... Elle est mortelle faut bien le dire!
Lamouchi59 Niveau : CFA
L' arrivée des Qataris pour mettre la Ligue 1 en lumière: ça, c' est un premier secours...
Moi j'ai pas honte de le dire. Je l'ai adoré cette vanne sur la fraîcheur de vivre !!!
On aurait pu parler de l'amputation des deux mains d'Edel ...
Je pense que Ducourtioux et Rafael auraient mérité leur place dans cet article, grace a leur intervention rapide (massage cardiaque + bouche a bouche), David sommeil est encore parmi nous !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 8