Italie - Serie A - Juventus championne d'Italie

Par Eric Maggiori

Top 8 : Les défaites de Conte

Hier, Antonio Conte a été sacré champion d’Italie pour la deuxième fois d’affilée. Arrivé sur le banc de la Juve lors de l’été 2011, le coach turinois n’a perdu que huit rencontres toutes compétitions confondues en deux ans. Soit seulement 8,6% de tous ses matches disputés. Exceptionnel.

Note
16 votes
16 votes pour une note moyenne de 4.66/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Conte partiro.
Conte partiro.
20-05-2012 / Juventus – Napoli 0-2

A la fin de la saison 2011-12, le bilan d’Antonio est sublime : 38 matches de championnat, un Scudetto en poche et pas la moindre défaite en Serie A. Le dernier match de la saison est une finale de Coupe d’Italie, face au Napoli. Double objectif : terminer la saison en étant invaincu, et réaliser le doublé. Mais en face, il y a un Napoli mort de faim, qui n’a plus gagné le moindre trophée depuis 1990. Bizarrement, Conte aligne une équipe quasiment bis, certainement pour récompenser ceux qui ont eu un peu moins d’espace en championnat. On retrouve ainsi sur la pelouse des Storari, Caceres, Borriello et autres Estigarribia. En face, Mazzarri met son équipe-type. Le match est quasiment à sens unique. Le Napoli domine, se créé des occasions, et finit par prendre l’avantage par Cavani, sur pénalty, à l’heure de jeu. Conte fait rentrer Vucinic et Quagliarella, mais la formation napolitaine résiste, et finit par doubler la mise par Hamsik. Conte perd son premier match à la tête de la Juve, après 42 matches d’invincibilité toutes compétitions confondues, et laisse filer le rêve du doublé. Mais bon, à priori, personne ne lui en a voulu.


03-11-2012 / Juventus – Inter 1-3

Pour sa deuxième saison au club, Antonio Conte n’est pas sur le banc. En effet, pendant l’été, le coach a reçu une longue suspension dans le cadre de l’affaire Calcioscommesse, pour des faits antérieurs à son arrivée à Turin. Du coup, ce sont ses adjoints, Massimo Carrera puis Angelo Alessio, qui assurent l’intérim. Carrera ne va pas connaître la moindre défaite, ce qui n’est pas le cas d’Alessio. Début novembre, l’Inter arrive au Juventus Stadium en position de dauphin de la Juve. Malgré l’ouverture du score bianconera dès la première minute, l’Inter réalise un match énorme, et s’impose logiquement 3-1. Du haut des tribunes, dans sa loge de verre, Conte assiste à la première défaite de son ère, après avoir aligné une série de 48 matches d’invincibilité en Serie A. L’Inter revient ce soir là à un point de la Juve. Aujourd’hui, les Interisti comptent 30 points de retard sur le leader turinois. Comme quoi…


25-11-2012 / Milan – Juventus 1-0

Conte n’est toujours pas revenu. C’est encore Alessio qui assure l’interim jusqu’au retour du coach, qui a vu sa peine réduite et qui reviendra donc au mois de décembre. Pour son dernier gros match de championnat, Alessio va à San Siro, face à un Milan AC au fond du trou. La Juve, toujours en tête du classement, y réalise l’un des pires matches de sa saison. Pas de jeu, pas d’idées, pas d’offensives. L’an dernier, la rencontre de San Siro avait été marquée par l’épisode du but fantôme de Muntari. Cette fois-ci, c’est encore une décision arbitrale qui va marquer la rencontre. Un pénalty accordé aux Milanais, pour une présumée faute de main d’Isla dans la surface. Douteux et contestable. Robinho s’en fout et transforme. Milan s’impose 1-0, et débute ainsi sa formidable remontée au classement. Conte, pour sa part, retrousse ses manches. Son retour approche et ces deux défaites face aux clubs milanais lui ont d’autant plus donné envie d’en découdre.


06-01-2013 / Juventus – Sampdoria 1-2

Ca y est, Conte est revenu. Et depuis son retour, c’est un sans-faute : quatre victoires en quatre matches, dont trois en Serie A. Le premier match de l’année 2013 se joue face à la Sampdoria, un adversaire largement à la portée des bianconeri. D’ailleurs, tout semble prédire une journée tranquille lorsque Giovinco ouvre le score à la 24e minute sur pénalty et que la Sampdoria se retrouve à dix juste avant la pause. La domination est nette mais la Juve ne réussit pas à mettre le deuxième coup qui assommerait définitivement la Samp. Et en début de seconde période, la Juve paie le prix de cette domination non concrétisée : Icardi égalise pour le club génois, profitant d’une faute de main de Buffon. La Vieille Dame se rue à l’attaque, mais manque de réalisme. Et de chance. En revanche, c’est jour de grâce pour Icardi qui, en contre, double la mise pour la Sampdoria d’une frappe sous la barre. A 2-1, c’est Fort Alamo devant les cages de Romero. Mais quand ça ne veut pas… Vucinic, seul aux six mètres, frappe la barre avec un missile qui rebondit ensuite juste devant la ligne. La Juve est battue, et voit la Lazio revenir à quatre longueurs. Même pas peur, hein...


29-01-2013 / Lazio – Juventus 2-1

Peut-être la défaite la plus cruelle de l’ère Conte. On joue les demi-finales de la Coupe d’Italie. La Juve affronte la Lazio. Au match aller, les bianconeri ont outrageusement dominé la rencontre mais, comme face à la Samp, n’ont pas tué le match, et se sont faits surprendre en fin de rencontre. Au retour, le match est plus équilibré, et c’est la Lazio qui prend l’avantage en début de seconde période par Gonzalez. La Juve tente de réagir mais en face, Marchetti est insurmontable. Finalement, à la 91e minute, l’équipe de Conte parvient à égaliser par Vidal. 1-1 à l’aller, 1-1 au retour, ce sont donc les prolongations qui se profilent. Tu parles. Une minute plus tard, à la 92e, Floccari redonne l’avantage à la Lazio d’un coup de tête sur corner. La Juve repart à l’attaque. Un deuxième but les enverrait en finale. Et ce deuxième but semble arriver à la 94e. Giovinco se retrouve seul face à Marchetti, le portier réalise un nouveau miracle, puis Marchisio, seul face au but vide, tire incroyablement à côté. On en reste à 2-1. La Juve est éliminée aux portes de la finale. Pour le doublé Coupe-championnat, c’est encore raté.


16-02-2013 / Roma – Juventus 1-0

Le stadio Olimpico est décidément indigeste pour Conte, cette saison. Deux semaines après la défaite en demi-finale de Coupe d’Italie, la Juve revient à Rome, cette fois-ci pour y affronter la Roma. Le scénario est un peu le même que celui du match face au Milan AC : la Juve est au top pendant que la Roma est franchement mal en point. Et comme pour Milan au mois de novembre, ce match face au leader va régénérer la Roma. La Louve réalise un match héroïque, se créé des occasions et finit par faire sauter le verrou peu avant l’heure de jeu. Et de quelle manière… Le but est inscrit par l’inévitable Francesco Totti, qui expédie une fusée dans la lucarne de Buffon, l’une de ses victimes favorites. Un 224e but pour Totti en Serie A, et une quatrième défaite pour la Juve en championnat. Un revers qui n’aur toutefois aucune influence au classement, les bianconeri conservant largement leur leadership. Tiens, d'ailleurs, la Juve est invaincue en championnat depuis cette défaite à Rome. Une série en cours de neuf victoires et un match nul.


02-04-2013 / Bayern Munich – Juventus 2-0

Pour la Juve, qui règne sur la Serie A, c’est enfin un énorme test, en quarts de finale de Ligue des Champions, face au Bayern Munich. La Juve se présente à l’Allianz Arena avec la ferme intention d’aller faire un résultat et, évidemment, d’aller marquer au moins un but. Mais les plans de Conte, qui découvre cette saison la Ligue des Champions, vont rapidement être contrecarrés. On joue depuis vingt secondes lorsque Alaba déclenche aux 30 mètres une frappe sur laquelle Buffon se déchire. 1-0. Ce n’est plus le même match. La Juve tente bien de réagir, se créé quelques opportunités par Pirlo et Vidal, mais s’éteint trop vite. Ou plutôt, se fait éteindre par le Bayern. Les Bavarois auraient pu gagner 6-0 que cela n’aurait pas été un scandale. La Juve s’en sort finalement avec un 2-0 presque honorable au vu de la physionomie de la rencontre. Pour la première fois depuis son arrivée à Turin, Antonio Conte perd véritablement contre plus fort que lui. Et l’admet sans honte à la fin de la rencontre : « Parfois, cela arriver de tomber face à plus fort que soi. C’est aussi ça qui va nous apprendre à grandir ». D’accord, mais ça fait mal quand même.


10-04-2013 / Juventus – Bayern Munich 0-2

Au match retour, une semaine plus tard, la Juve n’y croit plus vraiment. Au mieux, les Turinois veulent aller chercher la prolongation. Lors du premier quart d'heure, soutenu par un Juventus Stadium des grands soirs, la Juve tente de mettre le feu. Le Bayern fait le dos rond et laisse passer l’orage. Une fois l’orage passé, les Bavarois reprennent le contrôle du ballon et du jeu. Et même si Quagliarella frappe la base du poteau en fin de première période, le but bavarois, en seconde période, n’est que la logique conséquence de la domination allemande. Conte sait que c’est terminé. Le Bayern en ajoute un deuxième en fin de partie, pour une victoire 4-0 sur l’ensemble des deux matches. La punition est sévère pour la Juve, même si, quelques semaines plus tard, le Barça repartira avec un tarif d’autant plus salé de 7-0. La Juve est redevenue patronne en Italie. Il lui faudra encore un peu de temps pour redevenir souveraine en Europe. C’est d’ailleurs pour cela que Conte, malgré les convoitises de nombreux clubs, va rester à Turin pour parfaire son œuvre. N'est-ce pas, Antonio ?


Associazione Calcio ... les billets pour le prochain match à partir 55 €

Par Eric Maggiori

Parier sur les matchs de AS Roma

 








Votre compte sur SOFOOT.com

23 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par france98 le 06/05/2013 à 15:04
      Note : 1 

    Quand on voit les adversaires, y a que des grosses écuries (le Genoa peut être moins), à méditer par certains cador de notre championnat .....

    je valide avec sochaux (hihihi)

  • Message posté par Max_Payne le 06/05/2013 à 15:07
      Note : - 1 

    Même en étant fan du Milan, j'espère que Conte restera à la Juve, pour porter haut les couleurs italiennes en LDC.
    Mais c'est drôle, je ne vois pas trop un Italien entraîneur réussir ailleurs qu'en Italie.
    Ancelotti a été viré de Chelsea, Trapattoni n'a pas vraiment brillé à Munich, etc.

  • Message posté par Stoichkov le 06/05/2013 à 15:10
      Note : 2 

    C´est le genre de statistiques que tu as quand tu joues à l´Entraîneur ou à Football Manager.

  • Message posté par vertigo le 06/05/2013 à 15:32
      Note : 8  /

    Message posté par Max_Payne
    Même en étant fan du Milan, j'espère que Conte restera à la Juve, pour porter haut les couleurs italiennes en LDC.
    Mais c'est drôle, je ne vois pas trop un Italien entraîneur réussir ailleurs qu'en Italie.
    Ancelotti a été viré de Chelsea, Trapattoni n'a pas vraiment brillé à Munich, etc.



    Ancelotti champion de PL ac Chelsea et futur champion de France. Trapattoni champion 'Allemagne . Mancini reussit plutot bien ac ManCity, je vais pas même pas parler de Fabio Cappelo. Si les entreneurs italiens s'exporte mal, je ne vois pas qu'elle pays exporte mieux ces entraineurs ...

  • Message posté par Chris-Sheva92 le 06/05/2013 à 15:37
      Note : - 1 

    Au fait faudrait qu'ils comprennent que c'est pas leur 31e scudetto mais le 29e!

  • Message posté par domeo le 06/05/2013 à 15:53
      Note : 3  /

    Message posté par vertigo



    Ancelotti champion de PL ac Chelsea et futur champion de France. Trapattoni champion 'Allemagne . Mancini reussit plutot bien ac ManCity, je vais pas même pas parler de Fabio Cappelo. Si les entreneurs italiens s'exporte mal, je ne vois pas qu'elle pays exporte mieux ces entraineurs ...


    Sans parler de Di Matteo

  • Message posté par Max_Payne le 06/05/2013 à 15:56
      

    Oui oui, ils ont gagné un ou deux titres, mais n'ont pas vraiment gagner de coupe européenne à l'étranger, si?
    Et leur bail était très court, soit ils partaient d'eux-même, soit ils étaient virés, mais toujours avant la fin de leur contrat.

  • Message posté par milanello44 le 06/05/2013 à 17:10
      Note : 4  /

    Message posté par Chris-Sheva92
    Au fait faudrait qu'ils comprennent que c'est pas leur 31e scudetto mais le 29e!


    Ouais, faudrait leurs apprendre à Conte...

    Je sors...

  • Message posté par Ale10 le 06/05/2013 à 17:13
      

    Message posté par Chris-Sheva92
    Au fait faudrait qu'ils comprennent que c'est pas leur 31e scudetto mais le 29e!


    Merci Captain Obvious !

  • Message posté par ahmedmtp le 06/05/2013 à 18:08
      

    Le mec devra faire ses preuves en Champions league quand même.

  • Message posté par TH-59 le 06/05/2013 à 18:20
      

    Message posté par Ale10


    Merci Captain Obvious !


    Ah mais il a entierement raison de le signaler quand tu vois le drapeau "31" qui est dréssé hier après la victoire contre Palerme...

  • Message posté par Puccino le 06/05/2013 à 18:26
      

    Ragez bien.

  • Message posté par Re_David le 06/05/2013 à 18:40
      Note : 4  /

    Donc c'est comme le mec qui se fait voler une bagnole, qui dit "on m'a volé MA bagnole" et qui ne sait donc pas qu'elle n'est plus à lui, le con* !

    Explications : http://www.calciomio.fr/calciopoli-pouq … hie_125376

  • Message posté par DeanWinchester le 06/05/2013 à 19:27
      Note : 2 

    c'est 31, les révélations sont clair, le proces pénal qui a duré 6 ans aussi (contrairement a celui sportif qui a duré 15 jours ) les prescritions sur certains clubs aussi qui ont permis de pas juger les vrais coupables le sont aussi, tout le monde sait que c'est 31 désormais, même les supp' des équipes rivals, après en France les médias reprennent principalement la Gazetta,Corriere et autres médias partiaux donc forcement c'est plus de la méconnaissance que de la méchanceté quand tu voit des mecs dire "oh mais c'est 29 pas 31" suffit de lire un peu' indépendamment pour savoir que c'est 31 "minimum" justement.

    apres la justice sportive s'est declaré imcompétente face a la décision de la justice pénal, car ils savaient qu'ils allaient perdre (et surtout devoir rembourser une énorme somme) donc forcement les procès sont remis a plus tard (début 2014 il me semble bien) donc avant que ce soit "officiel" ca prendra quelques années vu les magouilles faitent par cette "justice" sportive mais depuis que la veritée est sortie, tout le monde sait que c'est 31

    et même les supp' du milan de la roma comme j'ai dit ils le savent désormais ... d'ailleurs suffit de lire les articles de calciomio (écrit notamment par des supp' de l'AC milan en quêtes d'impartialité ) sur le sujet pour comprendre le tout.

    enfin il a fallu 30 ans pour avoir le vérité sur le but de Turone donc certains continueront de Nier jusqu’à la mort, tant pis pour eux si ils veulent vivrent dans le dénie.

  • Message posté par Pierre du Bayern le 06/05/2013 à 19:33
      Note : - 1 

    Quand je revois ce match contre le Bayer (oui je suis Hors sujet), je ne peux m'empêcher de me dire que c'est une campagne de LDC vraiment hallucinante, entre une défaite contre des Bulgares, celle d'Arsenal à la maison, puis la raclée contre la Juve (qui s'en sort vraiment bien) et celle du Barça, faut vraiment remporter la LDC dans cette saison de fou.

    Sinon, "j'aime bien Conte" :)

  • Message posté par maxlojuventino le 06/05/2013 à 19:39
      

    Message posté par Max_Payne
    Oui oui, ils ont gagné un ou deux titres, mais n'ont pas vraiment gagner de coupe européenne à l'étranger, si?
    Et leur bail était très court, soit ils partaient d'eux-même, soit ils étaient virés, mais toujours avant la fin de leur contrat.


    et Di Canio il l'a pas gagné la coupe d'Europe?

  • Message posté par DeanWinchester le 06/05/2013 à 19:44
      Note : 1 

    Oui enfin la juve contre le Bayern peut nourrir des regrets dans le sens ou, Oui le Bayern est bien meilleur, oui le bayern est la meilleur équipe du monde et je leur souhaite de gagner la LDC mais a l'aller même si le bayern merite largement son score vu sa domination, la juve joue sans son attaque titulaire (pas de vucinic et giovinco blessé + pas de pogba) et donc quagliarella-matri tu voit bien que c'est le niveau LDC et qui sont plutôt des plots, ils étaient totalement esseulés et les milieux avaient aucun soutien ... et dans ce match la juve prend 2 buts sales, un hors-jeu et une frappe contrée, même si encore une fois c'est largement méritée pour le bayern.

    puis au retour tu domine durant 60 minutes, tu frappe le poteau etc .. et tout ca sans 2 cadres qui était suspendu (notamment ton meilleur joueur vidal) puis tu prend un vieux but sur CPA et puis le fameux but en contre a la fin), même si c'est la force des grandes équipes comme le bayern qui ont plus d'expérience.

    et faut pas oublier qu'en terme de jeu la juve de 2013 est bien inférieur a la juve de 2012, avec Marchisio qui doit se faire opérer et qui est inexistant depuis pas mal de temps ..

    et au final tout cela, en plus des très bonnes perfs contre chelsea, le shaktar au retour ou en 1/8eme, ça laisse quand même de gros espoirs pour la saison prochaine en LDC et ça rassure sur le niveau de cette juve qui cette saison avait très largement le niveau pour aller en 1/2 voir plus et battre n'importe qui (sauf le bayern peut etre et malheureusement)

    ca donne de l'espoir pour l'avenir, si cet été tu te renforce intelligemment tu peut envoyer du lourd l'an prochain car actuellement a part le Bayern je crois que la juve n'a a craindre de personne.

  • Message posté par DeanWinchester le 06/05/2013 à 19:45
      

    évidemment pour quaglia-matri je voulais dire "pas le niveau LDC", meme si quaglia' a un vrai talent pur c'est dur pour lui contre le bayern etc ..

  • Message posté par maxlojuventino le 06/05/2013 à 19:48
      

    à part la défaite à l'aller contre le Bayern(où on a été clairement surpassés), les autres défaites tenaient plus de l'aléa...

    les défaites en championnat faisaient souvent suite à des périodes où le calendrier était extrêmement éprouvant et la fatigue était sans nul doute l'élément explicatif principal de ces défaites(sauf contre la Samp, où Buffon et Vucinic sont clairement en cause)

    sinon face au Bayern, je reste perplexe sur l'absence de turnover face à l'Inter 3 jours plus tôt(surtout avec 9 points d'avance)... certains joueurs avaient les jambes coupés face au Bayern (Pirlo, Marchisio et la défense surtout). Pour moi c'est la seule erreur de Conte en deux ans. Et ça met bien en évidence que la Juve a besoin d'un remplaçant digne de ce nom pour Pirlo l'an prochain, c'est indispensable si on veut remporter la Champion's, au même titre qu'un grand attaquant.

  • Message posté par DeanWinchester le 06/05/2013 à 19:52
      

    C'est vrai que le fait d'avoir fait aucun turn-over le samedi pour le match du mardi en allemagne ... alors que le bayern pouvait faire tourner justement.

    mais bon après cette victoire en pelouse prescritta a été fondamental pour le titre.

  • Message posté par Leikn le 06/05/2013 à 20:17
      

    Message posté par vertigo



    Ancelotti champion de PL ac Chelsea et futur champion de France. Trapattoni champion 'Allemagne . Mancini reussit plutot bien ac ManCity, je vais pas même pas parler de Fabio Cappelo. Si les entreneurs italiens s'exporte mal, je ne vois pas qu'elle pays exporte mieux ces entraineurs ...


    Mancini, tu déconne là non ?

  • Message posté par maxlojuventino le 06/05/2013 à 20:27
      Note : 1 

    en même temps sur la même période, aucun coach en première League n'a fait mieux que Mancini... Donc ce n'est pas la peine de dire qu'il est nul juste pour le plaisir de le dire... il va finir second en championnat cette année et surement remporter la FA Cup, y a pire... L'an dernier il était premier... Il a déjà remporté la Cup.
    Bref, je ne vois pas en quoi il serait plus mauvais qu'un autre. (quand on voit le nombre d'équipes dopées au fric dans ce championnat, assurer l'une des deux premières places ne me parait pas être une formalité...;)

    alors c'est sur qu'en C1, son parcours sur les deux dernières années n'est pas brillant, mais il faut bien reconnaître qu'il se tape deux années de suite le groupe le plus relevé.


  • Message posté par el peruano loco le 14/05/2013 à 13:02
      

    Ce qui est incroyable c'est que la Juve de Conte est quasiment identique à la Roma de Spalleti, la machance en moins dans certains matches. Ce qui m'amène au point suivant quand je vois cette stat et l'approche adoptée par certains de leur rare bourreaux, je pose la question une autre approche du foot n'est pas pas possible en Italie, comme le fait pas à pas la Fio de Montella, la Juve depuis 2 ans, la Roma jadis ?

    Parce que voir le Milan jouer souvent petit bras avec Ambrosini et Flamini au milieu c'est bien moche des fois. Ce que la Juve fait, que la Fio fait d'autres clubs peuvent le faire à mon avis. La Nazionale aussi entend faire cette mue.


23 réactions :
Poster un commentaire