Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. // Interdit aux moins de 18 ans

Top 7 : Les meilleurs films X sur la Coupe du monde

Le monde du porno le sait très bien : lors d’une Coupe du monde, la pression a vite tendance à monter. Pour la faire retomber, certains producteurs ont d’ailleurs essayé de lier l’utile à l’agréable. Petit florilège des meilleurs films X en rapport avec le Mondial de foot.

Modififié

Mundial Sex

Par Jim Reynolds, 1990

Un classique du genre. Pour inciter les footballeurs italiens à remporter leur Mondial, le sélectionneur de la Squadra Azzurra leur promet en récompense la Cicciolina et Moana Pozzi. En attendant, elles mouillent le maillot pour fatiguer les futurs adversaires de l’équipe d’Italie. Résultat : éreintés par de trop nombreux coups de reins, un faux Gullit et un faux Maradona ne peuvent empêcher les Italiens de soulever la Coupe du monde. La belle histoire finira en « happy finish » ...




Croupe du monde

Par Alain Payet, 1998

Alors que la France découvre Footix, Alain Payet, lui, présente « des pointures internationales championnes du monde de leur catégorie  » . Olivia Del Rio et les seins gros comme des ballons de Dolly Golden ne font cependant pas oublier un florilège technique de haute volée. Morceau choisi : « On m’avait dit que tu étais le champion du monde de la petite lucarne... Ouais, mais je suis surtout le spécialiste du poteau rentrant...  » Voilà, voilà...




Championnes du monde

Par Gabriel Zéro (cousin de Rocco Siffredi), 2002

Quelques semaines avant la Coupe du monde au Japon et en Corée du Sud, un jeune manager rêve de former une équipe de vainqueurs. Un mercato qui prend la forme d’un casting dépassant très vite le cadre du football. Les nouvelles recrues sont toutes de jeunes demoiselles de l’Est. Les matchs, commentés par Jean-Michel Laqueue et Thierry Rouston, se terminent souvent en orgies. Après ça, évidemment, on peut mourir tranquille.


3 goals à zéro

Par Fabien Lafait, 2002

Pour remporter un match, les membres d’une équipe de filles vont user physiquement leurs adversaires masculins lors des préliminaires de la compétition. Ils auront beau bander leurs muscles endoloris et tirer leurs crampes dans les vestiaires, ils ne pourront éviter la branlée. Une tactique qui tient en quelques mots (aspirer l’adversaire, écarter, percuter) pour une victoire 3 gaules à zéro. Le clin d’œil au 3-0 de la France contre le Brésil lors de la finale de 1998 s’arrête là, puisque le I Will Survive des Bleus est remplacé par les filles du film par une autre chansonnette : « Une p’tite bite, hourra ! » Ça ne s’invente pas.


Tirs au but

Par Silvio Bandinelli, 2003

Drôle et confondant. Le transfert de l’attaquant serbo-moldave homosexuel Sergei Smolenko, dit « l’Équarisseur » , met en émoi deux clubs rivaux du Calcio (le Dynamo et la Gaillarde de Toscane). Malgré le fait que l’intrigue ne tourne pas autour de la Coupe du monde, il faut tout de même noter la présence de M. Collino, arbitre corrompu par la femme du président de la Gaillarde, qui lui caresse le chauve pour favoriser la victoire de l’équipe de son mari. Le film se termine tout de même par une réclame pour la « Asian 2002 Fica World Cup » . Traduisez : « La Coupe du monde de founes 2002 en Asie » . Très fin.




Copa do sexo

Par Don Picone, 2014

Réalisé avant le Mondial 2014, le film brésilien met en scène cinq filles affublées de maillots de l’Italie, de l’Espagne, du Brésil, de l’Argentine et de l’Allemagne. Après une heure et demie de gestes techniques incroyables, le boulard se termine sans qu’aucune d’entres elles ne soulève la moindre Coupe du monde. Pas de jalouses. Et pas de jaloux non plus, puisqu'on ne voit pas les acteurs. Il faut dire que le film a été tourné en POV. Un parti pris artistique ? Plutôt une précaution prise par le producteur Clayton Nunes : « On avait eu des problèmes avec la justice après avoir utilisé un sosie de Cristiano Ronaldo, dans un film précédent, explique-t-il. Le POV était un moyen de dribbler ce genre de soucis. On ne pouvait pas non plus utiliser les maillots officiels ou les produits siglés FIFA, mais malgré ces contraintes, le film est plutôt satisfaisant. » Plus, en tout cas, que la performance auriverde à la vraie Coupe du monde 2014.




Scandale aux vestiaires

Par Liselle Bailey, 2018

« Bienvenue dans le monde du football professionnel ! Dans cet univers masculin, la plantureuse Liza Del Sierra devient l’agent de joueur la plus influente. » Voilà le pitch annoncé par Dorcel productions. S’il n’est pas vraiment question de Coupe du monde, le film, sorti début juin 2018, tente évidemment de surfer sur la fièvre mondialiste. Pour faire valider sa nouvelle performance, la plantureuse Liza Del Sierra a même contacté Sinama Pongolle sur Twitter. Très pro, l’ancien international français s’est contenté de lui demander si elle avait fait « un recrutement pour le titre ou la relégation » . Oui, c’est sérieux, le foot Madame Del Sierra.

Par Ramon Jabugo et RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


il y a 11 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 23
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:45 Leeds enchaîne 19