1. //
  2. // Amical
  3. // France-Écosse

Top 6 : Messins en équipe de France

La France dispute ce samedi soir le troisième match de son histoire à Metz, les deux premiers ayant été disputé en 2005 contre la Hongrie et en 2010 face au Luxembourg. C'est l'occasion de revenir sur les Messins qui ont porté le maillot tricolore alors qu'ils évoluaient au FC Metz.

Modififié
1k 13

André Rey

Au FC Metz de 1974 à 1980 / 10 sélections, les 10 au FC Metz

Avant 1993, France-Bulgarie évoquait un souvenir positif pour les Bleus. De fait, le 16 novembre 1977, la France bat les Bulgares sur le score de 3-1, et valide son billet pour le Mondial 78. Dans les bois, on retrouve le Messin André Rey, qui fête là sa sixième sélection avec les Bleus. Intronisé dans les cages quelques mois plus tôt par Michel Hidalgo, Rey a alors 29 ans, et semble bien parti pour devenir le titulaire des Bleus pour les années à venir. Manque de bol, juste avant la compétition en Argentine, il se fracture le poignet et est écarté de la liste. Il reprend sa place fin 1978 pour deux matchs face à la Suède et les États-Unis, puis est définitivement remplacé en EdF par Dominique Dropsy. Curiosité, Rey a porté les maillots de cinq clubs dans sa carrière (Strabsourg, Mulhouse, Metz, Nice et le FC Yonnais), mais a connu ses 10 sélections en équipe de France lors de sa période messine.



Bernard Zénier

Au FC Metz de 1974 à 1978, puis de 1986 à 1991 / 5 sélections, dont 2 au FC Metz

Les Zénier et le FC Metz, c'est une histoire de famille. Le père, Serge Zénier, a été joueur du FC Metz dans les années 50. Bernard, le fiston, a également porté le maillot grenat à deux reprises, de 1974 à 1978, puis à la fin de sa carrière, de 1986 à 1991, pour un total de 257 matchs joués. Mieux, il s'est marié avec la fille de Carlo Molinari, l'emblématique président du FC Metz. Et pour couronner le tout, Bernard a connu sa première cape en équipe de France le 23 février 1977 contre la RFA, alors qu'il évoluait à Metz. Il attendra ensuite 5 ans avant de connaître une deuxième sélection, et honorera une cinquième et dernière cape en Bleu le 18 novembre 1987, alors qu'il venait de revenir à Metz. L'incarnation de l'amour du maillot, tout simplement.



Patrick Battiston

Au FC Metz de 1973 à 1980 / 56 sélections, dont 14 au FC Metz

Lorsque l'on dit Battiston, on pense immédiatement à Séville 82. Une époque où le joueur évolue à Saint-Étienne, le maillot qui lui est souvent associé dans l'imaginaire commun. Pourtant, c'est bien avec le FC Metz que Battiston a fait ses gammes, de 1973 à 1980. Le jeune défenseur est appelé pour la première fois par Michel Hidalgo en février 1977, alors qu'il n'a pas encore fêté ses 20 ans. Avec les Bleus, il vivra les épopées de 1982 et 1986, et bien sûr l'Euro 84, qu'il remporte avec la bande à Platoche. Bilan : 56 sélections avec l'équipe de France, les 14 premières ayant été honorées en tant que joueur du FC Metz. Un temps où Harald Schumacher n'avait pas encore planté sa hanche pointue dans sa tronche.



Philippe Mahut

Au FC Metz de 1978 à 1982 / 9 sélections, dont 4 au FC Metz

Ah, le regretté Philippe Mahut... Celui qui nous a quitté en février 2014 a marqué le football français avec sa tignasse blonde. Après avoir débuté sa carrière à Fontainebleau dans les années 70, il passe deux saisons à Troyes, puis rejoint le FC Metz en 1978. C'est avec la tunique grenat qu'il tape dans l'œil de Michel Hidalgo, qui le convoque pour la première fois en équipe A le 9 novembre 1981, une défaite 2-0 contre la Belgique. Il sera rappelé pour les deux derniers matchs de préparation au Mondial 82, face à la Bulgarie et le pays de Galles, mais ne sera toutefois pas du voyage en Espagne. Et pendant que la France pleure à chaudes larmes lors de la nuit sévillane, lui quitte le FC Metz après quatre années de bons et loyaux services, direction l'AS Saint-Étienne.



Robert Pirès

Au FC Metz de 1993 à 1998 / 79 sélections, dont 17 au FC Metz

Oui, il y a bien un Messin champion du monde. C'est d'ailleurs le seul titre international remporté par un joueur français du FC Metz, Battiston, vainqueur de l'Euro 84, ayant quitté la Lorraine en 1980. Pour Pirès, cela s'est joué à quelques semaines près. Révélé au FC Metz, où il fait ses débuts dès 1993, il intègre le groupe France juste après l'Euro 96, le 31 août 1996 très précisément. Dès lors, il ne quitte plus le maillot tricolore, et est sacré champion du monde en juillet 1998, avec, en point d'orgue, cette passe décisive pour Laurent Blanc lors du huitième de finale face au Paraguay. Lorsqu'il soulève le trophée, Robert appartient toujours officiellement au FC Metz, mais son avenir est déjà scellé. Juste après le Mondial, il fait ses valises, et rejoint l'OM. Puis Arsenal, une tout autre histoire.



Cyrille Pouget

Au FC Metz de 1992 à 1996, et en 2003 / 3 sélections, les 3 au FC Metz

Comment parler de Pirès sans évoquer Cyrille Pouget ? Les PP flingueurs, qui ont fait rêver les supporters du FC Metz... Pur produit du centre de formation messin, Pouget débute en pro en 1993, à l'âge de 21 ans. 1996 est l'année de la consécration pour l'attaquant, qui inscrit 14 buts sur l'ensemble de la saison, et remporte la Coupe de la Ligue avec Metz, en battant l'OL en finale aux tirs au but. Surtout, en janvier 1996, il est appelé pour la première fois en équipe de France par Aimé Jacquet et, au vu de sa forme, se voit déjà être dans le groupe pour l'Euro 96. Mais dans une carrière, tout va très vite. Alors qu'il semble sur le point de décoller définitivement, Pouget rejoint finalement le Servette de Genève, rate le train de l'Euro et ne sera plus jamais rappelé en équipe de France. Triste.



Ceux qui ont joué au FC Metz, mais qui ont porté le maillot bleu plus tard dans leur carrière


- Luc Sonor
Au FC Metz de 1979 à 1986, en équipe de France de 1987 à 1989
- Jean-Philippe Rohr
Au FC Metz de 1979 à 1985, en équipe de France en 1987
- Victor Zvunka
Au FC Metz de 1970 à 1973, en équipe de France en 1975
- Francis Piasecki
Au FC Metz de 1970 à 1972, en équipe de France de 1978 à 1979
- Marcel Adamczyk
Au FC Metz de 1954 à 1958, en équipe de France en 1963
- Louis Saha
Au FC Metz de 1995 à 2000, en équipe de France de 2004 à 2012



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Et Létizi ?
Eternellement blacklisté...
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
Kastendeuch ?
Et Carmelo, véritable idole du côté de St Symphorien !
Message posté par macdermot
Et Carmelo, véritable idole du côté de St Symphorien !


Après verif seulement 2 sélections, mais quel joueur !
Super-Pippo Niveau : CFA
Ribéry aurait pu être dans la catégorie "ils ont joué au FC Metz et en EDF plus tard dans leur carrière" aussi
Alors Pouget, j'ai jamais compris ce qu'il était venu faire chez nous.
Et encore moins compris pourquoi il avait été aussi mauvais de chez mauvais.

Pour lui, la routourne n'allait pas dans le bon sens.
Nerazzurro Niveau : CFA2
Il manque quand même Micciche, Leitizi et le légendaire Kastendeuch. C'est fort !
Y aurait pu avoir une rubrique "ils ont joué pour la France et porté le maillot de Metz ensuite" avec Malouda et Wiltord notamment.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par macdermot
Et Carmelo, véritable idole du côté de St Symphorien !


Ce bon vieux Carmelo Micciche !
Entre lui, Kastendeuch et Zénier, ça nous rajeunit pas, ça nous rappelle la bonne époque des images Panini !
 //  21:08  //  Amoureux du Liberia
Oui, Micciche...
Létizi ... sa boulette en Russie lui aura coûté sa place.
Sans oublier Bernard Lama
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 13