1. //
  2. // Sortie de l'autobiographie de Roy Keane

Top 5 : Roy Keane

Aujourd'hui, Roy Keane sort le deuxième tome de son autobiographie, intitulée The Second Half. L'occasion est donc parfaite pour revenir sur cinq anecdotes de la vie du bonhomme. Un homme sanguin et doué, fou et génial, craint mais surtout respecté.

Modififié
165 59
  • L'attentat sur Alf-Inge Håland

    La vengeance est un plat qui se mange froid. Voilà un adage que Roy Keane respecte à la lettre. En 1997, lors d'un match Leeds vs Manchester United, l'Irlandais se blesse sérieusement au genou sur un contact avec Alf-Inge Håland. Alors qu'il reste au sol, incapable de se relever, le milieu de terrain de Man U se fait invectiver par le Norvégien. S'il ne répond pas sur le coup, c'est peu dire que Keane a bien retenu les propos qui lui ont été adressés. Quatre ans plus tard, Håland a beau avoir troqué le maillot de Leeds pour celui de City, Keane ne l'a pas oublié. Loin de là. Il profite d'ailleurs d'un derby de Manchester pour régler ses comptes avec lui. Et quand Keane règle ses comptes, ça pique un peu. Sur un ballon anodin joué par Håland, l'Irlandais se précipite pour lui balancer une solide semelle sur le genou. Résultat, fin de carrière prématurée pour Håland. Ouais, c'est ce qu'on appelle une riposte disproportionnée.

    Youtube

  • La non-participation à la Coupe du monde 2002

    En mai 2002, pour préparer la Coupe du monde, l'équipe d'Irlande avait pris la direction de Saipan, plus grande île de l'archipel des îles Mariannes. Un choix particulier étant donné qu'aucun stade n'était présent sur l'île. C'est donc dans la hâte qu'un complexe sportif avait été créé spécialement pour l'occasion. Des conditions d'entraînement très loin de satisfaire Roy Keane, capitaine de la sélection. Devant la presse, le joueur de Man U fait part de son mécontentement devant ces infrastructures indignes pour une équipe nationale préparant une Coupe du monde. Inquiet de l'influence de son joueur sur le reste du groupe, Mike Mc Carty, le sélectionneur de l'Éire, décida de renvoyer Keane chez lui. Privé de Coupe du monde, le sanguin milieu de terrain en profite pour mettre un terme à sa carrière internationale. Triste fin pour un grand champion.

  • L'embrouille avec Vieira

    Entre Patrick Vieira et Roy Keane, on ne peut pas dire que c'était l'amour fou. Au début des années 2000, les rencontres entre Arsenal et Manchester United sont souvent l'occasion d'embrouilles entre les deux capitaines. Bien entendu, le point d'orgue de ce duel de bonhommes est atteint en 2005 où les deux gaillards en viennent presque aux mains, dans le tunnel d'Highbury, avant même le début de la rencontre. Dans un documentaire qui revient sur ces rencontres tendues entre les deux clubs, Patrick Vieira explique la genèse de cette chamaillerie : « Lorsqu'on avait joué à Old Trafford, Gary Neville n'arrêtait pas de tacler Robert Pirès et il le faisait exprès. Alors je lui ai dit : "Écoute, ici on n'est pas à Old Trafford, mais à Highbury. Si tu touches Robert, je m'occupe de toi." » Keane serait alors intervenu pour défendre son coéquipier. Un homme solidaire, en somme. Si tout ça est de l'histoire ancienne, les deux ayant déclaré avoir fait la paix depuis, on ne va pas se mentir, ce sont des rencontres qui nous manquent un peu.

    Youtube

  • Le départ houleux de Manchester United

    Roy Keane ne fait pas partie des gens qui ont la langue dans leur poche. Quand il a quelque chose à dire, l'Irlandais ne se fait pas prier. C'est d'ailleurs ce qu'il fait en 2005, quand il critique ouvertement certains de ses coéquipiers après une défaite 4-1 à Middlesbrough. Et sur la chaîne officielle du club, MUTV, qui plus est. Très irrité par ce comportement, Ferguson décide d'infliger une amende à son joueur avant de l'envoyer se refaire une santé avec la réserve. Le divorce est consommé, l'aventure touche à sa fin. Et, comme il le déclare dans son livre, quand il demande à Sir Alex s'il peut chercher un autre club, l'Écossais lui lâche : « Oui tu peux, puisque nous déchirons ton contrat. » Après douze ans de bons et loyaux services à Manchester, c'est tout de même une triste fin. Nul doute que le génial Irlandais aurait mérité des adieux plus chaleureux.

  • Le sauveur de Turin

    En 1999, Manchester United s'apprête à remporter l'une des Ligues des champions les plus renversantes de l'histoire. Seulement, avant d'affronter le Bayern Munich en finale, les Mancuniens ont dû se défaire de la Juventus en demi-finale. Alors que la première manche a vu les deux équipes se séparer sur le score de 1-1, c'est le retour à Turin, quinze jours plus tard, qui verra l'une des deux équipes composter son billet pour la finale. Très rapidement, les Italiens prennent les devants en menant 2-0 grâce à un doublé d'Inzaghi. C'est alors que Roy Keane secoue ses troupes et sonne la révolte. Le capitaine va tout d'abord lui-même réduire l'écart, en reprenant de la tête un corner de Beckham, avant que Yorke, puis Cole ne viennent sceller la qualification des Red Devils. Ce soir-là, l'Irlandais réalise une performance haut de gamme et devient le héros de Manchester. Malheureusement, il recevra également un carton jaune synonyme de suspension pour la finale. Une suspension dont il jugera Jesper Blomqvist responsable, estimant que si celui-ci n'avait pas foiré sa passe, il n'aurait pas été dans l'obligation de tacler Zidane. En tout cas, Keane ne lui adressa pas la parole pendant sept semaines, en guise de représailles. Il y en a qui ont la rancune plus tenace que d'autres, hein.

    Youtube


    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Enfin nerfs solides ou pas, t'as peut être Keane mais t'as Stam juste à côté! Perso je pense que je craindrais encore plus le second ...
    La Premier League des annéees 90 me manque bordel :(((
    Grand joueur, grande gueule, le genre de personnage dont le foot moderne aurait besoin pour retrouver un peu de folie et d'authenticité. Mais un sacré connard* quand même.
    Rakamlerouge Niveau : National
    Message posté par Antakken
    La Premier League des annéees 90 me manque bordel :(((


    Oui. La typo des noms sur le maillot, la proportion de joueurs britanniques, Highbury... avant Mourinho, Abramovitch et Manchester City.
    Message posté par cuzc
    Enfin nerfs solides ou pas, t'as peut être Keane mais t'as Stam juste à côté! Perso je pense que je craindrais encore plus le second ...


    Stam m'a toujours fait plus fait penser à un hooligan vénère de Feyenoord qu'à un joueur de foot.
    Ce mec méritait juste de se faire péter la jambe ! vous l'idolâtrez mais c'est quand même tout ce qu'il y a de plus misérable dans le foot! la violence, la provocation, la mauvaise foi etc. Ce mec me fait tout simplement gerber
    Benito-Bx Niveau : CFA
    Note : 4
    Message posté par SuperMarco
    Ce mec méritait juste de se faire péter la jambe ! vous l'idolâtrez mais c'est quand même tout ce qu'il y a de plus misérable dans le foot! la violence, la provocation, la mauvaise foi etc. Ce mec me fait tout simplement gerber


    C'est sûr. Roy Keane c'est que ça...il a joué 12 ans à Man U, a tout gagné en étant titulaire indiscutable dans un milieu de folie mais il était juste violent.

    Autant le truc avec Hagland, c'est inexcusable...autant quand tu vois le contact tu te dis ouille mais tu te dis pas que le mec sa carrière est finie...Cissé est revenu d'une blessure autrement plus spectaculaire.

    Le reste moi j'aime bien encore. La rivalité avec Viera c'était quelque chose...même la rivalité avec Arsenal à l'époque, quand l'équipe était encore prise au sérieux. Ca fait partie du foot et ça crée une ambiance dans les matchs parce que les mecs derrière ils se fritaient mais ils envoyaient du jeu.

    D'ailleurs le match en question...dans mon souvenir Man U bat Arsenal à Highbury et Viera prend un rouge alors que Keane réalise un match de titan. Je peux me tromper. Si quelqu'un se rappelle avec certitude...
    Et c'est un fan de Balotelli qui nous dit ça... LOL
    Comme d'hab la violence qui vient d'outre Manche c'est cool et branché, limite un élément de la culture UK alors qu'en France c'est condamnable.
    Les mecs se paluchent sur l'Inter City Firm ou les Bushwackers mais dès que y'a un fight du côté de Paris ou St Etienne, ça pousse des cris d'orfraie.
    Après les vidéos (époque VHS) des tacles de Vinny Jones, il y a eu Roy Keane.
    Keane a volontairement niqué la carrière d'un mec dont c'était le gagne pain. Talent mis à part, ce mec vaut rien de plus qu'un Brandao ou un Rool.
    Señor Gifle Niveau : CFA
    Message posté par SuperMarco
    Ce mec méritait juste de se faire péter la jambe ! vous l'idolâtrez mais c'est quand même tout ce qu'il y a de plus misérable dans le foot! la violence, la provocation, la mauvaise foi etc. Ce mec me fait tout simplement gerber


    T'as raison vive les hommes sandwichs dont tous les faits et gestes sont sponsorisés par Lay's ou Beats, ça c'est du foot.
    En même temps, je comprends Vieira, qui n'a jamais eu envie de fracasser Gary Neville sur le pré.

    Comme le disait Jamie Carragher, "no one wants to grow up and be a Gary Neville"

    Keane était un mec sanguin et débile, un très bon joueur, un battant, mais des fois tu te demandais si il réfléchissait un minimum, pas besoin pour jouer au foot me direz vous, enfin quand même...
    Un top par jour, vous allez vous renommer topfoot ?
    Lol, pas besoin pété les jambes d'un joueur pour se trouver du charisme, Roy était un abruti comme joueur sans aucune classe.

    C'est vrai qu'avant y'avais plus de joueurs charismatiques que les danseuses d'aujourd'hui, mais en tout cas pas Roy.
    Message posté par Ubriacone

    Les mecs se paluchent sur l'Inter City Firm ou les Bushwackers mais dès que y'a un fight du côté de Paris ou St Etienne, ça pousse des cris d'orfraie.
    Après les vidéos (époque VHS) des tacles de Vinny Jones, il y a eu Roy Keane. Talent mis à part, ce mec vaut rien de plus qu'un Brandao ou un Rool.


    Heu... je pense pas que les gens qui apprécient des images de l'ICF en action s'insurgent quand il se passe un truc minable en France (ne compare pas ce qui est incomparable), non...
    On dirait un bon gros cliché de footix, là. Ceux qui "poussent des cris d'orfraie" sont les bien pensants, les gens "normaux", mais certainement pas ceux qui se "paluchent" (c'est moche les mots que tu emploies...) sur les hools anglais. Aucun sens, tes propos.

    Message posté par Ubriacone

    Talent mis à part, ce mec vaut rien de plus qu'un Brandao ou un Rool.

    Mmmmh donc effectivement ils n'a rien à voir avec les deux dont tu parles, hein, parce que le talent, ça compte quand meme un tout petit peu...
    Encore une comparaison sans queue ni tête, ça fait mal au cerveau...
    giggs-rules-my-life Niveau : DHR
    Message posté par SuperMarco
    Ce mec méritait juste de se faire péter la jambe ! vous l'idolâtrez mais c'est quand même tout ce qu'il y a de plus misérable dans le foot! la violence, la provocation, la mauvaise foi etc. Ce mec me fait tout simplement gerber


    Je vais y penser.
    Surtout que vu ton avatar, tu as tout compris du football
    Roy Keane = Joey Barton
    Message posté par liddel
    Roy Keane = Joey Barton


    Ouais alors là j'en ai lu des âneries sur SoFoot mais là c'est du haut niveau...

    Sinon ça a rien à voir mais on voit qu'Arsenal gagnait quand ils avaient des bonhommes sur le terrain. Vieira, Bergkamp c'était des aboyeurs qui te motivaient une team. Aujourd'hui c'est vraiment ce qu'il manque à cette équipe.
    La Bande à Lucien Niveau : District
    Message posté par liddel
    Roy Keane = Joey Barton



    Ok, et Ronaldo = Ouedec non ?
    Message posté par SuperMarco
    Ce mec méritait juste de se faire péter la jambe ! vous l'idolâtrez mais c'est quand même tout ce qu'il y a de plus misérable dans le foot! la violence, la provocation, la mauvaise foi etc. Ce mec me fait tout simplement gerber


    Respecte toi
    prtcl2x89 Niveau : DHR
    Il était outrancier dans son comportement sportif (sur et en dehors du terrain), mais c'est un mec qui avait la confiance de Ferguson (avant les bisbilles de la fin) et qui était dépositaire du jeu de United. La vraie plaque tournante.

    Ensuite, le gars qui mouille pas son maillot avec lui (que ce soit de peur ou d'autre chose), c'est qu'il a rien compris. Roy Keane était un meneur d'hommes extraordiaine, c'était lui le relayeur de la mentalité de Sir Alex sur le terrain : abnégation, motivation jusqu'à la dernière seconde. Ce mec se sortait les tripes pour tous les matches (qu'il jouait) et faisait en sorte que les gars qui jouaient avec lui aussi.

    C'est une qualité qui manque énormément dans le football moderne où tout est millimetré, analysé et je ne sais quoi d'autre. L'imprévu aujourd'hui, c'est sur une action individuelle de CR ou LM (ou autre ayant un coup de bol). Il n'y a plus de collectif capable de renverser une montagne aujourd'hui.

    Enfin, je me lamente, je regrette, mais la PL milieu 90 jusqu'à 2002/2003 (avant Chelsea et son mafieux de président), il y avait quelque chose en plus dans le football british. Ce qui faisait qu'il était à l'époque, pas le plus spectaculaire ni le plus technique, mais tout de même le championnat le plus relevé de première division en europe de l'ouest. Contre n'importe quelle équipe il fallait s'arracher pour gagner, et on ne peut pas dire que dans les autres championnats c'était le cas tous les weekends.

    Bref, j'arrête la nostalgie. Roy Keane, best Manchester United midfielder of all time !
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Mais qui es-tu, l'ASPTT ?
    165 59