En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts de finale
  3. // Lyon/Juventus

Top 5 : quarts maudits de l’OL en coupes d’Europe

Si l’on s’en tient à l’allure de l’effectif lyonnais du moment, avec ses forfaits en pagaille, les chances de passer la Juve paraissent minimes pour l’OL. Elles deviennent inexistantes au vu de la malédiction qui poursuit le club dès qu’il met un pied en quart de finale de Coupe d’Europe. Retour sur les grandes heures qui ont vu l’OL repartir en quarts.

Modififié

1. OL – Bologne FC (2-0, 16 mars 1999)

On peut être habitué à se faire sortir avec une régularité de métronome en quarts et en huitièmes les soirs d’Europe, certaines éliminations sont suffisamment difficiles à avaler pour ne pas chercher à forcer le destin. Quand Bologne se pointe en quart de finale de Coupe de l’UEFA en 1999, l’OL a déjà eu le temps de tisser une première histoire avec les clubs italiens. Pour le meilleur face à la Lazio (1995) et pour le pas si pire face à l’Inter (1997). Quand Bologne se pointe en quart, le projet lyonnais a eu le temps de prendre un peu plus d’épaisseur. Autant dire que face à une équipe d’un calibre inférieur aux deux précédentes, la troupe à Lacombe a toutes les raisons de croire en ses chances. C’est sans compter sur Beppe Signori, au sommet de son art au match aller, pour plier l’affaire à Dall’ Arra (3-0).

Retour à Lyon et la pression qui monte étrangement à quelques heures du match. Les supporters bolognais s’y voient déjà, célébrant leur qualif’ acquise tout l’après-midi sur Bellecour. Faut croire que l’écho aura porté jusqu’à Gerland. En une mi-temps, Cavéglia et Job ont déjà permis de remonter une partie du retard (2-0). Autant dire que la qualif’ est à portée de but. En confiant le soin à Carteron, deux fois, de forcer la décision, l’OL se laisse rattraper par sa malédiction. Aulas a compris. Si son club cale en quart, c’est qu’il doit encore passer à la vitesse supérieure. Celle que lui apportera Sonny Anderson quelques mois plus tard.

2. PSV Eindhoven – OL (1-1, 13 avril 2005)

C’est à ce genre de détail qu’on reconnaît les grands losers : ceux chez qui il suffit d’un seul nom pour évoquer un monde qui s’effondre. Les poteaux carrés pour les Verts, la mâchoire de Battiston pour Séville 82 et le pénalty de Nilmar pour l’Olympique lyonnais.

Avant d’aller se crasher aux pénaltys, l’OL laisse filer sa qualification sur une poignée de détails. Une main posée par Guus Hiddink sur l’épaule de l’arbitre, Kim Milton Nielsen, à la fin du temps règlementaire. Une tête renvoyée par Abidal sur Alex (49e), qui ramène le PSV dans la partie. Un ciseau de Cris qui rase le poteau de Gomes (71e). Pourtant, ce ne sont pas ces quelques faits de match qui prennent sens autour de pénalty refusé à la 100e minute. C’est bien la suite de l’histoire européenne de l’OL au cours des années 2000 – et aujourd’hui un peu aussi. Où, bien au-delà d’un simple passage de l’autre côté des quarts, les supporters n’en finissent plus de se demander si leur club n’avait pas cette année-là le plus beau milieu de son histoire, mélange de puissance et de grâce, pour s’en aller squatter le sommet de la scène européenne. À sa manière, en nostalgique éternel, Juninho a déjà tranché : « Cette élimination contre le PSV me fait toujours mal. »

Vidéo

3. Milan AC – OL (3-1, 4 avril 2006)

Il y a deux façons de considérer une malédiction. En passant pas l'infiniment grand. Ce qui revient à invoquer l’absence de Tiago (suspendu) et de ses neurones quand il faut gérer cette qualif’ que l’OL tient encore à la 80e. La nature ayant horreur du vide, Diarra s’est chargé de le combler à sa manière. D’abord en envoyant la tête qui qualifie l’OL (30e), puis en tenant à sa mesure tout le milieu milanais à partir de la 60e minute. Djila est trop maître en son royaume du milieu pour ne pas tenter Gérard Houllier d’apporter sa touche au tableau. À la 82e, il sort Govou et le remplace par Réveillère. Crime de lèse-majesté dont l’OL ne se remet pas. L’équipe se met à jouer de plus en plus bas, au point de ne plus se défaire de cette pression où les coups du hasard n’en finissent plus de tomber. Soit toujours ou presque sur le tibia de Pippo Inzaghi.

L’autre version des faits amène à évoquer l’infiniment petit. On peut toujours s’en remettre au grand tout au moment d’expliquer une malédiction, le football n’est jamais qu’une question de centimètres, surtout quand il se joue à haute intensité. Or, ce sont bien quelques centimètres qui manqueront à Abidal sur l'un de ses derniers placements. Trop court de la tête sur une passe longue de Kaladze, il laisse filer Shevchenko dans son dos. Et les dernières illusions européennes qu’un poteau se charge d’enterrer en envoyant une passe décisive de plus à Inzaghi. Preuve qu’on peut toujours refaire l’histoire, on ne se défait jamais d’une malédiction.

Vidéo

4. Hambourg SV – OL (20 mars 1968, 2-0)

Un quart de finale de Coupe des vainqueurs de coupes est un match qui se joue entre deux équipes européennes et, à la fin, c’est l’OL qui perd. En vrai, les Lyonnais auraient dû sortir bien plus tôt que prévu. En huitièmes pour commencer, face à Tottenham, où les gars ont pensé tenir en se mettant un peu de coton et de cire dans les oreilles pour ne pas entendre gronder White Hart Lane. Il a quand même fallu que Chauveau se décide à signer sa partition héroïque dans les cages pour gagner le droit d’un tour de manège en plus. Quand les quarts arrivent, la saison est suffisamment plombée pour ne plus rien avoir d’autre à jouer. On se lance face à Hambourg en se disant qu’on a tiré le bon numéro, le même qui avait permis de passer les quarts quatre ans plus tôt (en 1964).

À peine le temps de jouer l’aller dans la Hanse que ça pue déjà l’élimination (2-0). Quitte à se faire sortir, autant le faire dans les règles de l’art, en veillant à y injecter une bonne dose de malédiction. Laquelle finit par arriver quand Di Nallo se met à faire basculer Gerland dans l’hystérie, ramenant l’OL à égalité parfaite (2-0). Trop parfaite pour l’époque, qui exige un match d’appui pour départager les deux équipes. La règle veut qu’il se dispute sur terrain neutre. Les Allemands proposent de l’organiser à la maison : deux partout, balle au centre et la recette qu’on se partage. Le service compta lyonnais y gagne le droit de garnir les caisses. L’OL y laisse surtout un peu plus qu’une qualif’. C’est son âme de quart-de-finaliste loser qu’il vend au plus offrant. La punition est à la hauteur du sacrilège : les Lyonnais ne reverront plus un quart européen avant les trente prochaines années.

5. OL – FC Porto (7 avril 2004, 2-2)

Et si plutôt que de s’en remettre à cette histoire de malédiction, le mal originel de l’OL ne se situait pas plutôt dans cette incapacité à venir à bout d’un ordre trop bien établi ? Ce que raconte à sa manière ce premier passage en quart côté Ligue des champions. Lequel n’en finira pas de poursuivre l’OL pour le reste de ses années de domination. L’histoire est toujours la même. Les Lyonnais débarquent dans la peau du newbie auquel on ne donne pas cher face à l'un des cadors du moment. Le match aller confirme la donne (2-0).

Au retour, on se prend à rêver de l’exploit. En prenant bien soir de préciser en creux qu’il est inaccessible. Vikash Dhorasoo : « Il faut parvenir à enflammer la rencontre sans prendre trop de risques. » Juninho : « Il ne faut pas penser au 3-0, car il n'y a que le Real Madrid qui a pu leur en marquer trois cette saison. » Du coup, même quand le destin semble pouvoir basculer du bon côté dès la 2e minute, lorsque Luyindula ouvre le score, le coup de latte est déjà là, qui ramène l’OL à sa condition de gentil petit club qui ne veut surtout pas créer le désordre. Le but est injustement sifflé hors-jeu. Personne pour s’en offusquer, surtout pas les Lyonnais, jamais aussi contents que lorsqu’ils peuvent rester à leur place. Élber arrache bien une égalisation au bout du temps règlementaire, le pli est pris pour les trois prochaines saisons. C’est en quart que l’OL doit partir.

Par Serge Rezza
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:32 Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 7 Hier à 16:06 Qui es-tu, UEFA League Nations ? 19 Hier à 15:21 Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 32 Hier à 14:20 Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 Hier à 13:51 Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 10
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:01 Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 Hier à 11:36 Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24
lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34