Top 5 : Les Miraculés

Les miracles, ça n'existe pas que dans les scénarios hollywoodiens. Accident de voiture, crash d'avion, crise cardiaque : les histoires tragiques ne finissent pas toujours mal pour certains. Index des footballeurs « survivor » dont la bonne étoile a bien fait son boulot.

0 0
1 – Miguel Garcia, milieu de terrain de Salamanque


Miguel Garcia, 31 ans, ne finira donc pas dans la triste liste des joueurs espagnols terrassés par une crise cardiaque. Le 24 octobre dernier, lors d'une rencontre de D2 espagnole entre Salamanque et le Bétis Séville, le milieu de terrain s'écroule en plein match. Depuis les cas Antonio Puerta et Dani Jarque, les médecins sont désormais briefés. Ces derniers entrent immédiatement sur la pelouse et réussissent à réanimer le joueur grâce à un défibrillateur. S'ils n'étaient pas intervenus dans les deux minutes, Garcia n'aurait probablement pas survécu. Il est sorti de l'hôpital ce vendredi, avec pour ordre de ne plus jamais jouer au football. Mais il est en vie et c'est déjà pas si mal.

2 – Diego Buonanotte, milieu offensif de River Plate


Diego Buonanotte (Diego Bonne Nuit en VF) est un peu le Travis Barker du football. Si le batteur de Blink182 a été le seul survivant d'un accident d'avion, l'Argentin a connu le même drame version voiture. Le 26 décembre 2009, à 6h45 du mat', Diego et ses potes rentrent de boîte de nuit, sur la route de Santa Fé. C'est lui qui conduit. Trop vite. La voiture se retrouve hors de contrôle et percute un arbre. L'histoire ne dit pas s'il était bourré ou non, mais en tout cas, les trois passagers sont tués sur le coup. L'attaquant de 21 ans, lui, s'en sort miraculeusement avec une clavicule cassée et un poumon perforé. Cinq mois plus tard, il reprend l'entraînement. Mais la justice argentine le rattrape : il encourt de deux à cinq ans de prison pour triple homicide involontaire. Miraculé oui, amnistié, faut pas déconner.

3 – Bobby Charlton, ancien milieu de terrain de Manchester United


Il est certainement le survivant le plus célèbre du football. 6 février 1958, Manchester Utd se qualifie pour la demi-finale de la Coupe d'Europe, grâce à un nul 3-3 face à l'Etoile Rouge de Belgrade. Retour en avion, escale à Munich, où une belle tempête de neige se lève. Pas grave : « We are Manchester, we are invincible » . C'est ça. L'avion Elisabethan se crashe lamentablement quelques secondes après le décollage. Sur les 44 passagers, 21 sont tués, dont 8 joueurs de MU. Bobby Charlton, alors âgé de 21 ans, est pris au piège dans la carcasse en flammes. Il en est extirpé par son gardien de but, Harry Gregg. Une sorte de diable rouge version ange-gardien. Huit ans plus tard, Charlton remporte la Coupe du Monde avec l'Angleterre, puis le Ballon d'Or. Merci qui ? Merci Harry.

4 – Kodjovi Obilale, gardien du Togo


8 janvier 2010. A l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations, le bus transportant l'équipe togolaise est victime d'une fusillade à la frontière de l'Angola. Le chargé de communication et l'entraîneur adjoint sont tués dans l'attaque. Dans un premier temps, le décès du gardien remplaçant, Kodjovi Obilale, 25 ans, est déclaré. Annonce démentie. Obilale est un dur à cuire. Souffrant de blessures par balles dans le dos et dans l'abdomen, il ne tombe jamais dans le coma malgré la gravité des blessures. Dans un entretien accordé à Téléfoot ce mois-ci, le gardien, qui réapprend à marcher, explique qu'il a trouvé la force dans son fils : « Vous imaginez, un petit de deux ans qui ne connaîtrait pas son père... C'est impossible » . Grand seigneur.

5 – Charlie Davies, attaquant de Sochaux


Pour Charlie Davies, tout roulait avant le 13 octobre 2009. Qualifié pour la Coupe du Monde 2010 avec les USA, fraîchement arrivé à Sochaux, l'attaquant avait une belle route tracée devant lui. Sauf que là, il a carrément choisi la mauvaise. Il est victime d'un grave accident en Virginie du Nord, en compagnie d'une jeune fille de 22 ans. La fille y reste, lui s'en sort, mais pas indemne : vessie perforée et diverses fractures. Les médecins pensent qu'il ne rejouera jamais. Mais Davies n'est pas américain pour rien. Superman, il se bat et rejoue, depuis quelques semaines, en CFA2. Supercon, il est flashé au début du mois à 201 km/h avec son coéquipier Jacques Faty. Faty dit que c'est lui qui conduisait, les flics pensent l'inverse. Peu importe, ils roulaient à 200 km/h. Comme quoi, frôler la mort ne rend pas plus intelligent.


[page]
Bonus – Kalusha Bwalya, ancien attaquant de la Zambie


Dans la famille “J'ai-eu-une-bonne-inspiration-aujourd'hui”, je voudrais Kalusha Bwalya, meilleur buteur de l'histoire de la Zambie. Le 27 avril 1993, durant les qualifs de la World Cup 1994, l'avion qui emmène l'équipe de Zambie au Sénégal s'écrase dans l'Océan Atlantique. Aucun survivant. Et Kalusha ? Il avait obtenu une dérogation pour rejoindre ses coéquipiers via un autre vol, le lendemain, en partance d'Eindhoven.

Et encore – Jonathan Richter, milieu de terrain du FC Nordsjaelland


En juillet 2009, un joueur du FC Nordsjaelland (D1 danoise) est frappé par la foudre en plein match d'entraînement. Il subit un arrêt cardiaque, est plongé dans le coma, mais ne décède pas. Néanmoins, les graves dommages subis obligent les chirurgiens à amputer sa jambe gauche. 24 ans, fin de carrière.

Et encore – Djibril Cissé, attaquant du Panathinaïkos


Il n'a pas frôlé la mort, certes. Mais quand on est encore au top niveau après avoir subi une fracture à la jambe gauche (2004) et une à la jambe droite (2006), on mérite bien le titre de miraculé.



Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
David Luiz, boucles d'or
0 0