En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/2 finale
  3. // Brésil/Allemagne

Top 5 : Les matchs mythiques de la Nationalmannschaft

Voilà 60 ans que l'Allemagne s'invite régulièrement au moins en quart de finale de Coupe du monde, ce qui en fait la nation européenne la plus régulière à ce niveau. La Nationalmannschaft en a profité pour jouer des rencontres complètement dingues, qui sont restées dans l'histoire de la compétition. Une place dans le générique, ça se mérite.

Modififié

04.07.1954 : Le « miracle de Berne » (Das Wunder von Bern)


Dans les années 50, l'Allemagne de l'Ouest est en opération « réhabilitation » . Les Allemands sont détestés à travers le globe, et doivent essuyer les quolibets de tous à cause de la Seconde Guerre mondiale. Du coup, Fritz Walter (qui a servi chez les Rote Jäger) et les siens veulent à tout prix montrer qu'ils valent mieux que ça. Ça tombe bien, la Suisse est un terrain parfait pour s'exprimer. Le pays neutre est aussi celui où les nations des quatre coins du globe s'expriment offensivement. 140 buts en 26 matchs, soit une moyenne de 5,38 pions par rencontre. Et à ce petit jeu, la RFA est pas la dernière. Bon, elle met du temps à démarrer (7 buts en poules), mais ensuite, c'est 2-0 face à la Yougoslavie, puis 6-1 face à l'Autriche. Les frères Walter sont en feu.

Et voilà que se pointe la Hongrie en finale, cette Hongrie qui lui a collé 8-3 en phase de groupes. Mais cette fois-ci, à Berne, les Allemands ne veulent pas se laisser faire. Sauf que les Magyars sont beaucoup trop forts. Puskás ouvre le score (6e), très vite suivi par Czibor (8e). Morlock (10e) permet à la Germanie de vite recoller, histoire de ne pas lâcher. La RFA fait même mieux, d'ailleurs, puisque Rahn égalise quelques minutes après (18e). La Hongrie domine, Kocsis s'écroule dans la surface, mais l'arbitre ne dit rien. À la mi-temps, Sepp Herberger encourage ses troupes. « Les gars, ce que vous faites est superbe. Ne leur laissez pas un millimètre en seconde mi-temps. » Facile à dire : à l'heure de jeu, Kocsis touche la barre. Le match devient âpre. Toni Turek multiplie les exploits, ce qui fera dire à Herbert Zimmermann, qui couvre le match : « Toni, Toni, tu mérites l'or. Tu mérites au moins autant d'or qu'il y en a dans le Trophée Jules Rimet. » Ce sera bientôt chose faite. À la 84e minute, Helmut Rahn se joue de deux défenseurs et place une frappe ras de terre : 3-2. Puskás croit égaliser à la 86e minute, mais il est hors jeu. L'Allemagne remporte sa première Coupe du monde, aux dépens de la meilleure équipe du globe à ce moment-là. Un soupçon d'injustice, quand on sait que les joueurs étaient gonflés (à leur insu ou non) aux métamphétamines. Un « Miracle de Berne » certes très controversé, mais nécessaire pour mettre la RFA sur de bons rails. C'est ce que les Ouest-Allemands retiendront.

Vidéo

24.06.1958 : Le « match de la haine de Göteborg » (Das Hassspiel von Göteborg)


« Pour les Suédois, la Coupe du monde est moins une chance de voir du football de qualité qu'une occasion pour montrer une mentalité ultra patriotique. » Ce ne sont pas les journaux allemands de l'époque qui l'affirment, mais le quotidien genevois La Suisse. Pour la demi-finale contre l'Allemagne, à Göteborg, ils sont 50 000 à hurler bien avant le coup d'envoi des chants patriotiques. Des drapeaux agités. Et l'Allemagne perd progressivement ses moyens dans la « bataille » qui s'annonce, alors que Schäfer ouvre le score à la 23e minute. Juskowiak se venge d'une faute sur Hamrin et rentre chez lui. Fritz Walter subit les coups et tombe, fin du match pour lui aussi. La Suède gagne 3-1. L'Allemagne est prise d'une hystérie suédophobe, retirant la mention « suédois » dans les cartes au restaurant, le président de la Fédé souhaitant « ne plus jamais les rencontrer » , des jeunes enlèvent en pleine nuit le drapeau suédois flottant à un tournoi équestre. Le Spiegel rapporte même quelques semaines après la rencontre l'anecdote de touristes danois traités de « cochons de suédois  » pour avoir le malheur d'afficher le « S » de Suède sur leur plaque d'immatriculation. Un déferlement à l'ampleur étonnante : l'Allemagne a déjà perdu le match, la guerre et la 3e place contre la France.

Vidéo

03.07.1974 : La « bataille d'eau de Francfort » (Die Wasserschlacht von Frankfurt)


Dans les années 70, la Pologne se découvre une « génération dorée » : Jan Tomaszewski dans les bois, Henrik Kaszperczak et Kazimierz Deyna au milieu, Grzegorz Lato devant. Une très belle équipe qui se qualifie pour le Mondial ouest-allemand, mais qui laisse sur le côté Wlodzimierz Lubanski, son meilleur joueur, victime d'un choc en qualifs face à l'Angleterre. Malgré l'absence de sa star, la Reprezentacja Polski déroule en Germanie. Trois matchs, trois victoires dans la première phase de poules, devant l'Argentine et l'Italie. Dans la seconde, elle bat la Yougoslavie et la Suède et retrouve pour le dernier match face à la RFA, qui en a fait de même. C'est donc une « finale » qui se joue dans ce groupe B, d'autant plus qu'à l'époque, le premier y va, en finale, tandis que le deuxième joue le match pour la 3e place. Et avant cette rencontre décisive, la RFA a une meilleure différence de buts (+4 contre +2). Les Polonais doivent donc absolument gagner. Sauf qu'à Francfort, la tâche ne s'annonce pas aisée : il a plu des cordes dans la Hesse, et le Waldstadion est inondé. Après que les pompiers ont tenté d'aspirer un maximum de flotte, le match peut enfin commencer, avec 30 minutes de retard. Mais la pelouse reste à la limite de l'impraticable. Les Polonais, qui excellent dans les passes courtes, ne peuvent développer le jeu. La balle ne rebondit pas, les joueurs sont couverts de boue : on n'est pas loin du « Foot en Folie » dans ce match. Uli Hoeness a la balle de match au bout du pied, mais son péno est détourné par Tomaszewski. Finalement, c'est Gerd Müller qui finira par délivrer les Allemands. Quelques années plus tard, Franz Beckenbauer déclarera : « Nous n'aurions peut-être pas gagné si les conditions climatiques avaient été idéales. » Et puis, il n'y avait pas Lubanski.

Vidéo

21.06.1978 : La « honte de Córdoba » (Die Schande von Córdoba)


Après deux matchs nuls contre l'Italie et les Pays-Bas en phase de poules, l'Allemagne affronte sa sœur autrichienne à Cordoue. Une victoire permet encore à la Mannschaft d'espérer une finale en doublant les néerlandais sur le fil, un nul pourrait suffire à jouer la 3e place si l'Italie perd ; et leurs adversaires du jour sont d'ors et déjà éliminés. Le match débute alors comme prévu : Rummenige ouvre le score, la domination est nette, le score à la mi-temps convient et l'Italie mène d'un petit but. Tout reste possible, l'espoir de défendre le titre de 74 contre les Argentins est permis. Seulement, Berti Vogt relance le match d'un but contre son camp suite à une mauvaise sortie de Sepp Maier. La suite appartient à Hans Krankl. Le buteur du Rapid Vienne échappe par deux fois à la vigilance des défenseurs : un contrôle-frappe enchaînée de grande classe et un crochet entre deux défenseurs pour s'ouvrir le chemin du but à la 88'. « Je vais devenir fou  » . Le commentateur radio autrichien Edi Finger craque. Évidemment, si les Allemands parlent de « honte » , les Autrichiens parlent d'un « miracle de Córdoba » . Un miracle pour une élimination, certes, mais une victoire de prestige, surtout.

Vidéo

25.06.1982 : Le « pacte de non-agression de Gijón » (Der Nichtangriffspakt von Gijón)


L'histoire de Gijón, elle est connue de tous : l'Autriche et l'Allemagne savent qu'une courte victoire allemande suffit au bonheur des deux équipes. Après la victoire inutile de 78, les descendants de la Wunderteam signent directement pour une défaite utile. Horst Hrubesch fait le boulot après 10 minutes. Le « pacte de non-agression » peut se mettre en place. Une passe à dix, longue, qui rend fou les joueurs algériens en tribunes. Seul Walter Schachner essaye de marquer un but, l'information passée à la mi-temps n'étant pas remonté jusqu'à lui. Le stratagème ne passe pas non plus du côté des spectateurs concernés. Le commentateur de l'ORF (la télévision autrichienne) Robert Seeger avoue à l'antenne sa « honte du jeu de cette équipe » . Et suggère même à tout le monde d'éteindre son écran. Sur l'ARD (en Allemagne), Eberhardt Stanjek s'arrête de parler de longues minutes durant. Dans le public, des Algériens sont sous le choc. Certains agitent même des billets, comme pour sous-entendre que ce match a été « acheté » . À la fin de la rencontre, les Allemands feront comme si de rien n'était. « Le public n'a pas compris à quel point c'était important pour nous. Il s'agissait de la qualification. On joue une Coupe du monde » , déclarera un Paul Breitner toujours aussi provoquant. Son pote Wolfgang Dremmler, lui, mettra un peu de flotte dans sa bière. « Je comprends un peu la réaction du public, même si je n'en ai pas grand-chose à faire » . Seul Karlheinz Förster fera preuve d'une once d'honnêteté. Mais quelques années plus tard. « Je comprends les Algériens. […] ça ressemblait à un pacte de non-agression. » La presse espagnole, elle, parlera de la « renaissance des Allemands qu'on déteste » . Heureusement que personne ne s'est attardé sur les propos de Hans Tschak, de la délégation autrichienne, des propos carrément racistes et méprisants. « Bien sûr que c'était une tactique. Mais le fait que 10 000 enfants du désert veulent créer un scandale ici, ça montre bien qu'ils n'ont pas beaucoup d'éducation. Un cheikh sort de son désert, il a le droit de respirer l'air d'une Coupe du monde pour la première fois depuis 300 ans et pense qu'il peut ouvrir sa bouche. » Aujourd'hui encore, les Algériens ont le droit d'en vouloir aux Allemands. Mais peut-être tout autant aux Autrichiens. En tout cas, à Hans Tschak.

Vidéo

Bonus :


17.06.1970 : Le « match du siècle » (Das Jahrhundertspiel)

Pourquoi un tel titre pour ce match? Parce que.

08.07.1982 : La « nuit de Séville » (Die Nacht von Sevilla)

Oui, on vous en a parlé en long, en large et en travers. Mais vous ne trouverez jamais de meilleure analyse qu'ici et surtout .

Par Ali Farhat et Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! il y a 5 heures Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 2 il y a 8 heures Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 13 il y a 9 heures Le but fou d'Enzo Pérez 13 il y a 10 heures Le magnifique loupé en D1 roumaine 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 22:39 L'UEFA crée « la Ligue des nations » 97
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92