Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Montpellier (5-1)

Top 5 : Les folies de Geoffrey Jourdren

Encore une fois, Geoffrey Jourdren a été l'acteur d'une scène folle lors de cette sixième journée de Ligue 1. Comme souvent lorsqu'il est contrarié.

Modififié

1. À la Clairefontaine


« Moi, à Metz, je fais un match catastrophique. Trop nul. Trop, trop nul. Je pense qu’il y a que moi qui étais nul à Metz. Je loupe mon dégagement, je fais n’importe quoi, j’me prends des buts et tout ça. Et c’est trop nul. Putain, j’étais trop nul. Y avait pas plus nul. J’crois qu’c’était mon plus nul match de ma vie, j’crois. » À treize ans, Geoffrey Jourdren est capable de crier son admiration pour Z-I-Z-O-U et pour la cantine de sa nouvelle école. Mais surtout, il est capable de se remettre en question quant à son niveau. Et ça, ce n’est pas donné à tous les jeunes joueurs.

Vidéo

2. « Va te jeter à la mer ! »


Le 10 décembre 2011, Montpellier vient de perdre 1-0 à domicile face à Valenciennes à cause d'une bourde de Geoffrey Jourdren. Visiblement frustré d'avoir coupé la série de ses coéquipiers, qui étaient invaincus depuis le 24 septembre, le portier héraultais, à chaud, se laisse un peu emporter au micro de Canal +. Quand le journaliste de terrain lui demande « si on peut parler d'un match raté » pour Montpellier, quelque chose vrille dans la tête du Montpelliérain. « Va te jeter à la mer » , lui assène-t-il avant de déserter le champ de la caméra.

Vidéo

3. Le « briseur de rêves »


Depuis qu'il a goûté à l'Euro U19 en 2005 avec l’équipe de France, Geoffrey Jourdren rêve de pouvoir reporter la tunique bleue. Mais un méchant monsieur en a décidé autrement, et il s'agit de Didier Deschamps. « Globalement, je ne me sens pas inférieur à eux (Ruffier et Costil, ndlr). C’est la réalité des choses. Je méritais d’être sélectionné tout simplement. Tu es en équipe de France à 50% grâce à tes qualités sportives et à 50% médiatiquement. Malheureusement, Monsieur "briseur de rêve" n’a pas voulu réaliser le mien » , expliquait-il à beIN Sports en avril 2015, estimant que DD ne le sélectionnait pas à cause de son comportement.

4. L'acteur studio


C'est souvent lors des défaites de son équipe que Jourdren craque. Le 16 août 2015, les Montpelliérains sont en difficulté contre Rennes dans un match qu'ils finiront par perdre 1-0, et le gardien héraultais tente le tout pour le tout pour tenter de faire basculer la rencontre. Son plan : faire expulser Giovanni Sio. Sauf que sa simulation est grotesque. Giovanni Sio lui effleure le coude sans le regarder, suffisant pour le portier qui se jette au sol en se tenant le visage. Le pire, c'est qu'il a presque réussi son coup, puisque les deux joueurs ont écopé d'un carton jaune.


5. « Montre ta blessure ! »


Mercredi soir, Geoffrey Jourdren est revenu dans sa zone de prédilection pour offrir un nouveau numéro dont il a le secret : l'interview en bord de terrain. Cette fois-ci, il s'incruste même dans celle de son adversaire du soir, Corentin Tolisso. Agacé par l'expulsion qu'il juge sévère de son coéquipier pour une faute sur le Lyonnais, il profite de la mi-temps pour aller s'expliquer avec le principal intéressé et lui demande de lui « montrer sa blessure » . Ce à quoi lui répond le double buteur de la rencontre : « Pourquoi tu t'affiches, frère ? » Bah parce qu'il est tout énervé, il y peut rien.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 65 il y a 6 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 6 heures River Plate devrait quitter El Monumental 9
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 7 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 30 Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27