Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // FC Barcelone-Manchester City (4-0)

Top 5 : Les fessées cul nu de Pep

Mercredi soir, Pep Guardiola s'est fait rouster par le FC Barcelone sur le score large et sans appel de 4-0. Et ce n'est pas la première fois que les plans du technicien espagnol sont complètement contrecarrés.

Modififié

1. Bayern Munich 0-4 Real Madrid, 29 avril 2014


À la tête du Barça, Dieu sait que Pep Guardiola a fait du mal au Real Madrid. Alors forcément, quand ils ont eu l’occasion de le retrouver pour lui en coller une, les Madrilènes étaient très motivés. Lors de la demi-finale retour de la Ligue des champions, les hommes de Carlo Ancelotti arrivent pourtant à l’Allianz Arena avec seulement un petit but d’avance. Suffisant pour être en confiance, surtout que Sergio Ramos ne tarde pas à clore les débats en catapultant deux têtes sur coup de pied arrêté en trois minutes. Fou. Un boulevard pour Cristiano Ronaldo, qui profite de la fête pour gonfler ses stats en jouissant d’un travail exceptionnel de Bale et en bottant un coup franc de manière très malicieuse, sous le mur. Pourtant, les Munichois sortent de la rencontre avec plus de 70% de possession de balle et bon nombre de situations chaudes. Les premières limites du style Guardiola, en total décalage avec celui de son prédécesseur, Jupp Heynckes.

Vidéo

2. Barcelone 3-0 Bayern Munich, 6 mai 2015


Pour son premier match au Camp Nou depuis son départ du Barça, Pep Guardiola a le droit à une sacrée affiche en demi-finale de Ligue des champions. Mais malgré les 75 minutes où le Bayern résiste à la tornade blaugrana grâce à un fantastique Manuel Neuer, ce ne sera pas suffisant pour éviter la déculottée. Car Leo Messi décide d'entrer en piste en claquant un doublé, en mettant au passage Jérôme Boateng sur le cul, avant de servir Neymar pour le 3-0 dans le temps additionnel. Et comme dirait Omar da Fonseca : « Messieurs, dames, si vous voulez pas lui donner le Ballon d’or, ok ! Mais ça y est, si après ça, mais bien sûr ! Si on ne peut pas que abdiquer de ce qu’est ce monsieur, là ! Certes, il faut pas lui donner ! Je sais pas ! Le mètre, le cinquante centimètres, il faut rien lui donner ! Et en même temps, quand on se pose la question, combien de ballons ? Sa femme bien sûr, comment elle ne peut pas être contente, quel but ! »

Vidéo

3. Barcelone 4-0 Manchester City, 19 octobre 2016


Mercredi soir, Pep Guardiola revenait pour la deuxième fois à Barcelone, toujours face à Luis Enrique. Mais l’ancien du Barça ne semble toujours pas avoir retenu les leçons du passé. Avec des choix bizarres, comme la non-titularisation d’Agüero au profit d’un faux numéro neuf, il se fait prendre au piège. Même si City semble faire jeu égal en première période, Messi refait sa sarabande habituelle en douchant les espoirs de Pep. Au retour des vestiaires, Claudio Bravo, un autre ancien du Barça, décide de définitivement tuer le match en commettant un véritable suicide. Après son expulsion, à plus de trente minutes de la fin de la rencontre, l’inévitable se produit. Barcelone déroule, sans forcer, et Messi y va de son triplé. Histoire de rappeler que Pep lui doit bien plus que l’inverse.

4. Wolfsburg 4-1 Bayern, 30 janvier 2015


Comme souvent, pour corriger les hommes de Pep Guardiola, il faut au moins un joueur en feu. Et ce soir-là, Wolfsburg peut même compter sur deux hommes en très grande forme. La première mi-temps est pour Bas Dost qui conclut très proprement une belle contre-attaque dès les premières minutes et qui balancent une volée exceptionnelle en pleine lucarne juste avant la pause. La seconde période est pour Kevin De Bruyne, qui remporte son face-à-face avec Manuel Neuer avec une extrême sérénité, avant d’expédier le ballon sous la barre au bout d’une danse avec Dante. Fait assez rare pour être souligné, le gardien du Bayern est incapable d’esquisser le moindre geste sur les quatre pions. Le but tout pourri de Juan Bernat est loin de faire le poids. Un bel hommage à Junior Malanda, décédé quelques jours plus tôt.


Vidéo

5. Bayern Munich 0-3 Borussia Dortmund, 12 avril 2014


« Bienvenue chez le champion d’Allemagne. » Voici les mots placardés partout dans l’Allianz Arena, à l’heure d’accueillir le Borussia Dortmund. En effet, les Munichois sont déjà champions, mais cette petite touche d’arrogance va vite être calmée par leur dauphin. Le Borussia Dortmund, emmené par un formidable Marco Reus, ne fait qu’une bouchée du Bayern, qui enchaîne avec un troisième match sans victoire. Mkhitaryan, Reus et Hofmann sont a la conclusion de trois contre-attaques éclair et profitent notamment de la blessure de Neuer à la mi-temps. Plus incisifs, plus précis et plus réalistes, les hommes de Jürgen Klopp mangent ceux de Pep Guardiola d’un point de vue tactique. De mauvais augure avant la demi-finale de Ligue des champions contre le Real quelques jours plus tard...

Vidéo


Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises