1. //
  2. // Inter Milan/AS Roma

Top 5 : Inter/Roma

Ce soir, les deux équipes phares des dernières saisons se retrouvent pour un choc qui, pour une fois, ne vaut pas la première place. Ou presque. Quoiqu'il en soit, la haine sera là. Ouf.

0 5
Trop d'histoires. Trop de souvenirs. Trop de rivalité. Le match entre l'Inter Milan et l'AS Roma ne sera plus jamais le même, après la décennie qui vient de s'écouler. C'est simple, depuis le début du troisième millénaire, au moins l'une de ces deux équipes s'est positionnée chaque année sur le podium, quand il ne s'agissait pas des deux. Un titre de Champion (2001) et six deuxièmes places pour la Roma, cinq Scudetti (de 2006 à 2010), une place de dauphin et deux troisièmes positions pour l'Inter. Oui, Inter-Roma est devenu le nouveau choc pour l'assignation du titre, sorte de Juventus-Milan des temps modernes.

Mais ce soir, on ne jouera pas le leadership. L'Inter est actuellement troisième, la Roma, cinquième. Pourtant, ni Leonardo, ni Ranieri n'a encore abdiqué à aller chercher le Milan AC d'Ibrahimovic, qui aura au moins le mérite d'être autant détesté dans les deux camps. Enfin un point commun. L'enjeu de cet Inter-Roma est donc simple. Qui l'emporte gagne le droit d'aller chasser du rossonero. Qui s'incline se résigne à terminer dans les quatre premiers. Indirectement, cette opposition peut donc, à nouveau, décider le titre. Comme la saison dernière. Et la saison d'avant. Question d'ADN. Inter-Roma, ou la preuve que l'Italie n'est plus le pays du catenaccio.

20 décembre 1998 : Inter-AS Roma-4-1

Les années 90, dominées par le Milan de Van Basten, la Juve de Del Piero et la Lazio de Signori, n'ont pas vraiment été celles de la Roma et de l'Inter. Pourtant, à l'aube du XXIème siècle, les deux équipes montrent des signaux de réveil. Totti éclot, Ronaldo relance les interistes sur le toit de l'Europe. Quelque chose annonce que ces deux-là ont tout pour devenir protagonistes. Décembre 1998 : une sombre époque où Benoit Cauet marquait encore des buts et faisait l'avion pour les célébrer. Putain d'années 90...





6 avril 2003 : Inter-AS Roma-3-3

La Roma a eu son Scudetto en 2001, l'Inter s'est fait dessus lors de l'exercice 2002, en perdant le titre à la dernière journée. Quand les deux équipes se retrouvent en avril 2003, seule l'une des deux croit au titre : l'Inter. A ce moment là, l'équipe d'Hector Cuper est deuxième, à trois points de la Juventus. Equipe de rêve, avec un certain Christian Vieri en attaque. Après une prestation énorme, les nerazzurri se suicident en deux minutes en fin de rencontre. La Juve, elle s'impose face au Torino et s'envole vers le Scudetto. Moratti commence à comprendre que cette équipe de la Roma va l'emmerder. Et ça ne fait que commencer.







[page]
26 octobre 2005 : Inter-AS Roma-2-3



La saison 2005-06 est entièrement dominée par la Juventus et le Milan AC. A la fin de la saison, les bianconeri terminent premiers avec 91 points, Milan 88. Mais suite à l'affaire Calciopoli, les deux clubs sont punis et c'est l'Inter qui remporte le Scudetto sur tapis vert. La Roma termine deuxième. De ce match entre les deux équipes, on ne retiendra donc pas le résultat, finalement sans influence sur le classement final, mais l'incroyable but de Francesco Totti. Une merveille de panenka géante. A cette époque là, Adriano mettait encore des coups francs en pleine lucarne. Putain d'années 2000...









16 août 2006 : Inter-AS Roma-4-3



Fortes de leur nouveau statut, les deux équipes se retrouvent en plein mois d'août, un mois après la victoire de l'Italie lors du Mondial allemand, pour la Supercoupe d'Italie. Les Romains sont bien décidés à rééditer l'exploit réalisé quelques mois plus tôt. Comme en octobre 2005, ils mènent rapidement 3-0. Comme en octobre 2005, l'Inter relance le suspens. Mais pas comme en octobre 2005, les interistes vont aller jusqu'au bout de leur remontée. Prémices d'une saison où l'Inter va tout balayer sur son passage. A cette époque-là, Patrick Vieira mettait des doublés pendant que Benoît Cauet commentait la rencontre sur Inter Channel. N'importe quoi.








1er mars 2009 : Inter-AS Roma-3-3

La saison 2008-09 est la seule au cours de laquelle la Roma a abandonné sa place de dauphin. L'Inter était à la lutte pour le titre avec la Juventus, et les Romains, distancés et en fin de cycle avec Spalletti, jouaient plutôt la qualification en Europa League. Mais même amoindrie, même moins redoutable, la Louve est venue emmerder une Inter qui restait pourtant sur sept victoires consécutives. Le match a suivi à peu près le même scénario que les années précédentes : la Roma déroule, et l'Inter se réveille quand on pense que la messe est dite. Avis aux giallorossi : ce soir, si vous menez 3-0 à la mi-temps, essayez donc d'aller en coller un quatrième pour tuer le match. Car le passé vous a appris que l'Inter ne meurt jamais.








Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
2005: Juste Totti et Adriano... Incroyables.
Ouais le but de Totti, génial.
Marvin Martin et Vahirua lui avaient montré comment faire.
Sans dec' quand c'est Totti qui marque ce genre de but, on se paluche, et pourtant dans notre championnat soit disant de nazes, y'a au moins deux joueurs qui ont marqué pratiquement le même but.
C'est sur que ça fait moins rêver quand ça vient de Sochaux ou de Lorient.
@ Tatayoyo, on se paluchera quand ils le marqueront devan 60 000 personnes...
Tatayoyo, on se paluchera aussi quand ils le feront après avoir éliminé des mecs de la trempe de Veron et autres plutôt qu'après avoir éliminé des Marveaux ou des Gonalons ...

Sinon, ça aurait été sympa de parler de l'Inter Roma d 28 février 2008 où la Roma se fait littéralement par l'arbitre et où ce résultat faussé offre le titre sur un plateau d'argent aux serpents :p
En effet Evvai, et notamment sur un double carton jaune scandaleux donné à Mexès, jusque là impérial, et qui prend en 5 minutes un carton imaginaire, et un autre pour avoir contourné le terrain en passant par le coin. Hallucinant à quel point la Roma est passée près du titre.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5