1. // Euro 2012
  2. // Demi-finales
  3. // Allemagne/Italie

Top 35 : Les choses qui séparent l’Allemagne et l’Italie

Affrontement de titans ce soir entre l’Italie et l’Allemagne. L’occasion de revenir sur tout ce qui les différencie…

Modififié
0 10
1. À elles deux, l’Allemagne et l’Italie facturent vingt finales de tournois majeurs. Trois Coupes du monde et trois Euros pour la Mannschaft pour autant de finales perdues. Quatre Mondiaux (plus deux finales) ainsi qu’un Euro (plus la défaite de l’an 2000, contre les Bleus) pour la Squadra Azzurra. Ce soir, les assassins habiteront au 21.

2. Du coup, quatre étoiles sur le cœur italien et trois au—dessus du palpitant teuton, les deux nations qui pèsent le plus en Europe.

3. En matchs officiels, l’Italie mène trois victoires à zéro, plus quatre nuls. Avec les amicaux, ça fait 14-7 pour la Nazionale (et 9 nuls).

4. Le mauvais goût de Kappa et d’Adidas.

5. L’Italie n’a pas perdu contre l’Allemagne lors des cinq derniers matches. Étonnamment, l’Allemagne n’a pas gagné contre l’Italie depuis tout pareil.

6. Balotelli, le clown triste d’un côté, Gómez, le triste pas clown pour un vieux deutschemark de l’autre.

7. L’équipe de Löw possède la meilleure attaque de l’Euro (9 buts) et l’Italie la deuxième meilleure défense (2 buts).

8. « Berlin Alexanderplatz  » , la série-lascar de Rainer-Werner Fassbinder contre les ragazzi d’ « Accatone » de Pier-Paolo Pasolini.

9. Trois quotidiens sportifs (Tuttosport, Corriere dello Sport et Gazzetta) dans la Botte, aucun dans les lands outre-Rhin… Les généralistes font le job.

10. L’Italie a pris onze cartons, les Teutons, trois. Les vingt-trois Allemands sont plus jeunes de quatre ans (24 contre 28).

11. Lion d’or à la Mostra de Venise, Ours d’or au Festival de Berlin ; presque deux visions de la jungle du cinéma qui s’affrontent…

12. Avant la consécration d’Andrea Pirlo en janvier prochain, le pays de Hans-Georg Schwarzenbeck – le poète stoppeur des 70’s - compte cinq Ballons d’Or contre quatre aux Transalpins.

13. L’Italie a gagné vingt-sept coupes d’Europe (12 C1), l’Allemagne quinze (9 C1)… Les Italiens mènent partout, sauf lors des confrontations directes en Champions (2-1 pour les clubs teutons).

14. Italie : maillot bleu pour drapeau vert-blanc-rouge et Allemagne : maillot blanc pour drapeau noir-jaune-rouge…

15. Alsace-Lorraine d’un côté, Nice et la Savoie de l’autre. Deux mêmes façons de laisser des cicatrices…

16. Joachim Löw, joueur de D2 allemande (panoplie de Bono de U2 inclue) qui finit sa carrière comme entraîneur-joueur en D3 helvétique, contre Cesare Prandelli et son épais palmarès constitué, pour l’essentiel, par six années passées sur le banc de la Juventus ; le reste du temps, faisait la sieste à l’Atalanta Bergame.

17. Sept Juventini contre huit Munichois : un choc de la bourgeoisie d’affaires, donc…

18. Sept demi-finales de l’Euro pour les Germains (une de perdue) contre quatre pour la Nazionale (deux arrêts-buffet).

19. Angela Merkel / Mario Monti : les deux faces d’un même cauchemar.

20. L’Italie joue le Tournoi des 6 Nations pendant que l’Allemagne pense que le rugby est un sous-fromage périgourdin.

21. Boateng ou Maggio : deux façons iconoclastes d’envisager l’arrière droit.

22. L’Allemagne figure au troisième rang du ranking Fifa. La Nazionale au douzième ; ça risque de changer…

23. Alessandra Bianchi vs Jean-Charles Sabatier : choisis ton camp, camarade…

24. Diane Kruger vs Monica Bellucci : tu as déjà choisi ton camp, camarade…

25. Michel-Ange vs Otto Dix : pas de match, camarade…

26. Le Faust de Goethe, les Cercles de l’Enfer de Dante : ces gens-là avaient intégré le cheminement ténébreux des hommes. Sûrement pour ça qu’ils s’y entendent pour gagner au football.

27. Volkswagen/Fiat : Turin, Wolfsburg, leurs bagnoles pourries gagnent du terrain…

28. Lufthansa/Alitalia : deux conceptions antinomiques de s’envoyer en l’air…

29. Fraction Armée Rouge/Brigades Rouges : deux autres moyens de s’envoyer en l’air.

30. Karl Lagerfeld vs Dolce & Gabbana : Domenico Dolce et Stefano Gabbana n’ont pas eu besoin de s’exiler pour trouver un club.

31. Le nez-péninsule de Giorgio Chiellini contre les yeux de hareng-saur de Mesut Özil.

32. Saint-Marin/Liechtenstein : ces appendices bizarres qui pendent aux basques des grandes nations…

33. Pie XII vs Benoît XVI, l’un a des choses à se reprocher, l’autre non…

34. Vespa/Combi Volkswagen : où se niche donc la classe ?

35. Otto von Bismarck contre Giuseppe Garibaldi, deux visions hard-core et translucides de l’évolution des frontières.

TA, BP, RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Combat par KO de l'Italie la
http://showprime.com/projects/dashboard/4LA5hgRDN7zN
venez parler de foot avec nous et du match en direct !
calciopoli/affaire Hoyzer une vision différente du football
Abilio 34 Niveau : DHR
La meilleure défense est l'Espagne( 1but )et non l'Italie...
Abilio 34 Niveau : DHR
Oups, j'ai mal lu, autant pour moi ^^
http ://showprime. com/projects/dashboard/ 4LA5hgRDN7zN (enlever les espaces)
Ah la 24 ...
mais, surtout, la 12.
Sympa! bon sinon ça me fatigue un peu les ronaldo ballon d'or avant hier,le pirlo aujourd'hui et dimanche ce sera casillas (ou balotelli qui sait..). Bref tout ça pour dire, qu'on profite de cet euro, on attendra janvier pour faire les comptes
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
RIP le catenaccio italien
0 10