1. //
  2. //
  3. // PSG-Lorient

Top 33 : défaites du PSG en première division

S’il ne perd pas contre Lorient, le PSG dépassera les 32 matchs sans défaite du FC Nantes de 1995 et établira un nouveau record d’invincibilité en France. Paris qui ne perd plus, c’est fou. Pourtant, dans son histoire, les Parisiens ont bouffé des défaites cuisantes, humiliantes, vexantes, dramatiques en première division. Voici les 33 plus marquantes.

Modififié
5k 58
  • 1. 2010, PSG – OM : 0-3


    Une défaite, une gifle même, au Parc des Princes contre l’OM qui passe pourtant presque inaperçu. Parce que l’essentiel s’est déroulé dehors. Une heure avant le match, des membres du kop s’en prennent à ceux d’Auteuil au pied du Virage. S’ensuivent des échauffourées qui laissent un indépendant, Yann Lorrence, sur le bitume. Il décédera quelques jours plus tard. L’opposition entre Boulogne et Auteuil est à son apogée, ça ne peut plus durer. Le Parc des Princes a signé sa fin un soir de gifle face à l’OM. Plus rien ne sera comme avant.

  • 2. 2000, Sedan – PSG : 5-1


    Napoléon III avait perdu la guerre franco-prussienne face à Guillaume Ier à Sedan. Philippe Bergeroo, lui, a perdu bien plus à Sedan. Outre un triplé de Pius N’Diefi, le coach parisien est lâché par ses joueurs dans les Ardennes en plein mois de décembre. Le PSG est douzième, Bergeroo viré et Luis Fernandez rappelé dans la nuit au service de la patrie.


  • 3. 2008, Caen – PSG : 3-0


    Une troisième défaite de rang en Ligue 1, à quatre journées de la fin, à D’Ornano. Le PSG est relégable et se fait boire par un Yoann Gouffran qui avait refusé de rejoindre la capitale quatre mois auparavant. Sur le pré, c’est le bordel. Rien ne fonctionne. Alain Cayzac, alors président du club, est obligé de faire appel à Michel Moulin pour créer un électrochoc. Le Yannick Noah du pauvre.

  • 4. 1993, OM – PSG : 3-1


    Marseille vient d’être sacré champion d’Europe et file vers son titre de champion de France. Le PSG sert de faire-valoir à cette fête à ciel ouvert. Dans cette folie, Basile Boli inscrit un but d’école après une action collective incroyable. Bernard Lama prend une barre rentrante sur une tête plongeante balancée depuis l’extérieur de sa surface.

    Youtube

  • 5. 1992, PSG – OM : 0-1


    Défaite souvent surnommée « la boucherie » . Un match affreux, joué plutôt avec les couilles que la tête. À ce jeu, l’OM s’amuse d’un PSG encore trop naïf. Bokšić plante le seul but du match au cœur d’une première mi-temps dégueulasse : 33 fautes, un seul tir cadré. Di Méco se charge de Ginola pendant 90 minutes, et l’arbitre laisse faire. Une mascarade lancée par Artur Jorge un peu plus tôt dans la semaine avec son fameux : « On va leur marcher dessus. » Quelle blague !

    Youtube

  • 6. 2009, Bordeaux – PSG : 4-0


    Une branlée qui se résume en une action. Le but de Gourcuff. On se tait et on applaudit Sammy Traoré se faire humilier.

    Youtube

  • 7. 1997, PSG – OM : 1-2


    Non, il n’y avait pas penalty sur Ravanelli. Quoi qu’il en soit, ça fait une nouvelle victoire de l’OM au Parc des Princes et un match polémique de plus.

    Youtube

  • 8. 1989, OM – PSG : 1-0


    Ou quand Parisiens et Marseillais luttaient pour le titre de champion de France. 35e journée, le PSG est leader avant son déplacement au Vélodrome. Il le restera s’il ne perd pas. Naturellement, il va perdre. À la 90e minute sur un but de Franck Sauzée. Avec cette victoire, Marseille repasse en tête et sera sacré champion.


  • 9. 2015, Bastia – PSG : 4-2


    Elle est plus fraîche, celle-là. Le PSG mène 2 à 0 à Furiani. Ibrahimović, David Luiz, Lucas et Thiago Silva sont à la coule. Avant de sombrer. Quatre buts dont un bijou de Palmieri et voilà une équipe à 500 millions qui sombre face à Gilles Cioni et Yannick Cahuzac.

  • 10. 2010, PSG – Monaco : 0-1


    Tout allait bien au PSG. Jusqu’à une bourde exceptionnelle d’Edel sur un centre monégasque. Un but qui participe à la légende d’Ambroise Béyamena puisqu’il s’agit du seul caramel du match.

    Youtube

  • 11. 2006, PSG – Lorient : 2-3


    Fabrice Fiorèse a quitté le PSG en 2004 pour l’OM. C’est un pestiféré. Il revient deux ans plus tard sous le maillot de Lorient pour l’ouverture du championnat. Il va en planter deux et crucifier son ancien club sous les crachats et sifflets du stade. Sale soirée.

  • 12. 1994, Nantes – PSG : 1-0


    Un autre but Play Station qui va longtemps rester en tête du Top but. Loko-Pédros où le collectif nantais en une action. Bernard Lama est aux fraises, le PSG ne le sait pas encore, mais ce FC Nantes est trop fort…

    Youtube

  • 13. 1995, PSG – Nantes : 0-3


    … et ça, c’est le match retour. Les hommes de Luis Fernandez voulaient prendre leur revanche. Ils vont prendre une fessée. Japhet N’Doram est immense, et les Canaris sont injouables. Paris, pourtant futur demi-finaliste de la Ligue des champions, n’existe pas.

  • 14. 2010, PSG – Montpellier : 1-3


    C’est le dernier match des ultras parisiens au Parc des Princes. À la 75e minute, les tribunes s’embrasent de centaines de torches, certaines terminent sur la pelouse, pour dire adieu à leur stade. Le PSG, qui s’incline également sur le terrain, ne reverra plus jamais ça.

  • 15. 2010, Grenoble – PSG : 4-0


    À quatre jours d’une finale de Coupe de France contre Monaco, le PSG se déplace en Isère pour préparer au mieux son match du Stade de France. C’est complètement raté avec cette déroute : 4-0 dont un caramel d’un ancien de la maison, Danijel Ljuboja.

  • 16. 2000, Troyes – PSG : 5-3


    L’ESTAC d’Alain Perrin s’amuse du PSG banlieue avec un Djukić de gala et un certain Jérôme Rothen chaud comme la braise. Laurent Robert, pourtant auteur d’un doublé, marque même contre son camp. Une démonstration offensive dans le pays des fringues dégriffées.

    Youtube

  • 17.1996, PSG – Metz : 2-3


    La semaine d’avant, le PSG s’était fait balader par son dauphin auxerrois (0-3). Cette fois, il faut battre le FC Metz pour arrêter l’hémorragie et ne pas se faire doubler par l’équipe de Guy Roux. Raté. Les PP Flingueurs arrosent le Parc (doublé de Pirès, but de Pouget), et le PSG laisse Auxerre filer vers le titre.


  • 18. 1995, Rennes – PSG : 4-0


    La digestion de l’élimination par l’AC Milan en demi-finale de la Ligue des champions est douloureuse. Démobilisé, le PSG prend l’eau à Rennes avec un doublé de l’élégant Marco Grassi. Une démonstration.

  • 19. 1988, PSG – Nice : 0-4


    17e et mal embarqué, le PSG prend une tarte niçoise en pleine gueule en ce mois d’avril. 4-0 au Parc avec un joli but de Toni Kurbos, dit le moustachu. Fin du match, Paris est 18e et relégable. Aïe.

  • 20. 1986, OM – PSG : 4-0


    Champions de France en titre, les Parisiens de Sušić et Rocheteau explosent au Vélodrome face au premier OM de Bernard Tapie. Le match tourne au n’importe quoi quand Joël Bats, blessé, doit céder sa place à la mi-temps au défenseur Philippe Jeannol qui terminera le match dans les buts. En bas de jogging. Le score était déjà de 2-0 à ce moment.

  • 21. 2012, PSG – Rennes : 1-2


    Carlo Ancelotti sur le banc, onze Rennais sur la pelouse. Puis dix. Puis neuf. À onze contre neuf, le PSG s’incline quand même à domicile. La faute à un gardien remplaçant héroïque et à la maladresse de l’attaque parisienne. Deux ans plus tard, Paris sera sacré champion de France juste avant un nouveau match contre Rennes, à domicile, par une nouvelle défaite et des sifflets. Normal.

    Youtube

  • 22. 1998, PSG – Monaco : 1-2


    Raí s’en va. C’est son dernier match au PSG après un quinquennat doré. Il pleut. Paris pleure. Et comme le PSG ne fait jamais rien comme les autres, il trouve le moyen de perdre pour la dernière de son capitaine à la maison sur un but d’Ikpeba à la dernière minute.

    Youtube

  • 23. 1977, Nancy – PSG : 4-1


    Premier match de la saison, le PSG est plein de bonnes résolutions. Cela va durer quatre minutes, le temps de voir Michel Platini ouvrir la marque. L’égalisation de Bianchi n’y changera rien, Nancy vient s’essuyer les crampons sur le PSG et colle trois buts entre la 58e et la 62e.

  • 24. 1998, Bordeaux – PSG : 3-1


    La première de Jay-Jay Okocha en France. Une entrée, un crochet, une mine, une lucarne. Alain Giresse, éphémère coach parisien, est impressionné. En revanche, c’est Bordeaux qui gagne ce premier match de la saison. Et facilement. Dès le départ, le PSG de Charles Biétry dérape.

    Youtube

  • 25. 1984, Toulon – PSG : 5-1


    Décembre 1984, le PSG se prend un triplé de Delio Onnis dans le buffet, mais aussi un but de Laurent « en tout cas, on te le souhaite » Paganelli. Une correction dans un Mayol survolté.

  • 26. 2009, Toulouse – PSG : 4-1


    C’était l’époque où le TFC se payait le PSG très facilement. 3-0 à la pause avec un André-Pierre Gignac en folie. Le but de Larrys Mabiala n’y changera rien, ça allait beaucoup trop vite pour les Parisiens.

    Youtube

  • 27. 1994, Nantes – PSG : 3-0


    Invaincus depuis 27 matchs en championnat, les Parisiens s’arrêtent à Nantes. Défaits lourdement par un FCNA réaliste et un PSG terriblement maladroit dans la première demi-heure. Pourtant, Artur Jorge et sa bande seront quand même champions.

  • 28. 1990, OM –PSG : 2-1


    Nouvelle défaite au Vélodrome, mais surtout, un but incroyable de Chris Waddle. On peut parler de manque de respect envers Joël Bats. Et à la mode avec cette coupe de cheveux affreuse.

    Youtube

  • 29. 2004, Bordeaux – PSG : 3-0


    Match en semaine, tant mieux, personne ne voit le PSG en prendre trois et surtout manquer deux penalties à Lescure. On se marre bien au PSG. Surtout quand Ljuboja et Reinaldo se battent pour tirer le penalty que le Brésilien va finalement manquer, alors que Frédéric Déhu en avait déjà raté un.

  • 30. 1974, Reims – PSG : 6-1


    6-1, balles neuves. Six balles utilisées par Carlos Bianchi. Oui, une manita de Fabinho. Celui de Toulouse pour les puristes.

  • 31. 1980, Sochaux – PSG : 4-0


    Deux mois avant, le PSG en avait déjà pris 4 au Louis-II. Rebelote à Bonal où les Lionceaux croquent l’équipe de Peyroche dans le froid du Doubs avec trois buts en dix-sept minutes en première période par les Yougoslaves Ivezić (doublé) et Durkalić.

  • 32. 2012, Nice – PSG : 2-1


    Ibrahimović défait au Ray et c’est Carlo Ancelotti qui commence à vaciller. Vexés de la 4e place du club en Ligue 1 en ce mois de décembre, les actionnaires qataris du PSG commencent à sérieusement coller la pression au coach italien. Une défaite qui sonne le début de la méfiance entre le Mister et ses patrons. Le ver est dans le fruit.

    Youtube

  • 33. 2015, Bordeaux – PSG : 3-2


    C’était la dernière défaite du PSG en Ligue 1. En mars 2015. Ibrahimović traitait la France de « pays de merde  » . Depuis, le PSG a enquillé 29 victoires et 3 nuls et n’a été mené que 64 minutes sur ses 32 matchs. Une dinguerie.

    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    didier gomis Niveau : CFA
    Article de rageux jaloux des succès de l'actuel PSG ! Quand Zlatan soulèvera la coupe aux grandes oreilles, vous rirez bien avec votre classement à la noix !

    2015 : Quadruplé tu peux pas test mec !!

    http://pbs.twimg.com/media/B_e8xX8WIAE8Uh_.jpg

    Bonne séquence nostalgie en tout cas, merci les gars. Ca me rappelle mes soirées Eugène Saccomano devant ma radio quand j'étais ado et que je me couchais frustré d'avoir entendu dans la même soirée : "ouverture du score pour PSG, égalisation de X, but de la victoire de X, la crise est bien consommée à Paris, le Parc gronde ce soir!".
    joker7523 Niveau : CFA
    Ah ce PSG Lorient de 2006, je m'en souviens comme si c'était hier, j'avais pas iu aller au parc pour la première journée car j'étais en vacances avec les potes, ne pouvant suivre le match, j'achète le lendemain matin un "grand" journal sportif quotidien et là déjà je vois qu'on a perdu et surtout que Fiorèse en plante 2!! La je me suis dit " la saison de merde à commencé! "

    Tellement de souvenirs sur pas mal de défaites cité ci-dessus que je saurai même par ou commencer.

    Entre le péno de Ravanelli, les joueurs qui lâche Bergeroo à Sedan, la défaite trois zero contre l'Om dans une sale soirée autour du parc également , les branlées à Bordeaux, le but de Jay -Jay etc, la bourde d'Edel sur un centre de Néné, le défaite de la peur à Sochaux en 2008 etc... Le pire c'est que ça représente même pas un tiers des couleuvres qu'on à du avaler... lol

    Pitié mais arrêtez avec ce record!
    Le record de Nantes 1995 est calculé sur une saison entière donc on verra si le PSG le dépasse à la 33e journée! Pas avant. Merci d'être exact!
    après ça on peut mourir tranquille Niveau : Loisir
    Le PSG de la fin des années 2000 c'était quand même un pur enfer.
    joker7523 Niveau : CFA
    Message posté par didier gomis
    Article de rageux jaloux des succès de l'actuel PSG ! Quand Zlatan soulèvera la coupe aux grandes oreilles, vous rirez bien avec votre classement à la noix !

    2015 : Quadruplé tu peux pas test mec !!

    http://pbs.twimg.com/media/B_e8xX8WIAE8Uh_.jpg

    Bonne séquence nostalgie en tout cas, merci les gars. Ca me rappelle mes soirées Eugène Saccomano devant ma radio quand j'étais ado et que je me couchais frustré d'avoir entendu dans la même soirée : "ouverture du score pour PSG, égalisation de X, but de la victoire de X, la crise est bien consommée à Paris, le Parc gronde ce soir!".


    Le pire à la radio c'était ça quand le mec gueulait " but au parc!!! Et là tu transpirais quelques secondes en te demandant pourvu que ce soit nous... Mais non ton délire tombait à l'eau " hé oui But de Montpellier inscrit par Mansaré!" et merde!! ^^
    Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
    PSG - Bordeaux 99 peut-être?

    allez, encore un peu de théorie du complot sauce marseillaise ça n'a pas de prix
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Je comprends qu'il fallait seulement parler des défaites mais honnêtement on a fait des matchs nuls bien plus rageants et humiliants que certaines défaites.

    Le nul contre les minots de Marseille, le 2-2 à lyon avec la boulette d'Edel à la fin, contre Ajaccio où Ochoa sort le match de sa vie etc...

    Mais j'avoue que le 3-0 contre l'OM avait bien fait mal.


    Y'a une époque où il fallait beaucoup d'auto dérision pour être supporter du PSG...
    Ah la la, tu ne crois pas si bien dire. J'étais à Tours, étudiant, match à la radio. Putain à chaque "Buuuut à Paris", je me pissais dessus.
    Ca fait toujours du bien ce genre d'article!
    Cette victoire à 9 contre 11 au Parc est mon meilleur moment stade rennesque avec les demies finales de coupe. Cheikh Ndiaye quoi
    Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
    Je me rappelle encore la défaite face à l'OM et Di Meco qui défonçait Ginola à chaque fois qu'il touchait la balle... avec mon beau père... marseillais, autant vous dire que la fourchette à rôti aurait pu finir dans sa carotide

    Putain y'avait des fois où tu étais vex d'être abonné C+
    Orso94210 Niveau : CFA
    Merci de nous rafraîchir la mémoire. On commençait à oublier ces sensations. ^^

    Défaite contre Grenoble à domicile. Gros match de merde, et praline d'Akrour dans les dernières minutes. Je vais pas souvent au stade car j'y vis encore plus mal les défaites. Pensant voir une victoire facile de Paris, j'ai tiré la gueule pendant 48h après ça.
    un mec derrière son PC Niveau : National
    Pas mal de bons souvenirs dans cette liste^^ certaines me rappellent mes années collège/lycée ou on se charriait le lundi matin entre parisien et marseillais.
    Y'avait souvent des absents en cours le lundi au début des années 2000
    joker7523 Niveau : CFA
    Message posté par Orso94210
    Merci de nous rafraîchir la mémoire. On commençait à oublier ces sensations. ^^

    Défaite contre Grenoble à domicile. Gros match de merde, et praline d'Akrour dans les dernières minutes. Je vais pas souvent au stade car j'y vis encore plus mal les défaites. Pensant voir une victoire facile de Paris, j'ai tiré la gueule pendant 48h après ça.


    Je me souviens c'était un match de semaine et quelque jours avant on venait de gagner 4 à 2 au Vélodrome avec un doublé d'Hoarau notamment durant le match. D'ou le fait qu'on s'attendait pas à perdre contre Grenoble mais si si on l'a fait ! lol
    Effectivement, certains matchs nuls me mettaient plus mal à l'aise que certaines défaites cinglantes.
    Par contre, impossible d'oublier ce 27 Novembre 2011 (et notre très cher Diego Lugano), qui constitue notre dernière défaite face à l'Ohème, (et la seule sous l'ère QSI)!
    Je me rappelle, j'étais au fin fond du désert Australien, à galérer à trouver du wifi, toussa pour mater une sévère et sèche défaite 3-0.
    Il est vrai que d'aller au Parc à l'époque était usant mentalement (fidèle abonné entre 2005 et 2010).
    Une autre époque. Maintenant,je suis gavé de foie gras, un comble!!!
    Le Psg d'avant les qataris:un club capable du meilleur mais aussi souvent du pire voire du ridicule (par ex Apoula edel)
    bullrogg77 Niveau : CFA2
    Une défaite qui m'a vraiment foutu les boules , c'est contre Rennes le 06/10/07 . Monsieur Borelli venait de nous quitter et pour une fois , mon anniversaire tombait un jour de match au parc . Je me disais que les joueurs allaient tout donner pour rendre hommage à notre défunt président , bein non en fait .Sur le pré le spectacle est tout naze ,on s'en prend 3 dans la besace ,on ne marque qu'un but et la tradition de l'époque de l'ancien parisien qui marque contre nous se réalise encore.
    lemacaque Niveau : DHR
    Bergeroo a perdu plus qu'un empire, ok
    DE bons souvenirs pour nous autre supporter des autres clubs de L1 (a fortiori marseillais)
    Après tous ces résumés ont sur moi un côté "madeleine de proust" , le côté "pré-bosman" 85-95 ou la meilleure décennie du foot français de club (de très très loin) et le "post-bosman" 95-05 où les clubs français pouvaient encore avoir un niveau mais où les "gros" étaient capable d'en prendre 5 à sedan ou troyes!
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Message posté par bullrogg77
    Une défaite qui m'a vraiment foutu les boules , c'est contre Rennes le 06/10/07 . Monsieur Borelli venait de nous quitter et pour une fois , mon anniversaire tombait un jour de match au parc . Je me disais que les joueurs allaient tout donner pour rendre hommage à notre défunt président , bein non en fait .Sur le pré le spectacle est tout naze ,on s'en prend 3 dans la besace ,on ne marque qu'un but et la tradition de l'époque de l'ancien parisien qui marque contre nous se réalise encore.


    Le mec qu'essaye de caser discrètement son anniversaire...

    C'est dans trop longtemps désolé, j'aurais oublié. Je galère déjà avec celui de ma meuf alors...
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    5k 58