Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Chelsea/Bayern Munich

Top 30: Les choses qui séparent le Bayern de Chelsea

Avant même de s’affronter ce soir, tout sépare les Blues de Chelsea des Bavarois du Bayern…

Modififié
-La Bavière compte quatre C1 et huit finales (toutes pour le Bayern) alors que le grand Londres et ses clubs innombrables n’ont jamais gagné la Champions (finales pour Arsenal et Chelsea en 2006 et 2008).

-Les poches sans fond d’Abramovitch, le grand mogul de « Chelski » opposées au modèle économique implacable des Munichois.

-Quatre suspendus (Meireles, Ramires, Terry, Ivanovic) d’un côté, trois de l’autre (Badstuber, Luiz Gustavo, Alaba). Qui dit mieux ?

-Rainer-Werner Fassbinder, le réal’ de Le droit du plus fort vs Mike Leigh, l’auteur de Naked et de… Secrets et mensonges.

-Douzième affrontement anglo-allemand en finale de coupes d’Europe (en comptant la Supercoupe): les rosbeefs mènent neuf à deux. Seuls Dortmund (2-1 a.p. en… 1966 en C2) et le… Bayern (le hold-up de 1975 contre Leeds) ont réussi à vaincre. Enfin une bonne nouvelle pour les Blues.

-Comme les barbus dans l’équipe d’Argentine, il y a (presque) toujours un Brésilien en finale de Champions. Cette fois, il cirera le banc bavarois (Rafinha) puisque Luiz Gustavo et Ramires (l’Auriverde qui s’est acheté un corps d’Éthiopien) sont suspendus.

-Pour gagner la bataille des airs : Stukas (Henschel HS 123) contre Avro Lancaster. Gare aux coups de pied arrêtés.

-Trêve hivernale, championnat à dix-huit clubs et pas de Coupe de la Ligue ; Boxing day, championnat à vingt clubs et Carling cup… Choisis ton camp…

-L’un n’a pas gagné la coupe, l’autre si ; l’un a fini second, l’autre sixième ; ce soir, l’un risque de souffrir du syndrome de Leverkusen, l’autre non.

-28 ans de moyenne pour les Blues, 26 pour les Munichois sur le onze-type.

-Emil Bulls, métal alternatif munichois, contre Motörhead. Le poids de l’Histoire n’est plus du même côté.

-Neuvième finale de C1 pour le Bayern, deuxième pour Chelsea

-Cinq Ballons d’Or pour les Allemands (Rummenigge x2, Müller et Beckenbauer x2), aucun pour les Londoniens.

-On a pu constater en demi-finales que les gars de di Matteo savaient bien défendre contre une équipe de handball. En Allemagne, ils seront au pays qui a inventé la discipline. En même temps, à ses origines, le « jeu de mains, jeu de vilains » se pratiquait à onze. So…

-Il paraît que Chelsea veut absolument recruter Eden Hazard. Toujours se méfier des Belges, vous dirait-on en Bavière (long regard vers van Buyten). En même temps, Georges Leekens vient de signer à Bruges. Les Diables vont désormais pouvoir faire quelques dégâts.

-Stamford Bridge (41 500 places)-Allianz Arena (70 000) : la tradition contre la modernité. Dommage que l’antre des Blues soit trop petit, trop vieux, trop archaïque… La finale aurait pu être organisée là-bas.

-Monde global vs protectionnisme allemand : propriétaire russe, président américain (Bruce Buck), coach suisso-italien et trois titulaires anglais sur onze ; actionnariat, board, président et entraîneur allemand tandis que trois étrangers figurent dans le onze de départ.

- « Personne ne pensait qu’on serait là » , Didier Drogba, hier en conférence de presse. « On espérait tous ici qu’on serait en finale chez nous » , Uli Hoeneß, en décembre 2010, après l’attribution de la finale de la Champions à l’Allianz Arena.

-"Kaiser Franck" ou le cours Florent. Qui choisir pour le Grand Prix Éric Abidal de l’année ?

-L’emblème de la métropole d’un pays fédéral contre le énième club d’une mégalopole surpeuplée dans le pays le plus centralisé d’Europe (avec le nôtre). What else ?


-Süddeutsche Zeitung, le quotidien haut de gamme (430 000 ex), vaguement de gauche, et The Times, clairement au centre-droit (550 000 copies/jour). Les deux adorent François Bayrou. Match nul.

-Parcours souffreteux pour les uns (Naples, Benfica, Barça à l’arraché), limpide pour les autres (sortis premiers du groupe de la mort, Bâle, OM, Real sorti à la régulière). Mais, en finale, il n’est pas question de mérite ou de morale. Voire…

-Abbot Ale ou Weizenbier ?

-Roberto di Matteo égalera-t-il le record de Jupp Heynckes avec le Real en 1998 : gagner la Champions et se faire virer dans la foulée ?

-Arjen Robben, Michael Ballack, Mark Hugues : les caractériels prospèrent aussi bien à Londres qu’à Munich.

-Les deux clubs ne se sont croisés qu’une seule fois. En 2005. Qualif’ facile pour les Blues en dépit du score (4-2, 2-3)…

-Tymochtchouk/Boateng et Cahill/Luiz : les intérimaires ont de belles têtes de (William) vainqueurs.

-Andy Murray vs Philipp Kohlschreiber : l’Écossais de Londres contre le natif d’Augsbourg, pas de N-2.

-Le bleu poseur des Blues fait penser aux monochromes d’Yves Klein. Le rouge des Bavarois lorgne vers le sang des guerriers.

-Les jouvenceaux du Bayern - Contento, Kroos, Müller (22 ans), Boateng (23) - peuvent croire que l’Histoire repassera les plats. Pas les vieux grognards de Chelsea.

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25