1. //
  2. // 20e journée
  3. // Lazio/Milan (3-1)

Top 13 : Coups de sang de Mexès

Coupable d'un nouveau coup de sang samedi soir contre la Lazio, Philippe Mexès n'en est pas à son coup d'essai comme il l'a lui-même avoué après la rencontre. Avec 124 cartons jaunes et 16 rouges pris depuis le début de sa carrière entre Auxerre, la Roma et le Milan AC, l'ancien international français a de nombreuses et lourdes casseroles derrière lui. Florilège de ses 13 pires folies, pour exorciser le démon Mexès.

Modififié
2k 32

AS Roma/Dynamo Kiev

15 septembre 2004

Philippe Mexès débarque à Rome lors de l'été 2004 en provenance d'Auxerre. Un transfert dans des conditions controversées qui débouchera d'ailleurs sur une interdiction de recruter lors du mercato hivernal 2006 pour la Roma. La situation est donc déjà tendue en coulisses lorsque l'ancien Auxerrois se rend coupable de son premier coup de sang. Et il ne lui faut guère longtemps. Dès son deuxième match sous les couleurs giallorosse, Mexès dégoupille en Ligue des champions contre le Dynamo Kiev. Juste avant la pause, il se lâche sur l'attaquant letton Maris Verpakovskis et est logiquement expulsé par Anders Frisk. Une décision qui va faire éclater un événement malheureux, l'arbitre étant touché par un projectile au moment de rejoindre les vestiaires. La rencontre ne va pas plus loin, la Roma s'incline 3-0 sur tapis vert et écope de deux rencontres à huis clos. Mexès est lui suspendu pour deux matchs. Difficile de mieux commencer.

AS Roma/Inter

12 février 2005

En Serie A, Mexès se tient plutôt à carreau pour sa première saison et n'écope ainsi que de deux petits cartons jaunes en 20 matchs disputés, avant de défier l'Inter Milan lors de la 24e journée. Sixième, la Louve peut encore espérer accrocher la Ligue des champions en cas de grosse prestation sur la pelouse de San Siro. En première mi-temps, Mexès s'impose semble-t-il régulièrement devant Adriano, mais l'arbitre Matteo Trefoloni siffle faute. Mihajlović ne pardonne pas et ouvre le score d'un sublime coup franc. En fin de rencontre, Mexès, déjà averti, découpe Obafemi Martins et est renvoyé aux vestiaires avant ses partenaires. Mihajlović exécute à nouveau parfaitement la sentence. De quoi se souvenir parfaitement du premier carton rouge d'une longue série.

Youtube

AS Roma/Middlesbrough

15 mars 2006

Deuxième saison à Rome et nouveau coup de sang pour Mexès. Finalement qualifiée en Coupe de l'UEFA, la Louve est sortie de son groupe et s'est imposée en seizièmes de finale contre Bruges. L'affaire se complique cependant au tour suivant avec une défaite 1-0 à Middlesbrough lors du match aller des huitièmes de finale. Il faut donc s'imposer par deux buts d'écart au stadio Olimpico ou ne pas prendre de buts. Peu avant la demi-heure de jeu, Mexès s'illustre une première fois. Après une faute de Boateng sur Perrota, le Français se brouille avec Hasselbaink et Mendieta. Tom Øvrebø ne dégaine que le jaune, mais quelques instants plus tard, Hasselbaink ouvre surtout le score de la tête en devançant... Mexès. Derrière, la Roma trouve les ressources pour inscrire deux buts et pousse en fin de match pour se qualifier. Monté aux avant-postes, Mexès charge grossièrement Stewart Downing et est expulsé. La poisse européenne.

À partir de 29mn08 + 1h35mn10
Youtube

AS Roma/Sampdoria

23 avril 2006

En Serie A, le tableau n'est pas très différent non plus. Déjà expulsé en novembre 2005 contre la Fiorentina pour un tacle sur Pazzini en position de dernier défenseur, Mexès se met à nouveau à la faute contre la Sampdoria en avril. Averti par Emidio Morganti pour un tacle appuyé sur Samuele Dalla Bona, Mexès applaudit ironiquement la sanction et est finalement expulsé : un grand classique. Invité à commenter l'expulsion de son défenseur sur les ondes de Rai Due, Luciano Spalletti ne lui cherche pas d'excuses : « Il a eu un très mauvais comportement, l'arbitre a bien fait de l'expulser. »

Youtube

AS Roma/Sienne

5 octobre 2008

Après deux saisons relativement sages – on note tout de même un rouge contre la Sampdoria en janvier 2008 en Coupe d'Italie après seulement 17 minutes de jeu, mais pour deux fautes dans le « jeu » - Mexès reprend ses œuvres contre Sienne. Averti fort logiquement pour une faute sur Maccarone à la 64e minute de jeu, le Français attrape le même homme seulement deux minutes plus tard. Pas malin, il réagit encore excessivement, contraignant Andrea De Marco à le renvoyer aux vestiaires avant ses partenaires. La réaction de Luciano Spalletti sur son banc se passe de commentaires. Mexès sera sanctionné de trois rencontres de suspension pour avoir également proféré des insultes.

Youtube

AS Roma/Inter

21 janvier 2009

En janvier 2009, la Roma rend visite à l'Inter en quarts de finale de Coupe d'Italie. L'occasion pour Mexès de se frotter à une autre forte tête : Zlatan Ibrahimović. En fin de match, le Français, certainement sur les nerfs en vue de l'élimination romaine qui se profile, s'accroche sévèrement avec le Suédois. Daniele Orsato ne sévit incroyablement pas, tandis que Mexès peut aussi remercier Jérémy Ménez intervenu pour calmer la situation, c'est dire…

Youtube

AS Roma/Lazio

11 avril 2009

On enchaîne avec un derby de Rome qui est resté dans les mémoires aussi bien pour son déroulement totalement décousu que pour son ambiance délétère. Ainsi en ce jour d'avril 2009, pas moins de 7 cartons jaunes et 3 rouges sont distribués par Emidio Morganti qui expulse aussi durant la pause le coach giallorosso Luciano Spalletti et le directeur sportif laziale Igli Tare. Mexès ne pouvait évidemment pas manquer la fête et rejoint encore les vestiaires prématurément pour une rixe avec Matuzalem. Deux matchs de suspension « seulement » pour ce coup-là.

Youtube

AS Roma/Inter

5 mai 2010

La saison suivante, la Roma affronte à domicile l'Inter en finale de Coupe d'Italie. Une rencontre marquée par d'innombrables mauvais gestes des deux côtés. Totti sera notamment expulsé pour un coup de pied sur Balotelli. Mexès trouve lui à qui parler avec un expert en la matière en la personne de Marco Materazzi. Le Français n'est cette fois pas expulsé par l'arbitre (M. Nicola Rizzoli), mais l'Inter s'impose au final 1-0, et Materazzi n'hésite pas à chambrer au coup de sifflet final. « Je dois remercier Mexès pour nous avoir aidés à gagner du temps ! »

Youtube

Youtube

AS Roma/Brescia

22 septembre 2010

Peut-être le pire coup de sang de Mexès, mais aussi le plus compréhensible. Déjà averti en première période par Carmine Russo, le Français est partie prenante d'une action plus que confuse en deuxième mi-temps. On croit d'abord au hors-jeu de Caracciolo, puis à une intervention correcte de Mexès sur Eder, mais l'arbitre de la rencontre, aidé par son assistant, prend une autre décision. Pénalty et second carton jaune pour le Giallorosso qui explose littéralement. La justice sera toutefois clémente en infligeant d'abord une suspension de trois rencontres réduite ensuite à deux. Ironie de l'histoire, Mexès sera également exclu - après le coup de sifflet final – lors du match retour contre Brescia pour des insultes au quatrième arbitre. Il écopera à nouveau de deux journées de suspension.

Youtube

Milan AC/Juventus

25 février 2012

Mexès a beau avoir changé de maillot pendant l'été 2011 et rejoint le Milan AC, il n'a pas pour autant laissé derrière lui ses sautes d'humeur. Titulaire en février contre la Juventus – Nesta étant blessé – lors d'un match décisif pour le Scudetto, Mexès assène un coup de poing à Borriello dès le début de la seconde mi-temps. Visiblement, il y avait un contentieux entre les deux ex-coéquipiers romains. Si les tifosi rossoneri se plaignent - légitiment - de ce match pour le fameux but fantôme de Muntari, le Milan aurait aussi dû finir à dix. Non sanctionné par Paolo Tagliavento lors de la rencontre, Mexès sera suspendu trois matchs par la justice sportive avec désormais l'utilisation possible des images télévisées.

Youtube

Milan AC/Juventus

6 octobre 2013

Une saison et demie plus tard, et après être devenu un héros en offrant la qualification en Champions League grâce à un but décisif à Sienne en mai 2013, Mexès « s'illustre » à nouveau contre la Juventus. C'est cette fois Chiellini qui est visé par le poing du Français qui échappe encore à la sanction sur le coup. L'échéance n'est toutefois que repoussée avec un second carton jaune distribué par M. Gianluca Rocchi, quelques minutes plus tard, pour une grossière faute sur Giovinco. Sur le coup franc qui suit, Pirlo accroche le montant, mais c'est bien suivi par… Chiellini qui tacle le ballon au fond des filets. Retour à l'envoyeur et quatre matchs de suspension pour Mexès, toujours grâce - ou à cause - des images télévisées.

Youtube

Milan AC/Genoa

7 décembre 2014

Après l'avoir mis à l'écart lors du début de saison, Filippo Inzaghi se résout à faire appel à Philippe Mexès pour résoudre les problèmes défensifs du Milan AC. Revigoré, le Français est appliqué et semble cette fois vouloir se faire petit. Jusqu'à un déplacement sur la pelouse du Genoa, où victime d'un mauvais tacle de Sturaro, Mexès montre que son côté obscur est toujours bel et bien là. Très mauvais augure !

Youtube

Milan AC/Lazio

24 janvier 2015

Le dernier coup de sang en date, et pas le moins grotesque. Sur la pelouse de la Lazio, samedi soir dernier, le Milan AC peine face à des Biancocelesti en grande forme. Dépassé par les évènements, Mexès se chamaille avec Stefano Mauri depuis le début de rencontre. Après un croche-patte du capitaine laziale, c'en est trop pour Philou qui explose à nouveau et cherche à étrangler son adversaire. Un bien piètre spectacle qui devrait être durement sanctionné et lui coûter, sans doute, la fin de son aventure à Milan cet été.

Youtube


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Il avait tout à la Roma mais il a décidé de partir car il était libre. On connait la suite: des performances en baisse au Milan et une grosse perte pour la Roma à l'époque. Dommage...
Señor Gifle Niveau : CFA
Note : 15
On pourrait aussi faire un top des sauvetages de Mexes injustement sifflés comme fautes, à part 2-3 vrais pétages de cables, c'est des expulsions blagues
Magique !!! et putain la photo encore du génie, la légende parfaite Mauri passe pour une putain de victime a voir ca tete !!
J'aime beaucoup Mexes et tant pis s'il a ces pétages de cables ca en fait son charme!!
D'ailleurs quelqu'un pourrait il m'éclairer vous vous souvenez de sa bicyclette en C1, ca devait être un peu apres celle de Zlatan contre l'Angleterre...
J'avais l'impression qu'il était pété de rire et qu'il criait c'est moi Zlatan ou qq du genre!!
Un génie ce Philippe
J'adore le "Mexes vs Zlatan [NO CENSURE !!]", on a l'impression qu'on va voir du sang ou un truc dégueulasse, alors que non, c'est juste deux idiots qui se frottent le front
Pour le coup, c'est plutot bien joue de la part de Mauri, qui subit 2 charges, et d'un tout petit coup de latte fait tomber le gros boeuf con comme un balai.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par Vic_Mackey
Magique !!! et putain la photo encore du génie, la légende parfaite Mauri passe pour une putain de victime a voir ca tete !!
J'aime beaucoup Mexes et tant pis s'il a ces pétages de cables ca en fait son charme!!
D'ailleurs quelqu'un pourrait il m'éclairer vous vous souvenez de sa bicyclette en C1, ca devait être un peu apres celle de Zlatan contre l'Angleterre...
J'avais l'impression qu'il était pété de rire et qu'il criait c'est moi Zlatan ou qq du genre!!
Un génie ce Philippe


Oui, c'était à Anderlecht en C1 il y a 2 ans. Le + beau but de la C1 cette année-là. Je pense que ts les téléspectateurs & tt le stade (y compris les joueurs, surtout Proto, le gardien mauve) étaient médusés.
16 expulsions : quasiment l'égal de Zidane.

13 agressions assumées : quasiment l'égal de Cantona.

Et si finalement ce mec était le plus grand footballeur français ?
C'est bien beau de le défendre, mais combien de défenseurs sont victimes de décisions injustes et d'attaquants truqueurs ? Pourtant, ils pètent pas les plombs tous les quatre dimanches.

On voit sur certains matches qu'en plus de couter cher à son équipe pour ses cartons, il est également coupable de placements aléatoires.

Je me souviendrai toujours de cet Autriche - France tant attendu après l'Euro manqué, où la charnière du renouveau, Mexès - Gallas, avait été ridiculisée par les grands techniciens que sont Ivanschitz et Janko.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Le tacle sur Eder en 2010 est magnifique. Il y a tout : la vitesse, le talent, l'audace. Dommage que l'arbitre soit une pine.
Il faut arrêter de taper sur la gueule de Mexès, le mec était très bon mais il a eu la mal chance d'avoir Domenech comme sélectionneur, c'est un joueur qui marche à l'affecte, à Auxerre Guy Roux lui faisait confiance il était énorme, à la Roma c'était pareil jusqu'à ce qu'ils prennent Montella et encore. Ce mec était au top, le meilleur défenseur de Serie A avec Rome. Et aujourd'hui je suis désolé il est pas dégueulasse non plus. Ok c'est un nerveux mais c'est pas le premier ni le dernier
La finale Roma/Inter a eu en 2005, l'oscar du meilleur film au festival de Canne. Avec Materazzi meilleure actrice du film, Balo meilleur cascadeur et le prix de la meilleure scène à Il Capitano.
PaganBishop Niveau : DHR
Balo en 2005, t'es sûr de ton coup ? C'était bien en 2010.
Coquille, 2010 oui ! Merci. Saleté de fonction Edit !
Megamegazord Niveau : DHR
Materazzi est vraiment scandaleux. Ce mec est vraiment le summum de la petite salope. So Foot vous devriez faire un top de ses "meilleures" actions d'enculé, histoire de lui rendre l'hommage qu'il mérite.
Faut dire aussi qu'avant chaque match, le mec est déjà dans le collimateur de l'arbitre. Tout comme l'était un Cyril Rool.
La où un Lacazette ne prend pas un carton jaune pour un sale coup de coude dans la gueule d'un Lensois(le premier exemple qui m'est venu à l'esprit), les mecs comme eux prennent rouge direct.


Entre le petage de plomb de cr7 et le celui de mexes le français d'origine portugaise ...

Y a de quoi penser que les portugais sont de vrais voyou des rectangles verts
The Truth Niveau : DHR
D'un coté, il n'est pas aidé en jouant dans un championnat ou ses actrices ont un comportement aussi credibles que des filles de joie et les macro..oups, arbitres, ont les yeux dans leurs f*****
16 rouges en 16 ans soit un par an.

124 jaunes en 16 ans soit entre 7 et 8 par an.

Tout ça en presque 600 matchs pros.

ce ne sont pas des stats si choquantes. C'est le contexte de ses rouges qui laisse une impression de hors contrôle.

Un petit côté soupe au lait, je concède.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 32