En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Les meilleurs coachs de tous les temps

Top 100 : Les entraîneurs (30-26)

Qu'il soit tacticien, meneur d'hommes, diplomate ou fou à lier ; en costard, en survet', moutachu ou mal rasé ; qu'il ait la clope au bec ou la touillette sur le bout de la langue ; qu'il fut un grand joueur ou un immense tocard ; qu'il soit belge ou même nantais, l'entraîneur sera toujours un peu sur le banc des accusés, le premier fusible à sauter en cas de panne. Mais c'est aussi de lui que vient la lumière, la vraie. La preuve, avec 100 illuminés.

Modififié

30. Hassan Shehata


Du temps où il était joueur, l'attaquant du Zamalek était surnommé « Le Professeur » , ou encore « L'Empereur » . En Égypte, pays des Pyramides, Hassan Shehata aspirait logiquement à atteindre une grandeur digne des Pharaons. Mais pour cela, il a fallu attendre le XXIe siècle. Shehata récupère l'équipe juste avant la CAN à domicile. Malgré la présence de fortes individualités dans le football égyptien à ce moment-là (Essam Al Hadary, Wael Gomaa, Ahmed Hassan, Mohamed Aboutrika...), Hassan Shehata réussit à construire une équipe incroyable, où aucune tête ne dépasse. Mido a voulu faire le fou ? Le voilà qui s'excusera après la finale de 2008. Dépositaire d'un football patient, fait de passes et de repasses avec le coup d'accélérateur au bon moment qui fait but, cette équipe des Pharaons était tout simplement injouable de 2006 à 2010. Le temps d'aller chercher trois couronnes continentales, portant son nombre de titres à sept. Mais n'allez pas demander au Professeur d'aller se qualifier pour la Coupe du monde : il déteste travailler pendant les vacances scolaires.

Vidéo

29. Stephen Keshi


« C'est un peu difficile quand on est un coach africain, certaines fédérations pensent vous donner le boulot comme si c'était une faveur. » Ne pas se méprendre. Lorsqu'il déclare cela le 10 février 2013, Stephen Keshi n'est pas en train de nous taper une grosse déprime. Au contraire. Il vient tout simplement de devenir le deuxième être humain à remporter la Coupe d'Afrique des nations en tant que joueur et en temps que sélectionneur, et (surtout ?) le premier entraîneur noir à décrocher la breloque continentale depuis 1992. Dix éditions de disette. Autant dire que Stephen connaît bien la thématique, lui qui a qualifié le Togo pour sa première Coupe du monde, celle de 2006, avant de se faire remplacer par Otto Pfister. Un Allemand pour aller en Allemagne, oui, la Fédération togolaise est capable d'avoir ce genre de raisonnement. À l'époque, il s'était embrouillé avec Adebayor (qui l'avait alors accusé d'avoir voulu devenir son agent…), mais qui ne s'embrouille pas avec Adebayor ? Retenant la leçon, le « Big Boss » est donc parti en Afrique du Sud, début janvier, en laissant sur le quai de la gare des pointures nigérianes du type Odemwingie, Martins, Utaka et Taïwo. Pendant que le Cameroun regardait le tournoi à la télé, que la Côte d'Ivoire jouait encore les éjaculateurs précoces, et que le Togo se ridiculisait une fois de plus, Stephen Keshi a réglé les problèmes d'ego et s'est imposé au bout. «  L'Afrique, c'est chic  » , ça donne quoi en verlan ? L'Afrique, c'est Keshi.

Vidéo

Vidéo

28. Guus Hiddink


« Hey, Guus ! Tu connais Minguus ? » C'est Hiddink qui a définitivement installé le PSV Eindhoven aux côtés de l'Ajax et du Feyenoord. Champion néerlandais dès sa première saison en tant que coach en 1987 ! Puis en 1988, 1989, 2003 et 2005, 2006… Aux Pays-Bas, c'est total respect, surtout depuis 1988 et la victoire en C1 contre le Benfica (0-0, 6 tab à 5). OK, son PSV n'a pas gagné un seul match lors de ses 5 rencontres en quarts, demies et finale. Et alors ? Seule la victoire est belle quand on vient du Sud-Est des Pays-Bas, chez les bouseux ( « Boers » ), là où on se fout royalement du style esthétique de l'axe footballistique Amsterdam-Utrecht. Et toc ! Et puis parmi les merveilleux Oranje de l'Euro 88 se nichait une belle colonie de joueurs de son PSV (R. Koeman, Vannenburg, Van Breukelen, etc.) C'est au PSV (1987-90 puis 2002-06) que Guus a imposé sa griffe perso, ce style carré du Sud-Est, commun jusqu'à aujourd'hui à toutes ses équipes : athlétique, discipliné, tactique, mais aussi technique et offensif. Le profil Hiddink, c'est du costaud mais pas maladroit (Koeman, Gerets), du teigneux un peu vicelard mais avec du ballon (Cocu, Van Bommel) et enfin avec un zeste de fantaisie (Romário, Park, Farfán, Archavine plus tard en Russie). Hiddink a aussi un faible pour les hommes forts. En Corée, il s'appuiera sur les solides Hong Myung-bo (capitaine), Seol et Ahn. En Australie, les tough men Cahill, Kewell et Viduka seront ses relais. Lors de sa courte pige à Chelsea, en 2009, il se repose sur ses tauliers Terry, Lampard, Ballack, Drogba. Guus n'aime pas les tièdes… Normal pour un meneur d'hommes hors pair, spécialiste efficace des missions courtes. Il a mis 18 mois à bâtir la Corée du Sud quatrième au Mondial 2002. En 2005, il a bousillé les fuseaux horaires par avion en partageant son temps entre le PSV et la sélection australienne qu'il a qualifiée pour le Mondial 2006, sortie de peu en 8es contre l'Italie. Avec les Blues, l'intérimaire de luxe a failli faire tomber le grand Barça en le neutralisant en demies de C1 (0-0, 1-1 et ce but d'Iniesta à la 93e !). Chelsea remportera une belle FA Cup 2009. Guus a mené la Russie en demies de l'Euro 2008, battue par la future Invincible Armada espagnole (0-3), après avoir joliment dézingué son pays en quarts (3-1 ap), des Oranje qu'il avait brillamment élevé dix ans plus tôt en demies du Mondial 98. C'est d'ailleurs avec les Pays-Bas qu'il avait imposé sa liberté de pensée en rompant avec le sacro-saint 4-3-3 pour son 4-4-2 : une hérésie chez les Tulipes ! Des échecs jalonneront sa carrière, bien sûr : Fenerbahçe (1990-91), FC Valence (1991-94), Real Madrid (1998-99, une Coupe intercontinentale quand même !) et avec la Russie, non qualifiée au Mondial 2010 et avec la Turquie, non qualifiée à l'Euro 2012. À 66 ans, le grand regret pour ce biker, polyglotte et humaniste qui, aujourd'hui, drive l'Anji de Eto'o, c'est d'avoir dû refuser la mort dans l'âme la sélection anglaise en 2007. C'était LE job dont il rêvait, mais une offre qu'il a déclinée de peur de voir les tabloïds saloper sa vie privée… Mais la grande classe du bonhomme, c'est comment il a fait briller Eindhoven en Ligue des champions dans les années 2000 en subissant comme tout le foot hollandais le pillage dégueu de ses meilleurs joueurs (Van Bommel, Park, Lee, Bouma, etc.). Guus ne se plaignait pas, préférant s'adapter : « C'est très frustrant car chaque année, ou presque, il faut pratiquement rebâtir une autre équipe. Mais il faut savoir l'accepter, car les Pays-Bas restent un petit pays avec un petit championnat. En tout cas, ça permet aussi de rester jeune. » Avec Antonetti et consorts, notre L1, elle, préfère jouer les pleureuses…

Vidéo

Vidéo

27. Carlo Ancelotti


« Je vais vous dire ce que je pense : les entraîneurs italiens sont les meilleurs du monde. Nous avons bien plus de qualités que n'importe quel autre entraîneur étranger. Moi, j'ai tout appris de Sacchi, ou presque. Sacchi était un inventeur du football, en avance sur son temps et sur ses adversaires. J'aimerais moi aussi trouver des formules aussi brillantes tactiquement, mais aujourd'hui c'est différent, on a moins le temps, et encore moins le droit à l'erreur. Le Milan de Sacchi était un monstre tactique qui se reposait sur un système de jeu établi plus que sur la qualité des joueurs. Au Milan, mon équipe en revanche avait une grosse assise technique et des joueurs vraiment très talentueux, alors je me basais avant tout sur ce génie-là. Mon équipe milanaise avait été construite d'une telle manière et avec tellement de joueurs, que beaucoup de mes éléments ne jouaient pas dans leur véritable position au départ. Pirlo, par exemple, était un meneur de jeu que j'ai fait reculer sur le terrain pour les besoins de mon système. (Il réfléchit.) Un entraîneur doit avoir la capacité de construire un système de jeu en fonction des meilleures caractéristiques de ses joueurs, et non l'inverse. Moi, j'ai commencé à utiliser le système en arbre de Noël (4-3-2-1) à l'époque où j'avais Rui Costa et Rivaldo. Pour ne laisser aucun des deux sur le banc de touche. C'est le système qui me permettait d'avoir la meilleure stabilité du bloc équipe aussi bien sur les phases offensives que défensives. Avec Parme j'ai joué en 4-4-2, avec la Juventus j'ai joué avec trois défenseurs centraux de métier, et au Milan j'ai adapté mon système en fonction des trequartista (meneurs de jeu) pour "valoriser" au maximum les points forts des joueurs à ma disposition. Je ne suis prisonnier d'aucun système. Quelque part, le meilleur système défensif est effectivement le 4-4-2, mais dans les phases offensives, ça ne me convainc pas vraiment. Avec le 4-3-2-1, il y a plus de lignes de jeu, du coup le terrain est plus facilement balayé par les joueurs. Et c'est plus difficile à défendre pour l'adversaire. Quand tu joues avec deux "trequartisti", tu crées des gros soucis à l'équipe d'en face. Si tu joues en 4-3-3, tu donnes une meilleure lecture de jeu à tes adversaires, tu leur fournis des repères dans l'espace dont ils peuvent ensuite profiter pour contre-attaquer. C'est un système trop prévisible si tu n'as pas des joueurs déséquilibrants pour le mettre en place. Sans les joueurs, l'entraîneur ne serait rien, à tous les niveaux. Et je ne l'oublie pas. Ni tactiquement ni humainement. Je ne suis pas un petit chef, je me considère comme un membre du groupe. Penser que je suis au-dessus ou différent des joueurs serait une grave erreur. Pour qu'une équipe fonctionne, il faut qu'il y ait une harmonie totale entre l'entraîneur et les joueurs. Pour faire passer un message ou une philosophie de jeu, il faut des longs dialogues et des discussions franches. Je connaissais des entraîneurs qui imposaient leur point de vue de manière autoritaire : "Tu fais ça parce que je te le dis et basta !" Ce n'est pas moi. Si je vois par exemple qu'un de mes entraînements est mal compris ou ne stimule pas mes joueurs, je ne vais pas insister, j'en change et puis c'est tout. » Ces propos sont issus d'une interview publiée dans le SoFoot n°63. À l'époque, Carlo Ancelotti était l'entraîneur du Milan AC. Aujourd'hui, il est au PSG. Autant dire qu'il a encore dû apprendre des choses du métier. Et donner quelques leçons.

26. Léo Beenhakker


Une image… L'Ajax joue à la maison. L'Ajax est menée 3-1 par Twente en ce glauque après-midi de novembre 1980. Alors Johan Cruijff se lève brusquement au milieu des supporters. Regard décidé, il descend les travées du stade de Meer, se fait ouvrir la grille qui mène au terrain. Là, il se dirige vers le banc de l'Ajax, apostrophe calmement le coach ajacide Léo Beenhakker. Puis il s'assoit à côté de lui, lui explique les changements tactiques à adopter, puis réorganise, debout, du geste et de la voix les Rouge et Blanc ! Amsterdam l'emporte finalement 5-3 sous les yeux de Beenhakker médusé et squeezé par Johan… Benhakker, c'est 29 équipes entraînées entre 1965 et 2011. Des sélections nationales, d'abord. Les Pays-Bas (en 1985-86 et en Coupe du monde 1990 : pas terrible), celle d'Arabie saoudite (1993-94 : un huitième perdu contre la Suède 3-1, pas mal), celle de Trinidad & Tobago (une qualif surprise et une Coupe du monde 2006 plutôt sympa) et celle de Pologne (en 2006-09, dont l'Euro 2008, le premier disputé par ce pays). Les clubs, maintenant. Dans le désordre, c'est plus marrant : le Real Madrid (en 1986-89 et en 1992), l'Ajax (1979-81 et 1989-91), les Grasshoppers Zürich, Club América, Istanbulspor AS, Feyenoord, Go Ahead Eagles, BV Veendam, SC Cambuur, FC Volendam, Saragosse, Chivas de Guadalajara, Vitesse Arnhem, De Graafschap, Ujpest FC... Son palmarès est un peu mince. Champion des Pays-Bas avec Ajax (1980 et 1990) et Feyenoord (1990). Trois Ligas avec le Real (1987-88-89). C'était pas dur : avec la Quinta del Buitre, ça roulait tout seul. Son style ? Euh… Sa méthode ? Euh… Ses options tactiques ? Euh… Mais qu'est-ce qu'il fout là, alors ? Ben, il a fait une longue carrière, il est natif de Rotterdam, il fume le cigare et dans sa vie, il a fait beaucoup de sauts de puce entre les Pays-Bas et le reste du monde. Prenez Valérie Damidot : elle change un peu le papier peint, elle sourit toujours un peu, les gens sont un peu contents, Valérie dit au revoir à la caméra et fonce ensuite réarranger un peu une autre maison. Beenhakker, c'est pareil. Elle est pas belle la vie, bande de jaloux ?

Vidéo

Vidéo

Vidéo


par la rédaction So Foot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 10 heures 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina Hier à 12:05 OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!!
il y a 3 heures Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6 il y a 4 heures Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 10 heures Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 Hier à 18:30 Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE Hier à 14:50 Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 Hier à 12:16 Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 Hier à 11:47 Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) Hier à 09:50 Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 36 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport)
À lire ensuite
Benoît Cheyrou de secours