Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FC Sochaux
  3. // Bazdarevic

Top 10 : Victoires de Bazdarevic en L1

Mécha Bazdarevic a été licencié de Sochaux hier. De quoi ressortir une statistique : avec Istres, Grenoble et Sochaux, le Bosniaque n'a gagné que 20 matchs sur 121 disputés... Voici les 10 plus belles.

Modififié
Grenoble – Auxerre (5-0), 6 février 2010

On a beau être début février, cette saison-là, Grenoble est déjà confortablement installé dans la charrette. Et alors ? Sursaut d’orgueil, les relégables vont taper le onze titulaire d’Auxerre qui finira sur le podium en fin d’année. Et pas de n’importe quelle manière, un gros 5-0. On parle là du dernier match correct de Matsui (auteur d’un doublé) alors que Ljuboja avait ouvert le score. Quand même.

Paris SG – Grenoble (0-1), 27 septembre 2008

Le coup de l’équipe qui vient chez un gros disputer le match de sa vie et qui gagne en ayant une réussite maximum. Un soir où Feghouli réussit tous ses dribbles et Akrour marque d’une nouvelle frappe à la trajectoire parfaite. Un coup de coaching assurément de Mécha. Bonus, il fait entrer Albert Banning à la fin pour détendre le public du Parc.

Istres – Bastia (1-0), 4 décembre 2004

A jamais la première. La dernière aussi, obtenue par Mécha avec le club provençal puisque c’est Xavier Gravelaine qui dirigera les violets par la suite dès le mois de janvier. Ce succès tant attendu contre les Corses (c’était quand même la 17e journée…) dans le stade provisoire de Fos est arrachée grâce à un but de Moussa N’Diaye, meilleur Istréen cette année-là (donc dans un sens, meilleur Istréen de l’histoire). Il avait pris le dessus sur un jeune Bastiais qui clamait haut et fort que sa place était au milieu. Personne n’a voulu l’écouter. Il s’appelait pourtant Alex Song…

Sochaux – St-Etienne (2-1), 28 août 2011

Obtenue en début de saison, cette victoire laissait augurer une bonne saison pour les Lionceaux malgré la claque reçue face à Kharkov en Ligue Europa. Anin, Maïga, Martin et Boudebouz : le carré magique a fait tout le match, sans encombre. Au coup de sifflet final, Sochaux est 6e, cool. Et puis... Et si en fait, le vrai coupable, c’était Francis Gillot ? Quand il avait quitté Lens en 2007, le club était aussi descendu l’année suivante.

Grenoble – Rennes (1-0), 17 août 2008

Un bon match de Ligue 1 comme on en fait toujours : du dégagement ça et là, des équipes « bien en place  » et un exploit individuel pour faire la différence. Ici, Nassim Akrour qui régale d’un tir aux 30 mètres. C’est d’autant plus beau qu'étant donné que Grenoble avait gagné son premier match à Sochaux sur des erreurs défensives adverses, le club isérois se retrouve leader de Ligue 1 l’espace d’une semaine. Pour situer, le GF38 est aujourd’hui en CFA 2.

Grenoble – Paris SG (4-0), 27 avril 2010

Eh ouais, 4-0 contre le PSG mon pote. Ça, ça a de la gueule sur un CV. Bon, en vrai, Paris n’avait plus rien à jouer en championnat, et pour être bien en forme pour la finale de la Coupe de France contre Monaco, Antoine Kombouré a fait démarrer Sammy Traoré, Makonda, Ngoyi, Sankharé et Jean-Eude Maurice. Comme quoi, Paris sans les Qataris…

Grenoble – Toulouse (1-0), 6 décembre 2009

La première victoire de Grenoble en Ligue 1 cette saison-là, qu’ils ont démarrée avec 11 défaites consécutives. Sur le coup, on pourrait se dire que Mécha a battu un record, puisqu’il avait tenu jusqu’au 4 décembre pour gagner avec Istres lors de sa première saison dans l’élite. Mais le record n’est pas vraiment tombé puisqu’il ne s’agissait là que de la 16e journée de Ligue 1. Belle tentative tout de même.


Nancy – Sochaux (1-2), 21 août 2011

En fait, la seule chance pour Mécha de recoacher dans l’élite serait sûrement du côté de Nancy. Cette saison, c’est là où il a glané son seul succès à l’extérieur. C’était déjà le cas il y a deux ans avec Grenoble.

Grenoble – St-Etienne (1-0), 15 mars 2009

Pour les supporters grenoblois, l’ivresse de la première saison réussie en Ligue 1 du club ne tient pas dans le classement, ni dans les premiers mois où l’équipe a joué un rôle surprise d’outsider, mais plutôt dans les deux victoires obtenues contre le rival stéphanois. 2-0 à Geoffroy-Guichard, 1-0 au stade des Alpes au retour. Pour gagner, bah, Nassim Akrour évidemment, mais aussi l’attraction du mercato, Pierre Boya, Camerounais plus comme Apoula Edel que comme Samuel Eto’o, qui venait du Rapid Bucarest et qui joue aujourd’hui à l’Austria Lustenau. Si on ne peut plus avoir de réseau…

Sochaux – Lyon (2-1), 6 novembre 2011

Taper Lyon quand même, ce n’est pas rien. Sur le coup, c’est avant tout une histoire de timing puisque les Gones à effectif réduit sortaient tout juste de leur 4e match de poule de Ligue des Champions (une éprouvante défaite à domicile contre le Real). Pour preuve, ils se sont inclinés derrière contre Rennes. Mais pour Mécha, ça compte quand même, surtout que c’est sa dernière victoire en Ligue 1. Pour l’instant. Non, on déconne, c’est fini tout ça maintenant…

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17