1. //
  2. // 8e
  3. // Man Utd/OM

Top 10 : Transferts ratés de United

Bébé, Gabriel Obertan, Anders Lindegaard voire Michael Owen. Certains transferts récents de Manchester United laissent au mieux perplexe, au pire sceptique. Avant d'affronter l'OM, l'absence de banc mancunien a donc une explication : des ratés plus fréquents qu'il n'y parait.

Modififié
7 14
1 – Juan Sebastián Verón

Véritable meneur de jeu reculé, l'Argentin a été le plus gros caprice de Sir Alex Ferguson qui était tombé amoureux du numéro 23 de la Lazio. En 2001, MU raque 42,7 M€ pour l'arracher à Rome. Fergie va jusqu'à changer son dispositif tactique pour son nouveau jouet. La mayonnaise ne prend pas et la concurrence de Roy Keane est intraitable. Excédé par les critiques envers son sex-toy, l'Ecossais lâche en conférence de presse un élégant « I'm not fucking talking to you. He's a fucking great player. You are all fucking idiots » envers les journalistes. Quoi qu'il en soit, le Times classe le transfert de Véron parmi les 50 pires recrues de l'Histoire de la Premier League. Respect.

2 – Liam Miller

En 2004, Fergie cherche de nouveau un successeur à son aboyeur de service Roy Keane. Il pense avoir trouvé la perle rare en Ecosse. Un Irlandais du Sud, teigneux et râtisseur. Joli CV. La prise semble trop belle. En effet, Liam Miller sera un échec complet. Arrivé gratos en 2004, le milieu de terrain ne grattera que 9 matches en deux saisons avant de tailler pour Leeds. Le club ennemi.

3 – Kleberson

Le premier Brésilien à avoir porté les couleurs de Manchester United était un champion du monde. Débarqué pour remplacer Véron, Kleberson n'est pourtant pas un Carioca virevoltant. Il est plutôt dans le moule de Gilberto Silva. Un milieu travailleur et bon relanceur. Seulement l'ancien de Paranaense se blesse dès son deuxième match et ne reviendra jamais dans les petits papiers de l'Ecossais qui se débarrassera de lui en 2005 en le soldant à Besiktas. Personne ne crie au scandale.

4 – Jordi Cruyff

Porter le nom de Cruyff quand on est footballeur au FC Barcelone est difficile à assumer. Le blase devient carrément invivable quand on signe pour Manchester United à 22 ans pour prouver au monde que l'on peut réussir ailleurs qu'à la « maison » . Trop souvent blessé, le Néerlandais ne joue qu'une trentaine de matches en quatre ans. Une misère. Et comme Jordi est un poissard, il est prêté une saison à Vigo. C'est en 1999. L'année du triplé...

5 – Massimo Taibi

La légende Peter Schmeichel partie, les Mancuniens jettent leur dévolu sur un portier otalien : Massimo Taibi. Pour ses débuts, l'ancien de Venise est élu homme du match contre Liverpool. La presse s'enflamme et pense que le Rital est une bonne pioche. Sauf que pour son second match, Taibi se troue contre Southampton. Sur une frappe anodine de Le Tissier, il laisse passer la gonfle entre ses cuisses et se ridiculise. BBC titre même «  Taibi's Old Trafford nightmare » . Dans la presse anglaise, le gardien obtient un pseudo peu flatteur : The Blind Venetian. Son dernier match avec MU se solde par une rouste contre Chelsea (5-0). Quatre matches et puis ciao.





6 – Diego Forlan

Sans doute le plus grand regret de Sir Alex Ferguson et du joueur uruguayen himself. En même temps, il y a un monde entre le meilleurjoueur du Mondial 2010 et celui qui avait mis 27 matches avant de planter son premier pion à United. Arrivé à 23 berges en provenance d'Argentine, le grand blond n'avait pas assez de bouteille pour s'imposer. Il part par la petite porte pour la Liga où il démâte toutes les défenses depuis six piges.





[page]
7 – Eric Djemba-Djemba

Encore un autre lascar recruté pour succéder au mythique Roy Keane. Arraché au FC Nantes pour 3,5 millions de livres, le Camerounais est un inconnu lorsqu'il débarque à MU. Pourtant, lors de son premier match, son style agressif séduit. Il piétine Sol Campbell et choque Arsène Wenger qui parle d'un tacle « obscène » . Malgré ses bons débuts, Djemba-Djemba n'a pas les épaules pour prendre la relève de l'Irlandais et se retrouve bradé à Villa dix-huit mois plus tard. Entre-temps, il alternera entre l'infirmerie, le banc de touche et les tribunes.

8 – Ralph Milne

«  Il ne m'a coûté que 170 000 livres, mais je l'ai payé après » . Voilà comment Sir Alex Ferguson parlait de Ralph Mine en 2009. Evoquant même son « pire transfert en tant que manager » . Ralph qui ? Un obscur milieu anglais fan de la bouteille et des jeux d'argents dont personne n'avait jamais entendu parlé. Pourtant, Fergie voulait en faire son ailier titulaire à la fin des années 80. C'était avant de trouver, dans ses jeunes, Lee Sharpe et Ryan Giggs.

9 – Dong Fangzhuo

Coup marketing ou vrai coup de cœur ? Personne ne sait vraiment. Quoi qu'il en soit, Dong demeure le premier Chinois à signer à MU. Il est jeune et pétri de talent. Enfin, il paraît. Mais personne n'y croit vraiment. En trois ans, il est prêté à Anvers, joue en réserve, fait une apparition en Ligue des Champions contre la Roma mais ne lève aucun doute. C'est un échec et l'avant-centre reprend le chemin du bled (il joue aujourd'hui en Serbie à Sloboda Point Sevojno). Pari perdu.





10 – Manucho

Un plan recommandé par Carlos Queiroz. Un plan foireux en fait. En effet, l'ancien adjoint de Ferguson pense avoir trouvé le nouveau Eusebio. En Angola, Manucho brille et rafle le « trophée Akwa » (prix attribué au meilleur buteur du championnat angolais). Star au pays, Manucho débarque en Angleterre fin 2007. En galère de permis de travail, il doit faire une pige d'un an en Grèce avant de revenir en Albion. Il dispute trois matches avant de tailler à Hull City. Et puis c'est tout.

Egalement cités : Ricardo, Mark Bosnish, Karel Poborsky, Rodrigo Possebon, William Prunier, David Bellion, Laurent Blanc...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

le raté de forlan est absolument magnifique...
Barthez fait 18 mois énormes en arrivant à MU (d'où son pseudo en carton Fabulous Fab) après il a été moins bon mais ce n'est pas du tout un flop
et Bebe tiens... si c'est pas l'arnaque du siècle lui.
J'ai que Javier Pastore ne fasse parti de ce classement dans le futur.
Une grosse somme pour un joueur argentin ne connaissant pas le championnat anglais?
bientot Hugo Boss Lloris aura sa place ici
Jesper Blomqvist, le type qui deglinguait tout a l'IFK Goteborg aurait sa place dans le classement aussi non?
Owen (malgré son but du derby),
et l'avenir nous le dira, mais peut être que dans 5 ou 10 ans, on se demandera encore pourquoi Fergie est aller piocher un remplacant à Bordeaux et Lorient, ainsi qu'un joueur de D3 portugaise...
oups, autant pour moi, j'avais pas vu que c'était le chapeau de l'article !
Veron était un footballeur fantastique, quelle déception son échec à ManU !
pour ce qui regarde les tos: nani et ronaldo ont fais du banc là-bas... je ne doute pas un seul instant que dans les deux ans le petit bébé deviendra grand, comme pour beaucoup de grandes équipes, il va juste apprendre à courrir plus vite, pas les mêmes corn lakes.

la vidéo de forln.mortel!
Massimo Taibi... Fallait le retrouver celui-là ! Il fut pour Manchester ce que Revault fut au PSG : il était juste imbattable à Venise, comme Revault au Havre, mais dans une grosse équipe, un match à pression avec un seul arrêt à faire, la trouille ! La trouille, l'ennemi ultime du gardien...
Message posté par AriGold
Jesper Blomqvist, le type qui deglinguait tout a l'IFK Goteborg aurait sa place dans le classement aussi non?


Il a fait des matchs de fous en ligue des champions l'année du triplé notamment dans les poules contre le Bayern, le Barca et Bronbdy.
Ce commentaire a été modifié.
Ralph Milne était écossais et c'était un putain de joueur, un génie incompris qui avait un problème disciplinaire dû à son alcoolisme. Il avait une addiction aux jeux aussi. Champion d'Ecosse avec le petit Dundee United en 1983 devant le Celtic, les Rangers et l'Aberdeen d'Alex Ferguson, respect mec !

Mais je vous l'accorde que lors de son transfert à Man United, il était sur la pente descendante à cause de son alcoolisme et terminera définitivement sa carrière 1 an après son licenciement du club en 92. Sachant qu'il n'avait plus joué un match officiel depuis 89, le mec ne jouait déjà plus au foot à 29 ans.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Totti s'offre le derby
7 14