En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. //
  3. // Joueurs libres

Top 10 : Tout à 0 euro pour cet été

La Premier League vient de dévoiler sa liste des joueurs libres. Parmi eux, des jolis noms comme Didier Drogba ou Abou Diaby, qui devraient trouver chaussure à leur pied rapidement. Même chose en France, où l'OM se fait piller avec des départs gratis, faute de contrat prolongé (Ayew, Gignac et Morel). Yoann Gourcuff, lui, hésite entre Rennes et Bordeaux. Mais d'autres players oubliés et en enfin de contrat peuvent représenter une bonne pioche pour les clubs en manque de liquidités.

Modififié

Nigel de Jong (Milieu/ Milan AC)

Avis aux admirateurs de puissance, d'agressivité et de coups de pute : Nigel de Jong, l'assassin de Xabi Alonso en finale de la Coupe du monde 2010, est libre comme l'air. Et il en a encore dans le coffre : en moyenne, le Néerlandais de 30 berges sort de trois saisons à plus de 30 matchs. Avec une seule mission, qu'il fait plutôt bien : être le « destructeur de l'équipe » et « enrayer toute contre-attaque  » , comme il l'a déclaré dans L'Équipe en 2010. Par ailleurs, si ça intéresse quelqu'un de faire ses emplettes au Milan, Mexès et Pazzini sont également dispo. Mais c'est tout de suite moins intéressant.

Glen Johnson (Défenseur/ Liverpool FC)

Un temps considéré comme l'un des meilleurs latéraux d'Angleterre, l'ancien de Chelsea et Portsmouth vient de connaître une année galère, avec seulement 15 titularisations en championnat. Plus sélectionné en équipe nationale, le tout juste trentenaire a perdu son lustre d'antan. N'empêche qu'il pourrait rendre service à pas mal de défenses, à l'heure où les bons arrières droits se font rares. Très offensif, doté d'une bonne technique pour un latéral, l'Anglais a l'avantage de pouvoir prendre le couloir si le schéma tactique impose une défense à trois.

Dimitar Berbatov (Attaquant/ AS Monaco FC)

Ah Dimitar… Tous les amoureux du ballon rond français ont versé leur petite larme en apprenant le départ du Bulgare. On ne reverra donc plus l'homme aux 34 balais sur une pelouse de Ligue 1. Adieu les exter', contrôles en porte-manteau et classe incarnée. Le club qui convaincra Berbatov d'exercer ces talents de footballeur offrira un beau cadeau à ses supporters. Avec le seul attaquant au monde qu'on n'a encore jamais vu courir, il se passe toujours quelque chose. Et tant pis s'il n'a jamais compris la définition du mot défendre.

Zakaria Bakkali (Attaquant/ PSV Eindhoven)

Ok, avec 4 buts en 42 matchs sur deux saisons, ses stats au PSV ne sont pas folles. Ok, il n'a encore rien prouvé au niveau professionnel. Mais on parle quand même d'un espoir de 19 ans qui a déjà connu une sélection avec la Belgique (lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014) et qui a montré plein de belles choses chez les juniors. Parier sur le plus jeune joueur à avoir planté un triplé dans le championnat des Pays-Bas, c'est la quasi-certitude de faire une plus-value dans les années à venir. À choper d'urgence : Valence serait en pole positon pour faire venir le gamin.

Andrea Ranocchia (Défenseur/ Inter Milan)

Mais qu'attend l'Inter pour prolonger son capitaine de 27 ans ? Certes, l'Italien n'a (pour l'instant) pas justifié le statut de futur crack qu'on lui donnait à son arrivée à Milan il y a 4 ans. Mais le défenseur n'est pas non plus devenu une pipe. Avec 33 matchs de Serie A disputés cette saison et 119 depuis 2011, le mec commence à avoir sa petite expérience dans un championnat réputé pour sa rigueur tactique et défensive. Au passage, le joueur est régulièrement appelé en équipe d'Italie par Antonio Conte. Preuve qu'il garde un certain niveau. Bon, en revanche il faut se manier, car une prolongation de contrat est bel et bien dans les tuyaux.

Jonás Gutiérrez (Milieu de terrain/ Newcastle United)

Le miraculé en a dans le bide. S'il vient de se faire jeter par son employeur - par téléphone ! -, il en faut plus à l'Argentin pour l'exclure définitivement du rectangle vert. Atteint d'un cancer des testicules courant 2014, le milieu-latéral est revenu jouer au football avec une nouvelle gueule, mais avec la même hargne. Résultat : 10 matchs joués et un pion en fin de saison qui assure le maintien de Newcastle en Premier League. Un gars qui en veut, quoi. Et qui devrait intéresser un paquet de clubs anglais. À moins qu'il ne retourne tranquillement sur sa terre natale sud-américaine.

Sergio Romero (Gardien de but/ Sampdoria de Gênes)

Trois ans que le gardien argentin ne joue pas plus de 10 matchs dans l'année. Trois ans qu'il cire le banc de touche. Mais trois ans aussi qu'il répond présent à chaque fois qu'on fait appel à lui. Un professionnel, un vrai. De ceux qui ne se plaignent jamais, tout en faisant leur taf dès qu'ils en ont l'occasion. Depuis qu'il est passé par Monaco, Romero n'a jamais regagné une place de titulaire. Sauf en sélection, 3e au classement FIFA et avec qui il a atteint la finale de la dernière Coupe du monde, s'il vous plaît. Ça vous place un homme. Et il n'a que 28 ans.

Yevhen Konoplyanka (Milieu de terrain/ Dnipro Dnipropetrovsk)

Avant cette saison, Konoplyanka était un anonyme aux yeux des amateurs de football. Mais le solide parcours du Dnipro en Europe (finaliste de la Ligue Europa) a permis de reconnaître à juste tire le talent du joueur, qui a été l'un des principaux artisans de cette belle aventure. Pourtant, le meneur de jeu n'est pas un débutant dans le monde du ballon rond : 8 années qu'il défend les couleurs de son club. En chiffres, ça donne 194 matchs (43 buts) et 41 sélections (8 buts). Alors forcément, quand on a seulement 25 piges et qu'on est libre, on attire la convoitise. Mais il faudra des arguments solides : l'Ukrainien, qui n'a pas voulu de la prolongation de ses dirigeants, a déjà refusé la Roma. Paris et Séville sont dans les starting-blocks. Le loulou devrait en tout cas rejoindre un gros.


Christophe Mandanne (Attaquant/ EA Guingamp)

Un peu de chauvinisme ne nuit pas. Alors, faisons un peu de publicité pour notre Ligue 1. Christophe Mandanne, c'est 11 buts et deux passes dé en 25 titularisations. C'est aussi un type de 30 ans qui n'a joué que trois saisons en Ligue 1, et qui ne devraient donc pas réclamer un salaire exubérant. C'est enfin un attaquant auteur de 80 buts depuis le début de sa carrière et qui voudra à tout prix atteindre la barre symbolique des 100 le plus vite possible. Si on calcule, ça fait 20 caramels garantis pour l'année prochaine. À zéro euro, pourquoi hésiter ?

Sylvain Distin (Défenseur/ Everton FC)

« Si vous voyiez les semaines d'entraînement que je me tape pour compenser mon manque de compétition, vous verriez que je n'ai pas envie de raccrocher ! Si je peux trouver un club où je me sens bien… Je n'ai pas de limites.  » En mai dernier, Sylvain Distin rassurait sur son état physique dans L'Équipe. Le défenseur, qui a débuté à Tours et qui a passé la quasi-totalité de sa carrière en Angleterre (16 ans), peut encore dépanner en charnière centrale, en apportant toute son expérience dans une équipe de minots par exemple. Et malgré ses 37 ans, on lui donne encore 10 grosses années au plus haut niveau. À l'aise. Le temps d'être enfin appelé en équipe de France. Bah quoi ?



Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17