1. // Top 10

Top 10 : Talons d'Or

Guti, il y a deux semaines. Ben Arfa, le week-end dernier... En l'espace de quelques jours, le talon est revenu à la Une des journaux. Et c'est pas plus mal, parce qu'à y regarder de plus près, cette partie du pied a donné au football de délicieux instants touchant au spirituel. Voici les dix meilleures actions tout droit sorties du talon des footeux...

Modififié
0 1
1 – Rabah Madjer (Porto, 1987)


Finale de C1, Arthur Jorge emmène le FC Porto pour la première fois en finale européenne. En face, c'est le Bayern de Rummenige et Matthäus. Un gros morceau. Les Teutons restent sur une finale de Mondial au Mexique un an auparavant. Ils sont favoris. Mais c'était sans compter sur le génie du numéro 10 portugais. Un certain Rabah Madjer, algérien sur le CV. Menés 1-0, les Portugais n'y croient plus. Jusqu'à la 77e minute où l'Algérien claque un but qui deviendra légende : une talonnade devant le but. La « Madjer » est née. Porto s'impose 2-1, Rabah est canonisé.







2 – Fernando Redondo (Real Madrid, 2000)


Faut-il encore présenter Fernando Redondo ? Surement le plus beau milieu de terrain de l'Histoire du football. Élégant, doué, physique, raffiné, il se dégageait du milieu argentin ce que l'on appelle communément de la grâce. Un soir de quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester United, Redondo décide d'entrer par la grande porte au Panthéon des génies. Un dribble tout en talonnade pour offrir à Raul un caviar. Les Anglais s'en souviennent encore sous le blase de « The backheel of Old Trafford » .






3 – Charles-Édouard Coridon (Paris SG, 2004)


Charly n'était pas du genre à se presser. Son credo ? « On a la temps, relax » . Un peu à l'image de son passage au Paris Saint-Germain où il ne laissera pas une empreinte indélébile. Seulement, sur une action, l'ancien Lensois restera à jamais gravé dans les esprits parisiens. Un geste qui fait oublier tout le reste. Un soir de Ligue de Champions, Charly et la Chocolaterie décide d'envoyer son talon reprendre de volée un centre de Stéphane Pichot et de crucifier le FC Porto, tenant du titre. Un but d'extra-terrestre. Aujourd'hui encore, on se demande si cette soirée était réelle...



coridon son but contre porto
envoyé par dhorasoo93.


4 – John Carew (Lyon, 2005)


John Carew est une énigme. Capable de matches XXL, notamment en Ligue des Champions, le géant norvégien n'a jamais réussi à s'imposer à Lyon. Pourtant, l'ancien attaquant de Valence mettait les petits plats dans les grands. Comme à Bernabeu où il a décidé de se payer une talonnade au nez et à la barde d'Iker Casillas pour égaliser. Joliiiii.





[page]
5 – Grafite (Wolfsburg, 2008)


C'est l'Histoire d'un mec qui jouait au Mans en Ligue 1. Quelques années plus tard, il décide de devenir champion d'Allemagne, comme ça, sans prévenir. A l'image de son but contre le Bayern Munich où il part du milieu de terrain et passe en revue toute l'équipe bavaroise pour finir en “talo”, comme ça, sans prévenir. La classe, tout simplement.





6 – Zlatan Ibrahimovic (Suède, 2004)


Le grand Suédois est un homme élastique. Son corps bionique lui permet de claquer des buts atypiques. Euro 2004, l'Italie joue sa qualification contre les Vikings. Les Transalpins mènent 1-0 quand Zlatan décide d'en finir avec son pays d'adoption. Sur un cafouillage dans la surface, « Z » s'élève et envoie son talon crucifier les mangeurs de spaghetti.





7 – Johan Cruyff (Barcelone, 1976)


Le Roi Johan aurait pu être le guitariste de Led Zep', chanteur chez les Stones ou roi de la Pop. Il a préféré être footballeur et cloper comme un con. Mais quand il jouait, le « hollandais volant » était un envoyé de Dieu. Le Barça du milieu des 70's ne pourra pas le nier... Une lévitation surnaturelle pour un talon doré.





[page]
8 – Rafael Van der Vaart (Ajax, 2003)


On a tous rêvé d'avoir sa femme. Et pourquoi pas son talent. Formé à l'Ajax, le numéro 10 ajacide n'a jamais rien fait comme les autres. Lorsque l'ennemi Feyenoord débarque, Rafael ne trouve rien de mieux que de faire briller son talon pour humilier son adversaire. Un bijou.





9 – Franck Leboeuf (France, 1995)


Ok, France – Azerbaïdjan restera le match le plus loufoque de l'Histoire des Bleus. Une victoire 10-0, ça fait plus baby-foot qu'autre chose, mais bon, on s'en cogne. L'important, c'est le but de Franck Lebœuf (encore chevelu). A l'époque (milieu des 90's), Francky avait une certaine classe balle au pied. Sa petite Madjer aérienne le démontre. Franck n'était pas ridicule sur un pré. Tout du moins, beaucoup moins qu'un micro à la bouche.



France - Azerbaïdjan 10-0 (6 octobre 1995)
envoyé par guigui6733. - Plus de vidéos de sport professionnelle et amateur.


10 – Mancini (Roma, 2004)


On comprend mieux pourquoi Marseille le voulait lors du dernier mecato. A la belle époque, le Brésilien cassait les reins de Réveillère et plantait des buts divins dans le derby romain. C'était son heure de gloire. Celle de l'insouciance et du professionnalisme.





[page]
Guest (Francesco Totti)


Francesco est le plus grand footballeur romain depuis Jules Cesar et Russel Crowe. Au club, Totti « fait, fait, fait, ce qu'il lui plaît, plaît, plaît! » . A l'entraînement, plutôt que de s'emmerder à placer ses penalties, Francesco s'offre des talonnades. Respect.





Bonus : pour ne jamais oublier qu'un geste technique est l'apanage des grands...



football_arbitre
envoyé par angy49400.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

tu t'ai fais un pti kiff avec le numéro 3, centre de pichot et but de corridon sa fé un peu désordre dans ton classement, lol, une petite préférence pour celui de Zlatan pour ma part !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1