Top 10 : Rooney et Everton

S’il a marqué l’histoire de Manchester United, Wayne Rooney a également écrit la sienne à Everton. Entre tremblements de filets et records de précocité, l’attaquant fan des Toffees y a grandi à toute allure. Et ce n’est pas fini.

Modififié

La boxe sacrifiée


Intégré à onze ans au centre de formation d’Everton, Wayne Rooney est le plus heureux des gosses. Il défend en effet les couleurs d’un club qu’il adore et continue de mettre des beignes quand il ne joue pas au football. Comme son père. Mais au bout de quatre ans, les Toffees lui ordonnent de stopper la boxe s’il veut rester. Wayne a choisi : sa vie, ce sera le ballon.


Des (dé)buts impensables


Le petit avait balancé 72 pions en une saison lorsqu'il jouait avec la LiverpoolSchoolboys ? Ce n’est rien comparé aux 114 buts inscrits en... 29 matchs avec les U10 et U11 bleus. C’était en 1995-1996. Autant dire que l’aventure commence bien.


119 euros par semaine jusqu'à ses 17 ans


119 euros. C’est, par semaine, ce que touchait Rooney jusqu’à ses 17 ans. Soit le salaire minimum à l’époque en Angleterre. Si on ne connaît pas exactement le montant de la revalorisation, les statistiques du jeune avant-centre sont récompensés une année avant sa majorité par un contrat professionnel qui multiplie au moins par dix ses émoluments. La machine à cash est lancée.




Tottenham, le commencement


Pour beaucoup de fans de Rooney, les Spurs évoquent le dernier but du joueur sous les couleurs de Manchester United (le 14 mai 2017, défaite 2-1). Mais pour les puristes, Tottenham fait davantage penser au tout premier match professionnel de l’Anglais. Le 17 août 2002, l’adolescent est propulsé titulaire par David Moyes pour la première journée de la saison et devient le deuxième plus jeune joueur de l’histoire d’Everton à évoluer en équipe première (derrière Joe Royle). En 66 minutes, le gamin montre de très bonnes choses, sans toutefois trouver la faille, mais en étant à l’origine de l’ouverture du score (passeur décisif pour Mark Pembridge). La partie se termine sur un 2-2, et Wayne a les crocs.


Wrexham, le premier frisson


1er octobre 2002. Deuxième tour de League Cup, à Wrexham. Un nom qui sonne bien dans les souvenirs de Rooney, sur le banc au coup d’envoi. Remplaçant Tomasz Radzinski à l’heure de jeu, le môme de seize ans s’offre un doublé en six minutes pour entériner la qualification (0-3). La machine à buts est lancée.

Vidéo


Arsenal, le déclic médiatique


LE but qui a construit sa réputation. Opposé à Arsenal en ce 19 octobre 2002, Everton défend le nul (1-1) quand Moyes sort son joker Rooney à dix minutes du coup de sifflet final. Quelques instants plus tard, David Seaman vient d’encaisser l’un des plus beaux buts de sa carrière, et Wayne est désormais le plus jeune buteur de l’histoire de la Premier League, à seize ans et 360 jours. « C'était exceptionnel, incroyable. Je pouvais voir les visages des supporters et j'ai compris que j'avais fait quelque chose de spécial pour eux  » , dira le protagoniste dans Wayne Rooney : My decade in Premier League. « Remember the name : Wayne Rooney ! »

Vidéo


L’Angleterre, la reconnaissance


Sa première cape avec son pays appartient aussi à son histoire avec Everton. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce sont ses partitions avec les Toffees qui lui permettent de jouer pour sa patrie. Le 12 février 2003, Rooney effectue donc ses débuts avec les Three Lions contre l’Australie en prenant la place de Michael Owen à la mi-temps. Comme un symbole de son futur avec l’Angleterre, il s’incline 3-1 à domicile. Quelques mois plus tard, il marque son premier but. Bilan de tout ça : plus jeune buteur et plus jeune joueur à être appelé en sélection anglaise (Theo Walcott fera tomber ce record trois ans plus tard).

Vidéo


Le trophée numéro un


Ce n’est pas le plus excitant, mais c’est bien celui qui a squatté la première ligne du curriculum vitae du bonhomme. Le BBC Sports Young Personality of the Year, titre félicitant le sportif de moins de vingt ans qui a le plus contribué au sport durant l’année, lui est remis en décembre 2002. Toujours bon à prendre.


Cinq mois pour convaincre


Après la saison de la découverte (six tremblements de filets en championnat) vient celle de la confirmation. Désormais international, Rooney doit prouver qu’il est loin d’être un feu de paille. Or, avant décembre 2003, les buts ne viennent plus. Fort dans sa tête, le natif de Liverpool renverse la vapeur en quelques semaines et plante sept caramels de décembre à mi-mars. Suivra un Euro 2004 réussi, qui séduira définitivement Manchester United. La starification est lancée.


Le come-back à Everton, treize ans plus tard


Un retour par la grande porte, en divisant son salaire par deux, avec pour mission d’encadrer les jeunes. Et mettre des buts. Encore et toujours.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Rooney de retour à Everton




Dans cet article

GreatestShowOnField Niveau : DHR
Fais-les taire mon gros !
gna gna c'est beau qu'il retourne a la maison gnagna
GreatestShowOnField Niveau : DHR
T'as un problème avec les histoires qui finissent bien ?
T'étais du genre à bander quand Jack s'est noyé en 1997.

Enfoiré !
Collabo !
Sans cœur !
Sans cul !
1 réponse à ce commentaire.
Javier_maté Niveau : District
L'Angleterre qui perd contre l'Australie et qui galere contre laMacedoine.
C'est quand la derniere fois qu'ils ont à aux niveaux les anglais? en 66?
R9 is the greatest Niveau : Loisir
Tout cet immense talent ne peut pas s’être perdu, gageons que Koeman saura le remettre en selle, ou du moins qu'il nous gratifiera de quelques fulgurances dont il a le secret.
Welcome home Rooney
il y a 3 heures Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 83
Hier à 22:38 Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 23
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:30 Les supporters niçois déjà bouillants 2 Hier à 16:40 Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 112 Hier à 16:27 Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 Hier à 14:44 Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5
À lire ensuite
Merci gros !