Serie A - 21e journée - AS Roma/Inter Milan

Eric Maggiori

Top 10 : Roma-Inter des années 2000

Lors des dix prochains jours, la Roma et l'Inter vont s'affronter trois fois : ce soir en clôture de la 21e journée de Serie A, puis lors des demi-finales de la Coupe d'Italie. Retour sur les dix confrontations qui ont marqué ce duel phare des années 2000 en Italie.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4.9/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Cambiasso contre Vucinic, en octobre 2008
Cambiasso contre Vucinic, en octobre 2008
03.10.2004 / Roma – Inter 3-3

Lors de la saison 2004-05, la Roma et l'Inter ne sont pas encore les deux grandes équipes qui vont s'affronter chaque année pour le Scudetto lors des années suivantes. Mais en ce début de saison 2004-05, quelque chose laisse penser que la confrontation entre les deux clubs va devenir de plus en plus importante. Sur ce match disputé en octobre 2004, la Roma de Delneri prend rapidement l'avantage, mais l'Inter, avec un Cambiasso qui avait encore des cheveux, réagit et inverse la tendance (avec notamment une merveille de Recoba). À 3-1, les Nerazzurri pensent avoir fait le plus compliqué, mais la Roma effectue une fin de match folle et revient à 3-3 (et que dire de ce coup franc de Totti !). Cette saison-là, l'Inter termine troisième, derrière la Juve et le Milan AC, tandis que la Roma se contente d'une triste huitième place. Mais les bases sont là.


26.10.2005 / Inter – Roma 2-3

La saison 2005-06 est clairement celle de la Juventus. Les Bianconeri survolent la Serie A et remportent haut la main le Scudetto. Problème, à la fin de la saison explose le scandale Calciopoli, et la Vieille Dame est destituée de son titre. L'Inter est sacrée championne et la Roma termine deuxième. On comprend alors pourquoi cet Inter-Roma disputé le 26 octobre 2005 est si spectaculaire. La Roma, désormais entraînée par Luciano Spalletti, s'y impose 3-2. Mais surtout, San Siro assiste ce jour-là à l'un des plus beaux gestes de la décennie en Italie. Francesco Totti, en état de grâce, invente une merveille de balle piquée, qui vient se loger dans la lucarne de Júlio César. Un but de légende applaudi même par les supporters interisti, et un signal envoyé à l'Inter : la Roma sera bien là pour les emmerder lors des saisons suivantes.


26.08.2006 / Inter – Roma 4-3

Champion d'Italie sur tapis vert, l'Inter dispute quelques semaines plus tard la finale de la Supercoupe d'Italie. Contre qui ? La Roma, bien sûr, finaliste malheureux de la Coupe d'Italie quelques mois plus tôt, face à… l'Inter. Éternelles retrouvailles. La Roma a bien l'intention de se venger de cette finale perdue et débute cette Supercoupe d'Italie tambours battants. Les Giallorossi dominent outrageusement la rencontre, ouvrent le score par Mancini, déroulent et se retrouvent à mener 3-0 à la 34e minute suite à un doublé d'Aquilani. On pense que le match est déjà terminé. Tu parles ! L'Inter, ce jour-là, a un héros. Patrick Vieira. Le milieu de terrain français réduit l'écart, puis finit par égaliser après que Crespo avait porté le score à 3-2. Prolongation. L'Inter pousse et inscrit le quatrième but par Figo à la 95e minute. La Roma ne se remettra pas de cette folle remontée. L'Inter remporte la Supercoupe d'Italie. Et tout ça pendant qu'un Benoit Cauet survolté commente la rencontre en italien. N'importe quoi.


09.05.2007 / Roma – Inter 6-2

Patrons désormais incontestés dans leur pays, l'Inter et la Roma se retrouvent également en finale de la Coupe d'Italie 2007. À l'époque, la grande finale se dispute encore sur un format aller-retour. Mais pour le coup, le match aller va suffire. La Roma réalise un début de match de rêve et mène 3-0 au quart d'heure de jeu, avec des buts de Totti, De Rossi et Perrotta. L'Inter réagit par Crespo, mais la Louve est, ce jour-là, irrésistible. D'abord un quatrième pion par Amantino Mancini, puis un cinquième par Panucci. Crespo, encore, redonne un mince espoir aux siens. Espoir définitivement enterré par le sixième but de Panucci. 6-2, la Roma remporte le premier set, et le stadio Olimpico célèbre ça dignement, comme si la formation giallorossa avait déjà remporté la compétition. De fait, la semaine suivante, l'Inter gagne 2-1 le match retour. Suffisant pour sauver l'honneur, mais pas pour gagner la Coupe, qui termine dans les bras des Romains. Logique.


29.09.2007 / Roma – Inter 1-4

2006-07. L'Inter a gagné le championnat en devançant la Roma, la Roma a remporté la Coupe en battant l'Inter. La saison suivante commence, et c'est la Roma qui remporte le premier round en remportant la Supercoupe d'Italie (1-0) face aux Nerazzurri. Quelques semaines plus tard, les deux équipes se retrouvent au stadio Olimpico pour un match déjà décisif. L'équipe de Spalletti débute fort, mais sur un corner joué à deux (la plaie du football), elle perd le ballon et l'Inter s'en va en contre-attaque, contraignant Ludo Giuly à se sacrifier en sauvant le ballon de la main sur sa ligne. Carton rouge dès la 28e minute, et pénalty transformé par Zlatan. À 10 contre 11, la Roma ne peut pas rivaliser. Elle fait pourtant illusion en réussissant à égaliser en début de seconde période. Mais l'illusion dure peu. Juste derrière, en l'espace de 11 minutes, l'Inter marque à trois reprises, pour un cruel score final de 4-1. À la fin de la saison, l'Inter sera sacrée championne d'Italie, avec trois points d'avance sur la Roma. Et sans la main de Giuly, ça aurait donné quoi ?


01.03.2009 / Inter – Roma 3-3

En cette saison 2008-09, la Roma connaît une certaine baisse de régime. Elle ne lutte plus pour le titre, contrairement à l'Inter, qui caracole en tête, avec José Mourinho aux commandes. Mais lorsque les deux équipes se retrouvent, il se passe toujours quelque chose de spécial. Et c'est encore ce qui va se produire le 1er mars 2009. À San Siro, la Roma joue sans complexe, et cela paye. De Rossi ouvre le score d'une magnifique tête, puis Riise, dans un angle impossible, double la mise. Mais l'histoire récente nous a appris que les Inter-Roma ne sont jamais terminés avant le coup de sifflet final. En début de seconde période, un tout jeune Balotelli réduit l'écart, mais Brighi redonne rapidement deux buts d'avance à la Roma. L'Inter à terre ? Pas le moins du monde. Balotelli obtient et transforme un pénalty, puis l'éternel Crespo égalise de la tête. Qui va porter le coup de grâce ? Bah, personne. Júlio César réalise un miracle sur un coup de canon de Riise, puis De Rossi manque la balle de match. 3-3. Un sursaut d'orgueil romain, qui n'empêchera toutefois pas l'Inter d'aller remporter son quatrième Scudetto de rang.


27.03.2010 / Roma – Inter 2-1

La saison 2009-10 est probablement l'apogée de la rivalité entre les deux clubs. L'Inter de Mourinho domine la Serie A, tandis que la Roma réalise un début de championnat très compliqué. Dès la deuxième journée, Spalletti démissionne et est remplacé par Ranieri. La machine Roma met du temps à se mettre en route, mais à partir du moment où elle est bien huilée, plus rien ne l'arrête. Les Giallorossi alignent une folle série de 20 matchs sans la moindre défaite en Serie A et se présentent au match-Scudetto face à l'Inter avec seulement quatre points de retard sur le leader. La Louve offre une prestation magistrale, avec tous les ingrédients du match destiné à rester dans l'histoire. De Rossi ouvre le score, Milito égalise alors que le but aurait dû être annulé pour hors-jeu, Toni redonne l'avantage aux siens, et Milito, encore, frappe le poteau à la 94e minute. La Roma gagne et revient à un point de l'Inter. Deux semaines plus tard, l'armada de Ranieri prend la tête de la Serie A, à cinq journées du terme. Mais une défaite insensée de la Roma à domicile contre la Sampdoria va permettre à l'Inter de reprendre la tête, pour ne plus la quitter. La Roma échoue à deux points du titre. Avec d'immenses regrets.


05.05.2010 / Roma – Inter 0-1

Quelques semaines après le choc de Serie A remporté par la Roma, les deux équipes se retrouvent au même endroit pour la finale de la Coupe d'Italie. Un rendez-vous qui se déroule désormais sur un match unique, à Rome. À défaut de décrocher le Scudetto, l'équipe de Ranieri espère au moins couronner sa saison pour un succès en Coupe d'Italie. Mais décidément, l'Inter est une bête noire. Ce match plutôt fermé est résolu par une merveille de Diego Milito, qui défie à lui seul la défense giallorosso et expédie une frappe dans la lucarne opposée. Magnifique. La fin de rencontre sera marquée par le craquage total de Totti, qui assène un coup de pied rageur à Balotelli, par derrière. Le capitaine de la Louve est directement exclu pour ce geste, mais ne s'en repentira pas. « Il m'a provoqué et a insulté tout un peuple », expliquera le Bimbo de Oro. N'empêche que la Roma repart encore bredouille.


06.02.2011 / Inter – Roma 5-3

La deuxième saison au club de Claudio Ranieri n'est pas aussi flamboyante que la première. La Roma galère, mais un bon vieux match face à l'Inter est toujours là pour remettre les choses dans l'ordre. Mais l'Inter, aussi, n'est plus ce qu'elle était. Benítez a flingué l'équipe lors des quelques mois qu'il a passé sur le banc interista, et Leonardo tente tant bien que mal de redresser l'équipe. Lorsque les deux formations se retrouvent à San Siro, l'Inter reste sur deux victoires consécutives et la Roma sur un nul décevant contre Brescia. Cette rencontre va tout simplement être l'une des plus belles de la saison. L'Inter mène rapidement 1-0 grâce à une pépite de Sneijder (l'époque où il n'était pas encore mis à l'écart), et la Roma égalise par Simplicio. Mais derrière, l'Inter déroule, profitant également de l'expulsion de Burdisso. À 4-1, l'équipe de Leonardo se relâche et subit une remontée de la Roma, qui revient à 4-3. Mais en fin de rencontre, Cambiasso tue définitivement tout suspense. Deux semaines plus tard, après une défaite 4-3 sur la pelouse du Genoa, Ranieri donnera sa démission. Leonardo, lui, amène l'Inter à la deuxième place du classement, derrière le Milan AC. Avant de filer à Paris.


05.02.2012 / Roma – Inter 4-0

La Roma et l'Inter ne luttent désormais plus pour le titre. Le nouvel objectif commun, c'est la qualification en Ligue des champions. Lorsque, le 5 février, la Roma de Luis Enrique reçoit l'Inter au stadio Olimpico, elle retrouve sur le banc adversaire une vieille connaissance. Un certain Claudio Ranieri, désormais coach de l'Inter. Mais le retour du Romain de naissance ne va pas lui porter chance. L'Inter réalise la pire prestation de sa saison, contrairement à la Roma, qui effectue peut-être le meilleur match de l'ère Luis Enrique. Les Romains frappent à quatre reprises, par Juan, Borini (2) et même Bojan, c'est dire. L'Inter, inexistante, ne se résume qu'à une tentative isolée de Milito. Les Giallorossi s'imposent 4-0 et mettent un coup d'accélérateur dans la course à l'Europe. Dommage pour Luis Enrique, à la fin de la saison, il se fera coiffer au poteau par l'Inter. Tout ça grâce à l'excellent travail réalisé en fin de saison par Andrea Stramaccioni, nouveau coach de l'Inter, et grand tifoso de… la Roma. Histoire infinie.

Suivre Eric Maggiori sur Twitter Eric Maggiori

Parier sur les matchs de AS Roma

 





Votre compte sur SOFOOT.com

14 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par MehdiKool le 20/01/2013 à 10:26
      Note : 1 

    L'Inter Milan de José Mourinho : ca me donne des frissons !!

  • Message posté par nononoway le 20/01/2013 à 11:33
      Note : 1 

    Toni qui score contre l'Inter en 2010... J'ai adoré ce mec. Tu vois quand il marque qu'il est juste content, comme un enfant. Pas de "ouais dans ton cul* l'adversaire, je t'ai bien niqué"

  • Message posté par Six le 20/01/2013 à 11:43
      

    Ce piqué de Franscesco en 05/06...

  • Message posté par ajde59 le 20/01/2013 à 11:57
      

    Totti, la très grande classe ! le jour où il arrêtera il laissera un immense vide à la Roma et pas que là-bas...

  • Message posté par Nerazzurro le 20/01/2013 à 12:19
      

    @MehdiKool : ça, je ne te le fais pas dire ! La tripletta de 2010, et ce Milito en feu, ha la la ! Mes meilleures gaules footballistiques ;)

    Haaaa, cette Supercoppa de 2006... Je l'avais suivi sur un PC pourri en streaming sur une télé chinoise. Un match de dingue, avec une Inter en mode rouleau-compresseur en deuxième mi-temps, et un Luis "paso doble" Figo magique, justement récompensé par ce but victorieux sur ce coup-franc magnifique.

  • Message posté par Superman le 20/01/2013 à 12:20
      

    Le Roma-Inter de 2010 puis les larmes de Mexes contre la Samp …
    Alala c'était tellement dur d'être Juventino à cette époque !

  • Message posté par OuinOuinOuin le 20/01/2013 à 14:42
      

    Je crois qu'on a le droit au même article tous les ans avant un Roma-Inter.

  • Message posté par Lothaire le 20/01/2013 à 14:57
      Note : 1 

    Les arrêts de Julio César sur le 5-3...juste mythique.

  • Message posté par marazicopele le 20/01/2013 à 15:57
      

    quelques mois avant les années 2000... roma-inter 4-5 (1998-1999)

  • Message posté par marazicopele le 20/01/2013 à 16:06
      

    du zeman dans toute sa splendeur
    http://www.youtube.com/watch?v=FtBA7guLq4o

  • Message posté par khaledmoez le 20/01/2013 à 16:42
      

    Eric, comment t'as pu oublier le inter-rome de février 2008? Avec l'expusion (injuste) de Mexes et l'égalisaion inespérée en fin de match de javier zanetti. Nul qui s'avérera décisif pour l'obtenion du scudetto cette année là !

  • Message posté par ju20no le 20/01/2013 à 18:29
      

    pour info il n y'aura pas 3 Roma-Inter en 10 jours vu que le match retour de la coupe a été reporté a cause du match de Rugby Italie-France qui se joueura a l'Olimpico

  • Message posté par carlito69 le 21/01/2013 à 03:58
      

    "une merveille de balle piquée, qui vient se loger dans la lucarne de Júlio César."

    Lucarne ? Sérieusement ? Très beau geste mais la balle arrive en plein milieu de la cage !

  • Message posté par L7argouss le 21/01/2013 à 15:16
      

    Pour la saison 2007-2008, j'aurais plutôt choisi le 1-1 à San Siro, avec un but de Totti (la Bandiera) et l'égalisation de rageur signée Zanetti (la Bandiera aussi) à la 89e minute.

    Le match nul sera décisif, avec les 2 buts d'Ibra à Parme en fin de saison.


14 réactions :
Poster un commentaire