Top 10 : Robben & Ribéry

Été 2009, Uli Hoeness et Franz Beckenbauer chipent Arjen Robben au Real pour 25 millions d'euros. Ils pensent tenir le pendant évident de Franck Ribéry. Le joueur néerlandais a le CV idoine du gaucher qu'on cale à droite, qui mord la ligne puis repique et te nique. Les deux dirigeants historiques espèrent avec cette entente pertinente se reposer vite dans le haut de la hiérarchie européenne. Ils ne seront pas déçus. Retour sur deux saisons de course à l'arrêt de travail.

Modififié
1 6
17 août 2009 : les adducteurs de Ribéry


Arjen Robben signe au Bayern le 28 juillet. Le 29, il dispute son premier match de Bundesliga contre Wolfsburg, le champion sortant. Arjen Robben entre à la mi-temps et score par deux fois pour ses débuts en grande pompe à l'Allianz Arena, servi à chaque fois en profondeur par... Franck Ribéry. L'histoire démarre fort, très fort. Un peu trop peut-être. Après une préparation déjà écourtée par diverses blessures (ampoules, tendinite), Franck Ribéry se plaint cette fois des adducteurs. Il sera absent une dizaine de jours. Avant de rechuter en septembre contre la Roumanie avec les Bleus. Une éjaculation précoce estivale puis rien. Les deux tourtereaux n'ont pas le temps de connaitre la routine, Ribéry a déjà Wahiba pour le quotidien.

30 septembre 2009 : la cheville de Robben


Arjen, orphelin de son alter ego, ne s'embarrasse pas trop. Le 30 septembre, en Champions League contre la Juve, dans un 0-0 sans histoire, l'ailier néerlandais rejoint Ribéry à l'infirmerie blessé à la cheville. Il sort à la mi-temps remplacé par Ivica Olic. « Je pense qu'il s'est sérieusement blessé » annonce Van Gaal, qui sent le sale coup arriver. « D'ordinaire, un joueur sait si c'est grave ou pas. Là, sa réponse me laisse à penser que l'on est face à quelque chose de sérieux » . Il en aura pour un mois. Ce n'est qu'un début.

9 octobre 2009 : le genou de Ribéry


Continuellement blessé depuis la reprise, Franck Ribéry back on track reçoit cette fois un coup à l'entrainement. Son genou gauche est touché. Sale temps pour Kayser Franck. Les forfaits s'accumulent donc durant ce second semestre 2009. Van Gaal commence sérieusement à s'agacer. Son duo inarrêtable n'existe pour le moment que sur bloc-notes. Un bloc-notes à 55 millions d'euros. Sa réalité se nomme Tymoschuk-Pranjic. Et elle coûte une défaite 2-0 à domicile contre Bordeaux version titrée, relation Gourcuff-Chamakh.

22 novembre 2009 : le genou de Robben


Arjen Robben ressent des douleurs au genou, quelques forfaits passeront par là dont un match capital de Bundesliga contre le leader Leverkusen. Un premier semestre 2009 décidément poissard. Plus qu'un mariage traditionnel bavarois, les dirigeants ont droit à une vraie love story impossible drivée par le troisième larron d'une équation insolvable, le médecin du club Dr. Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt. Ce qui donne à peu après traduction Jean-Guillaume Meunier-Bon voyage. Avec un nom pareil en même temps.

21 avril 2010 : le rouge de Ribéry


Enfin. Enfin, de janvier à mai 2010, la relation fonctionne à peu près comme espéré, les tourtereaux combinent, le Bayern gagne, Van Gaal est content, le FC Hollywood est un lointain souvenir. A Old Trafford, Kayser Franck ajuste une merveille de corner en retrait pour Arjen Robben oublié et planté devant la surface qui exécute Van der Sar d'une reprise parfaite ajustée au millimètre près. Une action tentée tous les week-ends mais jamais réussie. La connexion saute aux yeux. Arjen Robben exulte, surpris de vivre tant d'émotions dans le pays de la rigueur CDU. La Robbéry mania n'est pas plus un fantasme, elle qualifie le Bayern en demi-finale de la Ligue des Champions au terme d'un match épique. Van Gaal respire. Mais pas pour longtemps. En demie contre Lyon, Ribéry, dans l'émotion, prend un rouge pour une caresse trop appuyée sur Lisandro. Pas de finale pour lui, pas de duo pour Van Gaal, pas de Ligue des Champions pour le Bayern.

6 Juin 2010 : les adducteurs de Robben


Arjen Robben se blesse avant la Coupe du monde en amical contre la Hongrie et loupe les trois premiers matchs de la compétition reine. Cette fois-ci, c'est ses adducteurs qui sont responsables. Il décide néanmoins de jouer la finale blessé. Ce qui lui vaut huit mois d'arrêt maladie. Le Bayern compte attaquer la Fédé néerlandais en justice et Karl-Heinz Rummnigge s'emporte : « Je pense que la Fédération néerlandaise doit assurer une compensation au niveau du salaire, pendant la période d'indisponibilité » . Francky, lui, accuse le coup et fait une Coupe du monde de merde.

22 septembre 2010 : La cheville de Ribéry


Le 3 octobre contre Hoffenheim, Kayser Franck, déborde, taffe la défense sur son côté gauche, provoque l'égalisation de Müller et se blesse à la... cheville à la 64ème minute sur un tacle un peu trop appuyé d'Andreas Beck. Et pour plus de deux mois, normal. Il retrouve donc son compère à l'infirmerie qui s'ennuyait un peu. Bien joué Franck. Le Bayern est huitième, à 7 points de Mayence, le leader de l'époque. Un classement honteux pour l'institution. Le titre est déjà compromis.

15 Janvier 2011 : le retour de Robben, la cheville de Ribéry


Bayern Munich–Wolfsburg, 18ème journée de Bundesliga. Le grand retour de Robben. Son premier match depuis la Coupe du monde sud-africaine. La fin d'un exil forcé et frustré, Arjen est donc motivé : « Je veux jouer un rôle important pour l'équipe dès que possible » . Il a été entendu et rentre plus tôt que prévu. A la 25ème minute, en remplacement d'un Franck Ribéry blessé qui ne comprend pas que les blagues les plus courtes sont les meilleures. La cheville encore et toujours. Un passage de témoin comme symbole. La page frustrante de l'histoire. Très frustrante pour le Bayern. Le but contre Man U restera donc un instant (trop ?) intense mais finalement un horizon indépassable.

24 juillet 2011 : la cheville de Ribéry


La saison reprend, le Bayern se prépare, le Bayern prie, ses deux stars sont là donc Ribéry se blesse pendant une vulgaire opposition. Après chute, il est évacué dans une voiturette, la cheville bandée. « Nous devons attendre pour connaître la gravité de la blessure de Ribéry » , assure le nouveau Bavarois Jupp Heynckes. Quatre semaines de repos. Van Gaal se marre.

27 juillet 2011 : le mollet de Robben


Forcément Arjen Robben se sent seul et sans repère sur le terrain. Solidaire, il se pète aussi. En amical, le 27, contre le Milan AC, c'est Taye Taiwo qui s'en charge sur un tacle un peu appuyé. Robben manquera du coup aussi un peu du début de saison. L'idylle se poursuit... à l'infirmerie. Ces deux-là sont faits pour s'entendre. L'ailier néerlandais “pourrait” être aligné pour la première journée de Bundesliga contre le 6 août prochain. “Pourrait”". Van Gaal est mort de rire, Jupp Heynckes, un peu moins, il comprend juste que ses deux ailiers se conjugueront toujours au conditionnel.

Antoine Mestres

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai entendu dire que Ferguson retiendrait pas Owen si y avait une offre... ça intéresserait peut-etre nos amis du bayern...
hargreaves pour compléter ce trio magique
moukill : Haha!
Sinon faudrait virer le Meunier-BonVoyage hein!
Hargreaves, ribery, robben, saha voir un ptit bodmer et ça aurait franchement de la gueule comme 5 de devant en effet!
metzelder et Tulio DEMELO sur le banc au cas où...
et Woodgate en défense...

avec une équipe pareille, le budget 'kiné' du club prendrait certainement un coup
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
PSG, l'équipe à abattre ?
1 6