Liga - Atlético Madrid - Quintuplé de Falcao

Par Gaspard Manet et Pierre Girard

Top 10 : Quintuplés, voire un peu plus…

Dimanche, Falcao a inscrit un quintuplé. Ouais, cinq buts, comme ça, dans le même match. Si la performance du Tigre est remarquable, elle n’est pas unique. Ils sont plusieurs, avant lui, à avoir réalisé l’exploit d’humilier le gardien adverse cinq fois, parfois même plus. Beaucoup plus.

Note
10 votes
10 votes pour une note moyenne de 4.6/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Messi, le soir de son quintuplé contre Leverkusen
Messi, le soir de son quintuplé contre Leverkusen
10. Falcao : Atlético Madrid/La Corogne : 6-0 (15e journée de Liga, 9/12/2012)
Dans un monde parallèle, où l’Argentine et le Portugal n’existeraient pas, Radamel Falcao serait peut-être le Ballon d’or 2012. Ou pas loin, en tout cas. Pétri de maîtrise, de classe et de puissance, le Colombien de l’Atlético Madrid tient un rythme renversant depuis six mois : vainqueur de la Ligue Europa et de la Supercoupe d’Europe, et 16 buts en 14 matchs de Liga. Encensé par la terre entière, El Tigre signera l’été prochain chez un monstre européen et rejouera, donc, la Ligue des champions. Miam. Sinon, dimanche, Falcao en a mis cinq contre La Corogne (victoire 6-1 des Colchoneros). Une première depuis Fernando Morientes en 2002.


9. Abdul Waris : Häcken/Norrköping : 6–0 (10e journée d’Allsvenskan, 16/05/12)
Abdul Waris a 21 ans et du beau football dans les pieds. L’année dernière, le Ghanéen était la coqueluche du championnat suédois, dont il termina meilleur buteur avec 23 réalisations. Et s’il y a un match qui lui a permis de rafler le titre de « pichichi », au pays des Krisprolls, c’est bien celui contre Norrköping, lors de la 10e journée, en mai dernier. Trois têtes et deux pieds droits qui font mouche, ça fait cinq. C’est le quintuplé et c’est beau. Jugé très prometteur, le garçon vient de signer, il y a un mois à peine, au Spartak Moscou. On aura sûrement l’occasion d’entendre à nouveau ce nom : Waris.


8. Pablo Escobar : The Strongest/Club Aurora : 7–2 (18e journée de la Primera Division, 25/11/2012)
Il y a deux semaines, Pablo Escobar a fait parler de lui en Bolivie. Son homonymie avec le mondialement célèbre trafiquant de drogue est troublante, mais le joueur du Strongest est juste un buteur-né. Contre Aurora, le joueur du club de La Paz réussit un sextuplé pour une victoire 7–2 ! Un succès qui conforte The Strongest, champion en 2011, en tête du championnat. Cet Escobar deale des pions. Et les sert bien.


7. Jermain Defoe : Tottenham/Wigan : 9-1 (13e journée de Premier League, 22/11/2009)
Il s’agit de la deuxième plus large victoire de Tottenham en championnat de son histoire (un 9 – 0 en 1977 restant indétrônable). 1-0 à la pause pour les Spurs grâce à Peter Crouch. Au retour des vestiaires, les Latics se font lacérer à l’éperon : huit buts encaissés en quarante minutes ! Jermain Defoe est l’auteur de cinq d’entre eux, dont un triplé en six minutes pour le 4-0. L’international anglais, bien aidé par Aaron Lennon, frôle la perfection. Il finira meilleur buteur de Tottenham (24 unités) cette saison.


6. Afonso Alves : Heerenveen/Heracles : 9–0 (6e journée d’Eredevise, 07/10/07)
Octobre 2007, au Pays-Bas. En ce début de saison, un joueur est particulièrement attendu : Afonso Alves, joueur d’Heerenveen. Il faut dire que le gars a la pression, il a fini le dernier exercice meilleur buteur, avec 34 pions, en 31 matchs. Seulement, on juge un joueur sur sa deuxième saison, celle de la confirmation comme on l'appelle. Lors de la sixième journée, le Brésilien met fin au suspense, l’équipe d’Heracles s’en souvient encore. Heerenveen s’impose 9-0, en grande partie grâce à Alves qui plantera sept pions. Du jamais vu en Eredevise.


5. Dimitar Berbatov : Manchester United/Wigan : 7–1 (15e journée de Premier League, 27/11/2010)
Cet après-midi-là, Blackburn joue les victimes. Invisibles aux duels, les Rovers sont aussi fermes que des quenelles et finissent par suffoquer. Le censeur de Manchester se nomme Dimitar Berbatov. Par cinq fois, le Bulgare trompe un Paul Robinson criblé. Passe en retrait foirée, billard dans la surface et grosse frappe, le 9 rouge est le roi. Nani, Park Ji-sung et Man U profitent de l’open bar pour se hisser en tête de la Premier League. Et devenir champion six mois plus tard pour la dix-neuvième fois, laissant Liverpool à dix-huit titres. Berbatov est, quant à lui, le premier étranger à inscrire cinq « goals » en Angleterre. Une saison his–to-rique !


4. Andy Cole : Manchester United/Ipswich Town : 9–0 (X journée de Premier League, 04/03/95)
Certes, il a été égalé depuis, mais le premier à avoir planté cinq buts, dans un match de Premier League, c’est lui, Andy Cole. En mars 1995, le jeune Andy, alors âgé de 24 berges, vient tout juste d’intégrer l’équipe de Sir Alex. Arrivé à peine deux mois auparavant, l’Anglais ne se gène toutefois pas pour éblouir Old Trafford de sa classe. En effet, face à Ipswich, Cole frappe fort, cinq fois. Plutôt pas mal pour commencer une aventure dans un nouveau club, non ?


3. Archie Thompson : Australie/Samoa américaines : 31–0 (match de qualification pour la Coupe du monde 2002, 11/04/01).
Dans la zone Océanie, la seule équipe qui tient la route, footballistiquement parlant, c’est l’Australie. Du coup, quand les Australiens affrontent des adversaires tels que les Fidji ou les Tonga, bah ils se baladent. Mais ce 11 avril 2001, en match de qualification pour la Coupe du monde 2002, le mot « balader » est trop faible pour décrire la victoire des Socceroos face aux Samoa américaines. 31-0, tel sera le score sur le tableau d’affichage, à la fin de la rencontre. Des pions en cascade, une aubaine pour un avant-centre. Archie Thompson ne se fera d’ailleurs pas prier. Par 13 fois, l’attaquant humiliera le portier adverse. Un record, dans une rencontre internationale. Et celui-là, Messi n’est pas prêt d’aller le chercher.


2. Lionel Messi : FC Barcelone/Bayer Leverkusen : 7–1 (8e de finale retour de la Ligue des champions, 07/03/12)
Forts de leur succès 3-1 au match aller, en Allemagne, les Barcelonais sont plutôt sereins au moment d’accueillir le Bayer Leverkusen, pour ce huitième de finale retour de la Ligue des champions. Seulement, ce que personne ne sait, c’est que Leo Messi a une petite idée derrière la tête. Nous ne sommes qu’en mars 2012, certes, mais La Pulga se dit que c’est la bonne année pour taper le record de Müller. Du coup, l’Argentin y va fort, très fort. Dans la nuit barcelonaise, par cinq fois il enverra la gonfle caresser les filets adverses. Un quintuplé historique, le premier en Ligue des champions. Un homme de records, assurément...


1. Oleg Salenko : Russie/Cameroun : 6-1 (troisième match du groupe B de la Coupe du monde, 28 juin 1994)
Née en juillet 1992, la sélection russe participe à son premier Mondial en 1994. Battus par le Brésil (futur champion) et la Suède, les joueurs de Pavel Sadyrin ont l’occasion de partir fiers des USA. Face à un Cameroun toujours en course pour la qualif’, Oleg Salenko devient un héros national. Touché par la grâce, l’attaquant de Logrones inflige un calvaire à ses adversaires. D’un opportunisme sans limite, l’attaquant marque cinq buts de suite. Ce qui constitue un record, toujours valide, en Coupe du monde. Si on rajoute celui contre les Scandinaves, ça fait six et il s'offre le titre de meilleur buteur ex-aequo avec Stoichkov. Malheureusement, Oleg n’aura pas la même carrière que le Bulgare...


Futbol Club Barcelona les billets pour le prochain match à partir 18 €

Par Gaspard Manet et Pierre Girard

Parier sur les matchs de Atlético Madrid

 








Votre compte sur SOFOOT.com

14 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Yanik65 le 11/12/2012 à 08:34
      Note : - 1 

    31-0 !!?? Vous êtes sérieux ? Ca existe en pro ça ?
    T’arrêtes le foot après une banane pareille.

  • Message posté par Spikelee92 le 11/12/2012 à 09:23
      Note : - 1 

    @ yanik65 mdr ouais le niveau de l'océanie est tellement faible que l'australie a demander a la fifa d'intégrer la zone asie. Ba oui difficile d'etre compétitif quand tu joue les fidji en qualif

  • Message posté par zitka le 11/12/2012 à 09:31
      Note : - 1 

    et c'est pas des pros non...
    d'ailleurs ctétonnant que ca existe une équipe de foot au fidji...
    C'est rugby la bas

  • Message posté par Mainvault le 11/12/2012 à 09:48
      Note : - 1 

    Moi j'ai déjà mis un septuplé. Bon je l'avoue c'était avec CR7 à Fifa..

  • Message posté par ray_mulligan le 11/12/2012 à 10:08
      Note : - 1 

    31-0 ? L'entraineur des Samoa est toujours vivant ? Il n'a pas été lapidé ou sauvagement exécuté dans un obscur bar après le match ? A 16-0 à la mi-temps, tu dis quoi à tes joueurs dans le vestiaire : "allez les gars, on lâche rien, on y croit !" ou "allez, on limite la casse en deuxième !" On parle quand même d'un but en moyenne toutes les 3 minutes et d'une équipe qui a fini ces qualifs avec une différence de buts de -58...

  • Message posté par MaxMaga le 11/12/2012 à 10:11
      Note : - 1 

    La zone Océanie c'est la foire, la sélection de Nouvelle Calédonie a une victoire record de 18-0 contre Guam et un record de buts encaissés contre l'Australie : 11-0 pour les socceroos. Tu t'emmerdes pas pendant les matchs !

  • Message posté par Drepozz le 11/12/2012 à 10:11
      Note : - 2 

    Un quintuplé en Coupe du Monde, ça aussi Messi aura du mal à aller le chercher. Déjà qu'il a du mal à planter un pion.

  • Message posté par Maikinho le 11/12/2012 à 10:12
      

    Déçu de ne pas y voir le quintuplé de Morientes lors de la victoire du Real Madrid contre Las Palmas (7-0) en février 2002. "El Moro" s'est même permis le luxe de rater un péno en toute fin de match. Gourmand va!

  • Message posté par nononoway le 11/12/2012 à 10:33
      Note : - 1 

    @Yanik65

    Les Samoa américaines avaient, en plus, alignés une équipe de jeunes. Ce qui a évidemment facilité la tâche des Australiens...

    Impatient de voir Espagne - Tahiti cet été en Coupe des Confédérations...

  • Message posté par Yanik65 le 11/12/2012 à 10:52
      Note : - 1 

    OK merci pour les réponses les copains.
    Fin bon 31 pions c'est abusé quand même ^^
    Comme diront certains "ils les ont respectés"

  • Message posté par liddel le 11/12/2012 à 11:53
      Note : - 1 

    la seule chose que j'avais retenu à l'epoque de Russie - Cameroun, c'est le But de ROger Milla... Mon idole a l'epoque !!!

  • Message posté par Shaolin le 11/12/2012 à 11:57
      Note : - 1 

    Dès que j'ai vu le sujet j'ai pensé à Oleg Salenko. Il est en première position. Logique :)

  • Message posté par zitka le 11/12/2012 à 12:02
      Note : - 1 

    Ouep puis Oleg il va tenir plus de 40 ans j'ai dans l'idée

  • Message posté par Girma le 11/12/2012 à 12:21
      Note : 1 

    Vous oubliez les 10 buts du Danois Nielsen lors de la plus large défaite de l'équipe de France (17-1).
    http://en.wikipedia.org/wiki/Sophus_Nielsen


14 réactions :
Poster un commentaire