1. //
  2. // Dernière journée

Top 10 : Quand les points en C1 sont aléatoires

Ce soir, fait unique dans l’histoire moderne de la Ligue des champions depuis le PSG en 1997-98, une équipe - Naples ou Arsenal - peut être éliminée de la C1 avec 12 points au compteur. À l’inverse, Chelsea peut terminer premier de sa poule avec 9 unités. La preuve que les points ne comptent pas toujours.

Modififié

Beaucoup de points mais pas qualifiés


Chelsea 2012-13, éliminé avec 10 points
Mai 2012, Chelsea s’impose aux tirs au but face au Bayern Munich et remporte la première Ligue des champions de son histoire. Les dirigeants réaffirment donc leur confiance à Roberto Di Matteo, l’homme des miracles. Malheureusement pour lui, les miracles se répètent rarement. Quelques mois plus tard, les Blues se retrouvent dans le groupe de qualification de la Juventus et du Shakhtar. Tenu en échec à domicile par la Juve, Chelsea chute ensuite sur la pelouse du Shakhtar (2-1). Le club londonien prend sa revanche au match retour, en s’imposant 3-2. La qualification se joue donc lors du choc du Juventus Stadium. Ultra-dominatrice, la Juve s’impose très largement, 3-0. Le couperet tombe : Chelsea est presque éliminé. Lors de la dernière journée, les Blues écrasent Nordsjælland (6-1), mais ce succès ne sert strictement à rien. De fait, Chelsea et le Shakhtar terminent à égalité, mais c’est le Shakhtar qui passe grâce aux confrontations directes, et ces deux buts inscrits par Willian (aujourd’hui à Chelsea, drôle) à Stamford Bridge. La même année, dans une autre poule, les Roumains de Cluj sont également éliminés avec 10 points au compteur.

Manchester City 2011-12, éliminé avec 10 points
Pour son grand retour en Ligue des champions, Manchester City se coltine un sacré groupe : Villarreal, Bayern Munich et Naples. Il faut donc cartonner. Le groupe va être extrêmement disputé. Très vite, une lutte à trois se dessine, puisque Villarreal perd tous ses matchs. Lors de l’avant-dernière journée, le match décisif se dispute au San Paolo de Naples, entre le Napoli et City. Grâce à un doublé de Cavani, les Napolitains s’imposent 2-1, et mettent une option sur la qualif. Lors de la dernière journée, City n’a plus le choix : il faut battre le Bayern Munich (déjà qualifié) et espérer une défaite du Napoli en Espagne. Les Citizens font le taf, en battant 2-0 les Bavarois. Mais aucune bonne nouvelle n’arrive de Villarreal. Bien au contraire : le Napoli s’y impose 2-0. Bayern 13, Napoli 11, City 10. Les Citizens sont renversés en Europa League. Seul lot de consolation : leurs cousins de United sont eux aussi éliminés, avec 9 points, dans le groupe du FC Bâle et de Benfica. Pas franchement plus glorieux.


Dynamo Kiev 2004-05 et 1999-00, éliminé avec 10 points
En matière d’élimination avec beaucoup de points, le Dynamo Kiev en connaît un rayon. À deux reprises dans leur histoire, les Ukrainiens ont quitté les phases de poules alors qu’ils avaient 10 points. La première fois, c’était lors de la saison 1999-00. Après sa demi-finale de C1 atteinte la saison précédente, le Dynamo Kiev attaque la campagne 1999-00 avec un moral gonflé à bloc, mais sans Schevchenko, parti au Milan AC. À l’époque, il fallait passer par deux phases de poules pour accéder aux quarts de finale. Lors de la première phase, le Dynamo termine deuxième de sa poule derrière la Lazio, avec 7 points. Suffisant pour se qualifier. Au second tour, les Ukrainiens se retrouvent avec le Real Madrid et le Bayern Munich. Malgré quelques matchs mémorables (2-2 à Bernabéu et victoire 2-0 contre le Bayern), ils terminent troisièmes de la poule, avec 10 points et sont éliminés à cause d’une moins bonne différence de buts particulière avec le Real Madrid. En 2004-05, rebelote, presque avec les mêmes équipes : le Real Madrid et le Bayer Leverkusen. Espagnols et Allemands terminent en tête avec 11 points, tandis que le Dynamo reste à la place du con, avec 10 unités. En même temps, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux même : à 90 minutes de la fin des phases de poules, ils étaient en tête du groupe, avec deux points d’avance sur le duo Real-Bayer. Mais un 3-0 encaissé à Leverkusen plus tard…

PSV 2003-04, éliminé avec 10 points
Etrangement, tout le monde, sans le savoir, connaît le groupe C de la Ligue des champions 2003-04. Pourquoi ? Parce que c’était la poule de Monaco et du Deportivo La Corogne, et de ce fameux 8-3 sur la pelouse du stade Louis-II. L’AS Monaco, futur finaliste de la compétition, avait terminé en tête du groupe, avec 11 points. Malgré la raclée, le Deportivo était parvenu à sortir lui aussi du groupe, avec 10 points. Et qui s’est bien fait entubé sur ce coup là ? Le PSV Eindhoven. En effet, le clubl a de quoi l’avoir mauvaise. Dernière journée des phases de poules. Monaco est déjà qualifié. Le deuxième billet se dispute entre le PSV et le Deportivo, qui s’affrontent en Hollande. Pour se qualifier, le PSV doit l’emporter par deux buts d’écart. À la 49e minute, Robben marque et les Néerlandais mènent effectivement 2-0. Mais La Corogne réduit l’écart à l’heure de jeu par Luque. Le PSV a de nouveau besoin d’un but, et attaque tête baissée. Mais à dix minutes du terme, Pandiani égalise, éteignant quasiment tout espoir. Un espoir ravivé à la 90e minute par John De Jong. La furia néerlandaise dure pendant les 4 minutes du temps additionnel, mais rien n’y fait. Le PSV l’emporte 3-2, termine troisième, à égalité de points avec La Corogne, avec une meilleure différence de buts (!) mais est éliminé à cause de la différence de buts particulière. Dans les dents.


PSG 1997-98, éliminé avec 12 points
Pour le PSG, la saison 1997-98, c’est, avant tout, celle de la fabuleuse remontée face au Steaua Bucarest. Celle où les Parisiens, lors du tour préliminaire de C1, s’imposent 5-0 au match retour, après s’être inclinés 3-0 sur tapis vert à l’aller. Ce dont on se souvient moins, en revanche, c’est de la cruelle élimination de Parisiens lors des phases de poules de cette même Ligue des champions. Paris se retrouve dans le groupe du Bayern Munich, Beşiktaş et Göteborg. À l’époque, le règlement n’est pas le même. Se qualifient les premiers de chaque poule, et seulement les deux meilleurs deuxièmes (sur six groupes). Largement victorieux lors du premier match face à Göteborg (3-0), Paris s’écroule ensuite sur les pelouses de Beşiktaş (3-1) et du Bayern (5-1). Lors des matchs retour, il faut un miracle. Mais le PSG va le faire. Les Parisiens réalisent un perfect, en remportant leurs trois matchs, dont un magnifique 3-1 face aux Bavarois. Il faut alors faire les comptes. Le Bayern et le PSG sont à égalité en tête, avec 12 points. Mais les Allemands ont une meilleure différence de buts, et se qualifient. Paris est deuxième. Meilleur deuxième ? Non : le Bayer Leverkusen a terminé deuxième de sa poule avec 13 points. Deuxième meilleure deuxième ? Non plus : la Juve a terminé deuxième de sa poule avec 12 points, et une différence de buts de +4. Les Parisiens terminent troisièmes meilleurs deuxièmes (oui c’est bizarre comme phrase), avec 12 points, et une différence de buts de +1. Et même pas reversés en Coupe UEFA. La lose.

Mais aussi : Borussia Dortmund 2002-03, éliminé avec 10 points / Werder Brême 2006-07, éliminé avec 10 points / Olympiakos 2004-05, éliminé avec 10 points.

Peu de points mais qualifiés quand même


Lyon 2011-12, qualifié avec 8 points
Comment oublier la folle qualification de l’Olympique lyonnais lors de la saison 2011-12 ? Cette qualification qui en avait fait crier plus d’un au complot. Remettons les choses dans leur contexte. Dans ce groupe, le Real Madrid a fait carton plein. 18 points sur 18. La qualification se joue donc entre l’Ajax et Lyon, qui, fait rare, sont en parfaite égalité lors des confrontations directes (0-0 à l’aller et au retour). En cas d’égalité entre les deux formations, c’est donc la différence de buts normale qui prime. Sauf que la situation est mal embarquée pour les Lyonnais qui, à 90 minutes du terme, vantent une différence de buts de -4, pendant que l’Ajax, qui compte trois points d’avance au classement, est à +3. Il faut donc un miracle : l’Ajax doit perdre à domicile contre le Real, et Lyon doit s’imposer à Zagreb, de préférence par cinq ou six buts d’écart. À la mi-temps, cela semble terminé, puisque l’OL est tenu en échec, 1-1. Vu que le Real mène 2-0 à Amsterdam, il faudrait, pour se qualifier, que Lyon marque six buts. Et devinez quoi ? Lyon va marquer six buts… en 28 minutes. Victoire 7-1, et qualification arrachée, avec 8 points. Tout ça pour se faire misérablement sortir en huitièmes par l’APOEL.


Werder Brême 2005-06, qualifié avec 7 points
Dans la famille « qualification à l’arrache » , je voudrais le Werder Brême 2005-06. Les Allemands sont dans le groupe du Barça, de l’Udinese et du Panathinaikos. Ce groupe est évidemment dominé par le Barça (futur vainqueur de la compétition), tandis que la deuxième place qualificative se dispute, à distance, entre l’Udinese et le Werder. Avantage aux Frioulans, qui comptent trois points d’avance, et qui, lors de la dernière journée, reçoivent un Barça déjà qualifié. Le Werder fait le taf, en s’imposant 5-1 contre Panathinaikos. Mais les Allemands n’ont pas leur destin entre les mains. Avec seulement un nul contre le Barça, l’Udinese se qualifie. Et pourtant, les Blaugrana jouent le jeu, et s’imposent 2-0 au stadio Friuli. Le Werder et l’Udinese se retrouvent à égalité de points, avec 7 au compteur, mais c’est le Werder qui passe grâce aux confrontations directes : 1-1 à l’aller, 4-3 au retour pour Brême, avec le but vainqueur du 4-3 inscrit par Micoud. Merci qui ? Merci Johan.

Juventus 2002-03, qualifiée avec 7 points
L’une des belles histoires, c’est celle de la Juventus en 2002-03. Les Bianconeri passent tranquillement la première phase de poules, en terminant première avec 13 points. Mais cela se corse lors de la deuxième phase de poules. Les Turinois se retrouvent avec Manchester United, La Corogne et Bâle. Un groupe dans lequel Manchester United va rapidement dicter sa loi. En s’imposant aussi bien à l’aller qu’au retour face à la Juve, l’équipe de Sir Alex assure déjà sa qualification. La deuxième place va donc se disputer entre ladite Juve, La Corogne et Bâle. Le 12 mars, les Bianconeri remportent la confrontations directes face aux Espagnols, en s’imposant 3-2 grâce à un but décisif de ce bon vieux Igor Tudor à la 90e minute. Au moment de faire les comptes, la Juve, le Deportivo et Bâle sont tous à égalité, avec seulement 7 points. Ce sont les Italiens qui passent grâce à la différence de buts. Une qualification à l’arrachée, avec le plus petit total de points possible. Derrière, à la manière d’une Italie au Mondial 82, les Turinois vont monter en puissance, éliminant tour à tour le Barça et le Real Madrid. Ils passent finalement à un doigt de la victoire finale, en s’inclinant en finale, aux tirs au but, face au Milan AC.


Liverpool 2001-02, qualifié avec 7 points
Au cours des années 2000, Liverpool s’est offert deux finales de C1, l’une gagnée (2005) et l’autre perdue (2007), toutes les deux face au Milan AC. Mais avant cela, déjà, les Reds avaient fait bonne figure dans la plus prestigieuse des compétitions. En 2001-02, Liverpool n’a aucun mal à terminer premier de sa poule, terminant loin devant Boavista et le Borussia Dortmund. Mais au second tour, les Anglais se retrouvent avec le Barça, la Roma et Galatasaray. Curiosité : pratiquement tous les matchs se soldent par des nuls. Du coup, lors de la dernière journée, les quatre équipes sont encore en lice. Le classement dit : Roma 7, Barcelone 6, Galatasaray 5, Liverpool 4. À Istanbul, le Barça s’impose 1-0 grâce à un but de Luis Enrique, et valide donc son billet. Le deuxième ticket sera pour le vainqueur du match entre Liverpool et la Roma. Plus motivés que jamais, les Reds parviennent à s’imposer 2-0 et rattrapent les Romains au classement. Mais grâce à une différence de buts particulière désormais favorables, ils se qualifient, éliminant par la même occasion des Giallorossi incrédules. Mais quelques semaines plus tard, le retour de bâton : après avoir remporté 1-0 le quart de finale aller face à Leverkusen, Liverpool s’incline 4-2 au retour, en encaissant le but décisif de Lúcio à la 84e minute. On ne peut pas être gagnant (et chanceux) à tous les coups.

Juventus 1998-99, première de sa poule avec 8 points
Le record en la matière est détenu par la Juventus. Alors que certaines équipes sont régulièrement éliminées avec 9 ou 10 points, la Vieille Dame a réussit l’exploit, lors de la saison 1998-99, de terminer première de sa poule avec seulement 8 points. Il a fallu, pour ce, un sacré concours de circonstances. Lors du premier tour, la Juve, championne d’Italie, est dans le groupe B, avec Galatasaray, Rosenborg et Bilbao. Les joueurs de Lippi vont réaliser un parcours étonnant, avec cinq matchs nuls lors des cinq premières journées ! Il reste une rencontre à jouer, face à Rosenborg, et la Juve est clairement dans la merde. Galatasaray et Rosenborg comptent 8 points, elle en a 5, et Bilbao, déjà éliminé, ferme la marche avec 2 unités. Mais à San Mamès, un miracle se produit. Bilbao, qui n’avait pas remporté le moindre match jusqu’ici, s’impose 1-0 contre les Turcs. La Juve, de son côté, réussit enfin à rompre le tabou du match nul, et gagne 2-0 contre Rosenborg. Les trois équipes se retrouvent donc à égalité, avec 8 points. C’est la différence de buts qui les départage. Juve +2, Galatasaray 0, Rosenborg -1. Seule la Juve se qualifie. Les deux autres sont éliminées, car aucune ne rentre parmi les « meilleures deuxièmes. On peut appeler ça un miracle à l’italienne. D’autant que la Juve s’arrêtera aux portes de la finale, en s’inclinant en demie face à Manchester United.


Mais aussi : Legia Varsovie 1995-96, qualifié avec 7 points / Dynamo Kiev 1999-00, qualifié avec 7 points / Boavista 2001-02, qualifié avec 8 points / Real Madrid 2002-03, premier de sa poule avec 9 points / Lokomotiv Moscou 2003-04, qualifié avec 8 points / Glasgow Rangers 2005-06, qualifié avec 7 points / Benfica 2005-06, qualifié avec 8 points / Milan 2006-07, premier de sa poule avec 10 points / Inter 2008-09, qualifié avec 8 points / Milan 2010-11, qualifié avec 8 points / CSKA 2011-12, qualifié avec 8 points / APOEL 2011-12, premier de sa poule avec 9 points / Milan 2012-13, qualifié avec 8 points.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce soir José va nous tenter la qualif avec 3 points.
Les maths c' est pas son truc à José, lui, c' est le terrain.
letitbe53 Niveau : DHR
C'est un peu le principe de la formule championnat... Dans un championnat national, par exemple, on peut être champion avec 70 points en 38 journées, ou bien être deuxième avec 100 points (comme en Espagne).
Monsieur dit Niveau : District
La conclusion :
Dans un groupe dans lequel un club domine => peu de points sont nécessaires
Dans un groupe dans lequel un club est à la rue => beaucoup de point ne sont pas suffisants.

Merci SoFoot
vivement le retour des matchs à éliminations directes avec tirage au sort intégral d'entrée : voilà la seule conclusion possible
bufford tannen Niveau : DHR
trop de chiffres,trop de points,trop de scores,trop de dates...
mal au crane.
Rakamlerouge Niveau : National
Photo archi old-school de Thierry Henry.. visage juvenile, début d'afro, maillot bianconeri floqué kappa...
Et l'article "Ajax bat Milan !" de Chérif à quelques heures du coup d'envoi, c'est pour quand ? Hup Ajax, y a un coup à jouer même s'il faut gagner après l'entubage (pour rester poli, d'autres parleraient de sodomie arbitrale dédicace à MB) du match aller à l'Arena.
nononoway Niveau : CFA
Note : 1
Putain, Thierry Henry - Luc Maton, même personne ??
MaxChampagne Niveau : Loisir
Merci Christophe Revault
zlatagoalPSG Niveau : District
Il faut reconnaître que la qualif de l'OL en 2012 est assez étrange,6 buts en une mi-temps ça a pas du arriver souvent
Rainbowman Niveau : DHR
Le cuisseau de Titi Henry... oO
Chelsea ne peut pas finir premier avec 9 pts.
En cas de défaite, ils seraient assurés de finir deuxième puisque Bâle est à 8 pts et Schalke à 7. Hors Bâle passerait devant Chelsea à la diff particulière.
Mou-rinho Niveau : CFA
L'OL qui marque 6 buts à la mi-temps moi ça m'étonne pas, par contre un quadruplé de Gomis, la on peut crier au complot.
DoutorSocrates Niveau : CFA
On pourrait aussi mentionner le groupe de liverpool, anzhi, young boys et udinese l'année passée en europa league. Les reds, les ex-nouveaux richissimes et ces "jeunes garçons" bernois finissent tous avec 10 points. Les Suisses, pour mon plus grand regret puisque j'étais au stade, passent à la trappe.
Monsieur dit Niveau : District
Message posté par zlatagoalPSG
Il faut reconnaître que la qualif de l'OL en 2012 est assez étrange,6 buts en une mi-temps ça a pas du arriver souvent


http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& … 2k&cad=rja
Bon ben on peut mettre le Galatasaray là dedans maintenant.
Le match de l'Ol à l'époque était à la fois fou et chiant* comme pas permis. L'équipe de Zagreb était plus qu'à la rue et le gardien avait le niveau du féminine deuxième année.

Bref, la belle époque...
yush,

le Zenit qualifié avec 6 pts ce soir, donc record non ?

Tout comme Naples éliminé avec 12 points...
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 102 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20