1. //
  2. // Embrouille Cavani/Jara
  3. // Top 10 des saloperies

Top 10 : provocations à caractère sexuel

À l'image d'Edinson Cavani qui a littéralement pété les plombs après s'être pris une olive dans les fesses de la part de Jarra - assorti de quelques saletés orales - les provocations obscènes sont monnaie courante dans le football. Florilège des pires attaques à caractère sexuel, entre fessée, chat-bite et insulte familiale.

Modififié
1k 18

Robbie Fowler : courber l'échine

Marié à la ravissante Mariana avec laquelle il a eu deux enfants, Graeme Le Saux n'a pour autant jamais réussi à éteindre les rumeurs quant à son homosexualité. Du coup, cela donnait une bille supplémentaire à ses adversaires pour le faire sortir de ses gonds. À l'image de Robbie Fowler durant un Chelsea - Liverpool en 1999. À plusieurs reprises, l'attaquant des Reds se courbe en direction du latéral gauche des Blues, en pointant son postérieur juste devant Le Saux. « Mais je suis marié » , se défend-il face à Fowler, qui répond du tac au tac : « Elton John l'était également, mon pote. » C'en est trop pour Graeme qui envoie son coude dans la nuque de Robbie, ce qui conduira la Football Association à ouvrir une enquête sur l'incident. Il est là, le foot anglais que l'on aime, entre baston, provocation et humour trash.

Vinnie Jones : le broyeur

Le cliché demeure une œuvre d'art qui traverse les années sans prendre la moindre ride. Nous sommes en novembre 1987, lors d'un Wimbledon - Newcastle. La gueule ouverte, Paul Gascoigne souffre le martyr. Il tente de protéger ses précieux bijoux de famille de la poigne ferme de Vinnie Jones. En vain. « Tu es seul mon gros. Tout seul avec moi » , lui glisse dans la foulée le rugueux milieu anglais à l'oreille. Malgré l'incroyable force avec laquelle la future brute préférée de Guy Ritchie semble s'acharner sur le pauvre « Gazza » , ce dernier ne perdra bizarrement pas l'usage de sa prostate. À défaut de garder la ligne.

Junior Morales : la petite fessée amicale

Qui n'a jamais rêvé de tâter le derrière bien bombé d'un footballeur… ? Toujours est-il que Junior Morales, modeste portier du Club Deportivo Marathón au Honduras, ne s'en est pas privé lors d'un match face au CD Real Sociedad en octobre dernier. Après une récupération anodine, un attaquant de la Real Sociedad le presse tranquillement afin de le forcer à la relance. Morales se saisit du cuir, puis, ni une ni deux, envoie quelques petites tapes sur le fessier de son opposant. Des caresses pas au goût de l'arbitre, qui renverra le gardien aux vestiaires, soulevant la colère de ses partenaires, à tel point que la rencontre fût arrêtée. Non, personne n'a envie de savoir à quoi pensait Junior Morales sous la douche. Pas même Vinnie Jones.

Youtube

Cristiano Ronaldo : gay refoulé ?

« Hey Mateu ! T'aimes ça, hein ? Tu aimes ? » Frustré par le niveau du Barça, Cristiano Ronaldo s'en remet à la provocation sexuelle. Tout en se touchant allègrement l'entrejambe, CR7 prend à partie l'arbitre officiant sur ce Clásico en mars dernier, Mateu Lahoz. Le Real Madrid perd d'ailleurs le match (2-1) ce qui n'empêche pas le Portugais de plonger dans une multitude de polémiques, où il est notamment accusé d'homophobie. On parle bien du mec qui passe le plus clair de son temps à poser en slip moulant ?

Youtube

Guy Ramos : le complexe d'infériorité

Entre footeux, la jalousie est souvent de mise. Que cela soit en matière de contrat, numéro de maillot et même de remplissage de slip, a priori. C'est de ce complexe d'infériorité que Guy Ramos a voulu se rassurer en avril 2014. Au marquage d'Aron Jóhannsson, le Cap-Verdien chipe délicatement le paquet de l'attaquant de l'AZ Alkmaar avant de se frotter légèrement le sien. Le tout avec un sourire à mi-chemin entre le malsain et le malaise. Un palpage en règle qui ne lui vaudra pourtant pas le moindre avertissement, en dépit de la fureur de la victime. C'est pas tous les jours facile d'être une jolie blonde, hein…

Joey Barton : la queue du Tiger

La malice n'est pas le dernier des plaisirs du bad boy anglais. Tom Huddlestone peut en attester. En début d'année, Hull City reçoit le QPR de Joey Barton. Une rencontre tendue entre deux formations qui luttent pour le maintien. La pression est telle que l'Anglais voit rouge dès la demi-heure de jeu. Averti après une première faute grossière, Barton récidive directement et envoie son doigté dans les testicules du Tiger, venu lui aussi faire pression sur l'homme en noir. Le milieu des Rangers sera finalement exclu, dans l'incompréhension la plus totale. « J'essayais de l'empêcher d'influencer la décision de l'arbitre, dira plus tard Joey. Mon action n'était certainement pas malveillante. » Perverse, alors ?

Youtube

Pascal Dupraz : soirée fétichisme

Pour remobiliser un groupe, certains entraîneurs n'hésitent pas à se servir de provocations en tout genre, histoire de titiller l'orgueil. Un procédé souvent embrassé par Pascal Dupraz. Après deux revers impressionnants - face à Caen, 0-3, puis Rennes, 6-2 - le coach haut-savoyard espère bien toucher l'amour propre des joueurs de l'ETG. « Ce que j'attends contre le Paris Saint-Germain, c'est qu'on soit plus velléitaires. C'est tout, c'est la base du football, on ne peut pas faire autrement, sinon, on va prendre des fessées, et personnellement, les fessées, ça ne me plaît pas trop. Peut-être que certaines personnes s'en réjouissent, de prendre des fessées, pas moi ! Il y a des boîtes spécialisées pour ça, mais moi, je n'y vais pas, dans ces boîtes-là. » Tu nous manques déjà, Pascal.

Youtube

Michel : El toque Valderrama

Seconde journée de Liga version 1991-92. Valladolid se déplace sur la pelouse du Real Madrid. Sur un corner anodin en première période, Michel se charge du marquage de Carlos Valderrama et de sa coupe légendaire. La suite n'en est pas moins superbe. Par deux fois, le Merengue astique le chibre du Colombien qui ne comprend rien à la situation. « Michel a essayé de provoquer Valderrama pour qu'il réagisse et soit expulsé du terrain, clarifie le président de Valladolid juste après la rencontre. Si Michel aime la chose, c'est son droit, mais qu'il le fasse hors des terrains. » L'auteur d'El toque Valderrama plaide, quant à lui, le calembour importun : « C'était une simple blague. Malheureusement, il semble que la plupart des gens aient perdu le sens de l'humour. » D'autant que Valderrama n'a pas eu l'air de s'en plaindre.

Youtube

Marco Materazzi : le clasheur made in Rap Contenders

À jamais, cette image restera comme l'une des plus dramatiques de l'histoire du sport français. La tête basse, le double Z passe à côté du trophée Jules Rimet sans y poser le moindre regard. Zizou rumine et pense vraisemblablement aux propos de Marco Materazzi. « Hey Marco ! Si tu veux vraiment mon maillot, je peux te le donner après le match, tu sais… » , lui envoie une première fois le numéro 10 tricolore. « Je préfère ta pute de sœur ! » , rétorque alors le défenseur italien, qui pousse Zinédine Zidane à l'irréparable. Bordel Marco, on avait dit pas la famille !

Steven Defour : « Je suis un agitateur, un provocateur… »

13 septembre 2014. En déplacement sur le terrain de Lierse, Anderlecht se fait rattraper au score dans les ultimes secondes de la partie (2-2). Une égalisation tardive qui pousse Steven Defour à exprimer sa frustration à travers ses bijoux de famille. Après un échange de noms d'oiseaux avec le banc adverse, le milieu belge se saisit de ses parties intimes et les secoue en guise de mécontentement. « J'ai quelque peu dépassé les bornes » , confesse Defour le lendemain. Quelque peu, en effet.

Youtube

Bonus : Bahram Afsharzade, un coup et puis s'en va

Le 3 mars dernier, Bahram Afsharzade, président de l'Esteghlal Téhéran, est passablement énervé. Son club vient en effet de concéder un décevant nul face à Al-Ain en phase de poules de la Ligue des champions d'Asie. Alors lorsqu'un journaliste lui pose une question quelque peu fâcheuse, Afsharzade répond l'air de rien pour mieux asséner un coup dans les parties intimes de ce reporter encombrant. Avant de prendre la fuite, comme tout bon lâche qui se respecte, forcément.

Youtube


Par Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Estebanana Niveau : CFA
Bonus Pascal Nouma ?
Patrice Loko ?
Makélélé c'était des provocations à chaque match...
Redondo minot Niveau : Loisir
Même si c'était pas sur le terrain, y a aussi la petite allumeuse qu'a essayé de briser la carrière de Brandao!
Note : 9
C'est pas vraiment l'action de Jara qui a fait pété un plomb à Cavani qui a plutôt bien réagi, mais son expulsion injustifiée.

J'aime pas faire le casse burnes, mais faudrait essayer d'être un peu plus précis, et je ne parle pas que de cet article.
United310 Niveau : DHR
Donc pour Defour, pas moyen de trouver mieux que la vidéo d'un vine?
Je me souviens de Di Maria qui sort en se tatant les parties.
Note : 14
Enorme le bonus
El Chelito Delgado Niveau : CFA2
Comment sa il y a pas la célébration de Lisandro, tout en grinta "j'ai des énorme cojones "

D'ailleur elle serait bien ds fifa celle la, quand tu marque a la dernière minute contre un geek alabanais un mardi de décembre a 2H du mat.

Les lyonnais , quelqu'un a la vidéo ?
La sœur de Zidane ? Il semble plutôt que Materazzi lui susurre la douce relation que Pippo Inzaghi, bel étalon, entretenait avec Véronique, son épouse lors de son passage à la Juve.
Publiquement, il est plus glorieux de défendre l'honneur souillé d'une sœur/mère que de se rendre justice pour une évocation d'adultère
Désolé, j'ai oublié la virgule après "épouse". Ceci peut altérer le sens de la phrase.
C"estpasZizouquoi Niveau : District
Le bonus est fou! Du cri au petit regard par derrière!
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par hristo
Désolé, j'ai oublié la virgule après "épouse". Ceci peut altérer le sens de la phrase.


CELA peut altérer le sens de la phrase.

Je trouve ta version plus crédible que celle officiellement invoquée, parce que se faire expulser après avoir asséné un coup de casque suite à un dialogue aussi merdique que "Si tu veux mon maillot, je peux te le donner à la fin du match..." Je préfère ta pute de sœur", je sais pas, je trouve qu'il y a un truc qui ne colle pas.Je sais qu'ils jouaient depuis presque deux heures auxquelles il faut ajouter la chaleur estivale,mais tout de même.

Pour ma part, j'ai une intuition assez tordue : Zidane disait déjà avant la coupe du monde 98 qu'il ne voulait pas "être un joueur banal,qui passe".Je le pense capable d'avoir choisi une sortie atypique en fonction du scénario de ce qui serait sa dernière rencontre.Comme il y'avait 1-1 et que les tirs aux buts ne lui garantissaient pas le succès, il a voulu choisir sa sortie (et sa sortie au sens propre du terme car il n'a réellement plus remis les pieds sur un terrain) sans même s'intéresser à l'issue du match (peu lui importait que la France l'emporte ou non,il était focalisé sur sa sortie).
Note : 2
La video avec Valderama je crois qu elle etait dans le foot en folie, corner et mains aux couilles dans tous les sens. Pas mal le colombien qui reste tranquille a matter l autre, limite en hochant la tete " t en veux encore ? t as fini? a la fin.

Le bonus est mythique, si un jour Dupraz fait ca je l excuserai de bcp de choses.
Ronaldo passe le plus clair de son temps à poser pour de la lingerie? Non alors non ! Je suis loin d'être un admirateur de ce joueur bien que je le trouve extraordinaire au même titre qu'un Messi mais à un moment il faut arrêter avec vos conneries, sofoot = site de FOOT
Ronaldo = footballeur bordel
Et vous n'avez rien de mieux à faire qu'à le clasher sur sa vie privée article après article. Enfin, pas comme si vous étiez les seuls, bande de jaloux refoulés.

Allez, je retourne dans ma grotte, bonne soirée
« Je m'appelle Vinnie Jones, je suis un gitan, je gagne beaucoup de fric et je vais t'arracher l'oreille avec les dents puis tout recracher dans l'herbe. Tu es seul mon gros, tout seul avec moi » Puis un peu plus tard dans le même match, s'adressant toujours à Gazza : « Je vais juste tirer le corner mais ne t'inquiète pas mon gros, je reviens ».
Des images du football de papa, du football de ma jeunesse. Haaaahh nostalgie quand tu nous tiens par les "yeuks" sentiments.

https://www.youtube.com/watch?t=73&v=NCSys3qHlLw
Simon 1661 Niveau : DHR
Petite anecdote personnelle:

Lors de mes débuts en équipe première à 16 ans, j'ai été opposé à un joueur ayant passé la majorité de sa carrière amateur en Division 3 belge.

Jeune peunot, je n'ai pas compris lorsque celui-ci s'est mis à me tâter le paquet sur une rentrer en touche. J'ai eu bon prevenir l'arbitre, celui-ci n'a pas bronché et j'ai eu droit, à 16 ans, à mon premier palpage de burne par une autre main que la mienne... Malheureusement c'était celle d'un mec de 35 piges...
Hôtel avec Beauvue Niveau : DHR
Elle est terrible ton anecdote personnelle.

Tu m'en veux si j'ai ri?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 18