Top 10 : Pied au plancher

Retour de défaite au Parc des Princes. Valverde a le pied lourd et des envies d'oreiller. Manque de pot, le peloton motorisé de Montauban veille au grain derrière la lunette du laser ultralyte. La machine ne ment pas : 195 km/h. Procédure classique : immobilisation du véhicule, retrait de points et suspension temporaire de permis. Sauf qu'avec une marque à 65 km/h au-dessus de la limite autorisée, le portier du Téfécé est loin, très loin du podium des footballeurs as du volant.

Modififié
0 8
1/ Milan Baros : 271 km/h sur l'autoroute A42. Soit 141 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Non content de pulvériser le record du département de l'Ain, Milan Baros s'est également fendu de la plus belle excuse. Le 2 novembre 2007, l'attaquant tchèque de l'OL « voulait faire entendre le bruit du moteur » de sa Ferrari F430 à un ami. L'histoire veut même que les gendarmes du peloton local aient dû s'y reprendre à deux fois pour homologuer la performance.

2/ Jérôme Rothen : 245 km/h sur l'autoroute A13. Soit 115 km/h au-dessus de la limite autorisée.

De fausse excuse, Johnny Rothen n'a pas perdu de temps à essayer d'en inventer. Ce lundi 5 février 2008, il roulait trop vite, point barre. Vite ? 245 km/h à la jumelle des gendarmes du peloton autoroutier de Bourg-Achard (Eure). L'arme du crime : une Porsche 997 noire. Précision importante, le Parisien se déplaçait dans le sens Paris-province.

3/ Helton Dos Reis : 244 km/h sur l'autoroute A43. Soit 114 km/h au-dessus de la moyenne.

Helton Dos Reis, c'est une enfance au Cap-Vert, quatre matches en Ligue 1 et quelques pics gélifiés sur le crâne. Huit consonnes et cinq voyelles qui tapées dans Google suggèrent un mot, un seul, sans rapport aucun au monde de la balle ronde : voiture. Une Audi S3, plus précisément. Contrôlé par la brigade d'intervention rapide de Rives dans la soirée du 1 octobre dernier, le footballeur du GF 38 s'est vu retirer son permis pour six mois. Les amateurs de calcul mental noteront que le contrat de son chauffeur expirera à la fin du mois.

4/ Gerald Asamoah : 190 km/h sur nationale. Soit 110 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Gerald Asamoah avait un alibi en béton. Le juge du tribunal administratif de Dorsten ne lui a donc pas retiré de points, mais l'a simplement allégé de quelque argent. Au moment où son véhicule a été pris en photo par un radar en ce mois de février 2007, l'Allemand d'origine ghanéenne venait de recevoir un coup de fil de sa femme lui annonçant qu'elle perdait les eaux. « Je n'ai pensé qu'à ma femme, à ce moment-là, se défend Gerald. Je ne voulais pas la laisser seule. J'avais peur que quelque chose aille de travers. Je sais bien que j'ai roulé trop vite » . Trop pour la loi, mais pas pour sa légitime. Arrivé à la clinique, ses deux jumeaux Jaden et Jada étaient déjà nés.

5/ Mickaël Landreau : 215 km/h sur l'autoroute A85. Soit 85 km/h au-dessus de la limite autorisée.

2000-2001, sans doute la meilleure saison de Landreau. Le gardien des Canaris est choisi par le conseil général de Loire Atlantique pour collaborer avec une campagne de prévention sur la sécurité routière. A l'époque, sur son site officiel, il déclare : « on n'en fait jamais trop en ce qui concerne la prévention routière » . Trois ans plus tard, c'est le début de la fin. Au volant de son Audi, il est flashé en mai 2004 à 215km/h sur autoroute et se fait sucrer son permis pour cinq mois.

6/ Sylvain Wiltord : 135 km/h en ville de Vénissieux. Soit 85 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Les convocations au poste de police, Sylvain Wiltord ne les honore pas. Pris à 135 km/h à bord de sa Porsche en zone urbaine lyonnaise, le milieu de terrain de la vallée du Rhône laisse par trois fois chaise vide au commissariat du 7è arrondissement de Lyon. Ne le voyant pas venir à eux, les policiers décident donc d'aller à lui un matin d'entraînement à Tola-Vologe. Embarqué devant les caméras par quatre gardiens de la paix, le joueur de l'année 1999 est entendu durant une heure. Ressorti libre du commissariat, le Martiniquais eut ensuite à affronter les gros yeux noirs et sourcils froncés de JMA : «  C'est désagréable. A Lyon, on aime donner une image clean » .

7/ Hossam Mido : 212 km/h sur l'autoroute A8. Soit 82 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Mido à Marseille, c'était tout pour la frime, rien dans le slip. Lorsque l'Egyptien décidait de se faire contrôler, il choisissait de le faire sur le même autoroute que Juan Pablo Montoya et à proximité d'une ville au blaze pimpant : Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Mais ne récoltait au final qu'une contravention de cinquième classe à 1 500 euros. Peanuts.

8/ Jacques Faty : 201 km/h sur l'autoroute A36. Soit 71 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Jacques Doudou Faty n'était pas au volant au moment où la gendarmerie de Dole lui a intimé de ranger son Q7 sur le bas-côté. Il était à la place du mort. L'homme avec le pied gauche sur la pédale d'embrayage n'était autre que son coéquipier Charlie Davies. Celui là même qui quelques mois plus tôt lors d'un accident de voiture aux States avait failli rejoindre la lumière au fond du couloir noir. Stupeur dans les chaumières. Face à l'énormité de la chose, Jacques a été forcé d'avouer : sans permis depuis la perte de ses 12 points et persuadé de finir en zonzon à la vue du flash, il a supplié l'Américain d'échanger de place. Double faute, double peine.

9/ Nicolas Marin : 120 km/h en ville de Reims. Soit 70 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Si le Lonely Planet n'a pas encore publié de « Sortir à Sedan » , c'est qu'il y a une raison. Pour le joueur de foot du CSSA en mal de guinche, il faut compter une heure d'autoroute pour assouvir ses pêchés dans la capitale du vin mousseux : Reims. Professionnel dans les Ardennes entre 05 et 07, Nicolas Marin a dû laisser une bonne partie de son permis sur l'A34 avant de se faire flasher pour du beurre à 120km/h. Ce jour de mars 2007, l'homme né peroxydé n'avait déjà plus aucun point.

10/ Jens Lehmann : 102 km/h sur une nationale. Soit 42 km/h au-dessus de la limite autorisée.

A l'époque où l'on pensait que Stuttgart serait le dernier club de Jens Lehmann, le portier allemand se tapait 496 kilomètres de trajet quotidien. Parfois en hélico, les autres en berline. En retard, mal réveillé ou encore ballonné par le gigot-flageolet de la veille au soir, le futur ex gardien des Gunners a trouvé le moyen de se faire flasher à 102 km/h sur une portion limitée à 60. Bilan du dépassement : une amende de 127 euros et un simple retrait de permis d'un mois. On ne sort pas un Michael Schumacher avec des stages de récupération de points.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ferrari F430 et pas F340 :)
250 sur une autoroute vide... Ma foi, ça se tente... Mais le record de Wiltord à 135 en ville, en s'imaginant des feux et des carrefours tous les 50m, c'est juste effrayant...
Effrayant c'est le terme pour Wiltord. Il aurait presque pu faire de la taule ce con !

Sinon, c'est Dole, pas "Dôle", la Franche-Comté n'est pas la Suisse !
Excellent le lapsus "Johnny Rothen" au lieu de Jérôme Rothen...
Une reprise de "My Way" à 245 km/h en vue ?
juste parce que je suis pointilleux:
- valverde ne devait pas avoir des envies d'oreillers puisqu'il rentrait sur bordeaux retrouver ses vieux potes et non dormir à toulouse.
il était en conduite accompagnée Gerald Asamoah?? ^^
"dans la soirée du 1 octobre dernier, le footballeur du GF 38 s'est vu retirer son permis pour six mois. Les amateurs de calcul mental noteront qu'il vient donc tout juste de le récupérer."


euh...ouais.
Oué bah Wiltord a juste conduit du Boulevard Lenine jusqu'à la Gare de Vénissieux (en passant par herriot cagne, oshatz et marcel houel pour finir jusqu'à ambroise croisat-juliot curie).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8