En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

Top 10 : Non, je ne te serrerai pas la main

Graziano Pellè vient d'être exclu de l'équipe d'Italie pour avoir refusé de serrer la main de son coach après son remplacement. Mais avant lui, d'autres footballeurs s'étaient essayés à la main qui reste dans la poche, que ce soit face à d'anciens amis, à des ennemis de toujours, ou à des présidents.

Modififié

William Gallas et Samir Nasri


Dans la très longue liste des gens avec qui Samir Nasri s'est embrouillé au cours de sa carrière, William Gallas tient une belle place. En 2008, le natif de Marseille a tout juste vingt et un ans et quitte l'OM pour rejoindre Arsenal. Âgé de dix ans de plus, Gallas est alors déjà un solide pilier des Gunners. Mais un peu plus tôt, à l'Euro 2008, les deux hommes s'étaient écharpés alors qu'ils portaient le maillot des Bleus. Une grosse engueulade de vestiaire au cours de laquelle Gallas aurait hurlé « Comment tu me parles ? Pour qui tu te prends ? T'as que vingt ans, je ne suis pas ton ami » à Nasri, avant que les deux ne boudent définitivement. Les coups bas et les insultes continuent à Arsenal, et en 2010, avant un Tottenham-Arsenal, alors que Gallas vient de rejoindre les Spurs, Nasri évite de lui serrer la main devant les caméras. Du coup, même le gamin devant Gallas n'a pas eu droit à la paluche de Nasri. Et s'en prendre aux enfants, c'est moche.

Vidéo


John Terry et Wayne Bridge


Depuis qu'il a appris que John Terry couchait avec son ex (et accessoirement la mère de son fils), le mannequin français Vanessa Perroncel, Wayne Bridge a toujours refusé de serrer la main à son ancien coéquipier. Les deux joueurs ont pourtant joué ensemble à Chelsea et en sélection durant de longues années, et avaient noué des liens d'amitié puissants. Mais l'affaire est allée plus loin. Au moment du scandale, en 2010, Bridge annonce sa retraite internationale. « Ma position dans l'équipe est intenable et susceptible de créer des divisions. (...) Pour le bien de l'équipe et afin d'éviter des problèmes inévitables, j'ai décidé de ne pas me mettre à la disposition de la sélection » , explique-t-il. Terry, lui, perd le brassard de capitaine, et le Daily Mail avance qu'il aurait mis sa maîtresse enceinte organisé un avortement dans une clinique clandestine. Quant à Bridge, il doit toujours verser une pension de 6 000 livres par mois à son fils jusqu'à sa majorité. Une affaire qui lui a fait perdre une poignée de main, mais qui lui a aussi coûté un bras.

Vidéo


Mauro Icardi et Maxi López


Autre poignée de main perdue à cause d'une histoire de fille, celle entre Mauro Icardi et Maxi López. Cette fois, c'est le premier qui est allé chiper la femme du deuxième, alors qu'il avait eu trois enfants avec elle, alors qu'ils jouaient tous les deux à la Sampdoria. Forcément, après le transfert d'Icardi à l'Inter Milan, Lopez refuse de lui serrer la main lors de leurs affrontements. Il faut dire qu'Icardi a poussé le bouchon un peu loin, puisqu'en plus d'avoir séduit sa femme, il est allé jusqu'à se faire tatouer les prénoms des deux enfants de Maxi López sur le bras. Il poste également des tonnes de photo d'eux sur son compte Instagram, alors que Lopez a plusieurs fois déclaré que cela le dérangeait : « Je peux comprendre qu'en étant une personnalité publique, on puisse publier des photos. Mais je suis gêné quand mes enfants apparaissent dessus. » Alors pour bien signifier son mépris à Icardi, en avril dernier, en plus de ne pas lui serrer la main, Lopez s'est gratté les parties devant lui. Comme pour lui rappeler d'où venaient les enfants en question.



Pepe et Seydou Keita


En juillet 2014, ce Real Madrid-AS Rome était censé être un simple match amical. Mais au moment de se serrer la pince, Seydou Keita zappe Pepe. S'ensuit une altercation, au cours de laquelle Pepe crache sur Keita avant que ce dernier ne réponde en lui balançant une bouteille d'eau. En se payant Pepe, Keita réalise le fantasme des trois quarts des habitants de cette planète, mais fait surtout remonter à la surface un vieux litige qui datait de 2011. Cette année-là, lors de la Supercoupe d'Espagne que le Malien disputait avec Barcelone, Pepe l'aurait traité de singe, sans que Keita n'en parle à l'époque. Mais lors des retrouvailles de 2014, il n'avait rien oublié : « Quand je jouais au Barça, il m'a traité de singe. Je n'ai pas parlé de lui en public parce qu'il n'en vaut pas la peine, et c'est pour cela que je n'ai pas voulu lui serrer la main avant le match amical. Je ne vois pas pourquoi je l'aurais fait, puisqu'à ses yeux, je ne suis pas un être humain. Son comportement est inacceptable.  » La vengeance est un plat qui se mange froid, disait le dicton.

Vidéo


Patrice Évra et Luis Suárez


Autre clash qui traîne depuis des années, et où il est question d'insultes racistes. Évra et Suárez ont commencé à se tirer la bourre en 2011, lors d'un Liverpool-Manchester à l'issue duquel Suárez avait été puissamment condamné pour avoir traité Évra de « négro » . Résultat, huit matchs de suspension et près de 50 000 euros d'amende. « Le cas Évra était faux. J'ai été accusé sans preuve » , a toujours juré Suárez, qui garde tout de même une dent contre Évra. Les retrouvailles en 2012 sont donc attendues, et Suárez les célèbre en mettant soigneusement un gros vent à Évra avant le match. Patrice s'agace, tente nerveusement d'attraper la main de Suárez quand même, avant d'être arrêté par les arbitres. Un nouvel épisode a lieu en mai 2015, lors de la finale de la Ligue des champions entre le Barça et la Juve. Mais avant le match, Évra promet qu'il vient en paix : « Je lui serrerai la main, sans aucun problème. » En se dépêchant tout de même d'ajouter : « Mais je vais faire en sorte qu'il sente ma présence sur le terrain. » Patoche prend de l'âge, mais a encore toute sa mémoire.

Vidéo


Hatem Ben Arfa et Karim Benzema


Deux des têtes d'affiche de l'illustre génération 87, qui n'ont jamais réellement pu se piffrer. Les deux confessent volontiers qu'ils ont passé pas mal de temps à s'embrouiller, et ce, dès les sections jeunes de l'équipe de France. « Des conneries de gamins. On se parlait, on ne se parlait plus. Ce n'est pas un ami, mais je n'ai rien contre lui » , lâchait un jour Ben Arfa aux journalistes. Pas d'animosité profonde, donc, mais une simple poignée de main semble tout de même être trop compliquée. Lors d'un Lille-Lyon en mars 2008, Benzema est déjà agacé de devoir sortir à l'heure de jeu, mais quand il s'aperçoit qu'il va être remplacé par Ben Arfa, c'en est trop. Il refuse la main tendue de son coéquipier. En conférence de presse, Benzema dégonflera le ballon en expliquant qu'il en voulait surtout à son coach de l'avoir fait jouer sur une aile, puis de l'avoir remplacé si tôt.


Carlos Caszely et Augusto Pinochet


Une main non tendue, mais ni petite amie volée ni engueulade futile dans l'histoire. Car le Chilien Carlos Caszely est plutôt du genre à réserver ses coups d'éclat pour les grandes causes. Star de l'équipe du Chili dans les années 70, en plein pendant la dictature de Pinochet, l'attaquant de Levante est le seul Chilien à jouer dans un club européen. Pas une raison pour oublier ceux qui souffrent dans son pays. Proche des milieux de gauche, Caszely est l'acteur principal de la qualification du Chili pour le Mondial 74, et le jour où l'équipe est reçue par Pinochet, il refuse de saluer le tyran. « Il commence à marcher et à saluer les joueurs. Et quand il arrive très près, très près, je mets mes mains derrière moi et quand il me tend la main, je ne la lui serre pas. Il y a eu un silence qui pour moi a duré mille heures, ça a dû être une seconde, et il a continué. Moi, comme être humain, j'avais cette obligation, parce que j'avais un peuple entier derrière moi en train de souffrir, et que personne ne faisait rien pour eux. » Peu après, sa mère est enlevée puis rendue à sa famille vivante, mais avec des traces de torture. La contre-attaque façon Pinochet.


Nacer Barazite et Hélène Hendricks


En novembre dernier, le Hollandais Barazite était en pleine bourre avec son club, le FC Utrecht. Après une partie où il avait été nommé « homme du match » grâce à son doublé, il est interviewé par la journaliste de Fox TV Hélène Hendricks. La blonde arrive vers lui, lui tend la main, puis comprend que la réponse n'arrivera jamais. La scène était pourtant prévisible, puisque dès son arrivée au club, Barazite avait fait publier un communiqué expliquant qu'en raison de ses convictions religieuses, il ne serrerait pas la main aux journalistes femmes. Aux Pays-Bas, la polémique conduit certains aux paroles excessives, comme cet ancien responsable de la Fédération qui avait balancé : « Il peut s'en aller et rejoindre l'État islamique ! » La journaliste, elle, n'avait pas parue plus choquée que ça par le vent qu'elle venait de prendre. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, en somme.


Raymond Domenech et Carlos Parreira


La France était allée tellement loin dans le n'importe quoi au Mondial 2010 que lors du dernier match de poule, Raymond Domenech a dû se dire qu'on n'en était plus à une muflerie près. Après la défaite face à l'Afrique du Sud, le sélectionneur des Bleus a préféré mépriser Parreira en agitant bien haut le doigt, comme pour lui dire « non, non, non, tu n'auras pas mes phalanges » , avant de s'expliquer avec lui. En conférence de presse d'après-match, les questions sur l'incident pleuvent. « Je n'ai pas l'intention de répondre » , assène d'abord Domenech. À un autre journaliste, il répond « Est-ce qu'il y a une autre question ? » , avant de conclure par un « Si c'est toutes les questions que vous avez à me poser, je vais vous laisser, on n'est pas dans le même monde » qui avait laissé tout le monde bouche bée. Domenech finira par revenir sur son geste, en expliquant qu'il avait fait payer à Parreira le fait d'avoir déclaré que la France n'avait pas sa place à la Coupe du monde à cause de la main de Henry. Une histoire de main, encore et toujours.

Vidéo


Mateja Kežman et Paul Le Guen


Les facéties d'Aurier, le cas Ben Arfa, la question Cavani... Les fans du PSG vivent une époque bénie, où les turbulences que traverse leur club n'arrivent pas à la cheville des monuments qu'étaient les crises d'avant les Qataris. Et l'un des joueurs à s'être illustrés par un beau craquage en ces années tortueuses fut le Serbe Mateja Kežman, pas vraiment en odeur de sainteté avec son coach Paul Le Guen lors de la saison 2008-2009. Lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue face à Bordeaux, il entre dans une colère noire quand on lui annonce son remplacement à l'heure de jeu, et balance son maillot à terre alors qu'il court vers le bord du terrain, ne s'arrêtant évidemment pas pour taper dans la main de son entraîneur. Il est mis à pied dans la foulée, suspendu quatre matchs, et écope d'une suspension de salaire. « Mateja Kežman devra prouver aux dirigeants du club qu'il peut porter à nouveau le maillot de l'équipe première » , annonce le communiqué du club. Il sera prêté au Zénith dès la fin de la saison.

Vidéo


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23