En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Top 10 : Manitas de Guardiola

Depuis l'arrivée de Guardiola lors de l'été 2008, le Barça a fait du 5-0 son score favori. Véritable marque de fabrique barcelonaise, la manita fait désormais frémir tous ceux qui se frottent aux Catalans. A qui le tour ?

Modififié
22/10/2008 – FC Bâle-Barcelone-0-5


Messi, Busquets, Bojan, Bojan, Xavi

Guardiola s'assoit pour la première fois sur le banc du FC Barcelone le 13 août 2008, pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Catalans en collent déjà quatre au Wisla Cracovie. Les prémices sont là. Il ne faut attendre que deux mois pour assister à la première manita. Comme un symbole, c'est Lionel Messi qui inscrit le premier but, incroyablement servi à l'aveugle par Dani Alvès. Ce premier succès étincelant sur la scène européenne fait prendre conscience au Barça de sa véritable force.







25/10/2008 – Barcelone-Almeria-5-0


Eto'o, Henry, Eto'o, Eto'o, Dani Alvès

Finalement, coller cinq buts à son adversaire, on y prend vite goût. Trois jours seulement après la manita réalisée en Suisse, le Barça réserve le même sort au gentil Almeria, destiné à devenir sa victime favorite. Impressionnants, les Blaugranas annihilent leur adversaire par une possession de balle écrasante, et signent une sixième victoire consécutive en championnat. Les voilà propulsés en tête de la Liga, juste devant le Real Madrid. Déjà.






17/01/2009 – Barcelone-La Corogne-5-0


Messi, Henry, Eto'o, Henry, Eto'o

Le Barça survole cette Liga 2008-09. Les victoires consécutives s'enchaînent (pas la moindre défaite en championnat depuis la première journée à Numancia) et l'équipe de Guardiola séduit autant qu'elle effraie. Après une victoire très étriquée face à Osasuno (3-2) et une qualif' à l'arrache en Coupe du Roi contre l'Atletico Madid (2-1), la bande à Messi retrouve ses automatismes, et pulvérise le Deportivo La Corogne. Henry et Eto'o font à nouveau office de bourreaux. Messi, lui, régale. Déjà.






10/01/2010 – Tenerife-Barcelone-0-5

Messi, Puyol, Messi, Messi, Luna (csc)

Lors de la saison qui vient de s'achever, le Barça a tout remporté : Liga, Coupe du Roi et Ligue des Champions. Sans parler du Mondial des Clubs, fraîchement glané à Abu Dhabi. Retour à la réalité, avec une Liga plus disputée que jamais avec le Real Madrid de Pellegrini. Une défaite en Coupe du Roi à Séville fragilise le Barça, qui se rassure totalement face à Ténérife. Le club des îles Canaries explose totalement sous les coups d'un Lionel Messi monstrueux. Le troisième but de l'Argentin, une merveille de lob, rappelle à tous que le nouveau Ballon d'Or, c'est lui.






30/10/2010 – Barcelone-Séville-5-0

Messi, Villa, Dani Alves, Messi, Villa

Deux fois vainqueur de la Liga, le Barça de Guardiola doit, à nouveau, confirmer. Mais cette saison, le Real envoie du lourd avec l'arrivée de Mourinho. Mais ça, le Barça s'en fout. A un mois du premier Clasico, les Catalans envoient un signal fort aux Madrilènes, en collant une manita dans la face du FC Séville, pourtant candidat à la Ligue des Champions. De loin, le Real rit jaune et Mourinho élabore sa stratégie. Jamais il n'acceptera de subir une telle déconvenue. Vraiment ?





[page]



29/11/2010 – Barcelone-Real Madrid-5-0

Xavi, Pedro, Villa, Villa, Jeffren

La vraie manita, elle est là. Pour le choc au sommet de la Liga, le Real Madrid se présente au Camp Nou avec la ferme intention de faire un coup. Mournho l'a bien compris : s'il veut remporter la Liga, il faut prendre des points face au Barça. Raté. Le FC Barcelone offre un véritable récital, peut-être l'une des plus belles prestations offertes par un club au XXIème siècle. Le Real est dans les cordes et la presse internationale est unanime : ce Barça-là joue un football d'une autre planète.






12/12/2010 – Barcelone-Real Sociedad-5-0

Villa, Iniesta, Messi, Messi, Bojan

Après la victoire face au Real Madrid, les Barcelonais surfent sur l'euphorie et l'enthousiasme. Invincibles en défense (3-0 face à Osasuna, 2-0 contre Kazan), ils s'offrent une troisième manita en l'espace d'un mois et demi. Cette fois-ci, c'est la Real Sociedad qui en fait les frais. Une neuvième victoire consécutive, qui permet à l'armada de Guardiola de reprendre la tête d'un classement que les Merengues avaient tenté d'occuper pendant quelques heures. On ne touche pas au trône de Pep.






12/01/2011 – Barcelone-Betis Séville-5-0


Messi, Messi, Messi, Pedro, Keita

Début janvier 2011, Messi profite d'un quart de finale aller de la Copa del Rey pour présenter son deuxième Ballon d'Or au public du Camp Nou. Xavi et Iniesta doivent accepter en souriant. L'Argentin ne tarde pas pour justifier son statut, et claque un triplé contre un Bétis pourtant vaillant. Pedro et Keita arrondissent le score. Le Barça se qualifie avant même de jouer le match retour, et se permet même le luxe d'aller perdre 3-1, une semaine plus tard, à Séville. Paraît-il que Guardiola était furax.






26/01/2011 – Barcelone-Almeria-5-0

Messi, Villa, Messi, Pedro, Keita

Après avoir éliminé le Betis Séville, le FC Barcelone trouve sur sa route Almeria. Almeria ? Oui, cette même équipe qui en avait pris huit en championnat quelques semaines plus tôt. Ce coup-ci, le Barça va être un peu plus clément avec sa victime, en ne gagnant 5-0. Au retour, en alignant quasiment un Barça B (Nolito, Thiago, Pinto, Adriano Correia), l'équipe blaugrana s'imposera tout de même 3-0. Almeria est désormais hors de danger : en deuxième division, personne ne viendra les humilier.






29/08/2011 – Barcelone-Villarreal-5-0

Thiago Alcantara, Fabregas, Sanchez, Messi, Messi

Première journée de la Liga 2011-12. Le Real Madrid, rival éternel, vient de mettre la pression en s'imposant 6-0 sur la pelouse de Saragosse. Pas évident pour le Barça, qui reçoit Villarreal, quatrième force du championnat espagnol. La rencontre est finalement sans histoires : le nouveau Barça, renforcé par les arrivées de Fabregas et Sanchez, est étincelant et régale avec la première manita de la saison. Enfin, la deuxième : sept jours auparavant, lors du trophée Gamper, le Napoli en avait déjà pris cinq. A ce rythme-là, perdre 4-0 au Camp Nou sera bientôt un exploit.






Ils en ont également pris cinq (mais en ont marqué au moins un) :

Sporting Lisbonne-Barcelone-2-5, Barcelone-Lyon-5-2, Barcelone-Atletico Madrid-5-2, Barcelone-Panathinaikos-5-1, Espanyol-Barcelone-1-5, Barcelone-Shakhtar-5-1.

Ils en ont pris plus de cinq :

Gijon-Barcelone-1-6, Barcelone-Atletico Madrid-6-1, Barcelone-Valladolid-6-0, Barcelone-Malaga-6-0, Real Madrid-Barcelone-2-6, Barcelone-Saragosse-6-1, Almeria-Barcelone-0-8.

Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Le business du FC Barsenal