Top 10 : Manitas de Guardiola

Depuis l'arrivée de Guardiola lors de l'été 2008, le Barça a fait du 5-0 son score favori. Véritable marque de fabrique barcelonaise, la manita fait désormais frémir tous ceux qui se frottent aux Catalans. A qui le tour ?

5 13
22/10/2008 – FC Bâle-Barcelone-0-5


Messi, Busquets, Bojan, Bojan, Xavi

Guardiola s'assoit pour la première fois sur le banc du FC Barcelone le 13 août 2008, pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Catalans en collent déjà quatre au Wisla Cracovie. Les prémices sont là. Il ne faut attendre que deux mois pour assister à la première manita. Comme un symbole, c'est Lionel Messi qui inscrit le premier but, incroyablement servi à l'aveugle par Dani Alvès. Ce premier succès étincelant sur la scène européenne fait prendre conscience au Barça de sa véritable force.







25/10/2008 – Barcelone-Almeria-5-0


Eto'o, Henry, Eto'o, Eto'o, Dani Alvès

Finalement, coller cinq buts à son adversaire, on y prend vite goût. Trois jours seulement après la manita réalisée en Suisse, le Barça réserve le même sort au gentil Almeria, destiné à devenir sa victime favorite. Impressionnants, les Blaugranas annihilent leur adversaire par une possession de balle écrasante, et signent une sixième victoire consécutive en championnat. Les voilà propulsés en tête de la Liga, juste devant le Real Madrid. Déjà.






17/01/2009 – Barcelone-La Corogne-5-0


Messi, Henry, Eto'o, Henry, Eto'o

Le Barça survole cette Liga 2008-09. Les victoires consécutives s'enchaînent (pas la moindre défaite en championnat depuis la première journée à Numancia) et l'équipe de Guardiola séduit autant qu'elle effraie. Après une victoire très étriquée face à Osasuno (3-2) et une qualif' à l'arrache en Coupe du Roi contre l'Atletico Madid (2-1), la bande à Messi retrouve ses automatismes, et pulvérise le Deportivo La Corogne. Henry et Eto'o font à nouveau office de bourreaux. Messi, lui, régale. Déjà.






10/01/2010 – Tenerife-Barcelone-0-5

Messi, Puyol, Messi, Messi, Luna (csc)

Lors de la saison qui vient de s'achever, le Barça a tout remporté : Liga, Coupe du Roi et Ligue des Champions. Sans parler du Mondial des Clubs, fraîchement glané à Abu Dhabi. Retour à la réalité, avec une Liga plus disputée que jamais avec le Real Madrid de Pellegrini. Une défaite en Coupe du Roi à Séville fragilise le Barça, qui se rassure totalement face à Ténérife. Le club des îles Canaries explose totalement sous les coups d'un Lionel Messi monstrueux. Le troisième but de l'Argentin, une merveille de lob, rappelle à tous que le nouveau Ballon d'Or, c'est lui.






30/10/2010 – Barcelone-Séville-5-0

Messi, Villa, Dani Alves, Messi, Villa

Deux fois vainqueur de la Liga, le Barça de Guardiola doit, à nouveau, confirmer. Mais cette saison, le Real envoie du lourd avec l'arrivée de Mourinho. Mais ça, le Barça s'en fout. A un mois du premier Clasico, les Catalans envoient un signal fort aux Madrilènes, en collant une manita dans la face du FC Séville, pourtant candidat à la Ligue des Champions. De loin, le Real rit jaune et Mourinho élabore sa stratégie. Jamais il n'acceptera de subir une telle déconvenue. Vraiment ?





[page]



29/11/2010 – Barcelone-Real Madrid-5-0

Xavi, Pedro, Villa, Villa, Jeffren

La vraie manita, elle est là. Pour le choc au sommet de la Liga, le Real Madrid se présente au Camp Nou avec la ferme intention de faire un coup. Mournho l'a bien compris : s'il veut remporter la Liga, il faut prendre des points face au Barça. Raté. Le FC Barcelone offre un véritable récital, peut-être l'une des plus belles prestations offertes par un club au XXIème siècle. Le Real est dans les cordes et la presse internationale est unanime : ce Barça-là joue un football d'une autre planète.






12/12/2010 – Barcelone-Real Sociedad-5-0

Villa, Iniesta, Messi, Messi, Bojan

Après la victoire face au Real Madrid, les Barcelonais surfent sur l'euphorie et l'enthousiasme. Invincibles en défense (3-0 face à Osasuna, 2-0 contre Kazan), ils s'offrent une troisième manita en l'espace d'un mois et demi. Cette fois-ci, c'est la Real Sociedad qui en fait les frais. Une neuvième victoire consécutive, qui permet à l'armada de Guardiola de reprendre la tête d'un classement que les Merengues avaient tenté d'occuper pendant quelques heures. On ne touche pas au trône de Pep.






12/01/2011 – Barcelone-Betis Séville-5-0

Messi, Messi, Messi, Pedro, Keita

Début janvier 2011, Messi profite d'un quart de finale aller de la Copa del Rey pour présenter son deuxième Ballon d'Or au public du Camp Nou. Xavi et Iniesta doivent accepter en souriant. L'Argentin ne tarde pas pour justifier son statut, et claque un triplé contre un Bétis pourtant vaillant. Pedro et Keita arrondissent le score. Le Barça se qualifie avant même de jouer le match retour, et se permet même le luxe d'aller perdre 3-1, une semaine plus tard, à Séville. Paraît-il que Guardiola était furax.






26/01/2011 – Barcelone-Almeria-5-0

Messi, Villa, Messi, Pedro, Keita

Après avoir éliminé le Betis Séville, le FC Barcelone trouve sur sa route Almeria. Almeria ? Oui, cette même équipe qui en avait pris huit en championnat quelques semaines plus tôt. Ce coup-ci, le Barça va être un peu plus clément avec sa victime, en ne gagnant 5-0. Au retour, en alignant quasiment un Barça B (Nolito, Thiago, Pinto, Adriano Correia), l'équipe blaugrana s'imposera tout de même 3-0. Almeria est désormais hors de danger : en deuxième division, personne ne viendra les humilier.






29/08/2011 – Barcelone-Villarreal-5-0

Thiago Alcantara, Fabregas, Sanchez, Messi, Messi

Première journée de la Liga 2011-12. Le Real Madrid, rival éternel, vient de mettre la pression en s'imposant 6-0 sur la pelouse de Saragosse. Pas évident pour le Barça, qui reçoit Villarreal, quatrième force du championnat espagnol. La rencontre est finalement sans histoires : le nouveau Barça, renforcé par les arrivées de Fabregas et Sanchez, est étincelant et régale avec la première manita de la saison. Enfin, la deuxième : sept jours auparavant, lors du trophée Gamper, le Napoli en avait déjà pris cinq. A ce rythme-là, perdre 4-0 au Camp Nou sera bientôt un exploit.






Ils en ont également pris cinq (mais en ont marqué au moins un) :

Sporting Lisbonne-Barcelone-2-5, Barcelone-Lyon-5-2, Barcelone-Atletico Madrid-5-2, Barcelone-Panathinaikos-5-1, Espanyol-Barcelone-1-5, Barcelone-Shakhtar-5-1.

Ils en ont pris plus de cinq :

Gijon-Barcelone-1-6, Barcelone-Atletico Madrid-6-1, Barcelone-Valladolid-6-0, Barcelone-Malaga-6-0, Real Madrid-Barcelone-2-6, Barcelone-Saragosse-6-1, Almeria-Barcelone-0-8.

Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Et après certains vont oser se plaindre du trop grand nombre d'articles sur le Real et Mourinho.
MERCI pour cet article. Je viens de passer 45 mn de pur bonheur :)
Dis donc mon général, au moins la, il s'agît de foot, avec des séquences de jeu, des buts et tout...
Il ne s'agît pas de s'astiquer la nouille sur la grandeur et la décadence de l'autre plouc.
C'est une question de point de vue je suppose.
si ça te plait pas tu regarde pas les vidéos et t'attends ton article sur le génie Mourinho qui fait exprès de perdre 5 à 0 pour mieux gagner par la suite.
Pitain les gars vous vous illustrez quand même pas... qu'est ce que vous attaquez directement le général? A-t'il eu le malheur de critiquer le barça? A-t'il même eu l'outrecuidance de rentrer dans le débat barça-real?

Ah non, il a juste pensé bon de noter la quantité d'articles sur le barça a ceux qui insiste sur la couverture du real ou, dans une autre ligne, d'arsenal par exemple (quand bien même mes préférences, c'est clairement les plus couvert et je peux comprendre que ça gave). C'est quoi ces attaques péraves en retour?
Le gars vient ici poser son commentaire sur "les manitas de Guardiola", il doit même pas regarder les vidéos vu que ça le gave. Il sert à rien, il est pas obligé de regarder, et il nous saoule comme tous les "gavés du Barça" qui viennent saouler à chaque article, vu que c'est à la mode sur ce site. Le Barça c'est l'équipe du moment c'est normal qu'il y ait plus d'article sur eux que sur les autres, en 58 on parlait plus du Brésil que de l'Espagne, en 93 on parlait de Marseille pas du LOSC, bah là c'est le Barça faut vous y faire.

ps: mes excuses si c'est considéré comme une "attaque pourave"

ps2: je sais pas où t'as vu un débat barça-real, il a parlé des articles sur Mourinho, j'ai parlé d'un article sur Mourinho. Et tu parlais de s'illustrer.
@clemölösö : Haha oui, c'est exactement ce que je voulais dire. Merci !

Mais bon c'est normal, les mecs sont tellement à fond dedans qu'ils ne comprennent pas qu'il puisse y avoir des observateurs extérieurs ( pas forcément neutres, certes ) qui font des remarques désintéressées. Si tu t'extasies pas bêtement sur tout ce que fait le Barça, t'es forcément pour le Real ( et surtout pour Mourinho, le diable ).
On s'en bat que tu t'extasies ou pas, tu t'es plaint de la quantité d'articles sur le Barça, je te démontre juste qu'il faut pas t'étonner et les éviter au lieu de pleurnicher.
Non, je crois que tu ne comprends pas du tout ce que j'ai dit dans mon premier message. Je faisais référence aux gens qui se plaignent du nombre d'article sur le Real mais qui trouvent normal qu'il y en ait tout autant sur le Barça.

Enfin ce n'est pas grave, Clemölösö a compris lui.
@Hennessey: tu me pardonnera peut être un jour avant la fin du monde mon opinion de footix, mais je pense que ce qui gave sur ce site, c'est les réactions agressives à deux balles qui se donnent même pas la peine de lire les posts.

Tu as raison sur ton post de 21:14, mais qu'est ce qui justifie un tel ton? Y'a un certain nombre de "gavés du barça", dont je pense tout autant faire parti, qui ose à peine parler vu les usages péteux et agressif, et qui pour autant peuvent s'efforcer de parler relativement posément, sans pour autant détruire pour détruire ou louer le dieu pour louer le dieu. Même si @ronaldo me faisait rire, on est pas tous comme lui! Je vais pas tenter d'aller plus loin sur tous les passages bizarres, mais s'il te plaît, rien que sur ton dernier post:

"on": tu parles pour toi a priori
"tu t'es plaint": à quel moment? il a pointé du doigt, du t'en es offusqué de suite
"démontre": non, tu ne démontre rien du tout, tu amène ton point avec une infime partit des arguments que tu dois pouvoir avoir (en rien une attaque, au contraire), ce n'est pas une "démonstration".
"les éviter au lieu de..." réponse typique, faut arrêter, on est dans des sectes ségrégationnistes ou sur sofoot? le mec fait pas une diatribe, il laisse une ligne, si ça te défrise ne la lit pas toi.
"pleurnicher"... je pense qu'on en est arrivé à un stade ou l'on s'illustre tous deux sur le pleurnichage bien plus que le général.

par ailleurs, je préfère préciser que je ne suis pas toujours d'accord avec le général, qui a ses points de vu parfois limites et qui doit aussi pouvoir s'emporter dans les débats, mais l'agressivité permanente SURGAVE. Avant de répondre, tu notera s'il te plaît qu'à aucun moment je ne t'ai insulté ou quoi que ce soit, ni même méprisé, rien. (ah et ceci n'était pas non plus une démonstration, mais ceci est bien une petite provocation rigolote parceque mince, si on peut plus se permettre...)

@general: merci :)
Ouais enfin, un article sur les relations Arsenal/Barca, ou un top10 vidéo, même si c'est pas forcément intéressant, c'est toujours mieux que 10 articles pseudo analyse psychologique du Mou je trouve..
Faut pas te sentir offusqué par l'emploi du terme "démontrer", rien de méprisant, et si tu savais faire le lien tu saurais que je parlais des arguments que j'avais donné AVANT pour justifier la quantité d'articles sur Barcelone. Bref, conversation interminable, on en reparlera quand je posterai un commentaire inutile et frustré sur un article de Mourinho. En gros pas tout de suite.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le business du FC Barsenal
5 13