Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Élection présidentielle

Top 10 : Macron et le foot

Non, la confrontation entre le jeune premier d'En Marche et l'héritière du Front National ne se résume pas simplement à une opposition de styles de jeu. Même si chacun essaie de dissimuler les lignes de fractures idéologiques derrière les lieux communs du « patriotisme » ou de la rupture avec le « vieux système » , il suffit juste de se pencher sur leurs déclarations concernant le foot pour faire tomber les masques. Que chacun sache donc quelle couleur il s'apprête à porter le 7 mai en mettant – ou non - son bulletin dans l'urne. Première partie : Emmanuel Macron.

Modififié

1. Son soutien à l'OM


« Pourquoi je soutiens l'OM ? Parce qu'ils m'ont fait rêver ! Ils m'ont fait pleurer parfois. Ils m'ont fait vibrer. #MacronMarseille#TeamOM » Le temps d'un tweet, l'ancien ministre de l'Économie s'est essayé le 1er avril dernier à la littérature sportive pour endosser le costume si populaire du supporter. Il avait, cela dit, une salle à remplir à Marseille. Tout ça la saison où Amiens, sa ville natale, peut encore rêver d'une accession en Ligue 1. Mais, tout comme François Hollande avait son Red Star pour faire gauche, Emmanuel a donc dégainé son OM pour faire peuple.



2. Son recrutement international


Il y a d'abord eu Yohan Cabaye. Puis Steve Mandanda, Moussa Sissoko, Wendy Renard et finalement une soixantaine de sportifs qui ont lancé un appel à voter pour Emmanuel Macron mercredi. Lors de son déplacement à Londres auprès d'une communauté d'expats particulièrement sensible à son discours et son profil le 21 février, le candidat a donc réussi à toucher certains footeux. Depuis, les coéquipiers de Cabaye, à Crystal Palace, se sont refait une santé et devraient finalement pouvoir sauver leur peau en Premier League. Quelqu'un a-t-il juste pris la peine d'expliquer à Macron qu'il ne s'agissait pas d'une équipe corpo de l'hôtellerie de luxe ?


3. Son « plat du pied, sécurité »


En déplacement à Sarcelles lors de l'entre-deux-tours – vous savez, cette banlieue où la jeunesse désœuvrée peut choisir entre Uber et dealer –, Emmanuel Macron se souvient que le jeune de quartier peut aussi choisir footballeur. Il réussit même un penalty pour les convaincre qu'il est des leurs – « donc des nôtres » comme le rappait Kery James – avec semble-t-il une aide n'ayant pas échappé à toutes les caméras. Ah, la dure réalité de l'arbitrage vidéo.



4. Le « foot de jeune fille »


« Il ne fait pas du foot de jeune fille. » Son ancien comparse de l'ENA, Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Élysée, parle ainsi de son ex-petit protégé. Si l'on se demande encore le sens profond de cette phrase, une chose est sûre, l'innocent et candide rookie va peut-être devenir président de la République en ayant taclé le PS et Les Républicains. La preuve, aussi, que les jeunes filles savent jouer au foot, non ?


5. Le tacle glissé de Vicherat


Le directeur de cabinet d'Anne Hidalgo, Mathias Vicherat, est clair : « Le ballon rond n'est pas le domaine ou il est le meilleur. » Autre vision, pas de côté, faut-il comprendre ici que pour le meilleur, il faudra attendre après le 7 mai ?

Vidéo


6. Son amour de la défense


« 10 000 postes supplémentaires de policiers et gendarmes, non pas pour jouer au foot avec les jeunes, mais pour assurer la sécurité au quotidien. » Cette réponse qui reprenait directement de volée la justification un brin faux-cul de Nicolas Sarkozy, qui avait supprimé la police de proximité instaurée par la gauche, se voulait aussi comme une démonstration de la fermeté sécuritaire du candidat Macron. Cela dit, les manifestants contre la loi travail avaient déjà bien compris que le tir et le lancer de grenade étaient toujours le dribble préféré des forces de l'ordre. Rendez-vous à la rentrée sociale pour le match retour ?


7. « La politique, c'est comme le foot »


« Macron est un novice en politique. On pense toujours que la politique c'est facile, mais il y a plein de piège à éviter. C'est comme dans le foot : quand on regarde à la télévision, on pense que c'est facile de jouer, mais quand on est sur le terrain, on se rend compte que cela ne l'est pas. » François Hollande doit déjà s'amuser d'avance à l'idée des malheurs et désillusions qui attendent son successeur, comme ceux qui ont regardé le PSG chuter cette saison. N'est pas Mbappé qui veut.




8. Le pronostiqueur


On comprend mieux pourquoi le candidat d'En Marche ne veut pas encore parler de victoire. La preuve, cette déclaration faite la veille d'un PSG-OM : « Je pense que Marseille va gagner, parce que l'équipe a envie, parce qu'il y a une nouvelle dynamique, il y a une super équipe » avec « de superbes recrutements (...) Je pense ensuite que c'est le bon moment, donc je parie sur un 2-1 pour l'OM. » Du nez, c'est certain.


9. Le perso


« Ma remarque, c’est que la vie politique, c’est un peu comme au football il faut jouer collectif, sinon on ne gagne pas. » Sacré Jean-Yves Le Drian, plutôt cruel à l'époque au moment de faucher son collège de gouvernement. Depuis, l'ancien ministre des Armées a abandonné l'amour du maillot pour rallier son nouveau club de cœur. L'indemnité de transfert n'a pas été communiquée.


10. Le pragmatisme du foot


« Je dis juste qu’on a su le faire dans le football parce qu’il y a eu du pragmatisme. Avec les centres de formation, les clubs ont embauché des jeunes de ces quartiers sans se soucier d’où ils venaient tout simplement parce qu’ils étaient les meilleurs au ballon. On a fait pareil avec les comiques. Pourquoi ce serait interdit dans le monde de l’entreprise ? » Il est certain que lorsque l'on s'appelle Emmanuel Macron et qu'on envoie son CV à Rothschild, certaines réalités sociales ne doivent pas sauter aux yeux.



Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes